Dimanche 21 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

[Le Récap] Élection présidentielle : Le dialogue a du plomb dans l’aile

Single Post
[Le Récap] Élection présidentielle : Le dialogue a du plomb dans l’aile
La très grande majorité des candidats qualifiés à la présidentielle ainsi qu'un important collectif citoyen ont rejeté vendredi le dialogue proposé par le chef de l'Etat pour fixer la date de l'élection et tenter de sortir d'une crise profonde.

"Nous nous opposons à tout dialogue sur cette question et nous exigeons qu'une date soit prise avant le 2 avril", a dit devant la presse Boubacar Camara, membre d'un collectif de 16 candidats supposés être les premiers à être reçus par le président Macky Sall lundi prochain.

"Nous appelons à la mobilisation", a déclaré un autre candidat du collectif, Aliou Mamadou Dia. Le collectif, qui représente 16 des 19 candidatures validées en janvier par le Conseil constitutionnel, travaille à un plan d'actions à mener lundi et mardi, pendant qu'aurait lieu le dialogue.

De son côté, Aar Sunu Election ("Préservons notre élection"), qui réunit des dizaines d'organisations de la société civile, a qualifié de "tentative de diversion" le dialogue envisagé par le président et l'a jugée "inacceptable" dans un communiqué. Il exige que l'élection ait lieu avant le 2 avril.

Après la prise de parole très attendue du président Sall jeudi soir, la balle était dans le camp des acteurs politiques et sociaux, à charge pour eux de dire s'ils acceptaient de suspendre la date à un dialogue que M. Sall a dit vouloir mener lundi et mardi, avec l'espoir de s'entendre mardi soir.

Les Sénégalais étaient censés se rendre aux urnes ce dimanche. Le président Sall a décrété le report de l'élection le 3 février, au prix de l'une des plus graves crises traversées par son pays depuis des décennies.

Le report, dénoncé comme un "coup d'Etat constitutionnel" par l'opposition, a provoqué une commotion dans l'opinion et des manifestations qui ont fait quatre morts. Le Conseil constitutionnel a finalement déjugé M. Sall et l'Assemblée nationale.

Après ce veto constitutionnel, et malgré une aspiration partagée à la clarification dans un électorat largement attaché à l'exercice démocratique et au respect du calendrier, le président Sall a non seulement laissé la date en suspens, mais jugé plus probable que les Sénégalais ne voteraient pas avant l'expiration officielle de son mandat le 2 avril.

M. Sall, au pouvoir depuis 2012, a répondu à une préoccupation répandue et dissipé le doute sur le fait qu'il quitterait bien son poste le 2 avril, à la fin de son deuxième mandat.

Lui qui avait justifié le report par la crainte de contestation pré et post-électorales et de violences comme le pays en a connu en mars 2021 et juin 2023, a insisté sur sa volonté d'apaisement et de réconciliation.

"Le 2 avril, ma mission se termine à la tête du Sénégal", a-t-il dit, piqué au vif par le fait que son attachement aux principes démocratiques ait fait l'objet de "procès d'intention", dans son pays comme à l'étranger.

Patate et pilule

Mais pour la date, M. Sall, soumis à de multiples pressions nationales et internationales pour organiser le plus vite possible cette élection, aura des discussions lundi et mardi, d'abord avec les candidats, puis avec les autres acteurs politiques et sociaux. Il écoutera "ce que le dialogue dira" et "si un consensus peut être obtenu sur la suite".

A défaut d'accord, il appartiendra au Conseil constitutionnel de trancher, a-t-il dit.

"Notre position, c'est (avant) le 2 avril, sinon c'est la crise", a dit Malick Diop pour Aar Sunu Election. Le collectif redoute la situation exceptionnelle de vacance dans laquelle s'organiserait l'élection.

Aar Sunu Election, qui a mobilisé plusieurs milliers de personnes le week-end dernier à Dakar, maintient ses actions, dont un nouveau rassemblement samedi à Dakar et une journée ville morte mardi, a-t-il dit.

Le candidat Thierno Alassane Sall a accusé le président de manoeuvre. M. Sall va sélectionner pour son dialogue des participants divisés, a-t-il dit sur les réseaux sociaux. Puis il prétextera de l'absence de consensus "pour réintroduire et exclure qui bon lui semble" de la liste des candidats "et rester jusqu’à la passation de pouvoir" au-delà du 2 avril, a-t-il poursuivi.

"Pour faire passer la pilule, Macky Sall nous offre une amnistie", ajoute-t-il.

Le président a envisagé la possibilité de libérations provisoires, de grâces ou d'une loi d'amnistie, dont pourraient bénéficier, entre autres, Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye.


25 Commentaires

  1. Auteur

    En Février, 2024 (16:11 PM)
    karim bok rek wala on bloque les 18 millions de sénégalais . 
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2024 (16:16 PM)
      Dialogue sinon c'est fini pour vous tout le processus est à revoir le spectacle est terminé 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2024 (16:42 PM)
      Tout ceux qui iront au Dialogue vont sacrifier leur carrière et avenir politique, pour servir de point de jeu de hasard à un homme dont la vie finisse qui cherche à attarder l'échéance et trouver le moyen couvrir ses arrières par un accord entre acteurs politiques pour effacer ses malversations et crimes.NON AU DIALOGUE ET NON À L'EFFACEMENT DES ACTES POSÉS DEPUIS 2012.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Il N'aime Pas Son Pays

      En Février, 2024 (17:56 PM)
      Il a divisé ce Pays gravement et il veut nous vendre l'idée qu'il veut nous réconcilier...au soir de son départ chaotique en images partout dans le Monde. 
    Top Banner
    • Auteur

      Démocratie

      En Février, 2024 (18:50 PM)
      La vérité c'est que ce régime manipulateur et déloyale sait très que le Peuple en a fini avec eux . Cependant la coalition Gueum Sa Bopp derrière le leader Bougane plaident pour des Élections libres , transparentes et inclusives . Pour se faire le mot d'ordre reste le même battre campagne avec une opposition unie , solide et stratège . Seule issue pour éradiquer ce Système politique pourri et ce régime marionnette qui le prône .
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2024 (19:49 PM)
      Yene wa gueum sa boppeu gueum sunugal loko gueuneu boulene niou Ray aki wokou bougane ki joue double jeu geumou lene Sarra tousss
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Bo

    En Février, 2024 (16:13 PM)
    Il faudra comprendre la nuance entre discuter une date et dialoguer pour reprendre le processus. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (16:16 PM)
    Bul nu fonto ce qui ne seront pas au dialogue vont tout perdre faut pas venir pleurnicher après 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (16:17 PM)
    Je cite: "A ma connaissance, tous les candidats sont d'accord pour lr dialogue."

    Tout le monde a entendu Macky Sall dire cela lors de son entretien avec des journalistes tout ce qu'il y a de plus lisses. Maintenant on nous apprend que seize des dix-neuf candidats qualifiés disent le contraire des propos de Buur Fouta. A quel sein doit-on se vouer finalement?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (16:17 PM)
    On reprend le processus.

    Avec un autre conseil constitutionnel. 

    Point. Barre. 
    Top Banner
    Auteur

    En Février, 2024 (16:20 PM)
    Vous pouvez dialoguer avec lui vous les 19 candidats avec le ministère de l'intérieur et les préfets pour fixer la date et installer les bureaux.

    Maintenant après s'il veut un dialogue avec Diomay ou Sonko je pense que c'est pas impossible car il aura apaisé les esprits il faut savoir négocier mais bon je commence à comprendre que le problème c'est Karim que impose la France après avoir vue que Amadou Ba ne passait pas.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (16:21 PM)
    Il faut un dialogue car ceux qui disent avoir été spolié ne sont peut-être pas d'accord pour une date avant le 2 avril. Chacun doit dire sa date préférée afin qu'on n'accuse pas encore le président de n'avoir pas écouté chacun. Si vous n'allez pas au dialogue et que la date finale ne vous convient pas, comment pourrez-vous encore vous plaindre qu'il n'a pas pris en compte votre demande ?

    Que voulez-vous à la fin ?
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2024 (16:45 PM)
      Les candidats recalés et non invalidés  par le conseil constitutionnel y'a pas à dialoguer avec eux ils font plus partie du processus électoral.Il n'ont qu'à revenir dans 5 ans avec des dossiers valables .
      Le seul dialogue c'est avec les candidats validés !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (16:21 PM)
    Pas de dialogue avec un malhonnête menteur.Elections késsé ou la rue se charge de le mener à la Cpi le plus tôt possible. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Uvh

    En Février, 2024 (16:26 PM)
    On a qu'à respecter la décision du conseil constitutionnel et aller aux élections le plus vite
    Top Banner
    Auteur

    En Février, 2024 (16:30 PM)
    Vous avez bien parlé tous chapeaux 🎩 vous êtes dans la loi et vos droits ,si Macky Sall ne respecte pas la décision du conseil constitutionnel il sera jugé pour haute trahison dans tous les pays du monde 🌍 
    {comment_ads}
    Auteur

    Ddd

    En Février, 2024 (16:31 PM)
    vous devez aller discuter de la date des élections, si vous refusez les autres le feront à votre place et vous serez les grands perdants
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (16:47 PM)
    Les 16 ont parfaitement raison.pourquoi dialoguer avec un président qui veut repporter les élections et changer les candidats.macky a fait exprès de laisser pourrir la situation.ils est entièrement responsable de cette situation.le juger pour haute trahison sera la première demande sociale si l'opposition gagne les prochaines élections.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (16:48 PM)
    Amadou Ba ,le représentant de Diomay président a bien cerné et décortiqué les tromperies de Macky Sall et bravo à Madame Anta Babacar un message pertinent à Macky Sall
    Top Banner
    Auteur

    En Février, 2024 (17:06 PM)


    Macky Sall sait que le maslah régit notre pays, malheureusement. Il a pris une décision infondée et illégale pour être désavoué par une bonne partie de la population mais, surtout, par le conseil constitutionnel. Dès lors, il n’y a pas lieu de dialoguer avec lui. Il doit obéir au CC et respecter le calendrier républicain.
    {comment_ads}
    Auteur

    Diatta

    En Février, 2024 (17:16 PM)
    Le plan diabolique de Macky SALL:

    1 - il dit à ceux de son camp qui ne soutiennent pas son choix Amadou BA: "venez signer avec moi un décret pour libérer SONKO qui va vous massacrer."

    1 - il dit à l'opposition qui a soutenu Sonko pour qu'il aille en prison pour  leur laisser la place: "venez signer avec moi un décret pour libérer SONKO qui va vous massacrer."

     

    A votre qui va se précipiter dans ce dialogue ? 

     

    Dans tous les cas Macky SALL reste le maitre du jeu !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (17:17 PM)
    Es ce que vous pouvez m expliquer pourquoi tout le monde veut être président en Afrique. Quand j essaye de regarder les chaînes sénégalaises je tellement dégoûté on parle de politique du matin au soir. En regardant la télé ici on apprend beaucoup et dans tous les domaines. Mechanic scientifique médecine cuisine....faut pas mourir pour les politiciens. Par example J ai vu Idrissa Seck à la villa rose en 1988 pendant l année blanche . Je me rappelle très bien parce que le lendemain il était sortit attaque les marabouts. Pourquoi veut toujours être président. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Diatta

    En Février, 2024 (17:18 PM)
    Le plan diabolique de Macky SALL:

    1 - il dit à ceux de son camp qui ne soutiennent pas son choix Amadou BA: "venez signer avec moi un décret pour libérer SONKO qui va vous massacrer."

    2 - il dit à l'opposition qui a soutenu Sonko pour qu'il aille en prison pour  leur laisser la place: "venez signer avec moi un décret pour libérer SONKO qui va vous massacrer."

    A votre avis qui va se précipiter dans ce dialogue ? 

    Dans tous les cas Macky SALL reste le maitre du jeu ! hihihih ....
    Top Banner
    Auteur

    En Février, 2024 (17:23 PM)
    Que des opposants de second plan. A eux tous, il représente à peine 30% de l’électorat de BBY.
    {comment_ads}
    Auteur

    Detruire

    En Février, 2024 (17:24 PM)
    L ensemble des politiciens du senegal du pouvoir comme de l opposition vont continuer comme des imbéciles a jouer les rapports de forces qui vont finir par destabiliser ce pays deja divisé. Continuez bien comme ca et ce sera bientot le sauve qui peut et ce sera trop tard pour regretter.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2024 (17:36 PM)
      Non, ça va bien se passer. Si le dialogue ne permet pas d’aboutir à une date, Macky Sall sollicitera le conseil constitutionnel. Le conseil constitutionnel incarne l’autorité et la stabilité. Personne ne pourra dire qu’il a agi de manière autoritaire, il a su renverser la tendance.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (17:37 PM)
    Les chef religieux doivent sortir et dire à tous les talibes de rester chez eux et ne pas suivre ces politiciens . Seulement sortir le jour du vote 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2024 (19:14 PM)
      Les chefs  religieux Macky Sall les a déjà acheté et c'est pas eux qui nourrissent le peuple c'est le peuple qui les nourrissent avec leurs adiyas .Tous sénégalais épris de justice doit boycotter magal et Gamou et arrêter de donner de l'argent à ces vendeurs de rêves qui ne les protègent,ils sont là que pour leurs poches .
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (17:59 PM)
    vous ne voulez pas la candidature de OUSMANE SONKO. Mais vous ne recolteraient jamais les fruits de son travail 
    Top Banner
    Auteur

    En Février, 2024 (18:31 PM)
    rien à palabrer fixez une date et puis basta on va aux elections? On palabre depuis deux ans deja... Savez vous seulement que le premier navire LNG qui exploite et liquefie le gaz a deja commence son travail? Ya t-il une expertise nationale sur place pour contrôler les quantites de gaz exploitees... ? Yen a marre .. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Mbootu Sakkett

    En Février, 2024 (19:01 PM)
    Tooggay bi ak kanam yii gars yii denio jaaxle deh. Quand on a son meilleur joueur sur le terrain on ne l'amène pas sur le banc de touche. OS mooy 10 bi. C'est lui qui donne le tempo. Vous vous êtes des mboòtu saàkeët, vous ne pouvez rien contre Macky. 

    Dans l'absolu, vous n'avez pas pu vous battre pour que l'élection se tienne le 25 février. Et le CC vous a tous dribblé en l'accréditant sur sa décision du 15 février. May waax gars yi di jubiler, aka diaaye reuy laamign. Si Sonko était candidat les élections allaient se tenir à date échue. Ce ne serait pas ce bouffon de Ndaffa et ces vieux singes du CC qui joueraient à faire des grimaces pour tromper le peuple. 

    La meilleure défense c'est l'attaque et ce qui déstabilise le système c'est que Sonko est toujours à l'attaque. Mais ñii ma guiss...
    {comment_ads}
    Auteur

    Diouf

    En Février, 2024 (20:02 PM)
    Refuser la main tendue de Macky sera la plus grosse erreur de vos misérables vies d'opposants. Quoi qu’il en soit, Macky Sall sera candidat d’une manière ou d’une autre, et si jamais vous refusez le dialogue, nous reprendrons tous le processus depuis le début.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (20:04 PM)
    Le Fc25 va appeler à un vote virtuel ce dimanche 25 fèvrier.Merci de vous munir tous de bulletins rouges et de les lancer devant vos maisons dès le matin.Toutes les rues du Sénégal doivent être rouges pour dénoncer devant le monde entier les agissements de Macky.
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email