Mardi 24 Mai, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Suppression du poste de PM : Les inquiétudes de Pr Abdoulaye Dièye

Single Post
Suppression du poste de PM : Les inquiétudes de Pr Abdoulaye Dièye

L'inquiétude est le sentiment qui anime Pr Abdoulaye Dièye à propos du projet de suppression du poste de Premier ministre. Le constitutionnaliste est convaincu qu'on s'achemine "dangereusement" vers un système présidentialiste fort où il n'y aura plus "de mécanismes de sortie de crise entre les pouvoirs et plus de principe de révocabilité institutionnelle", notamment entre l'exécutif et le législatif.

"Comme disait Montesquieu, 'le pouvoir arrête le pouvoir'. Mais cela ne sera pas le cas ici car on va vers un système où il n'y aura ni droit de dissolution (pour le président de la République) ni motion de censure (pour l'Assemblée nationale), regrette Pr Dièye, ce dimanche, dans Objection (Sud Fm). C'est-à-dire que le président de la République ne peut rien contre le parlement et ce dernier aussi ne peut rien contre l'exécutif."

A ceux qui dédramatisent en citant les exemples de 1963 et 1983, il rappelle que les contextes ne sont pas les mêmes. Et développe : "En 1963 on sortait de la crise de 1962 avec l'emprisonnement de Mamadou Dia. Senghor ne voulait plus du bicéphalisme à la tête de l'exécutif. En 1983 Diouf venait d'être élu et avait besoin d'asseoir son pouvoir pour éviter un quelconque dauphinat. Là on n'a, à un aucun moment, senti que le Président Macky Sall est gêné par son Premier ministre."

L'autre effet pervers de cette réforme, constaté par Pr Dièye, c'est l'hypertrophie du pouvoir présidentiel qui réintègre les prérogatives du Premier ministre et l'ensemble des services rattachés à la Primature. Le constitutionnaliste rappelle que ces services sont une quarantaine et "ce ne sont pas n'importe quels services; il y a la Dscoss, l'Armp entre autres".

Sans compter, signale Abdoulaye Dièye, que la tâche sera "très lourd pour le président et cela risque d'être compliqué".

 


affaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Bouba

    En Avril, 2019 (13:34 PM)
    il SERAIT INTÉRESSANT CHEZ LES SPÉCIALISTES DU DROIT DE FAIRE UNE ANALYSE COMPAREE DES SYSTÈMES POLITIQUES DE L'EMPIRE

    CENTRAFRICAINE SOUS LE MARÉCHAL-CLOWN BOKASSA ET LE SYSTÈME PROPOSE PAR LE PLAISANTIN MACKY SALL

    VOUS VERREZ DES SIMILITUDES AHURISSANTES.

  2. Auteur

    Fibonacci

    En Avril, 2019 (13:35 PM)
    La gourmandise amène la dictature. Désormais il faudra s'attendre à tout avec ce président illégitime. Quand et où s'arrêtera cette supercherie.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2019 (13:56 PM)
    IL DOIT ETRE TRADUIT DEVANT LA HAUTE COUR DE JUSTICE POUR TRAHISON AU SERMENT DE LA CONSTITUTION.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2019 (14:06 PM)
    On a écouter cet éminent professeur avec beaucoup d'attention merci pour les précisions
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2019 (14:26 PM)
    Thiey Sénégal tous les spécialistes du droit vont nous sortir leurs conneries habituelles. Le Sénégalais veut se faire passer pour anti-francais mais veut copier les institutions françaises. Je crois qu'en réalité il nourrit un complexe d'infériorité face à la France. Des grands pays démocratiques tels les USA, l'Allemagne, et tant d'autre n'ont pas de PM.
    Auteur

    Citoyen De La Cite

    En Avril, 2019 (15:06 PM)
    A MON AVIS LE PRÉSIDENT PRÉPARE UN SON TROISIÈME MANDAT. DE QUOI A PEUR LE PRÉSIDENT? A L'INSTANT SON OPPOSITION N'EST PLUS SONKO OU IDY MAIS L'APR QUI EN RÉALITÉ N'EST UN PARTI POLITIQUE.
    {comment_ads}
    Auteur

    Liberte Egalite

    En Avril, 2019 (15:59 PM)
    A mon avis un gouvernement de 15 ministres avec le president de la republique sans premier ministre ca suffit pour un pays pauvre comme le Senegal. Chaque ministre pourrait defendre son bilan devant les deputes, Les ministres doivent avoir la capacite de repondre aux questions des depute concernant leurs projets, leurs budgets etc...chaque trimestre. De toutes les facons ils rencontrent une fois par semaine le chef de l'Etat donc le Senegal peut fonctionner sans un premier ministre. les pays scandinaves n'ont pas de president de la republik, ils n'ont que des premiers ministres qui dirigent leurs pays. Ils ont des rois qui ne president que lors de l'ouverture de l'assemblee nationale a part ca ils ne participent pas a la politque du gouvernement. C'est possible de vivre sans un premier ministre au Senegal comme c'est le cas de la scandinavie ca Marche san president de la republique.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2019 (16:04 PM)
    louy rame ci niagba la diam

    à mon avis Macky est en train préparer de rester sur le pouvoir le plus longtemps possible

    comme un dictateur
    {comment_ads}
    Auteur

    Fast Track

    En Avril, 2019 (16:09 PM)
    Avec les objectifs majeurs fixés par le PR Macky Sall, rapprocher l'administration des administrés, raccourcir les délais de traitement des dossiers et supprimer le poste de premier ministre, il est évident que, tenant compte de l'évolution vers la territorialisation des politiques publiques et économiques, la disparition des régions administratives et donc du poste de Gouverneur de Région dévient une nécessité voire, une obligation. En effet, les départements renforcés pourront mener des politiques territoriales plus cohérentes dans les grands ensembles que seront les pôles territoires et rendront compte directement au Ministère de tutelle qui, à leur tour, rendront compte à la Présidence. Ainsi, deux goulots d'étranglement majeur seront desserrés et les pertes d'information dans la longue chaîne de transmission et de résumé sera réduite. Vivement le courage nécessaire au PR pour achever ces réformes majeures pour un sénégal nouveau émergent.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email