Samedi 24 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Les vérités de Mody Niang sur Yakham, Marieme Faye Sall, Macky, Karim, Idy…

Single Post
Les vérités de Mody Niang sur Yakham, Marieme Faye Sall, Macky, Karim, Idy…

Article_similaires

26 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (12:13 PM)
    Mody Niang un vieux haineux
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2017 (12:20 PM)
      arrêtez de taxer les gens de haineux ou de jaloux. ce monsieur est un homme de convictions et de principes qui a combattu tous les régimes par ce qu'il croit en un idéal et non à son ventre. autrement il avait la possibilité de trouver un os assez moelleux et rester dans son coin pour faire le " ségnou" comme des gens moins valeureux que lui ont fait avec la transhumance.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2017 (15:53 PM)
      aliou, ce poison dans l’assiette de macky sall
      ses décrets n’ont pas toujours fait l’unanimité, c’est une lapalissade. pour une fois, le président macky sall a réussi à mettre tous les sénégalais d’accord, sans considération de leur bord politique ; à son corps défendant ?
      la nomination de aliou sall aux fonctions de directeur général de la caisse des dépôts et consignations est partie pour être la plus grosse erreur jamais commise par le chef de l’etat. pour une fois, le feu de la contestation semble partir de ses propres rangs.
      dans benno bokk yaakar certains murmuraient déjà leur désapprobation en attendant que passe la phase d’installation de la présente législature. a l’apr, ils sont moins discrets et calculateurs quant aux initiatives à prendre et actions à mener comme contre la nomination du frère du président. même s’il est difficile de parler à quelqu’un de son propre frère
      ils ne peuvent accepter que leur leader soit - comme l’est macky sall en ce moment - traité de champion du wax waxeet devenu si négativement chargé. dans la maison marron-beige, des personnalités de premier rang ont commencé à bouger, en direction du chef. leur message est simple : laisser aliou sall à la tête de la cdc serait une provocation que les sénégalais ne laisseraient pas passer. certains font état de pression exercée sur le président macky sall pour le « ramener à la raison ».
      « ramener à la raison » ? l’expression a ici tout son sens. le chef de l’etat ne serait pas au mieux en ce moment avec sa conscience. avec son équilibre moral encore moins.
      le président s’est « trompé », disent certains. il aurait été contraint, à en croire d’autres, qui convoquent d’autres méthodes qui auraient eu raison du frère de aliou sall. macky n’aurait pas pris suffisamment de précautions pour se protéger des coups portés à sa crédibilité, dans la fratrie.
      la presse a fait état du rôle qu’aurait joué thierno madani sy dans la signature du décret 2017…
      en vérité, il y aurait davantage que cela. aliou sall n’a pas attendu la constitution du gouvernement dionne ii pour se positionner dans la tête et aux basques de son président de frère. le frangin est, comme qui dirait, un lève-tôt dans ses plans. l’homme se prépare depuis les premières heures de la deuxième alternance à la tête du pays. d’autres font remonter ses ambitions d’enrichissement aux années primatoriales de macky, chef du gouvernement sous le président abdoulaye wade. objectif poursuivi par le petit frère, profiter au maximum de ce que peut offrir le statut social de frère du premier ministre. entre autres opportunités, le frangin s’est employé à gonfler ses comptes bancaires, mais pas seulement.
      projet de dévolution fratricide ?
      les présumés principaux adversaires de macky étant en situation d’éligibilité pas évidente, aliou est en train de poser les jalons d’une dévolution dynastique. a l’insu du principal concerné. et sall-frère ne manquerait pas d’idées pour y parvenir. ce qui se passe avec aliou donne à avoir peur pour ce pays.
      quitte à affaiblir le président en le poussant à des fautes politiques après l’avoir isolé ou mis en mal avec des familles religieuses, des groupes de pression et des lobbies de tous bords, le fossoyeur de la gouvernance marron-beige aurait plusieurs cordes à son arc. parmi celles-ci, l’art de présenter le président de la république comme un homme dont les religieux gagneraient à se méfier de la fréquentation. la vie privée de macky serait peu reluisante au regard de ce qui serait étalé sur les nattes de certaines autorités religieuses et coutumières, selon contempteurs apéristes du frère du chef de l’etat.
      monsieur frère est intarissable dès qu’il s’agit de dénigrer le président de frère. le palais de la république est-il devenu une obsession pour aliou sall. son frère n’aurait commencé à flairer le coup qu’au lendemain des dernières législatives.
      sorti de la bataille de guédiawaye alors qu’il se voyait tête de liste départementale de benno, le maire recadré et recalé par son frère n’a pas mis de temps à se rappeler au bon souvenir du président de la république. contre mauvaise fortune, le journaliste et politique fait le choix d’une autre cour assidue auprès de macky sall. il le presse de le nommer à une fonction ministérielle. aliou ne se contenterait pas de « menu fretin » ; à supposer qu’il en existe dans les fonctions gouvernementales.
      monsieur le maire et frère voit très haut. ministère des affaires etrangères, à défaut des forces armées ou les finances. un coup d’œil sur ces départements et il s’avère que c’est aussi l’argent et les réseaux. les commandes d’armes.
      aliou sall à le sens des affaires : banque, pétrole, aviation et on en laisse forcément. il ne resterait que la plus haute marche, à l’avenue léopold sédar senghor.
      en stratège avisé, il avait déjà élaboré deux plans qui ont échoué, parce que macky est resté vigilant, si ce ne que la clameur était devenue trop forte pour les oreilles présidentielles. aliou s’était battu pour devenir député puis se faire adouber par des députés à sa solde pour devenir président du groupe parlementaire comme étape vers le perchoir de l’institution. hypothèse basse, si remplacer niasse n’aurait pas été possible dès l’installation de la chambre de la 13ème législature.
      sall-frère clone de wade-fils ?
      il a de la suite dans les idées et le plan était extrêmement bien élaboré. a partir du groupe parlementaire, se préparer à la succession du président de l’assemblée pour se positionner désormais comme … dauphin constitutionnel. a la faveur d’un putsch contre niasse, suite à une pétition.
      la république l’a échappé belle. pour combien de temps encore ? la suite est imaginable nul ne devrait cependant, laisser le chef de l’etat seul face au péril familial, version fratrie. on le verra plus loin.
      des voix ne se sont-elles pas élevées pour faire la comparaison entre le fils de wade et le frère de macky ? en suivant les camps dans l’espace public, on trouverait de la légitimité à aliou qui aurait un parcours politique à succès qu’il aurait lui-même bâti de haute lutte sur le terrain. les adversaires embouchent la trompette de l’escalier prêté par le pouvoir pour favoriser la très fulgurante ascension du jeune frère. en tous les cas, ce dernier a su créer un réseau de souteneurs et de thuriféraires, tout le contraire de wade-fils accusé, à tort ou raison d’avoir été très distant et inaccessible. hier comme aujourd’hui, on peut se demander ce que ces deux personnes seraient devenues s’il n’ avaient eu comme père et comme frère le président de la république du sénégal. si on a reproché à karim wade de n’avoir pas contribué à faire élire son père, aliou lui était non pas aux abonnés absent mais carrément dans les rangs ennemis aux côtés de karim et son père, qui avaient sonné l’arrêt de mort politique de macky.
      sall-frère s’est considérablement enrichi et dispose dès lors de l’arme de guerre politique. il lui restait à se trouver un bon tremplin au cœur de la république, pour s’ouvrir les portes de léopold senghor dont il n’aurait aucun scrupule à dégager perfidement l’actuel locataire si ce devait être l’unique solution. c’est du moins ce que pensent des milieux bien au fait des intrigues de cour … dans le la république.
      et que fait macky sall pendant ce temps. rien que lui-même sache, dans les affaires concernant son cadet. le président de la république avait clamé urbi et orbi qu’il ne serait jamais question pour lui de signer un décret nommant aliou sall à quelque fonction d’etat que ce soit.
      pétition en préparation
      que s’est-il passé alors pour que sa plume passe sous le décret publié le 11 septembre ? ce décret est justement celui qui risque de provoquer l’effondrement de la première tour, celle de l’opinion et des soutiens significatifs et sincères du président macky sall.
      en attendant la deuxième tour promise au même sort autour de 2019.
      on refuse dans certains milieux, de croire que macky sall qui avait si fermement résisté aux assauts et sollicitations du frère a pu nommer aliou sall à la tête de la si stratégique cdc sans y avoir été amené par des forces qu’il ne maîtrise pas. pour ces derniers, il n’y a pas de doute, le frangin a « travaillé » l’aîné.
      une pétition est en préparation à l’initiative de la société civile. il s’agit de mobiliser tous les démocrates de ce pays et à l’international pour que la cdc ne devienne jamais une nouvelle affaire aliou sall, un sallgate.
      « il faut aider macky » contre le frère qui ne reculerait plus même devant les recettes parmi les plus obscurantistes pour s’imposer au président de la république dont il rêverait du fauteuil.
      c’est dire que le sénégal pourrait connaître un autre « 23 juin » et cette fois c’est de l’intérieur même du pouvoir politique que cela viendrait. pour les tenants de cette déclaration de guerre, il faut « sauver le soldat macky ». car quelqu’un serait en train de faire de son yoonu yokuté une transition vers le yakhulé. de la valeur à la déchéance. un chemin à boucher absolument. pour la république, pour son président, in fine pour que le sénégal ne sombre pas du fait des visées de pouvoir et des manœuvres fratricides de
      monsieur frère.
      la plume de macky est encore entre ses doigts et l’encre n’a pas séché. si le président redevient lui-même, s’entend
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2017 (15:53 PM)
      aliou, ce poison dans l’assiette de macky sall
      ses décrets n’ont pas toujours fait l’unanimité, c’est une lapalissade. pour une fois, le président macky sall a réussi à mettre tous les sénégalais d’accord, sans considération de leur bord politique ; à son corps défendant ?
      la nomination de aliou sall aux fonctions de directeur général de la caisse des dépôts et consignations est partie pour être la plus grosse erreur jamais commise par le chef de l’etat. pour une fois, le feu de la contestation semble partir de ses propres rangs.
      dans benno bokk yaakar certains murmuraient déjà leur désapprobation en attendant que passe la phase d’installation de la présente législature. a l’apr, ils sont moins discrets et calculateurs quant aux initiatives à prendre et actions à mener comme contre la nomination du frère du président. même s’il est difficile de parler à quelqu’un de son propre frère
      ils ne peuvent accepter que leur leader soit - comme l’est macky sall en ce moment - traité de champion du wax waxeet devenu si négativement chargé. dans la maison marron-beige, des personnalités de premier rang ont commencé à bouger, en direction du chef. leur message est simple : laisser aliou sall à la tête de la cdc serait une provocation que les sénégalais ne laisseraient pas passer. certains font état de pression exercée sur le président macky sall pour le « ramener à la raison ».
      « ramener à la raison » ? l’expression a ici tout son sens. le chef de l’etat ne serait pas au mieux en ce moment avec sa conscience. avec son équilibre moral encore moins.
      le président s’est « trompé », disent certains. il aurait été contraint, à en croire d’autres, qui convoquent d’autres méthodes qui auraient eu raison du frère de aliou sall. macky n’aurait pas pris suffisamment de précautions pour se protéger des coups portés à sa crédibilité, dans la fratrie.
      la presse a fait état du rôle qu’aurait joué thierno madani sy dans la signature du décret 2017…
      en vérité, il y aurait davantage que cela. aliou sall n’a pas attendu la constitution du gouvernement dionne ii pour se positionner dans la tête et aux basques de son président de frère. le frangin est, comme qui dirait, un lève-tôt dans ses plans. l’homme se prépare depuis les premières heures de la deuxième alternance à la tête du pays. d’autres font remonter ses ambitions d’enrichissement aux années primatoriales de macky, chef du gouvernement sous le président abdoulaye wade. objectif poursuivi par le petit frère, profiter au maximum de ce que peut offrir le statut social de frère du premier ministre. entre autres opportunités, le frangin s’est employé à gonfler ses comptes bancaires, mais pas seulement.
      projet de dévolution fratricide ?
      les présumés principaux adversaires de macky étant en situation d’éligibilité pas évidente, aliou est en train de poser les jalons d’une dévolution dynastique. a l’insu du principal concerné. et sall-frère ne manquerait pas d’idées pour y parvenir. ce qui se passe avec aliou donne à avoir peur pour ce pays.
      quitte à affaiblir le président en le poussant à des fautes politiques après l’avoir isolé ou mis en mal avec des familles religieuses, des groupes de pression et des lobbies de tous bords, le fossoyeur de la gouvernance marron-beige aurait plusieurs cordes à son arc. parmi celles-ci, l’art de présenter le président de la république comme un homme dont les religieux gagneraient à se méfier de la fréquentation. la vie privée de macky serait peu reluisante au regard de ce qui serait étalé sur les nattes de certaines autorités religieuses et coutumières, selon contempteurs apéristes du frère du chef de l’etat.
      monsieur frère est intarissable dès qu’il s’agit de dénigrer le président de frère. le palais de la république est-il devenu une obsession pour aliou sall. son frère n’aurait commencé à flairer le coup qu’au lendemain des dernières législatives.
      sorti de la bataille de guédiawaye alors qu’il se voyait tête de liste départementale de benno, le maire recadré et recalé par son frère n’a pas mis de temps à se rappeler au bon souvenir du président de la république. contre mauvaise fortune, le journaliste et politique fait le choix d’une autre cour assidue auprès de macky sall. il le presse de le nommer à une fonction ministérielle. aliou ne se contenterait pas de « menu fretin » ; à supposer qu’il en existe dans les fonctions gouvernementales.
      monsieur le maire et frère voit très haut. ministère des affaires etrangères, à défaut des forces armées ou les finances. un coup d’œil sur ces départements et il s’avère que c’est aussi l’argent et les réseaux. les commandes d’armes.
      aliou sall à le sens des affaires : banque, pétrole, aviation et on en laisse forcément. il ne resterait que la plus haute marche, à l’avenue léopold sédar senghor.
      en stratège avisé, il avait déjà élaboré deux plans qui ont échoué, parce que macky est resté vigilant, si ce ne que la clameur était devenue trop forte pour les oreilles présidentielles. aliou s’était battu pour devenir député puis se faire adouber par des députés à sa solde pour devenir président du groupe parlementaire comme étape vers le perchoir de l’institution. hypothèse basse, si remplacer niasse n’aurait pas été possible dès l’installation de la chambre de la 13ème législature.
      sall-frère clone de wade-fils ?
      il a de la suite dans les idées et le plan était extrêmement bien élaboré. a partir du groupe parlementaire, se préparer à la succession du président de l’assemblée pour se positionner désormais comme … dauphin constitutionnel. a la faveur d’un putsch contre niasse, suite à une pétition.
      la république l’a échappé belle. pour combien de temps encore ? la suite est imaginable nul ne devrait cependant, laisser le chef de l’etat seul face au péril familial, version fratrie. on le verra plus loin.
      des voix ne se sont-elles pas élevées pour faire la comparaison entre le fils de wade et le frère de macky ? en suivant les camps dans l’espace public, on trouverait de la légitimité à aliou qui aurait un parcours politique à succès qu’il aurait lui-même bâti de haute lutte sur le terrain. les adversaires embouchent la trompette de l’escalier prêté par le pouvoir pour favoriser la très fulgurante ascension du jeune frère. en tous les cas, ce dernier a su créer un réseau de souteneurs et de thuriféraires, tout le contraire de wade-fils accusé, à tort ou raison d’avoir été très distant et inaccessible. hier comme aujourd’hui, on peut se demander ce que ces deux personnes seraient devenues s’il n’ avaient eu comme père et comme frère le président de la république du sénégal. si on a reproché à karim wade de n’avoir pas contribué à faire élire son père, aliou lui était non pas aux abonnés absent mais carrément dans les rangs ennemis aux côtés de karim et son père, qui avaient sonné l’arrêt de mort politique de macky.
      sall-frère s’est considérablement enrichi et dispose dès lors de l’arme de guerre politique. il lui restait à se trouver un bon tremplin au cœur de la république, pour s’ouvrir les portes de léopold senghor dont il n’aurait aucun scrupule à dégager perfidement l’actuel locataire si ce devait être l’unique solution. c’est du moins ce que pensent des milieux bien au fait des intrigues de cour … dans le la république.
      et que fait macky sall pendant ce temps. rien que lui-même sache, dans les affaires concernant son cadet. le président de la république avait clamé urbi et orbi qu’il ne serait jamais question pour lui de signer un décret nommant aliou sall à quelque fonction d’etat que ce soit.
      pétition en préparation
      que s’est-il passé alors pour que sa plume passe sous le décret publié le 11 septembre ? ce décret est justement celui qui risque de provoquer l’effondrement de la première tour, celle de l’opinion et des soutiens significatifs et sincères du président macky sall.
      en attendant la deuxième tour promise au même sort autour de 2019.
      on refuse dans certains milieux, de croire que macky sall qui avait si fermement résisté aux assauts et sollicitations du frère a pu nommer aliou sall à la tête de la si stratégique cdc sans y avoir été amené par des forces qu’il ne maîtrise pas. pour ces derniers, il n’y a pas de doute, le frangin a « travaillé » l’aîné.
      une pétition est en préparation à l’initiative de la société civile. il s’agit de mobiliser tous les démocrates de ce pays et à l’international pour que la cdc ne devienne jamais une nouvelle affaire aliou sall, un sallgate.
      « il faut aider macky » contre le frère qui ne reculerait plus même devant les recettes parmi les plus obscurantistes pour s’imposer au président de la république dont il rêverait du fauteuil.
      c’est dire que le sénégal pourrait connaître un autre « 23 juin » et cette fois c’est de l’intérieur même du pouvoir politique que cela viendrait. pour les tenants de cette déclaration de guerre, il faut « sauver le soldat macky ». car quelqu’un serait en train de faire de son yoonu yokuté une transition vers le yakhulé. de la valeur à la déchéance. un chemin à boucher absolument. pour la république, pour son président, in fine pour que le sénégal ne sombre pas du fait des visées de pouvoir et des manœuvres fratricides de
      monsieur frère.
      la plume de macky est encore entre ses doigts et l’encre n’a pas séché. si le président redevient lui-même, s’entend
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2017 (18:24 PM)
      mody niang tu es mechant meme si abdoulaye wade et vieux vous savez mieux que moi wade doussa morom ce qu'il draine comme monde manouloko sa morom manouko geumoulo kene dans tout cela tu oublies dieu
  2. Auteur

    Laye

    En Septembre, 2017 (12:22 PM)
    Sole sa tank kay .....................!
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (12:24 PM)
    Les répondeurs automatiques de l'APR vont s'acharner sur Mody Niang qui n'a fait que dire la vérité.

    • Auteur

      Didier Ndoye

      En Septembre, 2017 (15:40 PM)
      pas du tout !
      voilà un type vraiment aigri et je cherche toujours pourquoi
      un grand pourfendeur des wade, moyennement des faye-sall
      makhalla il s'attendait à u fromage depuis l'alternoce
      oublié, il des "khèrs"
    Auteur

    Dx

    En Septembre, 2017 (12:39 PM)
    La vérité absolue ne revient qu'à notre créateur donc ces propos de mody sont absolument relatifs et n'engagent que lui seul c'est facile de s'autoproclamer détenteur d'une vérité le président macky sall est un homme honnête et sérieux qui travaille pour son pays. Allez au diable et laisser les gens travailler en paix. :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (12:42 PM)
    Il a au moins ce franc-parler qui fait défaut aux leaders sénégalais. Il faut le lui reconnaitre
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (13:14 PM)
    mody niang bayil doul ak sossal mak dou féennnnnnnnnnnnnnn
    Auteur

    Tawou Harpagon

    En Septembre, 2017 (13:15 PM)
    Tonton Mody,

    J'apprécie vraiment vos prises de position.

    Il nous faut des hommes comme vous pour mettre notre pays dans la voie du développement.

    Il faut que nos compatriotes se réveillent, il est temps. Merci pour vos contributions



    Tawou Harpagon depuis Bruxelles  :sunugaal: 
    Auteur

    Abdou

    En Septembre, 2017 (13:32 PM)
    Cet interview nous montre à souhait comment on formate une opinion !!! C’est ainsi que beaucoup bien que les plus valables sont exclus d’office des joutes électorales.

    C’est dommage et c’est très triste mais vous remarquerez que durant tout cet interview il n’a été question que des Politicards en paroles et en images : Macky SALL, GACKOU, Idrissa SECK, Khalifa SALL, les WADE ,,,

    Tous des Politicards que nous avons eu à pratiquer, Nous savons tous pertinemment qu’ils ne peuvent (le veulent-ils d’ailleurs????!!!) rien apporter au Sénégal de séreux et de concret sinon perdre notre temps et nos deniers pour du folklore et des pitreries à n’en plus finir.

    Il est donc grandement temps que les Intellectuels Patriotes sénégalais sortent de leur torpeur pour s’engager résolument et énergiquement pour sauver le Sénégal.

    Et dans cette perspective PASTEF-LES PATRIOTES et ousmane SONKO ont un rôle éminent à jouer. Monsieur Ousmane SONKO (j’espère grandement qu’il lise mon intervention ) vous devez monter résolument en première ligne pour fédérer les Patriotes sénégalais de tous bords et surtout la grande masse silencieuse : vous pouvez d’autant plus le faire qu’il est maintenant très facile de faire ses propres vidéos et les diffuser à grande échelle.

    Vous de PASTEF devez mener ce combat pour conscientiser les Patriotes surtout les Jeunes et les Femmes afin de libérer ce pays de la main mise de ces Politicards nuls, véreux et voraces qui ne sont intéressés que par leurs ventres et bas-ventres…
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (13:50 PM)
    Un patriote qui est engagé au coté du peuple qui subi la violence de ces pourris du pouvoir
    Auteur

    Ddr

    En Septembre, 2017 (13:56 PM)
    Il souhaite à Gakou d'être PR parce que c'est son neveu. Voilà, ce tu reproches aux autres politiciens: la famille, les frères, les cousins......
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2017 (13:58 PM)
      et là il ne parle même pas du programme de gakou ou de sa compétence ou de l'épaisseur intellectuelle de ce dernier.
    Auteur

    Hollandais

    En Septembre, 2017 (14:09 PM)
    Senegal dafa toumouranké cii leaderschip ndeyssane.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (14:20 PM)
    Encore un champion monde du bla bla, sur la forme c'est agréable à l'oreille mais venez travailler pour moderniser le pays il n'y qu'un seul : le président de la république: :contaan: 
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (14:28 PM)
    C'EST UNE HONTE DE VOIR NOTRE PRESIDENT SI OBESE; UN VRAI BIDON.
    Auteur

    Niila

    En Septembre, 2017 (14:56 PM)
    Excellent .Merci encore Mr Mody Niang pour la clarté de l'exposé
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (15:02 PM)
    Marieme Korr Macky Sall moo ko yorr















    Marieme sounou Premiere Djeeke moo ko yorr















    Marieme Cherie President moo ko yorr















    Marieme haafissou alkhourane moo ko yorr















    Marieme yayou Amadou Macky Sall moo ko yorr















    Marieme mou Yaa Oumy Diallo moo ko yorr















    Marieme Faye Birame















    Birame Penda Wagane















    Dougou Dougou Wagane















    Wagane Coumba Sandiane















    Macky Sall Nfaary gorko torodo















    Avec Macky Sall Ngaary gorko torodo pour un Senegal emergent et qui gagne























    Avec Marieme pour Servir le Senegal





    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (15:43 PM)
    bayil doulllll mody niang karim notre candidat notre president !!!
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (15:46 PM)
    en tout cas la prison sera sa future destination à ta chére maréme,et on verra si tu seras toujours léche postérieur,gnaka foula,gnaka fayda
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (16:29 PM)
    mody niang yaw karim wade mo la geunn yaw sokhor molay raye karim wade sou yallah wakhé nii day falou mano sii dara
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (16:34 PM)
    Un peuple qui elit des corrompus, des renegats,des imposteurs, des voleurs et des traitres, n est pas victimes!







    Il est complice
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (16:42 PM)
    Ragalalle sa borom Khalifa Sathie daa sathie alallou askanbi motakhe gnou teuthieko casso ton seul probleme moy danga contre Macky Sall adina kéne matoussi le president Macky migiy déf loumou meunne ci rewmi wa kawggi amnonou ndokhe ak couran sénégal bomou yakho dou téy Abdoulaye Wade défna ay nitte you amoul sakhediplme comme ministre d,état gnome Farba,ect,,,
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (16:43 PM)


    facebook.com/OUNKOUSAYSAYSALL/videos/277970772691803/
    Auteur

    Iso

    En Septembre, 2017 (17:33 PM)
    même si l'opposition était regrouper dans une seule liste SE MACKY SALL aller prendre tous
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (17:46 PM)
    nous croyons plutôt que c,est un problème de communication donc de connection au peuple qui sape la montée des patriotes au pouvoir
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (19:07 PM)
    le discours est simple precis et comprehensible.Merci pour cette contribution.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (23:08 PM)
    Allez demander qui est ce Maudit Niang à Koki. Il ne représente absolument là-bas. Quand tu veux connaitre quelqu'un vas demander l'avis de ses parents et proches. Un minable je dirais.







    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (08:07 AM)
    pourquoi mody NIANG vous ne parlez jamais de votre mentor MOUSTAPHA NIASSE?

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR