Samedi 24 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Gestion des déchets : «Écarter les collectivités, c’est assurer l’échec du projet » (expert)

Single Post
Programme zéro déchet de Macky Sall

L’objectif «zéro déchet » lancé par le président de la République Macky Sall devrait connaitre un succès si et seulement si le programme de nettoiement passe par les mairies et autres conseils départementaux. Parce que, « écarter les collectivités locales de la gestion de ce programme, c’est assurer l’échec du projet », met en garde Amadou Sène Niang, expert en décentralisation.

Dans les colonnes de Lobservateur, il pense que « si l’Etat décide de s’occuper de cette affaire, obligatoirement, cela doit passer par les collectivités locales qui doivent être les portes d’entrée ». Pour ce faire, suggère Amadou Sène Niang, « il faut une synergie entre collectivités locales et Etat et que le gouvernement ne gère pas l’opérationnel, mais qu’il se charge des moyens logistiques et financiers ».


liiiiiiiaffaire_de_malade

18 Commentaires

  1. Auteur

    Diali

    En Août, 2019 (11:33 AM)
    Bonjour monsieur Niang. Je crois qu´il est temps d´ être sérieux aussi bien dans ses idées que dans nos actes. Ou étaient ces collectivités pendant tout ce temps ? Si le Président s´engage directement, c´est parce que la situation est devenue invivable! Et ces collectivités devraient s´engager d´elles mêmes, sans attendre quelques retombées financières si c´est de cela qu´il s´agit

    Veuillez excuser mes péchés en cas d´une offense quelconque

    Cordialement

    • Auteur

      Yeumbeuloise

      En Août, 2019 (13:47 PM)
      bien sure quil faut les ecarter. il prennent ta taxe et tenvois un collecteur qui sarrete a 2 km de ta maison. resultat ta bonne paye une charette qui depose les dechets a 100 m de ta maison et le cycle tourne.
      il faut donner les dechet " aux civilisés" ya trop de vilageaois et de complexés sans aucune culture dans notre administration '" mal civilise koi" qui se suffise de peu
    • Auteur

      Djib M Ngom

      En Février, 2020 (17:41 PM)
      l’objectif «zéro déchet » lancé par le président de la république macky sall devrait connaitre un succès si et seulement si le programme de nettoiement passe par les mairies et autres conseils départementaux. parce que, « écarter les collectivités locales de la gestion de ce programme, c’est assurer l’échec du projet », met en garde amadou sène niang, expert en décentralisation.
      ce n'est pas la condition nécessaire et suffisante bien que étant indispensable. il faut un changement de comportement de la la part des citoyens.
      l'objectif "sénégal zéro déchets d'ici à l'an 2024" répond à une vision de son excellence monsieur le président de la république.(discours à la nation du 03 avril 2019). monsieur président de la république, a constaté que l’insalubrité et l’occupation de l’espace public constituent une problématique à régler en urgence. les raisons à l’origine de cette situation sont en partie liées à l’indiscipline de nos concitoyens. occasion ,il invite les sénégalais à une introspection et à un changement de comportement pour atteindre l’objectif « sénégal zéro déchet » d’ici à 2024.
      pour atteindre cet objectif ,il faut mettre en oeuvre des projet-s innovants qui intègrent la valorisation des déchets.
      -la méthodologie appui sur le concept d’une approche systémique, avec une consultation de l’ensemble des catégories d’acteurs et partenaires concernés par le projet au niveau local et régional. il s’agit en particulier des autorités administratives et locales (gouverneurs des régions, préfets, maires, président de conseil départemental), des services techniques, agences, projets et programmes, des structures de recherche, des organisations de producteurs, des organisations non gouvernementales et les populations. l’étude a privilégie une démarche participative qui a permis d’intégrer au fur et à mesure les avis et arguments des différents acteurs.
  2. Auteur

    En Août, 2019 (11:39 AM)
    MEME PAS FICHU DE FOURNIR DE L'EAU AUX POPULATIONS.........ET ON NOUS PARLE DE CLEAN..........SALAUD.
    Auteur

    Bath

    En Août, 2019 (11:59 AM)
    Je ne suis pas d'accord avec cette analyse de "l'expert". Les collectivités locales ont échoué dans la gestion du cadre de vie. C'est leur incompétence qui nous a conduits à cette situation. Il est temps de re-centraliser certaines prérogatives pour plus d'efficacité.
    • Auteur

      Reply_authortarzan

      En Août, 2019 (13:40 PM)
      j m"mexcuse ms cq lexpert a dit est vrai.c n est pa q mes collectivite locales ont echoue,mais c un probmeme d mentalite.l'etat gete les ordires avc l'ucg,mais qel est m resultat.la vilme est plu q jamais sal
    Auteur

    Essay

    En Août, 2019 (12:14 PM)
    Senegal est tres sal. Je mexcuz de mon francais.

    Je viens de rentrer du Senegal avec Mai femme et la chose el di est k Senegal nekhna Mai dafa salte.

    La solution est de contruire une usine pour Les dechet et une prison pour Les gens ki n respect pas Les regle.

    Kan tu dis a un senegalai k Les blancs sont plus propre dagnouy merr ba beug la rayy. Mai pourtan Les pays propre Les djine ne font pa le nettoyage. Donc affaire de nitt ak jikko la
    Auteur

    En Août, 2019 (13:20 PM)
    C est la première fois qu un président bien sûr après Senghor sur le cadre et l hygiène de vie des sénégalais et les maires et autres machins on eu tout le temps de montrer l heure capacité à gérer résultat ont le voit ont le sent l anarchi les odeurs alors monsieur garder votre analyse et laisser le président déroulé jusque-là c est le seul qui a le discour qui galvanise le peuple à croire à un Sénégal meilleur
    Auteur

    Allo

    En Août, 2019 (13:22 PM)
    La gestion des déchets solide menager est une compétence des collectivités locales.
    Auteur

    Ousseynou

    En Août, 2019 (13:28 PM)
    A la cité Fadia on a pas d'eau. Bande d'incompétents. Je me demande à quoi sert tous vos diplômes. Que des grandes gueules
    Auteur

    Xxxxxxx

    En Août, 2019 (13:46 PM)
    cet expert n'a rien compris. on a tous constater que les collectivités locales ont échouées. et la source de leur échec vient d'abord de cet saucissonnage des maires en de petites entités gérés par des gens qui ont tellement faim que tout ce qui tombe va d'abord dans les ventres que sur la mairie. moi je vous dit cette décentralisation c'est une grosse connerie. c'est juste créer des agents de mairie qui vivent sur le dos de la population sans jamais leur régler les problèmes. notre problème de fond dans nos pays c'est qu'on adopte une démocratie anarchique. milles entités ne peuvent pas s'occuper de la propreté. celle ci doit être gérés par 2 ou 3 grosses entités privées avec peut être des sous-traitants.

    Auteur

    En Août, 2019 (13:47 PM)
    C est la première fois qu un président bien sûr après Senghor sur le cadre et l hygiène de vie des sénégalais et les maires et autres machins on eu tout le temps de montrer l heure capacité à gérer résultat ont le voit ont le sent l anarchi les odeurs alors monsieur garder votre analyse et laisser le président déroulé jusque-là c est le seul qui a le discour qui galvanise le peuple à croire à un Sénégal meilleur
    Auteur

    En Août, 2019 (13:47 PM)
    C est la première fois qu un président bien sûr après Senghor sur le cadre et l hygiène de vie des sénégalais et les maires et autres machins on eu tout le temps de montrer l heure capacité à gérer résultat ont le voit ont le sent l anarchi les odeurs alors monsieur garder votre analyse et laisser le président déroulé jusque-là c est le seul qui a le discour qui galvanise le peuple à croire à un Sénégal meilleur
    Auteur

    Xxx

    En Août, 2019 (13:50 PM)
    vivement le retour des services de fourrières, hygiène publique, contrôle commerciale etc ...
    Auteur

    En Août, 2019 (13:57 PM)
    dans tout ca vous ne dites pas ou vont les déchets pas d'incinerateur,pas de tri donc tout a mbeubeus

    une vraie catastrophe l'entree des villes (thies) et des villages sont des dépotoirs car aucune politique de

    gestion des ordures il ne suffit pas seulement de nettoyer mais aussi de gerer ces millions de tonnes de

    déchets qui finissent a la mer puis sur les plages
    Auteur

    En Août, 2019 (13:59 PM)
    Vous tuez le Tourisme avec vos dechets ou se trouve le services d'hygene .
    Auteur

    En Août, 2019 (14:43 PM)
    Macky Sall est un homme d'État sénégalais, né le 11 décembre 1961 à Fatick, président de la République du Sénégal depuis 2012

    quand même quelques mois que "la umière du palais est élu" !!

    Le blédard est un amnésique.

    RIEN/TOUSS/NADA
    Auteur

    Frac

    En Août, 2019 (15:45 PM)
    la gestion des ordures au Sénégal est le grand deal des bandit du gouvernement. n'accuse point les collectivités locales qui n'ont pas de moyens. PNDGS avec ses UCG a plus de 12 milliards pour la gestion des déchets au Sénégal, dites nous qu'est ce que cela à changer dans le quotidien des ordures. à quoi sert cette somme d'argent votée pour ça.



    tous les concessionnaires qui contractualisent avec le PNDGS n'ont jamais fait le travail dans les collectivités locales, et pourtant ils sont toujours payés. ces concessionnaires n'ont pas de matériel et ne sont jamais capable d'assurer un mois de collecte continue; soit pas de carburant, soit les véhicules sont en panne ou le personnel n'est pas payé.



    vérifier depuis la création de PNDGS, se sont les mêmes concessionnaires qui se succèdent et ne sont pas plus de 3.

    si l'Etat avec la volonté de gérer de façon efficiente les déchets, il aura créé au moins 4 CIVD dans le pays en lieu et place de ARENA et qui aurait créé au moins des milliers d'emplois.

    Auteur

    En Août, 2019 (16:02 PM)
    La gestion des déchets incombe aux collectivités territoriales qui n'ont jamais fait leur travail. C'est tout aussi simple que ça !
    Auteur

    En Août, 2019 (18:00 PM)
    Un pays qui peut meme pas netoye ces dechets c'est un grand probleme c'est comme si tu peut pas netoye ron bout de cue.
    • Auteur

      Djib M Ngom

      En Février, 2020 (17:31 PM)
      l’objectif «zéro déchet » lancé par le président de la république macky sall devrait connaitre un succès si et seulement si le programme de nettoiement passe par les mairies et autres conseils départementaux. parce que, « écarter les collectivités locales de la gestion de ce programme, c’est assurer l’échec du projet », met en garde amadou sène niang, expert en décentralisation.
      ce n'est pas la condition nécessaire et suffisante bien que étant indispensable. il faut un changement de comportement de la la part des citoyens.
      l'objectif "sénégal zéro déchets d'ici à l'an 2024" répond à une vision de son excellence monsieur le président de la république.(discours à la nation du 03 avril 2019). monsieur président de la république, a constaté que l’insalubrité et l’occupation de l’espace public constituent une problématique à régler en urgence. les raisons à l’origine de cette situation sont en partie liées à l’indiscipline de nos concitoyens. occasion ,il invite les sénégalais à une introspection et à un changement de comportement pour atteindre l’objectif « sénégal zéro déchet » d’ici à 2024.
      pour atteindre cet objectif ,il faut mettre en oeuvre des projet-s innovants qui intègrent la valorisation des déchets.
      -la méthodologie appui sur le concept d’une approche systémique, avec une consultation de l’ensemble des catégories d’acteurs et partenaires concernés par le projet au niveau local et régional. il s’agit en particulier des autorités administratives et locales (gouverneurs des régions, préfets, maires, président de conseil départemental), des services techniques, agences, projets et programmes, des structures de recherche, des organisations de producteurs, des organisations non gouvernementales et les populations. l’étude a privilégie une démarche participative qui a permis d’intégrer au fur et à mesure les avis et arguments des différents acteurs.
    Auteur

    Djib M Ngom

    En Février, 2020 (17:00 PM)








































    Il est donc nécessaire de trouver une technique innovante de traitement des déchets

    Le centre d’enfouissement technique offre l’opportunité de pouvoir transformer les déchets en ressources avec production de gaz méthane (CH4) ou du compost ; doté d’un système d’étanchéité-drainage, il empêche la contamination bactériologique et chimique de l’environnement.

    • Auteur

      Djib M Ngom

      En Février, 2020 (17:34 PM)
      l’objectif «zéro déchet » lancé par le président de la république macky sall devrait connaitre un succès si et seulement si le programme de nettoiement passe par les mairies et autres conseils départementaux. parce que, « écarter les collectivités locales de la gestion de ce programme, c’est assurer l’échec du projet », met en garde amadou sène niang, expert en décentralisation.
      ce n'est pas la condition nécessaire et suffisante bien que étant indispensable. il faut un changement de comportement de la la part des citoyens.
      l'objectif "sénégal zéro déchets d'ici à l'an 2024" répond à une vision de son excellence monsieur le président de la république.(discours à la nation du 03 avril 2019). monsieur président de la république, a constaté que l’insalubrité et l’occupation de l’espace public constituent une problématique à régler en urgence. les raisons à l’origine de cette situation sont en partie liées à l’indiscipline de nos concitoyens. occasion ,il invite les sénégalais à une introspection et à un changement de comportement pour atteindre l’objectif « sénégal zéro déchet » d’ici à 2024.
      pour atteindre cet objectif ,il faut mettre en oeuvre des projet-s innovants qui intègrent la valorisation des déchets.
      -la méthodologie appui sur le concept d’une approche systémique, avec une consultation de l’ensemble des catégories d’acteurs et partenaires concernés par le projet au niveau local et régional. il s’agit en particulier des autorités administratives et locales (gouverneurs des régions, préfets, maires, président de conseil départemental), des services techniques, agences, projets et programmes, des structures de recherche, des organisations de producteurs, des organisations non gouvernementales et les populations. l’étude a privilégie une démarche participative qui a permis d’intégrer au fur et à mesure les avis et arguments des différents acteurs.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email