Dimanche 25 Février, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

[Chronique] Les positions à géométrie variable de Boubacar Boris Diop (Par Moustapha Toumbou)

Single Post
[Chronique] Les positions à géométrie variable de Boubacar Boris Diop (Par Moustapha Toumbou)
  Dans une tribune co-signée par Mbougar Sarr, Felwine Sarr et Boubacar Boris Diop, les écrivains dénoncent la « dérive autoritaire » du président sénégalais Macky Sall, tenant ce dernier responsable des manifestations violentes qui ont récemment secoué le pays. Cependant, il est tout aussi troublant de constater que Boubacar Boris Diop s'extasie devant le régime dictatorial et sanguinaire de Paul Kagame au Rwanda. 

Cette contradiction frappante soulève des questions sur la cohérence de sa pensée et la nature de ses engagements politiques.

D'une part, Diop souligne avec vigueur les atteintes à la démocratie et aux droits de l'homme perpétrées par Macky Sall. Il dénonce les dérives autoritaires, la répression des voix dissidentes - notamment à l’encontre d’Ousmane Sonko - et les atteintes à la liberté d'expression qui ont alimenté le mécontentement populaire et les manifestations violentes. Ces préoccupations sont légitimes et reflètent une inquiétude sincère pour l'état de la démocratie au Sénégal.

Cependant en vertu de ces mêmes considérations, il est difficile de comprendre comment Boubacar Boris Diop peut louer le régime de Paul Kagame, souvent associé à des violations massives des droits de l'homme et à un contrôle politique étroit. Malgré son image de réformateur et les succès économiques du pays, la réalité cachée derrière ce tableau idyllique est une dictature. 

« Je ne dirais pas que c'est une démocratie. Si j'étais un citoyen rwandais vivant au Rwanda, je ne pourrais pas dire les choses que je dis au Sénégal. En même temps, pourquoi devrais-je les dire si j'ai un chef d'État que je respecte parce qu'il n'est pas ethnique, qu'il n'est pas corrompu et qu'il est conscient du poids de l'histoire sur son dos ? C'est Paul Kagame. Grâce à lui, ce pays fonctionne », a récemment déclaré Boubacar Boris Diop dans un entretien accordé au journal espagnol « El Pais ». Kagamé a été critiqué pour son manque de respect des droits de l'homme et sa répression violente, ainsi que pour son soutien présumé à des milices rebelles dans les pays voisins notamment en République Démocratique du Congo (RDC) avec le M23. A titre d’illustration, selon le Baromètre sécuritaire du Kivu (KST) de mai 2021 à avril 2022, au moins 2.563 civils ont perdu la vie dans cette guerre dans les deux provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. 

Kagamé ne prend pas de gants non plus lorsqu’il s’agit de contrecarrer l’ascension d’un rival politique. Ainsi Christopher Kayumba, figure montante de l’opposition rwandaise,  a été détenu 17 mois pour viol sur plusieurs personnes, dont une ancienne de ses élèves avant d’être acquitté en février dernier. M. Kayumba, qui a créé un journal en ligne appelé "The Chronicles", avait lancé en mars 2021 un parti politique en opposition au président Paul Kagame. Peu après, de premières accusations de viol, qu'il avait contestées, avaient émergé sur les réseaux sociaux. Vraie ou fausse accusation, toujours est-il que Boubacar Boris n’avait pas à l’époque questionné l’indépendance de la justice rwandaise. On ne doit pas non plus oublier que Paul Kagamé a remporté les élections avec des scores dignes des régimes autoritaires, écartant l'opposition et réprimant toute critique ou dissidence.

En tant qu'écrivain engagé, BBD devrait être plus critique envers les dirigeants responsables de tels actes de violence et d'oppression.

Les prises de position contradictoires de l’écrivain, qui fût sacré Grand prix littéraire d'Afrique noire en 2000, ne remettent pas en question son statut d'écrivain talentueux et influent. Ses œuvres littéraires, riches en style et en substance, ont souvent abordé des thèmes politiques et sociaux avec brio.

En critiquant acerbement le Chef de l’Etat, il  semble se positionner comme un observateur extérieur, cherchant à dénoncer les dérives autoritaires au sein de son propre pays. Ainsi, son admiration pour Paul Kagame et son silence sur les violations des droits de l'homme commises par  son régime semblent indiquer une partialité troublante.

Pour finir, j’aimerais insister sur le fait qu’il est essentiel de maintenir un esprit critique envers les intellectuels et les écrivains, même ceux dont les contributions ont été précieuses par le passé. L'admiration de Boubacar Boris Diop pour Paul Kagame, malgré les critiques justifiées à l'encontre de Macky Sall, met en évidence la nécessité de questionner les motivations et les idéaux de nos savants. Il est crucial de ne pas s'abandonner à une vision simpliste et unilatérale des leaders politiques, mais plutôt de considérer l'ensemble de leurs actions et leurs impacts sur les sociétés qu'ils dirigent.




12 Commentaires

  1. Auteur

    Poseidon

    En Juin, 2023 (18:22 PM)
    Commentaire de  texte: Boubacar diop parle du Sénégal, moustapha lui parle de Boubacar. 

    Dagasanté mom meuguéne ko torop. 

    Avec des gens pareil, macky peut oublier la lumière de la raison, il est pris en otage par des courtisans malhonnêtes et intellectuellement desespérants.

     
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2023 (19:34 PM)
      C'est la même liberté que Boris a pour "sa lecture" de Macky  sall et de sa manière de gérer le Sénégal que Moustapha a pour lui porter la réplique et srtt de mettre à nu ce complexe que "l'intellectuel sénégalais" prompt à l'abus de notoriété nourri pour les choses qui nous viennent d'ailleurs.
      Ils nagent dans leur caca et veulent critiquer le pipi des autres 
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Juin, 2023 (18:35 PM)
    Ce trio a vraiment fait mal! Ils ont dit tout haut ce que la majorite des Senegalais pensent avec bcp d'appui et d'intellect... Aucune argument contre n'a eu aucune reussite jusqu'a present.

    Un Paul Kagame sera bienvenue au Senegal comme on a besoin d'etre discipline. Un president qui travaille avec rigueur avec un gouvernment ou personne n'ose voler 1 franc developpera le Senegal en 5 ans...

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (19:08 PM)
    Tous ceux qui observent voyaient venir Boubacar Boris. Ce qu'on attendait le moins de lui c'est qu'il embarqua dans ses bagages Felwine et Mbougar des jeunes écrivains qui n'ont aucun vécu politique qui les rende avertis. Boubacar les a tout simplement utilisé. La prochaine fois ils  ne s'y feront plus pendre 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Poseidon

      En Juin, 2023 (19:28 PM)
      traduction, tu pretends avoir de recule et d'intelligence que ces deux deniers? Le virtuel à vraiment des vertues virtuelles...
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (20:15 PM)
    BBDiop c'est le "SONKO" des intellectuels sénégalais    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :sn: 
    {comment_ads}
    Auteur

    V.

    En Juin, 2023 (20:35 PM)
    Ce boubacar boris diop n'est rien d'autre qu' un haineux... jamais dans l'histoire politique du Sénégal on n'a vu plus régionaliste, ethnique que sonko mais de cela on n'ose dire mots... il est confortable de taper sur Macky Sall, un sport que semble affectionner cet admirateur du très démocrate Kagamé qui a le mérite d'avoir imposer une discipline à tous les niveaux... ce dont nous sommes presque jaloux comparativement à l'anarchie au Sénégal. Moustapha a écrit un article pour susciter la critique, l'esprit critique face au règne de la pensée unique et de la couardise intellectuelle.
    Auteur

    En Juin, 2023 (23:52 PM)
    Mr Tombou. Si vous voulez à travers cet article vous mesurer à ce trio, c est peine perdue. Si vous voulez un buzz à travers eux, c'est peine perdue aussi.

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Vhy

    En Juin, 2023 (00:19 AM)
    Boris a vécu activement comme étudiant au même titre que les blondin,Joe ouakam etc la révolution de 1968.Donc il sait très bien ce qu il dit sur cette révolution de 2023.Vous croyez que les cocktail molotov datent d aujourd'hui ? Les bouteilles vides de pierrier les étudiants grévistes de 68  connaissent...Boris est d abord prof de philosophie journaliste (cesti) conseiller au ministère, consultant international,etc écrivain, conférencier international. Ce gars là est un incorruptible donc libre
    {comment_ads}
    Auteur

    Rose

    En Juin, 2023 (00:33 AM)
    Ce célèbre  trio Boris, Felwine, Mboungar est difficile  à  contrer. Tous ceux qui leur ont répondu se sont inclinés  tant leur argumentaire est léger. Alors laissez à  ces écrivains la liberté de dire leur mot. En toute indépendance . 
    {comment_ads}
    Auteur

    Moom

    En Juin, 2023 (15:39 PM)
    L'analyse faite par Boubacar b diop de la situation du pays est légère et remette en cause son statut d'écrivain talentueux. Depuis les événements de juin et même bien avant, il ne cesse de dires des anneries, car trop partial dans ses analyses. Il se dicredite de plus en plus et se fout le doigt dans l'œil
    Auteur

    En Juin, 2023 (08:10 AM)
    Boris et Mamadou Diouf , l'américain sont de véritables ethnicistes.

    Lolou lagne léne messa khamé !

    Partout où ils sont passés, ils ont laissé les traces de leur racisme.

    Macky ne peut leur plaire dès lors qu'ils l'ont fiché membre d'une certaine ethnie.

    Taxer Macky d'ethnique eux qui ont  connu une époque où l'on trouvait leurs parents à tous les étages de l'administration et de la politique, y'a rien de plus aberrant.

    Khana niit gni nekatougnou aye sénégalais ni gnome, féké ndemb ak teye ?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (13:14 PM)
    Franchement, le Rwanda est très bien géré par Paul Kagamé (qui l'a ramené de très très loin) et de ce point de vue Boubacar Boris Diop (BBD) a parfaitement raison. Qu'il dénonce ce que certains on appelé "les dérives autoritaires" du président Macky Sall ne veut pas dire qu'il cautionne la violence irresponsables encouragée par Sonko et ses ouailles. D'ailleurs le même BBD a dit clairement que Sonko n'avait pas les épaules assez larges et l'expérience requise pour être président '(et il a également raison). Ce qui oppose donc cet écrivain au talent immense avec le président Macky Sall est une question de principe car BBD est bien conscient que l'actuel chef de l'Etat sénégalais a fait un travail remarquable à la tête du pays. S'il n'est pas d'accord qu'il fasse un "troisième mandat", il a le droit d'exprimer son opinion. Alors ce genre d'article inutile là est juste publié pour satisfaire l'égo d'un auteur qui voudrait peut-être entrer dans les bonnes grâces du pouvoir. Le rôle d'un intellectuel est de critiquer sans complaisance, avec une liberté d'esprit. Trop facile de faire un faux parallèle entre le Rwanda qui a connu un génocide en 1994 (près d'1 million de morts !) et le Sénégal qui a toujours vécu dans la paix à part quelques soubresauts anecdotiques... Il faut respecter nos icônes et arrêter ces réflexions à 2 balles là.
    {comment_ads}
    Auteur

    Aldo

    En Juin, 2023 (10:05 AM)
    Ce Moustapha Toumbou, "combien de divisions" ? Avant d'essayer de critiquer Boris Diop et Felwine Sarril devrait commencer par se mettre au niveau de leurs ... talons.  Ce pays va vraiment à vau-l'eau.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email