Dimanche 26 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
People

PROFIL PAPE DIA, PROMOTEUR DE LUTTE SIMPLE : Technicien supérieur

Single Post
PROFIL PAPE DIA, PROMOTEUR DE LUTTE SIMPLE : Technicien supérieur


Capable de réussir une prouesse la saison écoulée, avec deux journées à guichets fermés, Pape Dia est le promoteur de lutte simple qui monte d’année en année.  Qui est cet ambitieux organisateur de galas ?


D’un père Hal Pulaar originaire de Nguégnène et d’une mère Lébou échappée de Somone, Pape Dia, qui a hérité des gènes d’une grand-mère paternelle Sérère, ne pouvait résister au feu de la lutte. Enfant, son père l’amène au stade où il vibre précocement aux joutes de l’arène. Puis, se prenant de plaisir pour ce sport, il court assidument les compétitions et devient un véritable passionné. Mais, la ferveur grandissant, Pape Dia ne se contente plus d’être un simple amateur. En 2004, il franchit le Rubicon et commence à organiser ça et là des galas de lutte. Habitant à Grand Yoff, il profite de la proximité avec l’arène Adrien Senghor pour monter fréquemment des combats. Il démarre avec des mises de 300.000 F CFA à 400.000 F CFA. Les choses évoluant dans le bon sens, il déménage au terrain de Gaal-Gui. La mise passe à 800.000 F CFA puis monte à un million F CFA. Durant des années, Gaal-Gui sera son jardin jusqu’au moment où il passe au stadium Iba Mar Diop, en 2010. C’est son heure. Dans la même saison, Pape Dia organise deux journées de lutte à guichets fermés. Les grands noms de la lutte simple se bousculent à l’occasion au stadium Iba Mar Diop. Ce qui lui fait d’ailleurs penser à «(s)’essayer à Demba Diop cette saison».


Dans l’arène, Pape Dia est plus connu sous son manteau de promoteur. Mais, c’est omettre qu’il occupe également la fonction de directeur technique de la Rfm où il bosse depuis 1996. Comment allie-t-il alors son boulot et sa passion effrénée pour la lutte ?  «Mon directeur, Mamoudou Ibra Kane, et le boss, Youssou Ndour, me comprennent et me soutiennent dans ce que je fais. Ils m’ont permis d’aller à fond dans ma passion. Je veux faire en sorte de développer la lutte», explique-t-il. Très ambitieux, le promoteur-technicien a cependant du recul sur les évènements et ne semble pas du tout pressé d’atteindre ses objectifs dans la lutte simple. Il connaît trop bien le milieu et voudrait l’aider à grandir. «La lutte simple a été longtemps laissée en rade dans un coin, sans soutien et par conséquent sans moyens, soutient-il. Je voudrai jouer ma partition dans le développement de ce volet de notre sport traditionnel. Que les sponsors jettent un coup d’œil à la lutte simple.» Il ajoute : «La lutte simple a un grand public, des amateurs disciplinés qui n’hésitent pas à se déplacer partout où se tiennent les manifestations. A chaque fois, plus de 50 lutteurs participent à mes galas. Aussi, cela a une grande visibilité puisque j’ai signé avec la Tfm et nous continuons à travailler davantage pour mieux vendre cette forme de lutte. Cette saison, j’ai une offre alléchante à faire aux sponsors. J’innove chaque année. C’est pourquoi, je mettrai en jeu un kit solaire pour les amateurs le 3 février prochain, date de démarrage de ma saison».


Dans le fond, sa saison a déjà démarré puisque le 25 novembre dernier, il était à Bayakh, à Toundou Djander. Désormais, à l’instar de la lutte avec frappe, il se rendra jusque dans le fief des champions des mbapatts pour tenir des galas et les intéresser. Somone et Thiès sont ses prochaines destinations et son programme de cette saison tient sur sept dates avec des innovations. Le promoteur ne se donne aucune limite. De deux millions F CFA actuellement, il n’exclut pas d’augmenter sa mise si des partenaires venaient à se manifester. Mais pour le moment, il préfère y aller molo-molo. Un jour, promoteur de lutte avec frappe ? Il ne dit pas non. «Mais, il ne faut jamais dire jamais, précise-t-il. Seulement, pour l’instant, je suis dans la promotion de la lutte simple.»


   


Article_similaires

8 Commentaires

  1. Auteur

    C'est Pas Sorcier

    En Décembre, 2012 (11:02 AM)
    comme ça il devient une légende... :hun: 



    triste nation.
    • Auteur

      Manou Productions

      En Décembre, 2012 (21:08 PM)
      pape ligueye bi rafetena yalla nalla yalla diapale kou bakhegua khamenala bokonaniou liguebi grand yoff
  2. Auteur

    Demba Diop

    En Décembre, 2012 (21:26 PM)
    Un grand travailleur.Grand technicien de la RFM
    Auteur

    Jean

    En Décembre, 2012 (23:33 PM)
    bien continu ndank ndank boul yak ka,ti lamji kene momouko
    Auteur

    Pmb Medina

    En Décembre, 2012 (01:08 AM)
    Boy bou yarou te khame bopame. Ke dieu te guide
    Auteur

    Tékhé

    En Décembre, 2012 (16:01 PM)
    c bien
    Auteur

    Joal

    En Décembre, 2012 (16:04 PM)
    limoy lamb wayyyyyyyy mome laniou nguem
    Auteur

    Laye Ndangane

    En Décembre, 2012 (16:10 PM)
    merci promoteur bon courage

    Auteur

    Dre

    En Décembre, 2012 (09:41 AM)
    Ne faudrait il pas l'auditer avant qu'il ne soit trop tard. Si les cachets montent en fleches voir si l'homme de mbour ne le fait pas blanchir de l'argent

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email