Mercredi 18 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Politique

Proclamation des Résultats définitifs de la présidentielle à 16h

Single Post
Proclamation des Résultats définitifs de la présidentielle à 16h

Le Conseil constitutionnel annonce sur son site Internet qu’il va procéder à la proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle ce mardi à 16h. Macky Sall a remporté la présidentielle du 24 février 2019 avec 58,27% des voix selon les résultats officiels provisoires publiés jeudi dernier par la Commission nationale de recensement des votes. Le président sortant devance l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, crédité de 20,50 % des voix.

Ousmane Sonko est arrivé 3e avec 15,67% des 4.383.870 suffages valablement exprimés sur 4. 426.344 votants parmi un total de 6. 683. 043 inscrits, soit un taux de participation de 66,23%. Les deux derniers candidats, El Hadj Sall dit El Hadj Issa Sall, et Madické Niang, ont obtenu respectivement 4,07 et 1,48% des voix. Les candidats malheureux ont rejeté les résultats provisoires et annoncé qu’ils ne feront aucun recours.

’’Nous rejetons ferment et sans aucune réserve ce résultat. Nous ne ferons aucun recours devant le Conseil constitutionnel", ont-ils déclaré, dénonçant "un résultat qui reflète parfaitement la commande du candidat sortant’’. OID

Article_similaires

14 Commentaires

  1. Auteur

    Defenseur

    En Mars, 2019 (12:29 PM)
    C'est comique mais bon écoutons de toute façon
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (12:51 PM)
      sa you niouy geune dem rek, niouy guiss li fi macky liguey yeup, defal ko sunu rewmii.
  2. Auteur

    En Mars, 2019 (12:49 PM)
    Macky sall était simplement plus fort que le reste







    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (12:51 PM)
      quand on voit ce que proposait l’oppisition et ce les réalisations de macky sall c’est totalement normal de voter pour macky c’est presque un devoir de patriote
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (12:51 PM)
      tout celui qui aime le senegal a voter pour macky et perso c’est ce que j’ai fais… fier de voir mon peuple bien réagir comme ca
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2019 (13:03 PM)
    proclamation de la dictée électorale.meme pas honte.
    Auteur

    Hoodere

    En Mars, 2019 (13:08 PM)
    Macky jusqu'a 2028 in sha allah



    Auteur

    Tic

    En Mars, 2019 (13:09 PM)


    Sénégal : Comment gagner une presidentielle sans gloire.







    Les chiffres de la présidentielle 2019 publiés par la commission nationale de recensement des votes interpellent tout observateur. La première incongruité c’est que des législatives du 30 juillet 2017 à la présidentielle de 2019, le parti au pouvoir passe de 1.637.766 voix à 2.554.605 voix, soit un bond de 916.839 voix en 18 mois, soit l'équivalent de quinze (15) stades Leopold Sedar Senghor remplis (60.000 places). Un tel bond dans le contexte politique sénégalais est à inscrire au défi Guinness.







    Avec le taux de participation fixé à 66,23 %, pour passer au premier tour il faut obtenir 2.213.173 voix. Rapporté aux résultats des législatives, il fallait au parti au pouvoir faire un bond de 575.406 voix soit neuf stades LSS remplis. La révision des listes électorales de 2018 n’ayant permis d’enregistrer que 381.000 nouveaux inscrits dont l’essentiel est constitué de primo votants, d’ou au moins 726.339 voix puisés du stock des non-votants des législatives de 2017 qui ont voté pour le candidat sortant dans l’hypothèse que la moitié des nouveaux inscrits a voté pour lui. Cette hypothèse n’est pas opératoire à l’évidence, nonobstant, le taux de retrait des cartes d’identité/cartes d’électeur variable suivant les zones.







    L’analyse des chiffres publiés permet de constater que les records de votes engrangés par le parti au pouvoir s’est fait en dehors des régions de Ziguinchor, Diourbel et Thiès. Ce même recul a été observé au niveau de la diaspora. L’opposition a fait des progrès notables dans ces régions. Il s’y ajoute un fait nouveau constitué par le contrôle de la région de Ziguinchor par le candidat Ousmane Sonko. Il faut donc jeter un regard pointu sur le bond de 916.839 voix enregistrées en 18 mois. A titre d’illustration, le parti au pouvoir est passé de 114.165.voix à Dakar lors des législatives à 212.355.voix. Malgré ce fait inexplicable nonobstant le recrutement d’anciens partisans de Khalifa Sall, le parti au pouvoir est y encore minoritaire.







    Les chiffres de la zone nord sont mirobolants. Le candidat du parti au pouvoir a obtenu des gains automatiques que rien ne justifie. Il est donc essentiel de jeter un regard sur les écarts qui ont été notés dans certaines régions. A Podor, le parti au pouvoir est passé de 78 997 voix aux législatives de 2017 à 127 639 voix soit une différence 48 642 voix alors que Oser l’avenir qui a rejoint la mouvance présidentielle n’avait que 6.248 voix. A Matam, il passe de 66.650 à 92.454 voix soit un écart de 25.804 voix. A Kanel, il passe de 44 334 à 65 679 soit un écart de 21 345 voix. A Ranérou, il passe de 7973 à 14827 soit un bond de 100%. Au total, sur ces quatre départements un bond de 102 645 voix a été dans ces localités ou le candidat frise des scores de l’ordre de 90%. Des bonds de l’ordre de 20.000 voix sont constatés à Linguère et Louga. A Fatick, le bond noté est de plus de 25.877 voix et à Foudiougne 19.811 sans explication ni fait nouveau. A ce niveau, les procès-verbaux des bureaux de vote de ces régions doivent être passés au crible. Le contrôle devrait porter sur la régularité de la composition des bureaux de vote et le pointage des signatures sur les listes d’émargement.







    Si le taux de participation par rapport aux législatives n’a bondi que de 10%, les voix engrangées par le parti au pouvoir, selon les chiffres publiés, ont cru de 34%. Est-ce que le croit du taux de participation n’a bénéficié qu’au parti au pouvoir alors qu’il avait plutôt intérêt à resserrer ce taux ?







    Le bond de 916.839 voix en 18 mois ne trouve pas d’explication plausible comparé aux dernières élections et au référendum.







    La première interrogation c'est la taille du fichier électorale. Alors que le recensement de la population en 2017 donne un total de 7.356.857 des moins de 18 ans, le total des inscrits affiche 6.683.043 soit au total 14.039.900, plus que le nombre total de la population sénégalaise. Quelle bizarrerie !







    La même détermination dont le candidat sortant a fait montre pour imposer des chiffres préétablis, un engagement plus fort, sur tous les plans, doit être de mise pour tirer toutes les conséquences qui découlent de ce qui est constitutif de crime contre la démocratie et contre la paix civile.







    Au plan juridique, une saisine des juges d’instruction compétents avec constitution de partie civile doit, sans attendre, être intentée contre les responsables politiques et administratifs convaincus de fraude et complicité de fraude à l’état civil à l’occasion de la présidentielle. Ces actions en justice doivent constituer des réflexes dans toute démocratie. Des témoignages sont disponibles sur les réseaux sociaux ainsi que des vidéos et photos d’enfants-électeurs que la justice doit tirer au clair. Le défaitisme ne doit pas prospérer. La facilité déconcertante avec laquelle cette élection s'est dénouee interpelle tout citoyen.
    • Auteur

      Verification

      En Mars, 2019 (15:48 PM)
      ton analyse est très nul; avant de conclure verifie le taux de participation aux législatives de 2017 51% et celui des présidentielles qui est de 66% ceci équivaut à combien d'electeurs sans le nombre de personnes ayant la cin entre ces années

      je suis apolitique l'analyse de mauvaise des opposants me rongent le cœur/ on ne peut pas voler des élections au senegal / macky a gagné il faut le feliciter et l'accompagner pour un senegal meilleur/ y'en en marre quoi
    Auteur

    En Mars, 2019 (13:10 PM)
    lecture publique de la dictée de maky, vol des elections, ethnicisme, élimination par maky de karim et khalifa
    Auteur

    Zalle

    En Mars, 2019 (13:52 PM)
    Gagner une élection sans gloire cela veut dire que le président n'est pas dans le cœur des citoyens sénégalais correspondant à son taux d'élection, soit 58% , bon on fait avec , car c'est cela aussi la démocratie en faisant avec ce qu'on veut pas
    Auteur

    En Mars, 2019 (14:03 PM)
    Je demande au conseil constitutionnel de faire plaire à tous ces haineux qui stigmatisent les hal pulaar en annulant tout simplement les votes à Matam et à Podor. ça n’empêchera pas à macky Sall d'avoir 55% des voix
    • Auteur

      Anonyme

      En Mars, 2019 (14:03 PM)
      yow maygnou ce president vous trahira car le fouta est toujours pauvre.on ne vote pour une ethnie mais un programme.
      halpular wolof serrere on est tous unis.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (14:32 PM)
      si on annulait tous les votes du vote, le résultat serait le suivant :

      macky sall 55,49%; idy 21,96%; sonko 16,63%; madicke 1,57% et issa sall 4,35%
    Auteur

    Aidala

    En Mars, 2019 (15:34 PM)
    normalement Macky doit avoir plus de58,66 parce qu on avait pas compté les votes de Port gentil
    Auteur

    En Mars, 2019 (15:46 PM)
    c'est pas la peine que vous nous donner encore des résultats qui ne seront pas a la porté des sènègalais avec des juges corrompus nous tous nous sommes au courrant de ceux qui se passent.La justice ne fait que ce qui plait a Macky
    Auteur

    Deugdji

    En Mars, 2019 (15:46 PM)
    Le régime a peur. Et cette peur est la résultante de l'analyse lucide des résultats de la dernière élection présidentielle avec l'émergence de facteurs non spécifiés (vote ethnique, confrérique et régional) dans notre modèle démocratique. Macky hérite d'un Sénégal sociétalement déchiré.
    Auteur

    En Mars, 2019 (16:05 PM)
    Tout cela était programmé depuis le début avec ce conseil constitutionnel . Aux services de Macky , maintenant savourez votre fausse victoire . Et laissez nous en paix avec vos conneries .
    Auteur

    En Mars, 2019 (17:01 PM)
    TOUTES NOS FELICITATIONS A LA MATURITE DE NOTRE OPPOSITION



    SANS CELA LE PEUPLE SERAIT DANS LE CHAOS A CE MOMENT



    PRESERVER NOTRE DEMOCRATIE RESTE LA PRIORITE



    Auteur

    En Mars, 2019 (17:42 PM)
    AVEC GUEUM SA BOPP LE TRAVAIL CONTINUE AVEC LA JEUNESSE



    POUR SERVIR ET NON SE SERVIR DU PEUPLE AVEC LES MEMES



    OBJECTIFS LE VRAI CHANGEMENT AU SENEGAL EN METTANT



    EN AVANT L'UNITE ET LA PAIX AUTOUR DU TRAVAIL

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR