Mercredi 24 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Voici les endroits où l’on trouve le plus de moisissures dans une maison (et pourquoi ça peut être dangereux)

Single Post
Voici les endroits où l’on trouve le plus de moisissures dans une maison (et pourquoi ça peut être dangereux)
Dans l’air, dans notre maison, sur notre peau... Les champignons peuvent se développer un peu partout dans notre quotidien. En général, nous ne les remarquons pas, mais lorsque les conditions s’y prêtent, certains types de champignon peuvent se développer de manière intensive. Et ils ne sont pas toujours inoffensifs. Mais quelles sont les trois moisissures les plus courantes dans nos maisons? Comment les reconnaître? De quelles moisissures faut-il se méfier? Et comment les empêcher de proliférer? On fait le point.

Les champignons ont leurs petites habitudes en ce qui concerne nos maisons: ils aiment se développer dans plusieurs endroits bien précis. La cuisine, par exemple, est un environnement propice, car elle est souvent chaude et humide, et c’est aussi là que l’on trouve les déchets alimentaires. Pensez par exemple à la mousse verte qui se forme sur une mandarine trop mûre ou aux bords blancs d’un fromage ouvert depuis un certain temps. La salle de bains peut également être un véritable nid à moisissures. Voici ce qu'il faut savoir sur les différents types de moisissures et sur la manière de stopper leur prolifération dans nos intérieurs.

1. Aspergillus

Les Aspergillus sont une famille de champignons qui comprend de nombreuses espèces différentes. On les trouve presque partout dans la nature: dans le sol, le compost et les matières organiques en décomposition. Leurs spores se répandent facilement dans l’air. Leur couleur varie selon les espèces, allant du blanc au jaune, au vert ou même au noir.

Dans une maison, les espèces d’aspergillus préfèrent les endroits humides. Les salles de bains mal ventilées, par exemple. Elles peuvent s’y développer sur des surfaces humides comme les murs, le carrelage ou les joints et même sur le rideau de douche. Il en va de même pour les caves humides. Le bois ou le papier pourri et les aliments avariés sont également des terrains propices à la prolifération des champignons aspergillus. En particulier les céréales, les noix, les fruits secs et le pain pourris.

Heureusement, la plupart des espèces d’Aspergillus sont inoffensives. Cela dit, ces champignons peuvent être potentiellement dangereux pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Un nombre limité d’espèces peut également produire des mycotoxines, qui peuvent mener au développement de certaines pathologies, dont les troubles gastro-intestinaux et rénaux. Les champignons Aspergillus fumigatus sont notamment susceptibles de provoquer des infections respiratoires graves chez les personnes vulnérables, par exemple après une greffe d’organe, ou atteintes d’une forme grave de grippe ou du Covid-19, entre autres.

2. Pennicillium

Les champignons du genre pennicillium se développent sur les aliments avariés, dans le réfrigérateur ou ailleurs. Le résultat ressemble à une tache bleu-vert molle et duveteuse. Certaines espèces sont plus susceptibles d’être blanches, jaunes ou roses. Mais les pénicilliums se développent aussi sur le bois, les plaques de plâtre ou même le béton, dans les canalisations d’eau ou en cas de fuite. Ce champignon aime tout autant s’installer dans la salle de bains.

Il est intéressant de savoir que le pennicillium a apporté énormément à la recherche scientifique en matière de santé. Le premier antibiotique, la pénicilline, a sauvé d’innombrables vies. C’est également grâce à ce champignon que les amateurs de gastronomie française peuvent se délecter de temps en temps d’un savoureux fromage bleu. Moins bonne nouvelle : les spores de pénicillium peuvent provoquer des réactions allergiques et des irritations respiratoires, en particulier chez les personnes souffrant de problèmes respiratoires sous-jacents.

3. Stachybotrys chartarum

Ce champignon vert foncé et noir se développe également sur les surfaces humides. Il est potentiellement dangereux, car il produit des mycotoxines. Comme expliqué un peu plus haut, ces toxines peuvent provoquer des problèmes de santé chez les personnes qui les inhalent. Il y a trente ans, en 1993, ce champignon a été pointé du doigt à la suite d’un nombre suspect de cas d’hémorragies pulmonaires graves chez de jeunes enfants à Cleveland, dans l’Ohio, aux États-Unis. Cela dit, encore aujourd'hui, les médecins ne sont pas certains à 100% que cette moisissure était bien à l’origine de cette maladie.

Depuis, les recherches sur ce champignon se sont multipliées et on a découvert qu’il était beaucoup plus répandu qu'on ne le pensait. Les toxines produites par le champignon sont nocives pour l’homme en cas d’exposition par contact avec la peau, par ingestion ou par inhalation. C’est pourquoi les chercheurs affirment que Stachubotrys chartarum est l’un des champignons les plus préoccupants dans notre quotidien.

Les autres champignons qui se développent dans les endroits humides comme les salles de bains sont les champignons des genres Alternaria, Aureobasidium et Ulocladium. Ils se développent sous forme de taches brunes ou noires, parfois aussi sur les fruits et légumes (Alternaria) ou sur les textiles, tels que les rideaux, les tapis ou les coussins (Aurobasidium et Ulocladium).

Quels sont les dangers?

Si les moisissures sont omniprésentes, elles ne sont pas toujours inoffensives. Certaines de ces espèces très communes peuvent provoquer des allergies ou des problèmes respiratoires, en particulier chez les personnes souffrant d’asthme ou de problèmes sous-jacents. Les chercheurs savent que les personnes qui vivent dans un bâtiment humide où la qualité de l’air est médiocre courent un risque accru d’allergies et d’infections. Parfois, le problème peut venir d’un système de chauffage, de ventilation ou de climatisation contaminé par des bactéries ou des moisissures.

Selon une étude publiée en 2016 par le NIH (Instituts américains de la santé), les scientifiques estiment que près de 50% des personnes développent des symptômes allergiques au cours de leur vie à cause des moisissures. Toutefois, les moisissures présentes à l’extérieur sont plus souvent en cause, et la plupart des réactions allergiques sont très limitées. Mais vous connaissez l’adage: il vaut mieux prévenir que guérir. Il est donc vivement recommandé de s’attaquer aux moisissures et de les éradiquer, non seulement à la maison, mais aussi à l’école ou au travail.

Outre les allergies, certains champignons, comme le Stachybotrys chartarum, peuvent vous rendre malade par le biais de substances toxiques, les fameuses mycotoxines. Au total, plus d’une centaine de mycotoxines différentes sont connues, certaines ayant même des effets cancérigènes, immunotoxiques ou neurotoxiques.

Comment stopper leur prolifération?

C’est justement parce qu’elles sont omniprésentes qu’il est pratiquement impossible d’empêcher les moisissures d’entrer dans votre maison. En revanche, il est tout à fait possible de limiter leur prolifération. Voici quelques conseils:

Conservez soigneusement vos aliments

Prévenez le gaspillage alimentaire en stockant correctement les aliments et en les consommant à temps. Jetez immédiatement les aliments avariés. Votre pain présente des taches de moisissure? Jetez-le. Même si la moisissure n’est pas encore visible sur toutes les tranches, elle peut s’être propagée.

Aérez votre maison

Nous passons environ 90% de notre temps à l’intérieur et nous inspirons et expirons environ 15 mètres cubes d’air par jour. Veillez donc à disposer de suffisamment d’air frais et à éviter l’humidité en ventilant correctement vos pièces, en particulier votre salle de bains. Les systèmes de ventilation mal entretenus peuvent également propager des spores de moisissures, par exemple d’aspergillus et de penicillium.

Faites le ménage

Gardez votre maison propre. Un nettoyage régulier est important pour prévenir la formation de moisissures.

Attention à l’humidité

Vous avez remarqué une zone humide ou une fuite dans votre maison? Agissez rapidement. Même si vous nettoyez cette zone, les moisissures reviendront. À long terme, cela peut entraîner de graves problèmes de santé.

Ne laissez pas traîner votre linge humide

Ne laissez pas de serviettes, de vêtements ou de tapis humides dans des endroits fermés et humides.

Adoptez les bons réflexes

Allumez la hotte lorsque vous cuisinez et gardez la porte de la salle de bains fermée lorsque vous êtes sous la douche, afin d’éviter que l’humidité ne se propage. Séchez bien votre douche après utilisation, par exemple à l’aide d’une raclette ou d’un chiffon sec.

Gardez votre maison à bonne température

Chauffez uniformément. Si la maison devient trop froide la nuit, de la condensation peut se produire. Il s’agit d’une autre source d’humidité qui favorise la formation de moisissures.

Un petit coup de pouce?

Les purificateurs d’air équipés de filtres HEPA peuvent éliminer les spores de moisissure de l’air.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email