Mardi 27 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

FinCEN : Pourquoi l'or dans votre téléphone pourrait financer les gangs de drogue

Single Post
Kaloti est un acteur majeur du raffinage de l'or au niveau mondial, avec une présence importante à Dubaï
Un raffineur d'or utilisé par des criminels pour blanchir l'argent de la drogue a été autorisé à vendre de l'or dans les chaînes d'approvisionnement mondiales utilisées pour fabriquer des smartphones et des voitures.

Les enquêteurs internationaux ont conclu que le négociant Kaloti, basé à Dubaï, achetait de l'or à des réseaux criminels.

Il y a six ans, les forces de l'ordre ont demandé au Trésor américain d'avertir le monde qu'il s'agissait d'une "préoccupation majeure en matière de blanchiment d'argent".

Mais l'avertissement n'a jamais été donné.

En conséquence, Kaloti a continué à vendre des tonnes d'or à des entreprises des chaînes d'approvisionnement d'Apple, de General Motors et d'Amazon, qui utilisent ce métal précieux dans leurs composants. Cela a fait courir aux entreprises et à des millions de consommateurs le risque de financer involontairement des activités criminelles.

Le Trésor américain n'a pas répondu aux demandes de commentaires.

Les représentants de Kaloti ont déclaré qu'il "niait avec véhémence" qu'il était sciemment impliqué dans un crime ou une faute quelconque.

"Leblaireau à miel"

Des documents confidentiels consultés par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) et la BBC révèlent que le Trésor américain a été exhorté par les enquêteurs en 2014 à émettre l'avertissement après une enquête de trois ans.

Dénommée "Honey Badger" et dirigée par la Drug Enforcement Administration (DEA), l'enquête a conclu que Kaloti était impliqué dans un projet de transport ou de transfert "d'énormes quantités d'argent illicite par l'utilisation de l'or comme marchandise".

Dans le cadre du système décrit dans les documents, les criminels du monde entier pouvaient utiliser l'argent de la drogue ou d'autres espèces obtenues illégalement pour acheter de la ferraille d'or, comme des bijoux d'occasion, et l'apporter à Kaloti.

En échange de l'or, selon les enquêteurs, Kaloti leur offrirait de l'argent liquide en vrac ou leur enverrait un virement bancaire.

En 2014, la DEA a recommandé que le Trésor américain désigne publiquement Kaloti comme "préoccupation principale en matière de blanchiment d'argent" dans le cadre du Patriot Act américain, ce qui aurait rendu trop risqué pour les banques mondiales de faire des affaires avec Kaloti, gelant le groupe hors du système financier mondial.

Mais le Trésor américain n'a jamais pris de mesures contre Kaloti. D'anciens fonctionnaires ont déclaré qu'il avait repoussé une décision sur la recommandation, inquiet de la réaction des Émirats arabes unis, un allié diplomatique clé, où Kaloti était basée.

Lorsque les Émirats arabes unis n'ont pas agi de leur propre initiative, l'enquête a été suspendue.

Activités suspectes

Kaloti n'a pas eu la possibilité de voir ou de contester les preuves car elles n'ont pas été questionnées par les enquêteurs et il pourrait y avoir des raisons non divulguées justifiant pourquoi le rapport n'a pas été mis en œuvre. Les tentatives pour obtenir une explication du Trésor américain n'ont pas abouti.

L'enquête, que le gouvernement américain n'a jamais rendue publique, a été soutenue par un flot de rapports d'activités suspectes provenant de banques du monde entier qui manipulent l'argent de Kaloti.

Les prêteurs, dont la Deutsche Bank et Barclays, ont soumis 34 rapports distincts sur Kaloti au réseau de lutte contre la criminalité financière (FinCEN) du Trésor américain, soulignant comme suspects des milliers de transactions entre 2007 et 2015 pour un montant total de 9,3 milliards de dollars (7,26 milliards de livres sterling).

En 2017, un gang de blanchiment d'argent a été condamné en France pour avoir blanchi le produit de la vente de drogues dans toute l'Europe, y compris au Royaume-Uni.

En octobre dernier, BBC Panorama a révélé qu'une société contrôlée par le gang, Renade International, avait vendu 146 millions de dollars (114 millions de livres sterling) d'or à Kaloti rien qu'en 2012 - une partie des 5,2 milliards de dollars d'achats d'or payés en espèces.

La société Kaloti nie avec véhémence avoir jamais agi de manière inappropriée et affirme qu'elle n'a jamais été accusée ou contactée par une quelconque autorité américaine au sujet d'actes répréhensibles.

Elle affirme qu'elle exerce une diligence raisonnable sur tous ses clients et fournisseurs.

Les avocats de la société ont déclaré qu'elle avait passé avec succès chaque année des audits portant sur toutes les normes réglementaires et juridiques.

Craintes concernant la chaîne d'approvisionnement

Le groupe de travail dirigé par la DEA chargé d'enquêter sur Kaloti a présenté un rapport de son enquête et a recommandé la désignation d'une première catégorie de blanchiment d'argent en août 2014.

Mais après que la désignation ne se soit pas concrétisée, l'or vendu par Kaloti a continué à se retrouver dans les principales chaînes d'approvisionnement.

La liste des fournisseurs agréés d'Apple comprend des entités qui ont acheté des tonnes d'or à Kaloti, dont Valcambi, l'un des plus grands raffineurs d'or au monde, basé en Suisse.

Tous les smartphones modernes comportent des composants fabriqués à partir d'or, un métal hautement conducteur.

Cette année, l'organisme de surveillance de la lutte contre la corruption Global Witness a rapporté qu'en 2018 et 2019, Valcambi a acheté jusqu'à 20 tonnes d'or directement à Kaloti et 60 tonnes supplémentaires à une entité liée.

Un autre rapport du projet Tech Transparency a répertorié deux autres raffineurs suisses qui avaient acheté de l'or à Kaloti et figuraient également sur la liste des fournisseurs d'Apple.

Valcambi a déclaré qu'il ne confirmerait ni ne nierait l'achat d'or à Kaloti. La société a déclaré qu'elle n'achète de l'or qu'à ses fournisseurs "lorsque la société peut pleinement garantir l'identification de l'origine de l'or".

Dans une déclaration, Apple a fait savoir qu'elle s'engageait à s'approvisionner de manière responsable pour ses produits :

"Si un raffineur ne peut ou ne veut pas respecter nos normes, il sera retiré de notre chaîne d'approvisionnement. Depuis 2015, nous avons cessé de travailler avec 63 raffineurs d'or pour cette raison. Plusieurs examens approfondis et indépendants ont été menés depuis 2015, et rien ne prouve que de l'or provenant de Kaloti entre dans les produits Apple".

Kaloti est répertorié comme faisant partie de la chaîne d'approvisionnement de General Motors et d'Amazon, selon les données soumises à la Securities and Exchange Commission, l'autorité de régulation américaine.

General Motors, qui utilise l'or dans les pièces automobiles telles que les pots catalytiques, a déclaré qu'elle s'était engagée à s'approvisionner de manière responsable en biens utilisés dans sa fabrication et n'avait pas fait directement affaire avec Kaloti.

Elle a déclaré qu'aucun de ses fournisseurs n'avait fait part de problèmes de conformité ou de préoccupations concernant Kaloti.

Amazon a déclaré qu'elle était "déterminée à s'assurer que les produits et services qu'elle fournit sont fabriqués de manière à respecter les droits de l'homme et l'environnement".

Les enquêteurs qui ont travaillé pendant des années pour exposer le blanchiment d'argent lié à Kaloti se décrivent comme "incroyablement frustrés" par la façon dont le Trésor américain traite cette affaire.

"Nous avons consacré beaucoup de travail et d'efforts pendant trois ans à cette affaire - nous l'avons tous vécu", a déclaré l'une des personnes du groupe de travail dirigé par la DEA, sous couvert d'anonymat.

"Nous étions très confiants que nous en avions plus qu'assez pour qu'ils soient désignés. Cela nous a tous écœurés".


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email