Samedi 24 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Implication de la famille dans la gestion de l’Etat : Le péché mignon des Présidents sénégalais

Single Post
Implication de la famille dans la gestion de l’Etat : Le péché mignon des Présidents sénégalais
De Léopold Sédar Senghor à Macky Sall, en passant par Abdou Diouf et Abdoulaye Wade, à des degrés divers, les proches du président de la République ont été très présents dans la gestion de l’Etat. Le premier président du Sénégal avait son neveu Adrien Senghor à ses cotés en tant que ministre chargé de l’Equipement, alors que Abdou Diouf, son successeur, avait nommé son frère Maguette Diouf au poste de ministre des Mines et de l Energie. 

 Allant plus loin, Me Abdoulaye Wade a excellé dans le ce domaine, en impliquant toute sa famille, Karim, Sindiély, Viviane, Lamine Faye, Ndouga Sakho (ses neveux)... dans la gestion de l’Etat

.
Le débat actuel porte sur la «dynastie» dite Faye-Sall au sommet de l’Etat, même si Aliou Sall, petit-frère de Macky Sall, maire de Guédiawaye et patron de l’Association des maires du Sénégal (Ams), vient de démissionner du poste de président de l’Union des associations des élus locaux (Uael) qu il avait hérité dimanche dernier, relate le journal “Sud Quotidien”, dans son édition du week-end.
«La famille est un ennemi en politique, il faut l’en éloigner le plus loin possible», avait théorisé le chantre de la négritude L. S. Senghor. N’empêche, rappelle le journal du Groupe Sud Communication, «à l’image des démocraties monarchiques qui pullulent sur le continent, le Sénégal est rattrapé par l’omniprésence de la famille du Président dans la gestion de l’Etat. Dans les couloirs des palais, les membres de cette «sainte famille» s’activent, sous la double casquette de citoyen et «proche du président».
Au vu de ce qui s’est passé pendant ces 3 dernières années, concernant la conduite des affaires publiques, “Sud Quotidien” pense que «la rupture tant prônée ne viendra pas de là. Le «népotisme» et le «clanisme» sont en effet plus que d’actualité. 

La «Dynastie» Faye-Sall-Gassama, en pleine bourre au sommet de l’Etat, se reflète par la nomination du beau-frère du Président, Mansour Faye, ministre de l’Hydraulique, à la suite de son élection fortement contestée à la mairie de Saint-Louis, lors des dernières Locales. Qui plus est, ladite «dynastie» s’est renforcée par la nomination des fils de Macky Gassama, ancien maire de Fatick et homonyme du Président, respectivement, aux postes de conseillère technique du ministre de la Justice (puis Agent judiciaire de l Etat) pour Aïcha Gassama, et de Président du Conseil d’administration (Pca) de l’Agence nationale de la maison de l’Outil (Anamo) pour son frère Mamadou Gassama.
Avant eux, d’autres parents du chef de l’Etat étaient déjà aux commandes, c’est le cas de Abdoulaye Timbo, oncle de Macky Sall, à la direction générale du défunt Fnpj.
Pour couronner le tout, on prête trop de pouvoirs à l’actuelle Première dame, Marième Faye Sall, qui, dit-on, fait et défait des carrières.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email