Jeudi 25 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Rebondissement dans l’affaire de la Mercedes louée par l’entreprise Fadiya Agency à Senecartours : Awa Baba Thiam fait condamner l’employé Saliou Sarr

Single Post
Rebondissement dans l’affaire de la Mercedes louée par l’entreprise Fadiya Agency à Senecartours : Awa Baba Thiam fait condamner l’employé Saliou Sarr
L’histoire a fait le tour de la toile. Les sites en ligne et influenceurs en font fait leurs choux gras. Aujourd’hui, Dame Justice clôt le chapitre 1 avec la condamnation de Saliou Sarr à une peine  de trois mois avec sursis. Si les poursuites se continuent, des animateurs de sites en ligne qui avaient fait des émissions sur cette affaire risquent de se retrouver à la barre. Une plainte a été déposée à la Dic. 



Il a fallu que son avocat, Me Mamadou Guèye Mbow, brandisse une plainte pour freiner cette série d’accusations à son encontre. Aujourd’hui, Awa Baba Thiam, patronne de la société Fadiya Agency, a retrouvé l’éclat doré de son blason avec la condamnation infligée au sieur Saliou Sarr. Ce dernier serait à l’origine de cette campagne médiatique, avec la fuite d’un audio de Niang Kharagne Lo balançant l’information selon laquelle Awa Baba devait de l’argent au prévenu qui lui avait loué une Mercedes. 



3 mois avec sursis pour Saliou Sarr 



Aujourd’hui, le tribunal a tranché l’affaire, qui a atterri à la barre suite à deux plaintes d'Awa Baba Thiam. L’une, à l’origine des débats d’audience de ce mercredi 29 mai 2024,  visait le  sieur Seck, qui a été arrêté par la Cybercriminalité. L’autre, déposée à la Division des investigations criminelles (Dic). La liste des personnes visées est plus longue. Les  animateurs de sites qui avaient fait cas de cette affaire, dont la vérité a été dite aujourd’hui par le tribunal,  y figurent aussi. Pour le moment, la justice a tranché le dossier de la cyber et a  reconnu le prévenu Saliou Sarr coupable de diffamation, de menace de mort, de violences et de voies de fait. Avant de le condamner  à 3 mois de prison avec sursis. Le tribunal, recevant la constitution de partie civile d'Awa Baba Thiam, lui a alloué le franc symbolique, comme réclamé. La dame, qui ne voulait que rétablir son honneur entaché dans cette affaire, n’a réclamé aucun centime.



 Saliou Sarr voulait se faire payer personnellement, la société refuse 



Qu’est-ce qui s’est passé dans cette affaire ? Maitre Guèye Mbow revient sur les détails dans sa lettre plainte. Au commissaire,  il explique que dans le courant du mois de décembre 2023, les services de la société  Fadiya Agency   avaient sollicité et obtenu de la société Senecartours l'affectation d'un véhicule à titre de location, pour assurer les déplacements de son personnel dans le cadre de leurs activités quotidiennes de livraison. Pour ce faire, ils avaient directement et spontanément appelé sur le numéro de téléphone fixe de la société de location où ils ont joint au bout du fil Saliou Sarr. Au terme de leurs échanges et pourparlers, le véhicule sollicité à titre de location a effectivement été mis à la disposition des services de la  Fadiya Agency  pour une période bien déterminée. 



Ainsi, à la fin de la prestation, ces derniers ont réclamé à bon droit la présentation de la facture de la Senecartours pour les besoins du paiement.



Contre toute attente, le sieur Sarr s'est formellement opposé au paiement entre les mains de la Senecartours dont la facture n'a jamais été présentée, en exigeant que le paiement soit effectué entre ses propres mains. Ce que la société d'Awa Baba Thiam a catégoriquement refusé. 



« Yakhou yakhou yi dina barili lolou sakh Amna sagn sagn bi. Fo neik rek kham nako. Foy deim kham nako foy frécantei kham nako. Heur bingay uewou kham nako Heur yingay gueineu lham nako. Amna koula topou sa keur mermoz amna koulay topou sa keur cité atayaa Sa dome bi kham na ecol bimouy diangei point e ak heur yimouy wathili. Fo neik bo ma wowei ma wax lako. Seuss na dei. »





Depuis lors, il s'en est violemment pris a la dame à qui il ne cesse d'envoyer des messages.  « Madame Thiam tei ngama yonei sama xaliss insbi may wax ak yaw seuss na dei Mangui diéma métrisei sama bopou ba sonou

Souma dioguei rek dou bax Souma diouguei liyyy yaxou dou diar alalou adounaaa Douko diar dei », « Yakhou yakhou yi dina barili lolou sakh Amna sagn sagn bi. Fo neik rek kham nako. Foy deim kham nako foy frécantei kham nako. Heur bingay uewou kham nako Heur yingay gueineu lham nako. Amna koula topou sa keur mermoz amna koulay topou sa keur cité atayaa Sa dome bi kham na ecol bimouy diangei point e ak heur yimouy wathili. Fo neik bo ma wowei ma wax lako. Seuss na dei ». 



« Sarr est allé solliciter le concours de supposés «influenceurs » qui excellent dans l'art de nuire, à qui il a remis le numéro de téléphone de la plaignante qui reçoit au quotidien des messages de même nature que ceux envoyés par le mis en cause »





Dans ces messages, selon l’avocat, Sarr a proféré à outrance des injures à l'endroit de la plaignante et imputé à celle-ci des faits totalement inexacts dans l'unique but de porter atteinte à son honneur et à sa considération. Plus grave, « il est allé jusqu'à brandir ouvertement des menaces de mort contre la dame Awa Baba Thiam et sa fille, en déclarant connaitre l'établissement scolaire fréquentée par celle-ci et les horaires des déplacements quotidiens de la famille. Non content de tout cela, le sieur Sarr est allé solliciter le concours de supposés «influenceurs » qui excellent dans l'art de nuire, à qui il a remis le numéro de téléphone de la plaignante qui reçoit au quotidien des messages de même nature que ceux envoyés par le mis en cause ».



La lettre de l’avocat d'Awa Baba à Senecartours 



L’avocat, qui ne s’est pas contenté de la plainte, avait lors du paiement de la somme sur facture du 26 décembre 2023, envoyé une correspondance à Senecartours à la date du 20 février 2024. Dans la lettre, il est mentionné :

 « Monsieur le Directeur général,



D'ordre et pour le compte de la société  Fadiya Agency   dont je suis le conseil, je vous fais parvenir sous ce pli chèque SGSN n°1661525, d'un montant d'un million trois cent cinquante mille (1 350 000) francs CFA, en règlement de votre facture référencée sous le n°F2312587.



L'émission de cette facture a été émaillée d'incidents regrettables liés au comportement indélicat du nommé Saliou Mbacké Sarr qui serait rattaché à vos services, lequel a cherché par tous les moyens à obtenir paiement du montant dû, directement entre ses mains.



Ce dernier est même allé jusqu'à verser dans la calomnie et la diffamation contre la directrice générale de la société  Fadiya Agency  qui n'a pas manqué de déposer une plainte, puisqu'elle ne cessait de recevoir des injures et menaces de mort. L'obligation à la charge de ma cliente étant définitivement éteinte par l'effet du paiement que vous avez reçu, je vous invite à prendre toutes les dispositions nécessaires pour faire cesser les actes du sieur Saliou Sarr qui déclare agir pour le compte de votre société. À défaut, je ne manquerai pas d'en tirer toutes les conséquences de droit. »

 

Avec cette décision de justice, le chapitre de cette affaire qui a fait jaser la toile se ferme et risque de s’ouvrir sur un autre avec le procès des sites en ligne visés dans l’autre plainte,  si jamais les poursuites se poursuivent. 



4 Commentaires

  1. Auteur

    En Mai, 2024 (19:47 PM)
    Des Enfantillages 
    Top Banner
  2. Auteur

    En Mai, 2024 (20:20 PM)
    sarène bèke thiamène bi lilène boolé wakhou gnou ko

    lëpp ay aférou mbourou ak thiep la  😂
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (21:10 PM)
    ECRIS AVEC LES PIEDS.

    Si les poursuites se continuent

     balançant l’information

    la justice a tranché le dossier de la cyber

    J arrete là:trop nul !!
    {comment_ads}
    Auteur

    Noul

    En Mai, 2024 (08:03 AM)
    Il y a beaucoup d'employés qui ruinent l'entreprise qui les emploie par ces pratiques.

    J'en ai fait l'experience dans un magasin de sport avenue Pompidou. Je veux acheter un maillot original (qui existait dans la boutique), il me dit d'attendre, il appelle son pote de Sandaga qui vient me vendre un faux à moindre prix. Je lui ai demandé une facture. Il m'a dit pas de facture, alors j'ai tout annulé. J'ai trouvé le produit dans une autre boutique, un peu plus cher, mais grawoul.

    Pareil dans les Eltons, certains employés essayent de vous vendre des pièces détachées qu'ils font parvenir par des amis mécaniciens, alors que le produit existe dans la boutique Elton.

    Ils ne comprennent pas que si l'entreprise coule, ils seront chomeurs.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email