Samedi 16 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Syrie : Ankara appelle Moscou à faire cesser les attaques contre Idleb

Single Post
Syrie : Ankara appelle Moscou à faire cesser les attaques contre Idleb

La Turquie a appelé vendredi la Russie à faire cesser les attaques du régime syrien contre la province d'Idleb, accusant Damas de chercher à étendre son contrôle sur le sud de la province en violation de l'accord d'Astana.

«Le régime tente d'élargir sa zone de contrôle dans le sud d'Idleb en violation de l'accord d'Astana», a estimé le ministre turc de la Défense Hulusi Aka, cité par l'agence de presse étatique Anadolu. Les forces du régime syrien, avec le soutien de leurs alliés russes, ont intensifié leurs frappes aériennes sur cette province du nord-ouest contrôlée par les djihadistes, mais qui est aussi une zone de désescalade garantie en principe par la Russie depuis septembre.

«Nous attendons de la Russie des mesures efficaces et déterminantes pour s'assurer que les forces du régime cessent leurs attaques dans le sud d'Idleb et se retirent immédiatement aux frontières conformément au processus d'Astana», a affirmé le ministre turc, qui s'exprimait à l'occasion d'un déplacement près de la frontière syrienne avec de hauts responsables militaires. Depuis fin avril, le régime syrien et son allié russe ont intensifié leurs bombardements contre le sud de la province d'Idleb et le nord de la région voisine de Hama, des territoires contrôlés par Hayat Tahrir al-Cham (HTS, l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda) et d'autres groupes djihadistes. Des hôpitaux et des écoles ont notamment été touchés.

Entamé début 2017, le processus d'Astana, la capitale du Kazakhstan récemment rebaptisée Nur-Sultan, a progressivement éclipsé les négociations sous l'égide de l'ONU entre le régime de Bachar al-Assad et l'opposition, incapables de trouver une solution définitive mettant fin à une guerre ayant fait plus de 370.000 morts depuis 2011. Il a lieu à l'initiative de la Russie et de l'Iran, alliés à Damas, en coordination avec la Turquie, parrain de certains groupes rebelles, et sans implication de Washington. Ce processus illustre le rôle incontournable de Moscou, dont l'intervention militaire en septembre 2015 a permis au régime de Bachar al-Assad, alors en mauvaise posture, de renverser la donne.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email