Dimanche 19 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Poutine en vedette au sommet Europe-Asie à Milan

Single Post
Poutine en vedette au sommet Europe-Asie à Milan

Le président russe Vladimir Poutine est la vedette américaine du sommet Europe-Asie qui s'ouvre jeudi à Milan (Italie), où une rencontre avec son homologue ukrainien Petro Porochenko est attendue vendredi matin en présence des principaux leaders européens.L'Asem, forum entre l'Europe et l'Asie, rassemble quelque 50 pays autour de la coopération économique et des échanges commerciaux. Mais c'est surtout la rencontre attendue entre les dirigeants des deux pays issus de l'URSS qui attire tous les regards, alors que les combats continuent à faire rage dans l'est de l'Ukraine en dépit d'un cessez-le-feu conclu en septembre et d'une certaine détente diplomatique. 

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a fait état mardi à Paris d'un début de retrait de troupes russes de la zone frontalière, et aussi d'Ukraine, alors que Moscou dément régulièrement avoir envoyé des forces en territoire ukrainien. Mais les combats entre séparatistes pro-russes et forces ukrainiennes se poursuivent. 

La question de l'approvisionnement en gaz
"Les troupes se retirent, l'équipement lourd doit encore être retiré et la frontière doit être contrôlée et sécurisée", a déclaré M. Kerry à l'issue d'un entretien à Paris avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, soulignant qu'un "certain nombre" de conditions préalables à la levée des sanctions étaient en voie de réalisation. 

M. Poutine aura des discussions avec la chancelière allemande Angela Merkel, avec qui la Russie veut évoquer l'Ukraine mais aussi la question de "l'approvisionnement sans interruption du gaz en Europe avant l'automne et l'hiver", a déclaré un conseiller du président russe, Iouri Iouchakov. 

La rencontre vendredi entre les présidents russe et ukrainien, qui ne se sont pas vus depuis fin août à Minsk au Belarus, aura lieu en présence de plusieurs dirigeants européens dont la chancelière allemande Angela Merkel, le président français François hollande, le Premier ministre britannique David Cameron, le président du Conseil italien Matteo Renzi, qui présidera la réunion, et les dirigeants de l'Union européenne Juan Manuel Barroso et Herman Van Rompuy. 

La Belgique sera représentée par son ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, le nouveau Premier ministre Charles Michel étant retenu à Bruxelles par le vote de confiance attendu par son gouvernement. La Russie veut y discuter des "raisons et des origines du conflit" en Ukraine et des "perspectives de processus de paix", a indiqué M. Iouchakov. 

Points de friction potentiels
Ce mini-sommet à Milan rappelle celui du 6 juin dernier, quand les dirigeants français, allemand, russe et ukrainien s'étaient entretenus du conflit en marge des célébrations du 70ème anniversaire du Débarquement allié en Normandie. Outre l'Ukraine, plusieurs sujets sont autant de points de friction potentiels entre les Européens et certains pays asiatiques. 

La Malaisie n'a toujours pas obtenu d'explication officielle sur la destruction au-dessus de l'Ukraine d'un appareil de la Malaysia Airlines en juillet, catastrophe qui a fait près de 300 morts. Kiev et les insurgés s'accusent mutuellement de l'avoir abattu. Washington a accusé la Russie d'avoir fourni aux rebelles un missile avec lequel ils auraient détruit l'appareil. Moscou dément catégoriquement et évoque une responsabilité de Kiev. 

Le Japon, l'un des rares pays asiatiques à avoir décidé des sanctions contre la Russie, connaît toujours de fortes tensions avec la Chine, qui en revanche reste un des grands alliés de la Russie. "Nous sommes des partenaires naturels, des alliés naturels", a déclaré mardi le président russe en évoquant la Chine, avec qui son pays a récemment signé plusieurs importants contrats économiques. 

Les pays de l'Association des Nations du sud-est asiatique (ASEAN) ont en revanche plusieurs conflits territoriaux avec la Chine qui empoisonnent leurs relations depuis des années. Pour les pays de l'ASEAN, l'un des sujets centraux sera l'attitude des Européens par rapport aux négociations en cours sur la conclusion d'un accord de libre-échange entre les deux blocs. 

Ces discussions, entamées en 2007, ont été suspendues et les Européens sont peu enclins à les reprendre tant que la Birmanie, membre de l'Asean, reste sous la férule des militaires. Mais les réformes récentes en Birmanie changent quelque peu la donne et l'ASEAN va chercher à faire avancer ce dossier. La Thaïlande, membre de l'ASEAN, va profiter de son côté de ce sommet pour faire sa rentrée sur la scène internationale depuis le coup d'Etat militaire de Prayut Chan-O-Cha, le chef de la junte militaire thaïlandaise. Il s'agit de sa première visite officielle en Occident depuis le coup d'Etat du 22 mai dernier.

Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Ougf

    En Octobre, 2014 (14:03 PM)
    Tout homme qui prie ou qui prophétise, la tête couverte, déshonore son chef.

    Toute femme, au contraire, qui prie ou qui prophétise, la tête non voilée, déshonore son chef: c'est comme si elle était rasée.

    Car si une femme n'est pas voilée, qu'elle se coupe aussi les cheveux. Or, s'il est honteux pour une femme d'avoir les cheveux coupés ou d'être rasée, qu'elle se voile.

    L'homme ne doit pas se couvrir la tête, puisqu'il est l'image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l'homme.

    En effet, l'homme n'a pas été tiré de la femme, mais la femme a été tirée de l'homme;

    et l'homme n'a pas été créé à cause de la femme, mais la femme a été créée à cause de l'homme.

    C'est pourquoi la femme, à cause des anges, doit avoir sur la tête une marque de l'autorité dont elle dépend.

    Toutefois, dans le Seigneur, la femme n'est point sans l'homme, ni l'homme sans la femme.

    Car, de même que la femme a été tirée de l'homme, de même l'homme existe par la femme, et tout vient de Dieu.

    Jugez-en vous-mêmes: est-il convenable qu'une femme prie Dieu sans être voilée?

    La nature elle-même ne vous enseigne-t-elle pas que c'est une honte pour l'homme de porter de longs cheveux,

    mais que c'est une gloire pour la femme d'en porter, parce que la chevelure lui a été donnée comme voile?

    Si quelqu'un se plaît à contester, nous n'avons pas cette habitude, non plus que les Églises de Dieu.

    Les Epîtres de Paul, 1Corinthiens, chapitre 11 versets 4 a 16

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email