Mercredi 22 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Seydi Gassama : «Macky Sall doit arrêter de se mêler du travail des juges»

Single Post
Seydi Gassama : «Macky Sall doit arrêter de se mêler du travail des juges»

Un séminaire organisé à Yeumbeul-Sud sur l’état-civil et auquel il a participé, a servi de prétexte à Seydi Gassama pour faire la leçon au chef de l’Etat sur la séparation des pouvoirs. Le directeur exécutif d’Amnesty international Sénégal estime que Macky Sall se même du travail des juges et ce n’est pas son rôle.

«Lorsque dans un pays la justice n’est pas indépendante, aucune liberté ne peut être respectée. Les tribunaux sont les derniers garants des libertés. Lorsque ces tribunaux font l’objet de manipulations et de pressions pour les amener à suivre certaines personnes et à laisser d’autres parce qu’elles sont du côté du pouvoir, cela pose problème», a défendu Seydi Gassama, dont les propos sont repris par Lobservateur.

«Aujourd’hui, constate-t-il, ce sont les acteurs de la justice eux-mêmes qui dénoncent la pression qu’ils subissent et les efforts déployés par l’Etat pour les amener à prendre des décisions allant dans le sens de ses intérêts. Nous devons nous mobiliser pour protéger la justice et faire en sorte que l’exécutif ne s’immisce plus et reste en dehors de ces questions».

Le directeur exécutif d’Amnesty cite pour exemple, le cas de l’imam Sèye condamné pour des faits liés au terrorisme. «Lorsque l’imam Sèye de Kolda a été condamné à deux ans pour apologie du terrorisme, il avait déjà purgé sa peine et allait être élargi. Le président de la République, depuis Paris, a pensé que la peine était légère. Le parquet a fait appel et la Cour d’appel a corsé la peine. Il faut que le président de la République arrête. Ce sont des immixtions inacceptables dans le fonctionnement de la justice. S’il veut que les Sénégalais continuent d’avoir confiance en la justice de leur pays, il faut qu’il arrête de se mêler du travail des juges et de commenter leurs décisions, poussant ainsi le parquet à faire appel sur des décisions qui ont été rendues», tonne le défenseur des droits de l'homme.


Article_similaires

17 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (12:39 PM)
    respecte notre president  :sunugaal: 
  2. Auteur

    Af

    En Décembre, 2017 (12:55 PM)
    Mr Gassama,

    Ton exemple n'est pas pertinent. Dans tous les pays du monde la politique pénale est dirigée par le gouvernement (France et US compris). C'est normal donc le président (qui rend compte au peuple du fonctionnement de la justice demande au parquet de faire appel).

    Ces gens qui parlent d'indépendance de la justice doivent d'abord nous dire par rapport à qui les juges doivent être indépendants.

    Ils ne sont pas élus, ils sont simplement désignés par rapport à leur cursus académique.

    Donc à quel moment, ils rendent compte au peuple souverain de leurs décisions?

    Tant que l'on aura pas défini un système pouvant répondre à cette exigence, arrêtons de parler d'indépendance de la justice (car c'est de la logomachie).

    Un pouvoir qui rend jamais compte à ses mandants n'a pas de sens.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (13:12 PM)
    Donnez des preuves (documents, enregistrements etc.) qui font état de l'implication du Chef de l'Etat dans les affaires de la justice. Le parquet peut bel et bien faire appel d'un jugement et relancer l'instruction ! Et le Parquet dépend du Ministère de la Justice en terme de hiérarchie. Celà n'a rien à voir avec l'indépendance des juges.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (13:15 PM)
    monsieur Gassama il faut donner l exemple en laissant le moelleux siége de Amnistie a une autre direction pour au moins parler d alternance .Des décennies que vous diriger cette organe.de diouf en passant par wade toujours la.je crois comprendre vos sorties sans doute pour justifier votre salaire si je me trompe ,quel est votre travail.Pour parler au nom des senegalais il faut qu on sache qui vous etes
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (13:27 PM)
      seydi gassama est le porte parole d'amnesty international senegal.
      la séparation de pouvoir est enseigné dans nos écoles depuis 1960.
      mais nos président non jamais respecté cette séparation de pouvoirs.
      il est temps de respecter cette séparation c'est ce qu'a dit gassama pas plus!
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (11:23 AM)
      tu ne sais pas qui il est? c'est lui le défenseur des mauvais exemples de ce pays, il défend toujours l’indiscipline l'arrogance et la malhonnêteté. il ne defend jamais les paisibles citoyens
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (14:01 PM)
    justice soumise
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (14:05 PM)
    Ferme ta grande gueule Gassama. Tu nous emmerdes.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (16:21 PM)
      les jugements de ce gassama sont sélectifs. quand il s’agit des marabouts avec leurs multiples dérapages ; on ne l’entend jamais.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (18:29 PM)
    Seyni Gassama un opposant encagoulé
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (18:33 PM)
    vous les gens de l'APR FERMEZ VOTRE GUELES DE MERDE
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (19:52 PM)
    Quel est ton boulot en dehors des ONG
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (20:13 PM)
    Mr GASSAMA, citez les juges manipules par le Président SVP!

    Soyez plus explicite!

    Thanks!

    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (20:22 PM)
    voyez les sataniques refutent la verité ,merci Gassama
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (21:36 PM)
    Salam les amis. Que vive la République.cette personne ne mérite pas attention. Mais les magistrats ont l'obligation morale de se défendre pour nous édifier. Que vive la justice sénégalaise.

    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (22:29 PM)
    Arretez de vous en prendre a c brave monsieur,le deuxieme pieds de macky small c LA justice,il prend des decisions impopulaire et active sa justice

    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (23:32 PM)
    SENEGAL AVEC WADE LE DROIT S'ETAIT EFFRITE AVEC MACKY IL EST PAR TERRE ET PIETINE
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (06:04 AM)
    les cas karim et khalifa demontrent cette manipilation
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (07:39 AM)
    Droit de l'hommistes africains rien que des bras armés du neocolonialisme. Le toubab reflechi , achete leur conscience africaine ; les transforme en robot primitif et viennent nous tympaniser . Where is mr " luy jot jotna " . Tous des" tapalékat" internationnal
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (18:26 PM)
    Vous avez tout faux en citant çe seul exemple pour illustrer vos graves déclarations . D'abord le procureur n'est pas un juge , ensuite il est un agent de l'Etat dêfenseur de la société . Dés lors, qu'il mette en œuvre le vœux du chef de l'Etat coule de source. C'est plus que normal. Allez lire les cours de droit constitutionnel de 1ère année de droit pour savoir ce qu'est la séparation des pouvoirs.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email