Mardi 27 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Seydou Diouf : "Arbitrer a été difficile, douloureux et compliqué pour Macky Sall"

Single Post
Seydou Diouf : "Arbitrer a été difficile, douloureux et compliqué pour Macky Sall"

Le ministre-conseiller Seydou Diouf, président du Parti pour le progrès et la citoyenneté (Ppc) et de la coalition "Defar sa reew", membre de Benno bokk yaakaar, invite la majorité à résister aux démons de la division qui ont surgi des investitures. Et pour cause. De l'unité du camp présidentiel dépendra, selon lui, le succès de Macky Sall à la présidentielle de 2019, "la mère des batailles".

Comment analysez-vous les remous au sein de Benno bokk yaakaar suite aux investitures pour les législatives du 30 juillet prochain ?

Dans un schéma de choix des hommes ou d'arbitrage, il peut y avoir des frustrations. L'être humain est comme ça. Il s'agissait d'investir des députés, et il y avait beaucoup de candidats. Et en un moment il fallait faire des arbitrages. Au sein de la coalition Benno bokk yaakaar, nous avions demandé en conférence des leaders au président de notre coalition, le Président Macky Sall, de procéder lui-même aux différents arbitrages.

Pourquoi lui avoir délégué cette charge ? 

Dès lors que les remontées de toutes les listes étaient arrivées à l'échelle des départements, dès lors que les tentatives d'investitures au niveau des départements s'étaient révélées très compliquées, et allaient vers la déliquescence de notre coalition, il nous a semblé beaucoup plus cohérent au sein de la conférence des leaders de demander au président de la coalition de procéder aux investitures. Et procéder à ces investitures revenait à arbitrer sur différents candidats.

En refilant la patate chaude à Macky Sall, les choses ne se sont pas arrangées. Vous avez provoqué un torrent de protestations avec des menaces de vote-sanction.

Il faut savoir qu'arbitrer était un exercice à la fois difficile, douloureux et compliqué pour le Président Macky Sall. Les frustrations sont légitimes. Cela dit, entre l'expression d'une frustration et la menace de vote-sanction, il y a un fossé. Autant il faut comprendre l'expression des frustrations, autant il ne faudra pas cautionner une quelconque menace de vote-sanction.

Certaines de ces menaces proviennent de partis alliés dont les leaders semblent laisser faire…  

Le Président Macky Sall n'a pas investi en s'enfermant. C'est après concertation avec les leaders de l'ensemble de la coalition que Macky Sall a arrêté la liste définitive. Il m'a fait l'amitié de me consulter en ma qualité de président de la coalition "Defar sa reew" dans laquelle le Ppc est membre. Tout le monde fera preuve de responsabilité parce que c'est la situation actuelle du Sénégal qui appelle cela.

 

"Lorsque l'opposition ne peut même pas faire bloc pour des élections aussi importantes, interrogeons-nous sur le motif de l'engagement de ses acteurs."

 

Que répondez-vous à ceux qui prédisent l'éclatement de Benno bokk yaakaar à cause des investitures ?

Je pense que l'essentiel des forces de Benno bokk yaakaar resteront à Benno bokk yaakaar et continueront leur compagnonnage avec le président de la République, parce qu'il faut être cohérent : vous ne pouvez pas être une identité remarquable dans une coalition politique, qu'un problème d'investiture à la députation puisse engendrer des éléments de rupture.

Ce qui fait le ciment de notre compagnonnage au sein de Benno bokk yaakaar c'est d'abord le Sénégal. C'est la volonté d'accompagner un homme qui a été bien élu par les Sénégalais, et qui depuis son élection, non seulement gouverne ce pays avec une grande clairvoyance mais aussi avec beaucoup de générosité et un sens du partage des responsabilités avec ses alliés. C'est justement que Macky Sall a été généreux que la coalition Benno bokk yaakaar a duré un temps record. On ne peut pas circonscrire la vie de la coalition à une simple étape d'investitures.

47 listes sont en compétition pour les 165 sièges de l'Assemblée nationale. Cette pléthore de listes ne trahit-elle pas une certaine fragilité de la démocratie sénégalaise ?

J'estime que nous devons nous interroger. La pléthore de listes n'est que l'émanation de ceux qui se réclamaient de l'opposition. C'est particulièrement l'opposition qui a engendré cette situation parce qu'elle n'a pas su faire preuve de responsabilité.

Il est vrai que Benno bokk yaakaar est une fédération de coalitions, mais elle a conservé sa structure d'origine. Elle ne s'est pas effritée.  C'est l'opposition qui s'est effritée en donnant naissance à une pluralité de listes. Lorsque nous avons une opposition qui ne peut même pas faire bloc pour aller ensemble vers des élections aussi importantes, interrogeons-nous sur le motif de l'engagement politique de ces acteurs.

Il faut aussi interroger le fonctionnement des partis politiques par rapport à cette pléthore de listes. Il y a aussi une pluralité de listes émanant de la société civile parce qu'il y a un désir d'être acteur.

 

"Quand la société civile devient partie prenante aux élections, elle n'est plus société civile."

 

Justement, comment jugez-vous cet engagement de la société civile ?

Je ne suis pas convaincu que ce soit positif. Pour moi dans un système démocratique, il ne faut pas qu'on aille vers l'inversion des rôles. Les acteurs de la société civile sont extrêmement importants en tant que régulateurs du jeu politique, en tant que régulateurs sociaux. Lorsqu'on déserte le champ de la société civile pour celui des élections, on devient un acteur politique.

Est-ce forcément une mauvaise chose ?

Dans tout système démocratique, y compris aujourd'hui avec l'élévation du niveau culturel de la société, il faut forcément des contre-pouvoirs aux pouvoirs politiques. La presse fait partie de ces contre-pouvoirs, mais elle est un métier avec une déontologie. La presse ne va jamais orienter les populations pour aller vers des choix. Mais quand la société civile devient partie prenante aux élections, elle n'est plus société civile.

À vote avis, ces législatives peuvent-elles servir de baromètre à l'élection présidentielle de 2019 ?

Forcément ! Ces élections législatives du 30 juillet prochain vont enjamber la présidentielle de 2019. C'est pourquoi nous n'avons pas le droit de nous diviser. Nous devons nous souder et tout faire pour qu'il n'y ait pas la moindre fissure dans nos rangs. Et même si fissure il y a, je fais suffisamment confiance à l'esprit de responsabilité qui a toujours animé le Président Macky Sall. Il va surement recevoir toutes les personnalités qui disent n'avoir pas compris pour discuter et arrondir les angles avec elles, échanger et dégager des perspectives nouvelles. Nous allons vers la mère des batailles qui est 2019. Nous avons toutes les chances de la remporter, si nous restons unis et soudés.


liiiiiiiaffaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2017 (14:06 PM)
    macky dey gagné elections yi kene mounoussi lene
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2017 (14:18 PM)
      samsung galaxy a8 2016
      je vends 1 samsung galaxy a8 2016, 32 go état neuf avec tous ses accessoires avec une garantie envoyez-moi un mail si vous êtes intéressé, le prix c’est 150 000 fcfa, j’ai une urgence.
      [email protected]
    • Auteur

      Front National Sénégal Sunugal

      En Juin, 2017 (16:33 PM)
      oui certes le présent mavky sall
      n'est point ce sisyphe que l'on
      doit imaginer malheureux au
      bas de la vallée mais nous
      savons bien devant cett ligne
      d'arrivée que comme dit cet
      autre seydou diouf qui n'est
      pas le porte parole seydou
      guèye que "arbitrer a été
      difficile, douloureux et compliqué
      pour macky sall" douloureux pour
      son parti politique propre mais
      compliqué par toutes les autres
      parties politiciennes non policées

      oui certes le présent mavky sall
      n'est point ce sisyphe que l'on
      doit imaginer malheureux au
      bas de la vallée mais nous
      savons bien devant cett ligne
      d'arrivée que comme dit cet
      autre seydou diouf qui n'est
      pas le porte parole seydou
      guèye que "arbitrer a été
      difficile, douloureux et compliqué
      pour macky sall" douloureux pour
      son parti politique propre mais
      compliqué par toutes les autres
      parties politiciennes non policées

      oui certes le présent mavky sall
      n'est point ce sisyphe que l'on
      doit imaginer malheureux au
      bas de la vallée mais nous
      savons bien devant cett ligne
      d'arrivée que comme dit cet
      autre seydou diouf qui n'est
      pas le porte parole seydou
      guèye que "arbitrer a été
      difficile, douloureux et compliqué
      pour macky sall" douloureux pour
      son parti politique propre mais
      compliqué par toutes les autres
      parties politiciennes non policées
    • Auteur

      Front National Sénégal Sunugal

      En Juin, 2017 (16:33 PM)
      oui certes le présent mavky sall
      n'est point ce sisyphe que l'on
      doit imaginer malheureux au
      bas de la vallée mais nous
      savons bien devant cett ligne
      d'arrivée que comme dit cet
      autre seydou diouf qui n'est
      pas le porte parole seydou
      guèye que "arbitrer a été
      difficile, douloureux et compliqué
      pour macky sall" douloureux pour
      son parti politique propre mais
      compliqué par toutes les autres
      parties politiciennes non policées

      oui certes le présent mavky sall
      n'est point ce sisyphe que l'on
      doit imaginer malheureux au
      bas de la vallée mais nous
      savons bien devant cett ligne
      d'arrivée que comme dit cet
      autre seydou diouf qui n'est
      pas le porte parole seydou
      guèye que "arbitrer a été
      difficile, douloureux et compliqué
      pour macky sall" douloureux pour
      son parti politique propre mais
      compliqué par toutes les autres
      parties politiciennes non policées

      oui certes le présent mavky sall
      n'est point ce sisyphe que l'on
      doit imaginer malheureux au
      bas de la vallée mais nous
      savons bien devant cett ligne
      d'arrivée que comme dit cet
      autre seydou diouf qui n'est
      pas le porte parole seydou
      guèye que "arbitrer a été
      difficile, douloureux et compliqué
      pour macky sall" douloureux pour
      son parti politique propre mais
      compliqué par toutes les autres
      parties politiciennes non policées
  2. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2017 (14:07 PM)
    vive macky ba 2024  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :looney:  :looney:  :looney: 
    Auteur

    Anonymebambey

    En Juin, 2017 (14:15 PM)
    bambey reveillez vous ce elhadji dia est est un veritable trafiquant dinfluence et de personnalite

    il utilise les marabouts pour tromper les hommes politiques pour son propre interet serigne abdou karim mbacke est averti de meme que serigne bass abdou khadre la confrerie mouride

    ne doit pas etre un jouet les gas il faut arreter ce fou du roi qui fait le peti malin comment un gosse qui na meme pas le bfem puisse faire le buzz et reclamer une legitimite on se souvient que se pape diouf qui payer ses etudes jusquen 4eme au baol mais se vrement sache que les journalistes ont ton dossier des ecovillages avec ton directeur des dossiers sensibles te concernant sont la comprometants toi aussi elhadj le reveil sera tres brutal pour toi
    Auteur

    Reveillez-vous

    En Juin, 2017 (14:18 PM)
    As salamou aleykoum wa rahmatoul lah sama mbokk bopp.!

    Daniou djiss ni diamono bi ci wattsapp bi, ak ci facebook bi beurei na message yoyy diott gnoulayy wakh nga partagé ko. Bala ngay partagé khamal loy partagé sinon dina la dioureul ay mbougueul you tarr "Yeuwmal khiyam " Leip lougnou neik Yallah kham nako..Bilahi..!

    Yallah kham nani message yi am nassi yo kham ni dagno rakh cheytann..!

    Souniou yaguei lire yèneu message yi leigui suniou iman wathie..gnou bayi fii Yallah, deim diko weur fénènn..!

    Jeune génération bi meunou gnou détecté lolou...Cette génération est en danger !!! Par ce que ay mboukki you mboubbo dérou kharr dagno fii beurei...Donc vous les jeunes faites attention !!!

    Tei le pire moy so keu wakhei..gnounei da nga compliqué wala tu vois le mal partout, wala tu n'as rien compris, wala c'est juste une blague, wala dangayy diayy oustaz, wala deggo dinei ..ay you démé nonou..

    Kouffi wakh deugu gnounei wokho deugg, kouffi wakh ay nakhei ay nitt guèneu dila défendre.! Lii kènn khamoul foum gnou dieumei…

    Politicien djoguei feulei nieuw dignou sonnal ci ayy campagne électorale, thi ayy khékh, nékkeu di yéh fiit neu..!!! Politicien you beurei sèn intérêt bopp lagnouyy défendre, mais intérêt REWMI kou kayy défendre !?

    Keippeu kouma wakh wakh bou ndiagass balnala ci khol bou seiddeu gouyy, damay khamni reik dagua khamoul, Keippeu kou nittei sou djissei deugu rangnei ko.. !

    Wakh bi may wakh sakh dina am gnou keu beugu contredire, louma ci meun dara mais naniou yéwou neilaw bi doyynaa..!!

    Ramadan bi leigui mou diékh, demandons-nous koor gui laan laniou ci dieulei ? Sougn ci dieulei woul yokoutei ci dinei, djikko you bakh naniou kholatt suniou boppou...Déé (la mort) migui nieuw à grands pas, kèneu khamoul fann leu, kagn leu ak naka leu..Yiow mi di lire message bi sakh meun na am souba nga fatou.. ! Naniou délossi suniou khèl..

    MESSAGE BI NASSI NIEUP DIOTT INCHALLAH GUIR SAUVER, GUIR GUIDER AK LEIREUL JEUNES YI..!

    Yalla naniou yallah may djiss djiss bou lèer gnou meuneu rangnei...bijahi Rassoul lahi Sallal lahou aleyhi wa salam ..!! Amine

    Auteur

    Anonymebaiol

    En Juin, 2017 (14:21 PM)
    elhadj dia tu nest pas borom bambey et ce cirque la on le comprend tres bien tu utilise les moyens de letat pour distribuer des millions a bambey elhadj je te comprends mais le reveil sera tres brutal pour se pour bientot tu verra ton dssier dans la presse ca mom je ne vous le cache pas
    Auteur

    Diouf

    En Juin, 2017 (14:39 PM)
    Combien de Ministres-conseillers et de chargés de mission à la Présidence de la Republique?







    PENSEE DU JOUR: «Je fais avec toi une convention toute à ta charge et toute à mon profit, que j'observerai tant qu'il me plaira, et que tu observeras tant qu'il me plaira.» JJR
    • Auteur

      Matam

      En Juin, 2017 (16:06 PM)
      un faux cul ce typel, les sénégalais ne sont pas des demeurés celui à cause de qui le sénégal a perdu son honorabilité en hand ball...comme un autre un profiteur du système l'avait fait pour le basket.
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2017 (16:39 PM)
    C est avec ce régime qu il faut en finir
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2017 (21:06 PM)
    bientôt la fin.
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2017 (19:28 PM)
    JE REMARQUE QUE LES MINISTRES CONSEILLERS DE LA PRESIDENCE FONT DES SORTIES POUR MINIMISER LES FRUSTRATIONS NEES DES INVESTITURES FACILE DE DEMANDER AUX AUTRES D'ETRE COMPREHENSIFS QUAND VOUS TOUCHEZ PLUS DE 2 MILLIONS

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email