Vendredi 17 Septembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

CESE : Des conseillers planchent sur l'érosion côtière et sur la révolution numérique et l'employabilité des jeunes

Single Post
CESE : Des conseillers planchent sur l'érosion côtière et sur la révolution numérique et l'employabilité des jeunes
Le président du Conseil économique, social et environnemental (Cese), Idrissa Seck, a présidé, ce mardi 14 septembre 2021 à 10 h, l’ouverture de la 2e session ordinaire de l’année 2021 de l’Institution.

La vulnérabilité des côtes qui abritent les plus grands établissements humains et l’essentiel des activités économiques et touristiques du pays, inquiète.

C'est dans ce sens que les structures et les experts compétents ont identifié les solutions appropriées permettant de lutter durablement contre l’érosion côtière et de préserver le littoral sénégalais long de 700 km, de Saint-Louis au Cap Skirring.

"Elle continue d’être agressée, malgré les efforts consentis par le gouvernement : construction de digues de protection, relogement de populations impactées par le recul de la ligne de rivage, etc.".

Le démarrage de cette session intervient au lendemain de la publication du 6e Rapport d’évaluation du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) et à quelques jours de la Cop26 de Glasgow (Ecosse), lit-on dans le communiqué de la Direction de la communication du Cese.

"Révolution numérique et employabilité des jeunes"

Le choix de ce thème est dicté par l’urgence de relever les innombrables défis résultant des technologies de l’Information et de la communication (Tic), situées au cœur du Pap2A du Pse, informe la direction.

Elle indique que les réformes engagées et les investissements réalisés visent à atteindre la souveraineté numérique et à faire de notre pays un "hub numérique" : Parc des technologies numériques, Centre national de calcul scientifique, Data Center de Diamniadio, espaces "Sénégal Services".


7 Commentaires

  1. Auteur

    Ok

    il y a 3 jours (21:21 PM)
    ok, il faudra lui payer ces heures passées à regarder et écouter les conseillers plancher. Ca au moins c'est concrêt !
    Top Banner {comment_ads}
  2. Auteur

    il y a 3 jours (21:28 PM)
    Dites-moi à quoi sert ce machin... Mais sérieux là... je ne fais pas de parparlo mais ces institutions budgetivores doivent disparaître guir yala.... Notre maigre budget ne nous permet pas de telles errances. Wasalam ! 
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 3 jours (21:36 PM)
    c quoi les actions concrétes contre l'érosion côtiére.le texte s'emballe dans les tic et toc.
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 3 jours (21:57 PM)
    Bla black bla a la Idrissa.Cedt Macky et son clan les premiers aggressors du littoral oh ils construisent des palmistry av ec des milliards voles
    {comment_ads}
    Auteur

    Nkhson

    il y a 3 jours (23:22 PM)
    Que de blablas, pour se rendre utiles et tenter vainement de mériter leurs émoluments. Il est certain que rien de concret ne se fera, comme  après la plupart des rencontres ou assises organisées par  nos politicards.

    Le pragmatisme voudrait qu'on élimine purement cette institution budgetivore, dont le seul objectif est de caser la clientèle politique de Macky. En ces temps de vaches maigres, il serait plus utile de reverser le budget de cette institution ainsi que ceux d'autres, dans des programmes sociaux visant à soulager la souffrance des pauvres goorgoorlus. Tout de même, un peu de compassion, de pitié d'humanisme devraient être requis de la part de nos dirigeants. Ce senegal nous appartient à tous, il devient incongru qu'une petite minorité s'accapare de l'essentiel des ressources, au détriment de l'écrasante majorité. Cette injustice caractérisée est souvent responsable de la plupart des conflits qui sévissent dans notre continent. Cette conception nombrilique, égoïste du pouvoir politique est la principale cause de notre retard endémique, par rapport au reste du monde. Nous sommes toujours inscrits sur le registre des pays rétrogrades, considérés de ce fait comme la risée de la planète terre.

    Cessons d'être les éternels guignols, arrêtons le simulacre, soyons véridiques et honnêtes avec nous mêmes.

    Nous avons toutes les potentialités tant humaines qu'économiques, pour nous développer. Pour ce faire nous devons croire en nous mêmes, favoriser une compétition saine des élites, qui prétendent nous diriger en toute chose. Le culte de l'excellence, de la vertu, de la dignité et des autres valeurs cardinales, devrait impérativement renaître dans nos sociétés. Sans cela, nous continuerons hélas, inexorablement à marcher à reculons.

     

     

     

     

     

     
    Top Banner
    Auteur

    Kocc

    il y a 3 jours (05:17 AM)
    Bla bla, rien de concret. Juste le temps de saupoudrer les Senegalais avec leur vide Institution.
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 3 jours (07:21 AM)
    recaseement politique 

    ils vivent sur le dos du contribuable
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email