Vendredi 19 Août, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
International

A travers Tapie, c'est Sarkozy qui est visé

Single Post
A travers Tapie, c'est Sarkozy qui est visé

L'homme d'affaires français Bernard Tapie, mis en examen pour "escroquerie en bande organisée", a jugé que c'était l'ancien président Nicolas Sarkozy qui était la véritable cible de l'enquête sur l'arbitrage en sa faveur dans son litige avec la banque Crédit Lyonnais. Bernard Tapie, 70 ans, est mis en cause dans l'enquête sur l'arbitrage controversé de son litige avec la banque du Crédit Lyonnais dans la vente de l'équipementier sportif Adidas, qui lui avait octroyé 403 millions d'euros en 2008. "On a essayé de l'accrocher. C'est lui qu'on visait dans les faits", a affirmé lundi soir à propos de Nicolas Sarkozy Bernard Tapie, homme d'affaires et ancien ministre, sur la télévision France 2. Qui a pris la décision de recourir à l'arbitrage? "Mme Lagarde", ministre de l'Economie de l'époque, aujourd'hui patronne du Fonds monétaire international (FMI) et placée sous le statut de témoin assistée, intermédiaire entre celui d'inculpée et de témoin, rétorque Bernard Tapie. Quant à Nicolas Sarkozy, il n'est certes "pas pensable, aucunement, qu'il n'ait pas donné son feu vert", "mais entre donner son feu vert et donner son accord donc, ou être à la manoeuvre...", a-t-il ajouté. Les juges d'instruction soupçonnent l'arbitrage d'avoir été truqué au profit de l'homme d'affaires. Cette affaire réveille en France le spectre du conflit d'intérêts entre politique et monde des affaires. Certains soupçonnent Nicolas Sarkozy d'avoir favorisé Bernard Tapie pour le remercier de son soutien lors de la campagne de 2007. Pour Bernard Tapie, l'enquête se résume à un "complot" le visant et "il n'y a rien" dans le dossier.


affaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Test

    En Juillet, 2013 (13:08 PM)
    Tout homme qui prie ou qui prophétise, la tête couverte, déshonore son chef.

    Toute femme, au contraire, qui prie ou qui prophétise, la tête non voilée, déshonore son chef: c'est comme si elle était rasée.

    Car si une femme n'est pas voilée, qu'elle se coupe aussi les cheveux. Or, s'il est honteux pour une femme d'avoir les cheveux coupés ou d'être rasée, qu'elle se voile.

    L'homme ne doit pas se couvrir la tête, puisqu'il est l'image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l'homme.

    En effet, l'homme n'a pas été tiré de la femme, mais la femme a été tirée de l'homme;

    et l'homme n'a pas été créé à cause de la femme, mais la femme a été créée à cause de l'homme.

    C'est pourquoi la femme, à cause des anges, doit avoir sur la tête une marque de l'autorité dont elle dépend.

    Toutefois, dans le Seigneur, la femme n'est point sans l'homme, ni l'homme sans la femme.

    Car, de même que la femme a été tirée de l'homme, de même l'homme existe par la femme, et tout vient de Dieu.

    Jugez-en vous-mêmes: est-il convenable qu'une femme prie Dieu sans être voilée?

    La nature elle-même ne vous enseigne-t-elle pas que c'est une honte pour l'homme de porter de longs cheveux,

    mais que c'est une gloire pour la femme d'en porter, parce que la chevelure lui a été donnée comme voile?

    Si quelqu'un se plaît à contester, nous n'avons pas cette habitude, non plus que les Églises de Dieu.

    Les Epîtres de Paul, 1Corinthiens, chapitre 11 versets 4 a 16
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email