Samedi 19 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

La bombe aérosol qui accable Jonathann Daval

Single Post
La bombe aérosol qui accable Jonathann Daval

S'il a changé de version à plusieurs reprises, Jonathann Daval a toujours affirmé qu'il n'avait pas brûlé le corps d'Alexia, son épouse. Mais les enquêteurs ont trouvé un élément qui pourrait le confondre, comme le révèle Le Parisien. Trahi par le GPS de sa voiture, Jonathann Daval était finalement passé aux aveux trois mois après la mort d'Alexia, en octobre 2017.

Le jeune homme a toutefois toujours nié avoir brûlé le corps de sa compagne, retrouvé deux jours après sa disparition entre deux troncs d'arbre et sous des branchages, brûlé à 30%. Entre-temps, le meurtrier présumé a changé de version à plusieurs reprises. Désormais, il nie avoir tué sa femme et évoque un complot familial dans lequel Grégory Gray, son beau-frère, était impliqué. Une version qui ne convainc pas les enquêteurs.

Un bouchon manquant D'autant qu'un nouvel élément de l'enquête a été dévoilé par Le Parisien. Les policiers s'intéressent tout particulièrement à une bombe aérosol retrouvée dans l'habitation du couple. Particularité: elle n'avait pas de bouchon. Or, il se trouve que les enquêteurs ont justement retrouvé un bouchon, qui s'emboîte parfaitement avec la bombe, juste à côté du corps d'Alexia. La coïncidence est troublante.

Cette bombe de mousse de polyuréthane expansive est un produit isolant inflammable. Et qui plus est, elle présentait des tâches brunâtres. "Le bouchon peut parfaitement correspondre à celui de la bombe", note ainsi l'expert qui a comparé les deux éléments. Autre élément noté par ce dernier: il manquait environ 155g de polyuréthane dans la bombe.

Cette quantité correspondrait à l'étendue des brûlures constatées sur le cadavre d'Alexia. Même si l'expert ne veut pas se montrer catégorique, la famille d'Alexia Daval est persuadée qu'il s'agit d'une preuve supplémentaire de l'implication et des mensonges de Jonathann. "C'est un élément de plus qui l'accable", estime dans Le Parisien Me Gilles-Jean Portejoie, avocat de Stéphanie et Grégory Gay, sœur et beau-frère d'Alexia. "Mais ça ne me surprend pas car nous sommes tous convaincus de sa culpabilité."


Article_similaires

2 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2018 (13:15 PM)
    Pendez moi cet imbécile ainsi que Nordal Lelandais.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2018 (16:00 PM)

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR