Dimanche 21 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

"Président intérimaire" : Macky Sall va-t-il confier le pouvoir à Amadou Mame Diop ?

Single Post
"Président intérimaire" : Macky Sall va-t-il confier le pouvoir à Amadou Mame Diop ?
Le brouillard plane sur l’avenir politique du Sénégal. Alors que le dialogue national a proposé le 2 juin pour la tenue de l’élection présidentielle, le chef de l’État sortant a juré, ce jeudi, qu’il va quitter ses fonctions le 2 avril. Son ''ami'' Madiambal Diagne va plus loin. Il révèle que Macky Sall compte saisir, ce vendredi, le Conseil constitutionnel pour lui demander d’installer un président par intérim.

« Président intérimaire ». L’expression a tout son sens, surtout qu’elle est avancée, et pour la première fois d’ailleurs, par l’un des proches du chef de l’État Macky Sall. Pourtant, celui-ci affirmait clairement, le 22 février dernier, qu’il écartait toute idée de démission, non sans annoncer et réitérer qu’il allait quitter ses fonctions de président de la République le 2 avril prochain, à la fin de son second et dernier quinquennat.

Pour Madiambal Diagne, le chef de l’État compte saisir les sept sages, demain vendredi, pour leur demander d’installer un président intérimaire.  « Sa décision est irrévocable. Macky Sall nous a annoncé qu’il va écrire au Conseil constitutionnel le 1er mars 2024 pour préciser qu’il quitte ses fonctions au terme de son mandat et qu’il invite le CC à installer un président intérimaire à la date du 2 avril 2024 », a-t-il posté sur X.

Mais, que va-t-il se passer, si tel est le cas ? Le président de l’Assemblée nationale, le Dr Amadou Mame Diop, sera-t-il le cinquième président de la République du Sénégal ? Pour cette interrogation, les experts semblent divisés.

Un juriste contacté par Seneweb précise que si le président quitte ses fonctions le 2 avril, il ne s’agit pas de vacance de pouvoir prévue par la Constitution. Il rappelle que la charte fondamentale prévoit un intérim à la tête de l’État dans son article 39 : « En cas de démission, d’empêchement ou de décès, le président de la République est suppléé par le président de l’Assemblée nationale. » « Au-delà du 2 avril, nous ne serons plus dans le cadre de suppléance, en tout cas pas tel que mentionné dans les dispositions constitutionnelles c’est-à-dire ‘’démission’’, ‘’empêchement ou ‘’décès’’», a ajouté notre interlocuteur, préférant attendre de voir l’appréciation que le Conseil constitutionnel fera de cette situation.

« Le seul cas de suppléance prévu par la Constitution concerne le président de l’Assemblée nationale qui est la deuxième personnalité de l’État. Donc, s’il y a lieu de choisir un président par intérim, ce sera sans nul doute le président de l’Assemblée nationale », explique un autre juriste.

«Macky Sall peut, à deux, trois jours de la fin de son mandat, démissionner »

« Nous ne sommes pas dans le cadre de l’article 39 qui prévoit la vacance du pouvoir. Personne ne va le remplacer durant la période du report », appuie l’analyste politique Babacar Ndiaye. Il s’agit d’un cas de figure sans précédent. « On va vers l’inconnu », a-t-il notamment prévenu sur TV5.

Toutefois, du côté de la majorité, l’on annonce une autre stratégie qui pourrait être favorable au successeur de Moustapha Niasse au niveau du Parlement sénégalais. « Il nous a habitués à des surprises, laisse entendre un proche du Premier ministre Amadou Ba. Il peut, à deux, trois jours ou à une semaine de la fin de son mandat, rendre le tablier et dans ce cas, le Conseil constitutionnel sera tenu de constater la vacance du pouvoir et installer le président de l’Assemblée nationale ».

Installé dans le fauteuil présidentiel, le suppléant aura 60 à 90 jours pour organiser le scrutin présidentiel. Une situation que beaucoup d'observateurs de la vie politique considèrent comme une prolongation du mandat par autre moyen. « On sait tous qu’Amadou Mame Diop est un poulain du président Macky Sall et il est très proche de la famille de la première dame Marième Faye Sall. Donc s’il est installé à la tête du pays, c’est comme si c’est son mentor qui restait au pouvoir », ajoute notre informateur membre de l’entourage du candidat de Benno Bokk Yaakaar (BBY).

En tout état de cause, si l’on se fie aux informations relayées par la presse de ce jeudi, Macky Sall semble prêt à tous les scénarios, s’il toutefois il se heurtait au niet des sept sages. « Si le Conseil constitutionnel lui impose une date, il peut ne pas prendre un décret pour convoquer le corps électoral. Parce que rien ne l’y oblige », croient savoir des voix du palais qui se sont confiées au journal "L’Observateur". Ces dernières rapportent qu’en Conseil des ministres mercredi, « Macky Sall n’a pas manqué de relever que les prérogatives électorales prêtées au Conseil constitutionnel [précisément celle d’envoyer les Sénégalais aux urnes] ne sont inscrites nulle part. Il a rappelé que la mission du Conseil se limite à valider les candidatures, vider les contentieux liés au scrutin et publier les résultats des élections».

"L’Observateur" rapporte que le président de la République est allé plus loin. Il «a utilisé un ton menaçant au cas où le Conseil constitutionnel prendrait une décision contraignante». 



28 Commentaires

  1. Auteur

    En Février, 2024 (19:39 PM)
    Mame Ndiaye savon dinafi nek president rekk
    Top Banner
    • Auteur

      Karim$

      En Février, 2024 (19:51 PM)
      Peut-être que Macky veut finir nos jeunes dans l'océan ! De toutes façons nul ne peut diriger ce Sénégal sans Ousmane SONKO ou DIOMAYE sauf s'il veut voir les Sénégalais continuer de mourir dans les manifestations et dans l'émigration clandestine pour les 10 prochaines années. Moi, je l'ai toujours dit, attaquer SONKO, ce n'est pas attaquer SONKO mais priver le peuple sénégalais et la génération future d'un avenir meilleur ! Aux Etats- Unis, en 2004, lors de l'investiture du candidat John Kerry, un jeune Barack Obama prononce un discours devant des millions de téléspectateurs et tout de suite l'Amérique entière sait que c'est un futur président ! A partir de ce soir, c'est des policiers blancs qui sont venus à sa rencontre pour lui dire " bien joué ", il est aimé et protégé par la police, les services secrets et toute l'Amérique jusqu'à son élection en 2008 en tant que premier président noir et le petit résidu des racistes du Ku Klux Klan qui tentait de le tuer est définitivement démantelé tandis que d'autres fuient au Mexique. Au Sénégal, Ousmane SONKO a été gazé, ses vitres brisées, il a été frappé, malmené, accusé, emprisonné, insulté, calomnié. Dieu est juste, la clairvoyance des Américains du plus petit au plus grand fait qu'ils sont la première puissance mondiale. Le Sénégal est 25ème le plus pauvre. Seuls les nobles au cerveaux très rapides vont avoir de grands pays développés. Dieu est juste.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2024 (20:02 PM)
      macky sall est un homme brutal et violent, adepte des passages en force, sans scrupule et pret a manipuler l'appareil d'etat a ses fins personnelles. A son actif, il y a eu des dizaines de morts depuis 2021, des centaines de blesses/mutiles/tortures, des milliers de personnes emprisonnees arbitrairement, nos elections reportees, notre presse muselee, notre democratie abimee, notre reputation detruite. Il faudra absolument regarder en arriere, diligenter des enquetes serieuses et impartiales pour situer les responsabilites des autorites en charge (president, ministres, DGPN, haut-comgen, officiers de police et gendarmerie, magistrats,...) et les traduire devant la justice. Il faudra aussi mener une campagne de deratisation a la mccarthy dans ce pays. Oui, il faudra le faire. Tous les deputes BBY et PDS qui ont vote ces lois scelerates pour reporter des elections ou prolonger des mandats presidentiels devront etre vilifies publiquement et disparaitre a jamais de l'espace public. Inclus le larbin qui fait office de president de l'assemblee nationale. Les memes qui soutiennent effrontement macky sall aujourd'hui, seront les memes qui apres son depart seront sur les plateaux de tele a rigoler et echanger des plaisanteries, et demanderont a ce qu'on regarde de l'avant et qu'on pardonne. Non, on ne pardonnera pas. Tous ceux qui, de pres ou de loin, ont apporte leur concours a macky sall dans son entreprise de demolition de la democratie Senegalaise devront rendre des comptes. Ne pas le faire, c'est se condamner a repeter l'histoire. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Démocratie

      En Février, 2024 (20:34 PM)
      Toute la coalition Gueum Sa Bopp derrière le leader Bougane . Plaident pour la tenue des Élections libres , transparentes et inclusives dans les plus brefs délais . Cependant le mot d'ordre reste le même battre campagne avec Opposition unie , solide et stratège . Pour Ensemble éradiquer ce Système politique pourri et ce Régime marionnette qui le prône . 
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2024 (20:39 PM)
      Au-delà du 2 avril le CC choisit ui il veut come intérimaire.
      Si la date est déjà fixée, l'intérimaire n'y peut rien.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2024 (20:55 PM)
      Macky ne peut confier le pouvoir à quiconque .  La constitution a déjà organisé les conditions de l'intérim 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2024 (22:07 PM)
      Tout ce que je comprend dans ces atermoiements de Macky sall, c'est qu'il ne veut pas organiser l'élection et transmettre le pouvoir au cours d'une passation de service classique à cause tout simplement d'une peur bleue qu'il éprouve pour ce qui se passerait après l'installation d'un nouveau régime. Il veut filer en toutes jambes bien avant et nous laisser avec les problèmes. Ce serait une attitude lâche de ne pas transmettre les rênes du pouvoir de façon appropriée. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Malik

      En Février, 2024 (22:25 PM)
      Le seul défaut de Maky Sall qu'il ne partage pas avec la majorité des sénégalais est son incompétence. C'est tout. En général, le sénégalais excelle dans sa matière. Quand à la malhonnêteté et le manque de patriotisme, c'est la majorité des sénégalais. On mérite bien Macky Sall comme président. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Président Déserteur , Unique A

      En Février, 2024 (22:53 PM)
      Il n'a pas le pouvoir juridico- institutionnel de confier le pouvoir au Président de l'Assemblée nationale surtout de la part d'un Président doylena seuk en abandonnant de pouvoir. Vacances de pouvoir... pour le Maroc. De la désertion Pure passible de traîtrise envers la Nation car Chef suprême des armées. Donc haute trahison. Au USA, au temps de la guerre de sécession on pendait les traîtres et perpétueté pour les déserteurs. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2024 (06:23 AM)
      Il ne peut meme pas dirige l'assemblee nationale, c'est un autre Joker pour le regime de la malgouvernance.
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Sénégal En Danger

    En Février, 2024 (19:44 PM)
    Il ne faut pas croire à ces champions de mensonge présidentielle 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2024 (20:21 PM)
      Ce qu'il ne veut pas c'est une passation de service avec Diomaye. Il a des sondages on dirait :D
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (19:47 PM)
    Macky ne veut pas démissionner donc le président de l'assemblée nationale ne peut pa le remplacer.Son scénario à Macky soit son coup d'état passe ou il installe une crise institutionnelle économique sans précédent au Sénégal quel bandit .

    Le conseil constitutionnel n'a qu'à prendre ses responsabilités et fixer une date pour les élections immédiatement pour sauver le Sénégal 🇸🇳 
    {comment_ads}
    Auteur

    Lu

    En Février, 2024 (19:48 PM)
    Art.LO.137.- Les électeurs sont convoqués par décret publié au Journal officiel au moinsquatre-vingt jours avant la date du scrutin.En cas de deuxième tour, ou de nouveau tour de scrutin après l’annulation des élections,la publication du décret de convocation a lieu au plus tard huit jours avant la date duscrutin.
    {comment_ads}
    Auteur

    Go

    En Février, 2024 (19:50 PM)
    sonko mingui cap manuel wanete lilepe boungene dokholone yone sene diganete ak mome li lepe dous ame thi rewmi amoule diame yeni tame amoulene diame te dounene co ame moukou
    Top Banner
    Auteur

    En Février, 2024 (19:55 PM)
    Qu'est-ce que le conseil constitutionnel du Sénégal attend pour donner sa décision des requêtes ont été  déposé par les candidats de l'opposition depuis une semaine.

    Le dilatoire de Macky Sall commence à se confirmer et ça plongera le pays dans le chaos 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (20:00 PM)
    La presse manipule... Le conseil constitutionnel va demander a Macky de convoquer les elections en mars si l'election ne va pas au second tour c'est possibe d'avoir un president élu avant le 2 avril, c'est une possibilité à considérer. Les décisions du conseil constitutionnel s'applique à tous meme à Macky. On connait les voeux de Macky comme on l'a pas suivi dans sa folie c'est de foutre le bordel, il se rendra compte que le Senegal est plus grand que lui. Le gars je me demande si son bilan ne peut se résumer en faire du mal aux autres, on prends ses adversaires politiques on les met en prison et les procureurs et juges d'instruction qui ont des chefs d'accusation fantaisistes pour garder les senegalais en prison. Macky a trop fait de mal au Senegal et aux senegalais.
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (20:05 PM)
    Il ne reviendra pas à maky de confier le pouvoir à Mame Diop car il n'en a pas la prérogative qui est du ressort de la constitution. SI Maky quitte le pouvoir sans organiser les élections pour permettre son remplacement dans des conditions démocratiques,il porterait un grand tort à la république  et serait redevable du peuple sénégalais qui lui avait légalement et paisiblement confié son mandat 

     

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (20:06 PM)
    Président intérimaire !!! Du jamais vu au Sénégal !!!

    désastreux héritage laissé par Macky 

    Qui sera président du Sénégal , apres l'intérim ?? 

    On a vraiment bousillé l'ordre établi par les anciens pour avoir un pays en paix 

    Que réserve au Sénégal la boîte de pandores qui va s'ouvrir ? Personne n'arrive à se mettre d'accord serieusement

    Dieu protège le Sénégal 
    Top Banner
    Auteur

    Sénégal

    En Février, 2024 (20:12 PM)
    À chaque minute la déception 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (20:14 PM)
    Alerte, Alerte, Alerte 

    Amadou Mame Diop serait un danger public pour assurer l'intérim du président pour l'organisation des élections.

    non seulement, il n'a pas la personnalité mais c'est un double bouton du président sortant et du député Farba Ngom aussi de l'ancienne première dame Marieme Faye Sall et son frère MANSOUR FAYE.

    Le conseil constitutionnel doit prendre ses responsabilités , en quoi faisant la constitution du Sénégal ne dit pas que dans le cas que nous sommes avec l'expiration du mandat du chef de l'état sans aucun remplaçant sur la ligne que c'est le président de l'assemblée nationale qui doit obligatoirement le remplacer. Non c'est faux, nous avons un vide juridique dans ce cas précis qui est inédit.

    Si j'étais les membres du conseil, j'allais choisi une personnalité neutre comme l'avocat Mame Adama Gueye  pour assurer l'intérim.

    Tout sauf Amadou Mame Diop

     

    🔥🇸🇳🔥🦾
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (20:20 PM)
    C'est exactement ce qui va se passer. Macky veut donner le pouvoir à Mame Diop. Il va utiliser le terme EMPÊCHEMENT, faire un forcing et imposer Mame Diop. Même le conseil constitutionnel risque d'être dissout. Macky, s'en fiche des textes du CC. Il fait ce qu'il veut. Personne, n'ose le dire, mais il y a juste une personne au Sénégal qui pourrait l'obliger à quitter le pouvoir dans les règles de la république, il s'agit de Serigne Mountakha Mbacke. Si demain, il lui disait d'organiser les élections avant le 10 mars sinon je te sortirais de là, avec la manière. Il va se précipiter à les organiser. Mais, Dommage, imaginer, Serigne bi qui dit publiquement, que tout le monde se tient prêt, si Macky ne respecte pas les décisions du CC. Ne me dites me dites surtout pas que Serigne bi ne peut le faire, il a déjà fait ce genre d'appel en mars 2021. Il doit payer cette maintenant.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (20:42 PM)
    L'Assemblée Nationale va voter une motion d'empêchement et le tour est joué
    Top Banner
    Auteur

    En Février, 2024 (20:48 PM)
    Finalement celui que des journalistes flagorneurs à l'esprit étroit qualifiait de génie politique nous apparaît présentement comme un niais Politique qui ne finit pas de nous étonner avec des décisions et prises de position les unes plus stupides que les autres. C vraiment dommage que l'on en soit arrivé a.ce point malheureux
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (20:58 PM)
    Je ne savais pas que Macky avait une haine si viscerale à l'égard de Sonko et tout ce qui touche à lui.

    Au fait est ce Sonko et Macky n'ont pas été des rivaux pour une femme et que Sonko aurait gagné?
    {comment_ads}
    Auteur

    Deb

    En Février, 2024 (21:03 PM)
    C'est Adji Sarr qui dirige le Sénégal depuis Mars 2021 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (21:32 PM)
    Inutile de continuer à spéculer. Faites confiance au CC qui prendra ses responsabilités. 
    Top Banner
    Auteur

    En Février, 2024 (21:59 PM)
    Un autre acte de haute trahison 
    {comment_ads}
    Auteur

    Babs

    En Février, 2024 (22:40 PM)
    J ai supporté macky 11ans ais mouss ma xamni ninla ignané ngour day diekh na rafette way mais ignané sa ndonoo rek iisshh
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (23:36 PM)
    Ha ha ha ! Et si Amadou m.Diop se dit: Après mure reflexion je pense que ce job ci me plait. Je vais constituer ma bande à moi et je reste !

    Scénario peu propable, diront certains, mais en Afrique il se passe des choses ! Elections en Mars! Nous le pouvons, puisque tout est en place.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (23:49 PM)
    Rien est perdu le conseil constitutionnel doit donner une date forcément 
    Top Banner
    Auteur

    En Mars, 2024 (00:12 AM)
    Faisons confiance au CC.!
    {comment_ads}
    Auteur

    Diop

    En Mars, 2024 (05:54 AM)
    Macky est un homme très dangereux et il mettra le pays dans le chaos 
    {comment_ads}
    Auteur

    Yambar Bii

    En Mars, 2024 (06:36 AM)
    Macky vraiment il ne nous respecte pas.

    Yambar bii la yeeene Senegal. Un gars qui n'a aucune personalite. Gueumoul bopam un thiog notoire mou beug ko tek si rew mi.

     

    Noon khana kay nak sagnouko?

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2024 (08:13 AM)
    Macky sall na pas le droit d'installer qui que ce soit tout ce qu'il peut faire Cest organiser des élections et passer le relais à son successeur il n'est plus question de boume et boumi
    Top Banner
    Auteur

    En Mars, 2024 (08:13 AM)
    Macky sall na pas le droit d'installer qui que ce soit tout ce qu'il peut faire Cest organiser des élections et passer le relais à son successeur il n'est plus question de boume et boumi
    {comment_ads}
    Auteur

    Khoural

    En Mars, 2024 (09:26 AM)
    ELECTIONS AVANT LE 02 AVRIL 2024 : Il est parfaitement possible d’organiser le 1er tour du scrutin avant le 02 avril 2024 le 17 ou le 24 mars 2024. Pour un scrutin à tenir le dimanche 17 mars 2024, la campagne électorale ne pourra excéder douze (12) jours et à la condition que le décret convoquant le corps électoral soit signé et publié au plus tard le 03 mars 2024. Les résultats définitifs seront attendus le 25-26 mars 2024. Pour un scrutin à tenir le dimanche 24 mars 2024, la campagne électorale pourra durer entre 15 et 21 jours et à la condition que le décret convoquant le corps électoral soit signé et publié au plus tard entre le 02 et le 08 mars 2024. Les résultats définitifs seront attendus le 31 mars 2024. A titre d’exemple, si le décret convoquant le corps électoral soit signé et publié au plus tard le 05 mars 2024, la durée de la campagne électorale serait alors de 18 jours calendaires. C’est peut- être l’hypothèse la meilleure si le Président est dans les bonnes dispositions d’organiser les élections avant le 02 avril 2024, c’est à dire le 24 mars 2024. Dans ce cas, la Prestation de Serment et l’installation du nouveau Président pourraient se tenir le même jour, 02 avril 2024 (c’est ici que l’article 36 a tout son sens). En cas de second tour, le Président de l’Assemblée nationale sera chargé d’organiser le scrutin le dimanche 14 avril 2024. La Prestation de Serment et l’Installation du Président élu auraient lieu le vendredi 26 avril 2024 !

    Le Président sortant pourrait aller représenter le Président élu au Daaka qui devra se tenir du 27 avril au 06 mai 2024. La fête du travail se tiendra comme d’habitude le 1er mai 2024 ! La fête de l’Aid El Fitr aura lieu en pleine campagne électorale du 2ème tour (chacun des 02 candidats restants pourront la passer dans son Fief électoral ou chez lui) ! Dans ce cas de figure, le Président de l’Assemblée sera obligé de poursuivre le processus en cours et ne pas reprendre le processus depuis le début comme le souhaite vivement Macky Sall à travers la déclaration de Sidiki Kaba, l’Apériste !
    {comment_ads}
    Auteur

    Moom

    En Mars, 2024 (20:17 PM)
    au lieu d'éclairer le peuple, certains journalistes s'engoufrent toujours dans la manipulation. Le pouvoir n'appartirnt à macky et il ne peut le confier à personne. C'est le CC qui a cette décision. Un grand journaliste comme ce pape hgagne ne devrait pas poser cette question
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email