Samedi 28 Mars, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Al Qaïda et Etat islamique dans le Sahel : La nouvelle coalition que redoutent les Etats-Unis

Single Post
Al Qaïda et Etat islamique dans le Sahel : La nouvelle coalition que redoutent les Etats-Unis

On en sait un peu plus sur les raisons de la visite du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, le 15 février dernier à Dakar. Une visite particulièrement motivée par des raisons sécuritaires notamment autour de l’alliance en Afrique de l'ouest, entre Al Qaïda et l’Etat islamique, une force de plusieurs milliers de combattants opérant en zone sahélienne, de la Mauritanie au Niger. Et selon Washington, cette alliance a aujourd’hui les moyens de devenir une menace globale qui pourrait sous peu constituer un danger imminent pour la sécurité nationale américaine.

Le sujet a fait la Une du Washington Post, samedi dernier. Pour dire que la guerre pour le contrôle du Sahel impliquant des groupes liés à Al Qaida et l’Etat islamique pourrait prendre des proportions inquiétantes. En effet, ces deux entités qui sont en guerre et fortement en concurrence dans le Moyen-Orient, ont décidé de conjuguer leurs forces pour prendre le contrôle du Sahara, un vaste territoire de l'Afrique de l'ouest, redoute-t-on de côté de Washington. Qui craint un regain de tension et de violences dans cette partie sahélienne que cherchent à contrôler ces groupes djihadistes. Et ces groupes armés s'organisent mieux en vue de perpétrer des attaques d'envergure contre des cibles importantes, redoutent toujours les Etats-Unis.

Il s'agit dès lors de « renforcer la capacité des principaux pays partenaires de la région à lutter contre les organisations extrémistes violentes, à protéger leurs frontières et à assurer la sécurité de leurs populations », tel que l’envisage Flintlock, le plus grand exercice militaire américain sur le continent africain, organisé par le Commandement des Etats-Unis pour l'Afrique (Africom). Le lancement qui a eu lieu le 17 février dernier à Atar dans le centre-ouest de la Mauritanie, a servi de prétexte pour davantage attirer l'attention sur les menaces réelles qui guettent cette partie du Sahara.

Les exercices qui se sont achevés le 28 février, se sont déroulés également à Nouakchott et Kaédi et dans la ville sénégalaise de Thiès. Avec la participation de quelque 1 600 soldats de pays africains et occidentaux, renseignait le site de l'ambassade des Etats-Unis en Mauritanie repris par Francetv info.

Le Général de brigade de l'US Air Force, Dagvin Anderson, chef du Commandement des opérations spéciales en Afrique (Socafrica), a ainsi mis en garde contre les risques d'extension des "menaces terroristes", présentes actuellement au Sahel (Mali, Burkina Faso et Niger), vers "d'autres pays si on ne s'y oppose pas", précise la même source.

En effet, si Washington examine un retrait des forces américaines en Afrique, le sujet n’a pas été approfondi lors de la visite à Dakar du secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo. Sur le terrain, une coalition de soldats loyalistes avec plus de 2000 combattants en Afrique de l'Ouest, est prise très au sérieux par les Etats-Unis.

Toutefois, retrait ou pas, les Etats-Unis apporteront toujours un soutien en renseignement, en logistique et en formation à la lutte contre le jihadisme, a assuré Amadou Ba, le ministre sénégalais des Affaires étrangères.

En tout état de cause, Dakar que Washington, veilleront à faire "ce qu'il faut" en partenariat avec leurs alliés, a promis pour sa part Mike Pompeo, à son homologue sénégalais.

liiiiiiiaffaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    Stop Terrorisme

    En Février, 2020 (11:35 AM)
    y a des terroristes à touba aussi, faut pas oublier, et les terroristes mouride qui menacent violenter aida diallo et les musulmans qui vivent à touba sans suivre leurs marabout, ils les terrorisent en détruisant leurs maisons et les jeter dans la rue. Certains sont filmés déshabillés et bastonnés.

    ya des terroristes en Casamance qui attaquent les visiteurs,

    y a des terroristes qui ont attaquer et tuer Mouhammad cisse l’américain à kaolack dans sa maison, des terroristes planent partout au Sénégal pour agresser, braquer des innocents.

    je suis terrorisé et peur qu'on me tranche avec des coupe coupe quand je rentre à la maison après la décente.

    AU SECOURS!!!
  2. Auteur

    M. Var

    En Février, 2020 (11:40 AM)
    3 aout 2019 sur seneweb : Rebeuss: Deux hommes en Burqa avec de fausses hanches et de faux seins arrêtés dans une mosquée Deux hommes déguisés en femme ont été arrêtés à la sortie de la mosquée Malick Sy non loin de Rebeuss, rapporte L'Observateur. De nationalité sénégalaise, les mis en cause, établis en Arabie Saoudite et séjournant actuellement à Dakar, étaient habillés en Burqa avec de fausses hanches et de faux seins. Ils sont placés en garde à vue à la Sûreté urbaine de Dakar. Ils sont soupçonnés de préparer un attentat terroriste à Dakar."



    On attend toujours la suite.
    Auteur

    En Février, 2020 (11:57 AM)
    Source? Washington Post merci
    Auteur

    En Février, 2020 (12:26 PM)
    Les exercices qui se sont achevés le 28 février, se sont déroulés également à Nouakchott et Kaédi et dans la ville sénégalaise de Thiès. Avec la participation de quelque 1 600 soldats de pays africains et occidentaux, renseignait le site de l'ambassade des Etats-Unis en Mauritanie repris par Francetv info.



    Quel 28 Février? Celui qui n'et pas encore arrivé?

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email