Lundi 20 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Arrestation des journalistes, le Pds dénonce et met en garde : «Tout le monde est en danger !»

Single Post
Arrestation des journalistes, le Pds dénonce et met en garde : «Tout le monde est en danger !»

Le régime de Macky Sall a décidément opté pour la méthode forte en procédant à l’arrestation des journalistes Alioune Badara Fall, Mamadou Seck et Mohamed Guèye, respectivement dans l’affaire des l’envoi de soldats sénégalais au Yémen et la publication dans la presse de l’intégralité des pv d’audition de Thione Seck poursuivi pour blanchiment d’argent supposé.
Des méthodes que dénoncent le Parti démocratique sénégalais (opposition) et ses membres. «C’est grave d’arrêter des journalistes parce que simplement ils font leur travail. Les libertés, c’est comme ça, on commence par un maillon plus ou moins faible, ensuite on touche à tout le monde. 

Donc, il faut impérativement que quand on touche quelqu’un, que tout le monde puisse se lever», suggère Oumar Sarr, le coordonnateur national du Pds, dans les colonnes de l'Observateur.
Pour lui, «le régime sait que les luttes vont se décupler. On a commencé par interdire aux gens la sortie du territoire, ce qui est contre la constitution. La liberté de presse est menacée, tout le monde est en danger», prévient Oumar Sarr, qui rassure quant au soutien du Pds aux journalistes arrêtés: «La presse peut compter sur le soutien du Parti démocratique sénégalais (Pds) parce que sur les questions de liberté, on ne peut pas négocier. De la même manière que nous demandons la libération sans condition de nos otages et prisonniers politiques, nous disons halte à toute pression».

Article_similaires

13 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (11:07 AM)
    Un communiqué fumier! Le Pds donne des leçons mon oeil!
    • Auteur

      Chemar

      En Juillet, 2015 (11:47 AM)
      regarde ces cons de liberaux, tous les renseignements ayant trait à la politique étrangère du senegal ne doivent pas etre mis sur la place publique, vous revez d'un senegal ou la liberté de la presse serait bafouée, mais vous pouvez déchanter l'etat de droit est plus que jamais une réalité dans ce pays
    • Auteur

      Une Senegalaise

      En Juillet, 2015 (13:30 PM)
      vous qui parlez de dossiers marques "secret defense" vous etes vraiment pitoyables. le gouvernement et l'armee ont interet a parler de secret defense quand ils envoent vos freres en pature a l'etranger. mais que vous le people defendiez leur tactique mesquine et illegal, ca depasse l'entendement. c est a vous de reflechir et savoir raison garder. un secret defense doit edtre legitime et defendable. pour leurs interest personnels, ils livrent vos freres et vous approuves... mais quell people de demeures! les cons ce sont bien vous qui soutenez des criminels et ces hors la loi politiciens qui font et defont la loi. un journaliste, ca informe et si macky et ses troupes avaient raison de faire ce qu'ils font, on ne parlerait pas de secret de merde. il vendront ce pays et vous les defendrez encore... pffffttt please cessez de defendre l'indefendable et liberez ces homes. c'est au people de sortir dans la rue encore une fois et de defendre les libertes sur lesquelles macky empiete tous les jours.
    • Auteur

      Abakara

      En Juillet, 2015 (15:24 PM)
      ils sont à la quête de séduction comprenez les! vraiment messiers les démocrates vous deviez être les derniers à parler car je vous répète votre opinion ne compte plus et n'a aucune importance aux yeux des sénégalais.
    • Auteur

      Abakara

      En Juillet, 2015 (15:31 PM)
      ces messiers ont l’art de la rhétorique, l’art de manipuler l’opinion par le verbe. platon dénonçait même cette rhétorique, comme une tricherie,
      comparable à la cosmétique, disait-il, l’art du soin qui cache la réalité
      esthétique des corps. ne vous arrêtez pas aux mots « magiques » qui sortent de ces bouches, faites preuve de perspicacité !messiers les démocrates avez_vous bien remarqué les conseils des ministres décentralisés? oui vous avez bien remarqué.connaissez-vous le nombre de journalistes accrédités qui y prend part?oui un nombre important.la seule question dont j'aimerais vous demander un président qui fait tous ces prouesses pour la presse locale est met -il en recul la démocratie? continuez à nous dire des bétises pour se faire remarquer.
  2. Auteur

    Cap

    En Juillet, 2015 (11:39 AM)
    c'est triste pour ce pays,des gens qui réagissent sans objectivité
    Auteur

    Secondd

    En Juillet, 2015 (11:43 AM)
    Pds et journalière sénégalais k des mécréants
    Auteur

    Mo

    En Juillet, 2015 (11:48 AM)
    la liberét de la presse ne rime pas avec divulguer des élements classés secret défense. vous devez fermer vos gueules les liberaux vous n'avez pas de leçon à donner
    Auteur

    Piff

    En Juillet, 2015 (11:50 AM)
    on n'a pas vu sous le régime actuel, des locaux des journalistes saccagés, des journalistes insultés en pleine émission et emprisonné. c'est sous le régime des libéraux que le pays ait connu les grandes restrictions des libertés de la presse.
    • Auteur

      Djiban

      En Juillet, 2015 (12:10 PM)
      cette association de malfaiteur pour ne pas dire parti ne peut pas être donneur de leçon le journaliste de l'enquête a était emprisonné par cette association de malfaiteur pour ne pas dire parti l'as le journal a était vandalisé par qui pas vous alors foutez nous la paix.
    • Auteur

      Djiban

      En Juillet, 2015 (12:10 PM)
      cette association de malfaiteur pour ne pas dire parti ne peut pas être donneur de leçon le journaliste de l'enquête a était emprisonné par cette association de malfaiteur pour ne pas dire parti l'as le journal a était vandalisé par qui pas vous alors foutez nous la paix.
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (12:10 PM)
    Quelle hypocrisie !
    Auteur

    Veronik

    En Juillet, 2015 (12:11 PM)
    comment le PDS me nous faire la morale c'est pas Wade qui avait fermé les radios sud fm aprés l'interview décroché par le courageux et crédible ibrahima Gassama arrêtez de penser que vous êtes irréprochables
    Auteur

    Momo

    En Juillet, 2015 (12:51 PM)
    Au Sénégal les journalistes se font de plus en plus rares, par contre,

    une presse sans conscience se développe au détriment du travail

    journalistique. Une presse minée par la course au sensationnel,

    gangrénée par la nullité des red-chefs et l'inconscience des pigistes.

    On publie n'importe quoi, n'importe comment. On n’essaie même pas, de

    là, où on est de faire de l'auto -censure, pour essayer de savoir, si

    cet article peut porter tort au pays, aux Institutions ou à nos intérêts

    tout court. Puisque la conscience vole bas, on publie bas, et le

    niveau, volant au ras du sol, la presse Sénégalaise est devenue, ce

    qu'elle est maintenant. Une presse à bulles, où, tout est faits

    divers ou "fait - diversier. Les seuls articles pertinents dans la

    plupart des journaux, sont les contributions des lecteurs. Et, le pire,

    c'est que cette presse de bas étage a formaté une génération de lecteurs

    qui ne lisent plus, que des faits divers .Les journaux les plus lus,

    sont les journaux à sensation, les émissions les plus écoutées, sont les

    émissions qui détruisent des vies et des familles. Des ignares, sortis

    de la boue nauséabonde de l'inculture et de la méconnaissance,

    tiennent haut le pavé de la cacophonie "journalistique''. Cette presse

    de la paresse intellectuelle , de l'incurie et de l'irresponsabilité ,

    elle doit même, être combattue et non, servir de cheval de bataille

    contre le régime en place. Combattre cette presse de caniveau, est une

    urgence nationale pour tous les intellectuels, les éducateurs et les

    accros de la lecture, qui dépensent leurs sous, pour finalement se voir,

    gaufrer d'articles vides, d'analyses de borne-fontaine et de

    révélations malsaines qui ne nous emmènent nulle part, que vers la

    médisance. Cette presse à titres, sans contenus, est en train de tuer le

    débat et l'approche intellectuelle critique, qui donne aux usagers, les

    outils d'analyse, pour comprendre l'information. Au Sénégal, les

    journalistes, ne font plus la presse. La presse est entre les mains

    d'agents commerciaux, tourmentés par le gain et de dirpubs,

    affairistes. Le monstre, c'est cette presse là.
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (13:32 PM)
    Dans un autre pays ces journalistes seraient exécutés ou emprisonnés pour _30 ans de prison le cas snowden et d autres journaliste c es une manque de proffessionalisme trop de liberté tout le monde fait ce qui il veut il est temps que les choses changent comme des animaux plus de repères aucune culture
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (15:52 PM)
    Merci le PDS pour ce rappel... Liberté à la presse et non à la dictature!!! :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :fbhang: 
    Auteur

    Pds

    En Juillet, 2015 (16:15 PM)
    Le PDS a t'il oublie la destruction des journaux l'As et 24h Chrono. A t'il oublie le journaliste qu'ils avaient emprisonne et lui demandait d'ecrire une lettre de grace a Wade. Le PDS a t'il oublie les coups de marteaux sur Talla Sylla, les letrre de menaces sur des leaders politiques et les violences sur des journalistes comme SJD. Mais je reve ou quoi ? Le PDS ose parler comme si les senegalais etaient des moutons qui oublient le terreur qu'ils semaient dans le

    pays avec leurs brigades de repression qui sillonnaient le pays. Le pDS doit se taire.
    Auteur

    Boyzpalm

    En Juillet, 2015 (19:16 PM)
    Seuls les faussaires, malfaiteurs, voleurs, menteurs etc.... n'ont plus leur place

    dans le Senegal de 2015. Alors tant pis si les voleurs et malfaiteurs s'associent, tous au niouf!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (21:22 PM)
    La popularité des dictatures passe par la noblesse d'idées sur fond de manipulation de l'opinion. La mystification; la noblesse de la reddition des comptes aura été le faut pretexte pour baillonner l'opposition, de la meme maniere; la theorisation de la divulgation d'informations faussement classées secrets ou sensibles sera l'instrument de musellement de la presse. Devant cette imperative dictature d'un potentiel futur prisonnier(macky sale), l'organisation des forces patriotique est un devoir pour que le Senégal puisse rester la democratie qu'il n'aurait jamais dû cesser d'être.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email