Jeudi 17 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Libération de Khalifa Sall : Les avocats affûtent leurs stratégies

Single Post
Libération de Khalifa Sall : Les avocats affûtent leurs stratégies

Khalifa Sall va devoir prendre son mal en patience. Ses avocats pourraient ne pas déposer ce lundi sa demande de mise en liberté provisoire, comme l'avait annoncé Me Ciré Clédor Ly, vendredi, après l'audition dans le fond du dossier du maire de Dakar. Interrogé ce lundi 20 mars 2017 par Seneweb dans les locaux du tribunal de grande instance de Dakar, Me Ciré Clédor Ly, le coordonnateur du pool d'avocats, a expliqué que le dépôt de la demande de mise en liberté provisoire pourrait être reporté à une date ultérieure en raison d’une confrontation que le juge d'instruction pourrait envisager d’organiser.  Toutefois, d’autres sources notent que les avocats ne comptent pas se limiter au dépôt d'une demande de mise en liberté provisoire de Khalifa Sall et Cie. Ils vont également déposer sur la table du magistrat instructeur deux requêtes aux fins d’annulation de la procédure.


Article_similaires

15 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (15:10 PM)
    C'est bien Rebeuss , à 30.000.000/le mois c'est pas assez cher pour monsieur le" Maire" :thumbsdown: 
    • Auteur

      Khalifa Daal

      En Mars, 2017 (16:16 PM)
      khaf daal, daanounna ! faire du faux et usage de faux pour mettre la main sur l’argent public est tout sauf orthodoxe !
      ensuite, même s’il était prévu par la loi que cet argent devait aller aux nécessiteux (ce qui n’a même pas été le cas il me semble), il n’en demeurerait pas moins que même cette remise devrait être justifiée ! en effet, toute utilisation de l’argent public doit être justifiée à moins qu’une disposition légale n’en fasse exception !
      et si cet argent avait vraiment été donnée aux nécessiteux, ce ne serait nullement manquer de discrétion en produisant les justificatifs devant le juge ! car devant le juge, il n’y a pas de secret. les secrets professionnels, bancaires, médicaux etc. n’ont de limite que devant le juge !
      alors qu’est ce qui explique ce mystère entretenu par khalifa sur l’utilisation de cet argent ?
      est-ce à dire que les ministres de la solidarité nationale, la délégation à la solidarité nationale dont la mission est d’aider les nécessiteux n’ont pas à justifier leurs dépenses ???
      mais le plus scandaleux, c’est que j’ai la conviction que cet argent n’est pas allé aux nécessiteux !
      car, l’avocat de khalifa sall (me el hadji diouf) a bien dit que l’argent a profité à des gens du pouvoir comme de l’opposition !
      certes, ce dossier a été agité pour des raisons politiques, mais ça n’efface pas le tort causé par khalifa aux sénégalais.
      ses adversaires politiques, conscients qu’ils sont tous voleurs, se sont servis de cette affaire pour le couler.
      mais le peuple doit s’en réjouir !
      car quand on aspire aux plus hautes fonctions, il faut être propre de telle sorte que l’on ne puisse rien contre vous. si on arrive pas à être propre, on doit faire profil bas.
      moi je ne suis d’aucun bord politique mais j’approuve les poursuites contre khalifa .
      actuellement, tous les politiciens qui gèrent l’argent public sont entrain de chier dans leurs frocs car demain, la boule tournera.
      si ça peut marquer le début du commencement d’une gestion saine des ressources publiques, nous devront tous applaudir !
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2017 (16:39 PM)
      ce que tu dis n'a aucun sens; personne n'est contre à une gestion saine par contre cette affaire n'est pas une question de gestion des fonds publiques. c'est un règlement de compte politique de la part d'un pouvoir au abois et ça tu refuse de l'admettre parce voulant manipuler l'opinion.
      si non pourquoi ms protège les voleurs de son parti ainsi que son frère cité dans des rapports publics ?
  2. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (15:16 PM)
    Prisonnier politique

    Honte à notre démocratie

    Honte à notre prési incompétent méchant et aigri

     :emoshoot: 
    • Auteur

      Anonyme

      En Mars, 2017 (15:03 PM)
      ouvre les yeux . ce mec est un faussaire ,il a utilisé le faux pour sortir de l argent du tresor public .
      d ailleurs il ne peut pas justifier l utilisation de cet argent .
      et cela ses avocats le savent mieux que lui . c est un voleur . autant chercher a liberer boy djiné c est plus facile .
    Auteur

    Sans Voix

    En Mars, 2017 (15:25 PM)
    LE BAS PEUPLE PLEURE ET SE PLAINT ENCORE .....Ö VOUS LES POLITIQUES AYEZ PITIÉ ON VEUT SIMPLEMENT UN GAGNE-PAIN POUR NOTRE DIGNE SANS PROBLÈME
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (15:29 PM)
    T-o-p-s-t-o-c-k est une app mobile senegalaise.

    Télechargez ern masse et partagez.

    Dieureudieuf
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (15:40 PM)
    khalifa pour eviter la condamnation de grace il faut prouver ton innoncence. Mais c'est simple mr le maire, le juge d'instruction dans ce cas peut te donner un non lieu car ne dependant pas du parquet
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (15:54 PM)
    khaff dougoub.
    • Auteur

      Vonvon

      En Mars, 2017 (15:59 PM)
      suite à plusieurs interpellations, je me vois obligé de revenir sur le débat d’actualité pour apporter quelques précisions. j’espère que ce sera ma dernière intervention à ce sujet car tous ceux qui me connaissent savent que la politique n’est pas du tout mon domaine et je m’y sens très mal à l’aise. je reviens sur les fameux justificatifs de la caisse d’avances. rappelons d’abord comment ça fonctionne :
      l’actuel maire n’a pas initié ni demandé cette caisse d’avances. il l’a trouvée en place depuis des années. comme son nom l’indique, la caisse d’avances est une dérogation légale (car un des principes majeurs de la comptabilité publique veut que l’etat paye seulement après service effectué) qui permet à son gérant de disposer d’une somme liquide renouvelable, dans ses propres crédits et de la dépenser intégralement avant d’en justifier l’utilisation pour un éventuel renouvellement. pour la première utilisation de la caisse d’avances, il suffit au gérant d’émettre un bon ainsi libellé « versement initial. » mais, pour renouveler ces fonds, il faudra produire les pièces justificatives correspondant au montant dépensé. or l’actuel maire, qui a hérité de cette gestion de la caisse d’avances a-t-il reçu de son prédécesseur les dites pièces justificatives ? il se trouve que l’équipe municipale qui s’est toujours occupée de cette caisse a mis en place un dispositif administratif de décaissement de ces fonds : il s’agit de se faire établir par un fournisseur des factures (fictives) pour la livraison de riz et de mil à hauteur du montant demandé. ces factures, visées par le maire, sont présentées, avec le bon de commandes, au préfet (représentant le président de la république et administrateur des crédits) qui envoie son propre gestionnaire contrôler l’effectivité de la livraison de la commande. celui-ci établit un p.v. de réception attestant que la commande a bien été livrée. ce p.v. de réception porte le cachet et la signature du préfet. le bon de commande, avec toutes ces pièces est alors présenté au percepteur qui remet l’argent au comptable de la mairie, à charge pour lui de le remettre au maire pour qu’il l’utilise à sa seule discrétion pour des dépenses d’ordre social. où est le « détournement » dans tout cela ? où est le blanchiment ? (car c’est de « l’argent sale » qu’on blanchit ?) il reste le « faux » concernant les factures. le maire a expliqué que la nature sensible des interventions sollicitant cette caisse d’avances ne permettait pas de rendre publics certains justificatifs. c’est ce que l’autorité administrative a bien compris, ce qui explique que, depuis la
      création de cette caisse d’avances spéciale, tous les préfets qui se sont succédé ont validé, sans n’en tirer aucun profit, cette gestion particulière. alors peut-on emprisonner le maire et ses collaborateurs et ne pas inquiéter tous ces préfets ? les gens se sont indignés du fait que le juge n’a pas maintenu en détention les 2 percepteurs (le retraité et l’actuel) mais il ne pouvait en être autrement car on ne peut rien leur reprocher : ils ont décaissé sur présentation de pièces justificatives en bonne et due forme. quand je lis, dans la presse certaines déclarations, je me demande si nos journalistes prennent la peine de faire des investigations: « les magasiniers enfoncent le maire: ils n’ont reçu aucun sac de riz ou de mil » ou bien « une année, le maire s’est même permis un 13ème mois avec la caisse d’avance ». À quoi de plus normal ? l’utilisation de la caisse d’avances n’est pas forcément mensuelle : elle peut être renouvelée tant que les crédits sont disponibles. si, en fin d’année budgétaire, le maire constate qu’il y a un excédent des crédits qui risque de tomber en « fonds libres » pour être ainsi reversé au trésor public, rien n’empêche le maire de réapprovisionner sa caisse d’avances. tout ce que je viens de dire est vérifiable ; il ne s’agit point d’un secret d’etat.
      a mon humble avis, dans cette affaire, le président de la république n’a pas été bien conseillé : l’i.g.e. a mis 18 mois pour fouiller la gestion du maire (qui gère un budget de 25 milliards, provenant essentiellement de ses propres recettes.) elle lui a décerné un satisfecit sur toutes les rubriques (y compris les 8 caisses d’avances conventionnelles dont dispose la mairie.) sa seule interrogation a porté sur cette caisse d’avances spéciale (par son montant et la nature de ses dépenses.)il y avait 2 options : la supprimer ou en modifier le mode de fonctionnement. le président a choisi la première option. on ne peut pas lui reprocher de saisir cette occasion pour priver un adversaire politique de « fonds politiques » aussi importants. mais ça aurait dû s’arrêter là : le maire aurait perdu des moyens considérables et pourrait être index comme quelqu’un qui a commis une faute de gestion. cela lui aurait fait beaucoup plus de mal que cet acharnement qui lui donne le rôle de victime et qui, de toutes façons, ne peut pas mener à sa condamnation par un tribunal sérieux.
      mamadou lamine sy
    • Auteur

      @vonvon

      En Mars, 2017 (16:48 PM)
      oui les caisses d’avance sont prévues pour faire face à des dépenses urgentes, mais encore faudrait-il justifier ces dépenses, ce que khalifa n’a pas fait.
      aucun gestionnaire de deniers public n’a le pouvoir de décréter que tels fonds sont des fonds politiques qu’il utilise à sa discrétion. aucun gestionnaire de deniers publics n’a ce pouvoir. seul la loi peut exempter de contrôle des deniers publics, et pas le gestionnaire lui-même.
      en cas de silence de la loi sur des fonds publics, ceux-ci sont gérés conformément à la règlementation des dépenses publiques qui exige que toute dépense soit justifiée.
      en outre, vous reconnaissez que pour disposer de ces fonds, il a fallu recourir à du faux (factures, bon de commandes), dans le but, dites vous, de protéger la « sensibilité » de leur destination !!!
      faut-il en rire ou en pleurer ? qu’est ce qui est plus sensible que la défense nationale ? et pourtant, la gestion du ministère de la défense est sujette à contrôle ! les nécessiteux doivent être aidés avec discrétion, certes, mais cela n’exclut nullement que cette aide puisse être justifiée, lorsque cela est requis par les services compétents et, surtout, par le juge ! il ne s’agit pas de publier ces justificatifs, mais de les amener devant le juge ! est ce trop demander ? si khalifa a pris en charge des frais médicaux avec cet argent, qu’est ce qui l’empêche de produire les tickets de pharmacies, quittances de services hospitaliers etc., non pas publiquement, mais devant les enquêteurs et le juge ? dans les mutuelles, chaque fois que vous voulez vous faire rembourser, vous produisez des justificatifs ! donc si tant est que cet argent a servi aux nécessiteux, il devait être facile de le justifier devant les enquêteurs et devant le juge, ce, en toute discrétion !
      ensuite, cet argent était-il légalement destiné aux nécessiteux ? non vraisemblablement car rien ne semble l’indiquer dans le budget !
      que tous les prédécesseurs de khalifa aient eu à gérer de cette manière ne le dédouane nullement ! il aurait simplement du mettre le holà et commencer une gestion orthodoxe, comme il l’a fait en chassant les marchands ambulants que tous ses prédécesseurs avaient toléré !
      quant aux préfets, je ne vois nullement où se situe leur responsabilité dans cette affaire ! car il ne leur appartient pas de contrôler si les factures ou bon d commande sont authentiques ou non ! ça, c’est le travail de l’ige, de la police ou de la justice.
      khalifa sall est indéfendable dans ce dossier ! son silence sur la destination de cette argent ne s’explique à mon avis que parce que cet argent n’est pas allé aux nécessiteux, comme il le prétend.
      et quand on dépense de l’argent sans aucun justificatif, on est présumé l’avoir utilisé à des fins personnelles.
    • Auteur

      @vonvon

      En Mars, 2017 (16:48 PM)
      oui les caisses d’avance sont prévues pour faire face à des dépenses urgentes, mais encore faudrait-il justifier ces dépenses, ce que khalifa n’a pas fait.
      aucun gestionnaire de deniers public n’a le pouvoir de décréter que tels fonds sont des fonds politiques qu’il utilise à sa discrétion. aucun gestionnaire de deniers publics n’a ce pouvoir. seul la loi peut exempter de contrôle des deniers publics, et pas le gestionnaire lui-même.
      en cas de silence de la loi sur des fonds publics, ceux-ci sont gérés conformément à la règlementation des dépenses publiques qui exige que toute dépense soit justifiée.
      en outre, vous reconnaissez que pour disposer de ces fonds, il a fallu recourir à du faux (factures, bon de commandes), dans le but, dites vous, de protéger la « sensibilité » de leur destination !!!
      faut-il en rire ou en pleurer ? qu’est ce qui est plus sensible que la défense nationale ? et pourtant, la gestion du ministère de la défense est sujette à contrôle ! les nécessiteux doivent être aidés avec discrétion, certes, mais cela n’exclut nullement que cette aide puisse être justifiée, lorsque cela est requis par les services compétents et, surtout, par le juge ! il ne s’agit pas de publier ces justificatifs, mais de les amener devant le juge ! est ce trop demander ? si khalifa a pris en charge des frais médicaux avec cet argent, qu’est ce qui l’empêche de produire les tickets de pharmacies, quittances de services hospitaliers etc., non pas publiquement, mais devant les enquêteurs et le juge ? dans les mutuelles, chaque fois que vous voulez vous faire rembourser, vous produisez des justificatifs ! donc si tant est que cet argent a servi aux nécessiteux, il devait être facile de le justifier devant les enquêteurs et devant le juge, ce, en toute discrétion !
      ensuite, cet argent était-il légalement destiné aux nécessiteux ? non vraisemblablement car rien ne semble l’indiquer dans le budget !
      que tous les prédécesseurs de khalifa aient eu à gérer de cette manière ne le dédouane nullement ! il aurait simplement du mettre le holà et commencer une gestion orthodoxe, comme il l’a fait en chassant les marchands ambulants que tous ses prédécesseurs avaient toléré !
      quant aux préfets, je ne vois nullement où se situe leur responsabilité dans cette affaire ! car il ne leur appartient pas de contrôler si les factures ou bon d commande sont authentiques ou non ! ça, c’est le travail de l’ige, de la police ou de la justice.
      khalifa sall est indéfendable dans ce dossier ! son silence sur la destination de cette argent ne s’explique à mon avis que parce que cet argent n’est pas allé aux nécessiteux, comme il le prétend.
      et quand on dépense de l’argent sans aucun justificatif, on est présumé l’avoir utilisé à des fins personnelles.
    • Auteur

      @vonvon

      En Mars, 2017 (16:48 PM)
      oui les caisses d’avance sont prévues pour faire face à des dépenses urgentes, mais encore faudrait-il justifier ces dépenses, ce que khalifa n’a pas fait.
      aucun gestionnaire de deniers public n’a le pouvoir de décréter que tels fonds sont des fonds politiques qu’il utilise à sa discrétion. aucun gestionnaire de deniers publics n’a ce pouvoir. seul la loi peut exempter de contrôle des deniers publics, et pas le gestionnaire lui-même.
      en cas de silence de la loi sur des fonds publics, ceux-ci sont gérés conformément à la règlementation des dépenses publiques qui exige que toute dépense soit justifiée.
      en outre, vous reconnaissez que pour disposer de ces fonds, il a fallu recourir à du faux (factures, bon de commandes), dans le but, dites vous, de protéger la « sensibilité » de leur destination !!!
      faut-il en rire ou en pleurer ? qu’est ce qui est plus sensible que la défense nationale ? et pourtant, la gestion du ministère de la défense est sujette à contrôle ! les nécessiteux doivent être aidés avec discrétion, certes, mais cela n’exclut nullement que cette aide puisse être justifiée, lorsque cela est requis par les services compétents et, surtout, par le juge ! il ne s’agit pas de publier ces justificatifs, mais de les amener devant le juge ! est ce trop demander ? si khalifa a pris en charge des frais médicaux avec cet argent, qu’est ce qui l’empêche de produire les tickets de pharmacies, quittances de services hospitaliers etc., non pas publiquement, mais devant les enquêteurs et le juge ? dans les mutuelles, chaque fois que vous voulez vous faire rembourser, vous produisez des justificatifs ! donc si tant est que cet argent a servi aux nécessiteux, il devait être facile de le justifier devant les enquêteurs et devant le juge, ce, en toute discrétion !
      ensuite, cet argent était-il légalement destiné aux nécessiteux ? non vraisemblablement car rien ne semble l’indiquer dans le budget !
      que tous les prédécesseurs de khalifa aient eu à gérer de cette manière ne le dédouane nullement ! il aurait simplement du mettre le holà et commencer une gestion orthodoxe, comme il l’a fait en chassant les marchands ambulants que tous ses prédécesseurs avaient toléré !
      quant aux préfets, je ne vois nullement où se situe leur responsabilité dans cette affaire ! car il ne leur appartient pas de contrôler si les factures ou bon d commande sont authentiques ou non ! ça, c’est le travail de l’ige, de la police ou de la justice.
      khalifa sall est indéfendable dans ce dossier ! son silence sur la destination de cette argent ne s’explique à mon avis que parce que cet argent n’est pas allé aux nécessiteux, comme il le prétend.
      et quand on dépense de l’argent sans aucun justificatif, on est présumé l’avoir utilisé à des fins personnelles.
    • Auteur

      @vonvon

      En Mars, 2017 (16:48 PM)
      oui les caisses d’avance sont prévues pour faire face à des dépenses urgentes, mais encore faudrait-il justifier ces dépenses, ce que khalifa n’a pas fait.
      aucun gestionnaire de deniers public n’a le pouvoir de décréter que tels fonds sont des fonds politiques qu’il utilise à sa discrétion. aucun gestionnaire de deniers publics n’a ce pouvoir. seul la loi peut exempter de contrôle des deniers publics, et pas le gestionnaire lui-même.
      en cas de silence de la loi sur des fonds publics, ceux-ci sont gérés conformément à la règlementation des dépenses publiques qui exige que toute dépense soit justifiée.
      en outre, vous reconnaissez que pour disposer de ces fonds, il a fallu recourir à du faux (factures, bon de commandes), dans le but, dites vous, de protéger la « sensibilité » de leur destination !!!
      faut-il en rire ou en pleurer ? qu’est ce qui est plus sensible que la défense nationale ? et pourtant, la gestion du ministère de la défense est sujette à contrôle ! les nécessiteux doivent être aidés avec discrétion, certes, mais cela n’exclut nullement que cette aide puisse être justifiée, lorsque cela est requis par les services compétents et, surtout, par le juge ! il ne s’agit pas de publier ces justificatifs, mais de les amener devant le juge ! est ce trop demander ? si khalifa a pris en charge des frais médicaux avec cet argent, qu’est ce qui l’empêche de produire les tickets de pharmacies, quittances de services hospitaliers etc., non pas publiquement, mais devant les enquêteurs et le juge ? dans les mutuelles, chaque fois que vous voulez vous faire rembourser, vous produisez des justificatifs ! donc si tant est que cet argent a servi aux nécessiteux, il devait être facile de le justifier devant les enquêteurs et devant le juge, ce, en toute discrétion !
      ensuite, cet argent était-il légalement destiné aux nécessiteux ? non vraisemblablement car rien ne semble l’indiquer dans le budget !
      que tous les prédécesseurs de khalifa aient eu à gérer de cette manière ne le dédouane nullement ! il aurait simplement du mettre le holà et commencer une gestion orthodoxe, comme il l’a fait en chassant les marchands ambulants que tous ses prédécesseurs avaient toléré !
      quant aux préfets, je ne vois nullement où se situe leur responsabilité dans cette affaire ! car il ne leur appartient pas de contrôler si les factures ou bon d commande sont authentiques ou non ! ça, c’est le travail de l’ige, de la police ou de la justice.
      khalifa sall est indéfendable dans ce dossier ! son silence sur la destination de cette argent ne s’explique à mon avis que parce que cet argent n’est pas allé aux nécessiteux, comme il le prétend.
      et quand on dépense de l’argent sans aucun justificatif, on est présumé l’avoir utilisé à des fins personnelles.
    • Auteur

      @vonvon

      En Mars, 2017 (16:48 PM)
      oui les caisses d’avance sont prévues pour faire face à des dépenses urgentes, mais encore faudrait-il justifier ces dépenses, ce que khalifa n’a pas fait.
      aucun gestionnaire de deniers public n’a le pouvoir de décréter que tels fonds sont des fonds politiques qu’il utilise à sa discrétion. aucun gestionnaire de deniers publics n’a ce pouvoir. seul la loi peut exempter de contrôle des deniers publics, et pas le gestionnaire lui-même.
      en cas de silence de la loi sur des fonds publics, ceux-ci sont gérés conformément à la règlementation des dépenses publiques qui exige que toute dépense soit justifiée.
      en outre, vous reconnaissez que pour disposer de ces fonds, il a fallu recourir à du faux (factures, bon de commandes), dans le but, dites vous, de protéger la « sensibilité » de leur destination !!!
      faut-il en rire ou en pleurer ? qu’est ce qui est plus sensible que la défense nationale ? et pourtant, la gestion du ministère de la défense est sujette à contrôle ! les nécessiteux doivent être aidés avec discrétion, certes, mais cela n’exclut nullement que cette aide puisse être justifiée, lorsque cela est requis par les services compétents et, surtout, par le juge ! il ne s’agit pas de publier ces justificatifs, mais de les amener devant le juge ! est ce trop demander ? si khalifa a pris en charge des frais médicaux avec cet argent, qu’est ce qui l’empêche de produire les tickets de pharmacies, quittances de services hospitaliers etc., non pas publiquement, mais devant les enquêteurs et le juge ? dans les mutuelles, chaque fois que vous voulez vous faire rembourser, vous produisez des justificatifs ! donc si tant est que cet argent a servi aux nécessiteux, il devait être facile de le justifier devant les enquêteurs et devant le juge, ce, en toute discrétion !
      ensuite, cet argent était-il légalement destiné aux nécessiteux ? non vraisemblablement car rien ne semble l’indiquer dans le budget !
      que tous les prédécesseurs de khalifa aient eu à gérer de cette manière ne le dédouane nullement ! il aurait simplement du mettre le holà et commencer une gestion orthodoxe, comme il l’a fait en chassant les marchands ambulants que tous ses prédécesseurs avaient toléré !
      quant aux préfets, je ne vois nullement où se situe leur responsabilité dans cette affaire ! car il ne leur appartient pas de contrôler si les factures ou bon d commande sont authentiques ou non ! ça, c’est le travail de l’ige, de la police ou de la justice.
      khalifa sall est indéfendable dans ce dossier ! son silence sur la destination de cette argent ne s’explique à mon avis que parce que cet argent n’est pas allé aux nécessiteux, comme il le prétend.
      et quand on dépense de l’argent sans aucun justificatif, on est présumé l’avoir utilisé à des fins personnelles.
    • Auteur

      @vonvon

      En Mars, 2017 (16:48 PM)
      oui les caisses d’avance sont prévues pour faire face à des dépenses urgentes, mais encore faudrait-il justifier ces dépenses, ce que khalifa n’a pas fait.
      aucun gestionnaire de deniers public n’a le pouvoir de décréter que tels fonds sont des fonds politiques qu’il utilise à sa discrétion. aucun gestionnaire de deniers publics n’a ce pouvoir. seul la loi peut exempter de contrôle des deniers publics, et pas le gestionnaire lui-même.
      en cas de silence de la loi sur des fonds publics, ceux-ci sont gérés conformément à la règlementation des dépenses publiques qui exige que toute dépense soit justifiée.
      en outre, vous reconnaissez que pour disposer de ces fonds, il a fallu recourir à du faux (factures, bon de commandes), dans le but, dites vous, de protéger la « sensibilité » de leur destination !!!
      faut-il en rire ou en pleurer ? qu’est ce qui est plus sensible que la défense nationale ? et pourtant, la gestion du ministère de la défense est sujette à contrôle ! les nécessiteux doivent être aidés avec discrétion, certes, mais cela n’exclut nullement que cette aide puisse être justifiée, lorsque cela est requis par les services compétents et, surtout, par le juge ! il ne s’agit pas de publier ces justificatifs, mais de les amener devant le juge ! est ce trop demander ? si khalifa a pris en charge des frais médicaux avec cet argent, qu’est ce qui l’empêche de produire les tickets de pharmacies, quittances de services hospitaliers etc., non pas publiquement, mais devant les enquêteurs et le juge ? dans les mutuelles, chaque fois que vous voulez vous faire rembourser, vous produisez des justificatifs ! donc si tant est que cet argent a servi aux nécessiteux, il devait être facile de le justifier devant les enquêteurs et devant le juge, ce, en toute discrétion !
      ensuite, cet argent était-il légalement destiné aux nécessiteux ? non vraisemblablement car rien ne semble l’indiquer dans le budget !
      que tous les prédécesseurs de khalifa aient eu à gérer de cette manière ne le dédouane nullement ! il aurait simplement du mettre le holà et commencer une gestion orthodoxe, comme il l’a fait en chassant les marchands ambulants que tous ses prédécesseurs avaient toléré !
      quant aux préfets, je ne vois nullement où se situe leur responsabilité dans cette affaire ! car il ne leur appartient pas de contrôler si les factures ou bon d commande sont authentiques ou non ! ça, c’est le travail de l’ige, de la police ou de la justice.
      khalifa sall est indéfendable dans ce dossier ! son silence sur la destination de cette argent ne s’explique à mon avis que parce que cet argent n’est pas allé aux nécessiteux, comme il le prétend.
      et quand on dépense de l’argent sans aucun justificatif, on est présumé l’avoir utilisé à des fins personnelles.
    • Auteur

      @vonvon

      En Mars, 2017 (16:48 PM)
      oui les caisses d’avance sont prévues pour faire face à des dépenses urgentes, mais encore faudrait-il justifier ces dépenses, ce que khalifa n’a pas fait.
      aucun gestionnaire de deniers public n’a le pouvoir de décréter que tels fonds sont des fonds politiques qu’il utilise à sa discrétion. aucun gestionnaire de deniers publics n’a ce pouvoir. seul la loi peut exempter de contrôle des deniers publics, et pas le gestionnaire lui-même.
      en cas de silence de la loi sur des fonds publics, ceux-ci sont gérés conformément à la règlementation des dépenses publiques qui exige que toute dépense soit justifiée.
      en outre, vous reconnaissez que pour disposer de ces fonds, il a fallu recourir à du faux (factures, bon de commandes), dans le but, dites vous, de protéger la « sensibilité » de leur destination !!!
      faut-il en rire ou en pleurer ? qu’est ce qui est plus sensible que la défense nationale ? et pourtant, la gestion du ministère de la défense est sujette à contrôle ! les nécessiteux doivent être aidés avec discrétion, certes, mais cela n’exclut nullement que cette aide puisse être justifiée, lorsque cela est requis par les services compétents et, surtout, par le juge ! il ne s’agit pas de publier ces justificatifs, mais de les amener devant le juge ! est ce trop demander ? si khalifa a pris en charge des frais médicaux avec cet argent, qu’est ce qui l’empêche de produire les tickets de pharmacies, quittances de services hospitaliers etc., non pas publiquement, mais devant les enquêteurs et le juge ? dans les mutuelles, chaque fois que vous voulez vous faire rembourser, vous produisez des justificatifs ! donc si tant est que cet argent a servi aux nécessiteux, il devait être facile de le justifier devant les enquêteurs et devant le juge, ce, en toute discrétion !
      ensuite, cet argent était-il légalement destiné aux nécessiteux ? non vraisemblablement car rien ne semble l’indiquer dans le budget !
      que tous les prédécesseurs de khalifa aient eu à gérer de cette manière ne le dédouane nullement ! il aurait simplement du mettre le holà et commencer une gestion orthodoxe, comme il l’a fait en chassant les marchands ambulants que tous ses prédécesseurs avaient toléré !
      quant aux préfets, je ne vois nullement où se situe leur responsabilité dans cette affaire ! car il ne leur appartient pas de contrôler si les factures ou bon d commande sont authentiques ou non ! ça, c’est le travail de l’ige, de la police ou de la justice.
      khalifa sall est indéfendable dans ce dossier ! son silence sur la destination de cette argent ne s’explique à mon avis que parce que cet argent n’est pas allé aux nécessiteux, comme il le prétend.
      et quand on dépense de l’argent sans aucun justificatif, on est présumé l’avoir utilisé à des fins personnelles.
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (16:00 PM)
    Au Senegal quand on vole des milliards on devient star.

    Khalifa a bien volé, 30 millions chaque mois pendant 7 ans = 2 520.000.000 CFA



    Vous défendez un grand voleur
    Auteur

    Question Pour 1champion

    En Mars, 2017 (16:49 PM)
    Macky a avoué qu'il a profité de la générosité de son Pa Wade pour épargner 1milliard par an pendant 8 ans

    Waow

    Est ce quelqu'un peut nous justifier la patrimoine de son Exelent Round man :taz-smile: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2017 (17:04 PM)
      vous vous etes fait avoir par le pds ce chiffre de 8milliards vient du pds. pour rappel macky a ete le 1er president a avoir fait une declaration de patrimoine.
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (17:16 PM)
    Khalifa Riz Sall est un grand voleur na guéné khalissou askanbi avec cette argentl,état peut construire 20 cases de santé dans nos villages de gouyarre Sarr a goléré
    Auteur

    Castor

    En Mars, 2017 (22:33 PM)
    Il y a une chose très bizarre dans cette affaire. Si c'est un GIE qui a fermé boutique qui permettait d'encaisser les trente millions par mois, comment cela est possible? Soit c'est un marché à commande, dans ce cas il a respecté toutes les procédures de passation de marché, avec des pièces comme attestation de l'ARPM, quitus fiscal etc. Ces pièces sont vérifiées par la DCMP et par le percepteur. Si un GIE qui n'existe plus arrive à produire ces pièces fournies par l'ARMP et les services des impôts, c'est qu'il y a beaucoup de non dits dans cette affaire. Soit on a exempte la mairie de respecter les procédures de passation de marchés ce qui pose aussi un autre problème.

    Autre chose, comment un percepteur peut payer le même montant pendant trente six mois sans éveiller des soupçons ?
    Auteur

    Petitcoindesaffaires

    En Mars, 2017 (23:23 PM)
    www.petitcoindesaffaires.com

    Vendez,achetez à tout moment
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (00:55 AM)
    Maky est entrain de l'aider a devenir le prochain president.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2017 (11:08 AM)
      mais si nous étions dans un pays normal, khalifa, après avoir commis du faux pour disposer de l'argent public qu'il a utilisé sans aucun justificatif, ne pourrait même plus devenir chef de quartier.
      mais, il peut se rassurer, car nous sommes bien à ndoumbélane...
    Auteur

    Mouna

    En Mars, 2017 (12:32 PM)
    Personne ne peut juger khaf car on n conne pas encore le fameux de l'histoire on connais seulement ce dont on laccuse
    Auteur

    Anonyme Beugue Fatick

    En Mars, 2017 (13:50 PM)
    le ministre de la fonction publique depuis sa nomination rien ne marche dans l'administration pas de recrutement, les avancement rien du tout cette dame devait rester à fatick comme gouverneur
    Auteur

    Ex Goor

    En Mars, 2017 (16:35 PM)
    Je pensais que cette affaire était plus simple que ça. Les avocats n'ont pas besoin de stratégie. Khalifa a acheté du mil et du riz pour les nécessiteux, où sont les factures? Les factures n'existent pas? En tout cas, ça commence à prendre du temps. Si les justificatifs existent, il faut seulement un click dans les ordinateurs de la mairie pour les retrouver.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR