Vendredi 23 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Justice

Réorganisation de la carte judiciaire : Pikine- Guédiawaye et Rufisque érigées en Tribunaux de grandes instances

Single Post
Réorganisation de la carte judiciaire : Pikine- Guédiawaye et Rufisque érigées en Tribunaux de grandes instances

Les autorités du ministère de la Justice annoncent qu’elles vont ériger  Piki­ne-Guédiawaye, Rufis­que et d’autres villes en Tribu­naux de grandes instances. Le but visé est de désengorger les juridictions pour faire accéder le justiciable devant la justice.

Les autorités du ministère de la Justice accélèrent la validation des projets de textes relatifs à la réforme de la carte judiciaire et des dispositions statutaires des magistrats. Des réformes sont en chantier dans ce secteur comme l’extension de la compétence des tribunaux départementaux «qui vont devenir des tribunaux d’instance, la création de nouveaux tribunaux régionaux qu’on va appeler les ‘’Tribunaux de grandes instances’’», explique le directeur  des Services judiciaires au ministère de la Justice. Selon Cheikh Tidjane Mara, les Tribunaux de grandes instances modifieront sensiblement la carte géographique judiciaire du Sénégal. «Par exemple, à Dakar, il y a le Tribunal régional. En sus du Tribunal qui va devenir Tribunal de grandes instances, on va créer le Tribunal de grandes instances de Pikine-Guédiawaye et Rufisque. Il en sera de même dans l’intérieur du pays», informe-t-il. Cette nouvelle politique vise à  désengorger les juridictions parce que, justifie M. Mara, les Sénégalais se plaignent beaucoup de la lenteur de la justice. C’est une façon de rapprocher les justiciables des tribunaux notamment dans la banlieue dakaroise où on enregistre les taux de criminalités les plus élevés. 

Par ailleurs, cette réorganisation judiciaire va provoquer la création des Chambres spéciales en matière civile, pénale et commerciale. «Les textes seront soumis à l’Assemblée nationale pour être adoptés. Ces réformes portent sur le statut de la Magistrature, notamment sur l’avancement des magistrats,  les magistrats traduits en commission de discipline. Des voies de recours leur sont ouvertes. Il y a aussi l’augmentation des emplois judiciaires en raison de la massification»,  précisent-ils. 

Ces réformes vont améliorer la progression des carrières des magistrats en réduisant les passages des temps de collèges des magistrats. «Des magistrats restent bloqués parce qu’ils n’arrivent pas à avancer du fait qu’il y a des emplois judiciaires qui existent et qui ne sont pas créés. Souvent, les magistrats sont nommés par intérim et ils n’arrivent pas à avancer», fait-il savoir. En ce qui concerne l’organisation judiciaire, soutient M. Mara, il y a des réformes qui sont prévues pour améliorer la marche de la vieille Dame dont les lenteurs sont souvent indexées dans plusieurs rapports d’organisations de défense des droits de l’Homme. «Nous avons regroupé des chefs de juridiction de fond, les représentants de la Cour suprême. J’entends par juridiction suprême, les premiers magistrats de la Cour d’appel de Dakar, de Kaolack et de Saint-Louis. Les présidents des tribunaux qui sont dans tout le Sénégal, les tribunaux départementaux, les magistrats des différentes juridictions sont ici avec nous pour réfléchir sur les textes  et  les valider. Tout ceci, dans un souci de faire accéder le justiciable devant les tribunaux», renseigne Cheikh Tidjane Mara.

Article_similaires

5 Commentaires

  1. Auteur

    Thieymagistrat

    En Septembre, 2013 (18:28 PM)
    les magistrats sont vraiment bizarre pour ne pas dire egoiste de peur d' être poursuivi pour outrage. Quand ils parlent c'est comme s'il n'y avait qu'aux dans la justice. Le sort des autres importe peu. Thiey liiiii
  2. Auteur

    Omez

    En Septembre, 2013 (18:35 PM)
    en plus de cela je vous suggère de lutter contre les tordus , les voleurs et les détourneur de deniers publics qui sont parmi vous, c'est à dire ceux qui utilisent les budget des tribunaux et en font des biens propres.
    Auteur

    Sam

    En Septembre, 2013 (18:44 PM)
    le nouveau ministre de la justice a du pain sur la planche. ce secteur est vraiment pouru. Méme s'il faut reconnaitre que y'a de bons magistrats, il se trouve que la plupart est constitué d'arrivistes, des gens qui ne sont pas meilleurs que ceux qu'ils jugent qui font ce que des prévenus n'osent méme pas faire; j'en connais des personnes qui passent tout leur temps a joué sur leur fonction pour regler des problèmes personnels, qui traitent des magistrats du parquet qui traitent des dossiers purement civiles pour y tirer des bénéfices..
    Auteur

    Equité

    En Septembre, 2013 (10:25 AM)
    Mais à quand les audits des budgets de la justice. Il parait qu'il y a même un haut tribunakl qui a un budget de plus d'un MILLIARD. Et personne n'ose s'aventurer à le'auditer. Nafi Ngom hein ?
    Auteur

    Xemeooo

    En Septembre, 2013 (18:34 PM)
    hihihihi ! les sénégalais daal sont poltrons. Quand il s'agit des autres personnes c'est des commentaires interminables avec parfois des injures à la pelle. Quand il s'agit des magistrats et de la justice motus et bouche cousue. Vous avez raison dé la prison est dure et quand on poursuit pour outrage à magistrat, vous êtes sur d'etre lourdement condamné. Pourtant un rapport a dit que la justice est la plus corrompue

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR