Dimanche 15 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Gambie - Ce qu'implique l’Etat d’urgence (Colonel Alioune Ndiaye)

Single Post
Gambie - Ce qu'implique l’Etat d’urgence (Colonel Alioune Ndiaye)

Le plan d’urgence décrété hier, en Gambie, impliquerait un certain nombre de mesures privatives de liberté dans ce pays aujourd’hui menacé par l’entêtement de Yaya Jammeh à rester au pouvoir malgré son échec à la dernière présidentielle. Aujourd’hui à la retraite, le Colonel de la police Alioune Ndiaye a parlé sur les ondes de la radio Sud Fm, des conséquences d’une telle mesure. 

«Je ne sais pas si ce sont les mêmes dispositions au Sénégal qu’en Gambie, parce que c’est un pays anglophone, mais, en général, l’Etat de siège et le régime d’urgence sont des régimes d’exception au cours desquels les pouvoirs dévolus aux autorités publiques sont accrus. Pour l’Etat d’urgence, le pouvoir reste toujours entre les mains des autorités civiles et politiques, mais avec un élargissement en ce qui concerne les possibilités de restrictions de certaines libertés individuelles ou collectives telles que les réunions, les manifestations, la circulation des personnes et des biens. Tout cela devient donc restreint. Et le pouvoir public a entre ses mains la possibilité de faire des perquisitions tout azimut, de procéder à des arrestations et d’établir même un couvre-feu, par exemple. En gros, voilà ce qu’il faut retenir».
 
«Aujourd’hui, en Gambie, il n’y a plus de liberté»
 
Ancien Directeur des Relations publiques (Drp) de la police nationale, le Colonel a aussi précisé que cette mesure fait que «les délais de garde-à-vue seront doublés». Par rapport à l’Etat de siège, ajoute-t-il, «le pouvoir, en ce qui concerne le maintien et l’établissement de l’ordre, passe entre les mains de l’autorité militaire. C’est un régime de privation de liberté fondamentale. Je vous ai dit tantôt que les libertés de réunion, de manifestations sont donc restreintes, en général, elles sont mêmes interdites. Aujourd’hui, avec cette mesure, les forces de l’ordre ont beaucoup plus de pouvoir, d’arrestations, de perquisitions, de réquisitions. Donc, ils deviennent les seuls maîtres à bord, aujourd’hui, en Gambie. Dans ce pays, il faut le dire, il y avait un régime de police à outrance, à plus forte raison, lorsqu’ils sont en situation d’Etat d’urgence».

En général, une telle mesure va avec la fermeture des frontières. Parce qu’il y a un certain nombre de mesures qui sont à la disposition de l’autorité qui les prend selon le besoin.

«Le Sénégal a connu des cas de situations d’urgence où les frontières n’étaient pas fermées.  L’aéroport, le port continuaient à fonctionner. Les frontières étaient encore ouvertes et permettaient le passage des personnes et des biens. Mais pour le cas de la Gambie, je ne sais pas est-ce que l’autorité va choisir de fermer la frontière, pour interdire toute entrée ou toute sortie. Cela, c’est des exceptions, des mesures qui peuvent être prises en cas d’Etat d’urgence. Donc rien ne l’interdit. Il faut, en fait comprendre qu’aujourd’hui, en Gambie, il n’y a plus de liberté».

Article_similaires

15 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (15:01 PM)
    bien
  2. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (15:01 PM)
    C'est bien dit en théorie - La question qui mérite projection c'est la position de Atika
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (15:01 PM)
    í
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (15:01 PM)
    yaka est faute
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (15:01 PM)
    yaka est faute
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (15:03 PM)
    bla bla bla reeeeekkkk vive la bambie :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :sunugaal:  :sunugaal:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown: 
    Auteur

    Gambien

    En Janvier, 2017 (15:33 PM)
    Il faut que la CEDEAO l'attaque et le force à l'exil en attendant qu'il soit traduit à la Cour pénale internationale, Yahya Jammeh dou nitou dara, il faut lui casser la gueule.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (15:39 PM)
    ce colonel n est pas pertinent du tout. pourquoi inviter des gens pareils
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2017 (15:47 PM)
      tu ne fais que critiquer et tu ne commentes jamais fais nous part de tes avis pour voir s'ils sont plus pertinents et convaincants dites nous quelque chose sur l'etat d'urgence et de siege pour mieux savoir
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (15:43 PM)
    Senegal vous allez voire :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nohope:  vive yaya

    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (15:57 PM)
    toi colonel ndiaye tu es un grand gueulard je te connais pour avoir ete sous tes ordres ,ce que tu dis -la pourquoi ne l'as tu pas suggere pour la guerre en casamance.tu es le plus nul des officiers superieurs de l'armee senegalaise,poltron que tu es.Vous restez dans vos bureaux climatises et vous voulez attaquer la GAMBIE pour soigner les blessures collectees en guinee bissau et envoyer des soldats pour se faire tuer pour une histoire aussi banale qui peut etre reglee sans encombres ni pertes de vie humaines .OCCUPONS NOUS DE NOTRE ECONOMIE ET DE NOTRE TERRITOIRE.SI j'eatis soldat aujourd'hui je refuserais de partir dans cette eventuelle operation qui ne cvise qu'a creer le foosse entre les peuples senegais et gambiens .espece de voyou.colonel de bureau.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (16:14 PM)
    yaya a décrété l'état d'urgence cela veut dire les pouvoirs de la police sont renforcés. Il n'yaura pas de réunions ni de manifestations mais il finira aussi par décrété l'état de siégé pour donner plus de pouvoir aux militaire.
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2017 (16:33 PM)
      explication trop légère et terre à terre je reste sur ma faim voila des gens comme vous qui ne nous font pas avancer toujours derriere et à jamais
      construisons au lieu de detruire
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (16:30 PM)
    Dans un Etat normal un président sortant ne peut pas prendre la décision de mettre le pays sous état d'urgence. Jammeh n'a pas la légitimité pour prendre ces genres de décisions.

    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (18:01 PM)
    il a dit " Je ne sais pas si ce sont les mêmes dispositions au Sénégal qu’en Gambie, parce que c’est un pays anglophone"



    il n'est meme pas sure de ce qu'il dit

    putin c'est ce bordel, et seneweb ose publiez ca, mais putin
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (20:00 PM)
    FOUTEZ NOUS LA PAI AVEC CETTE HISTOIRE DE GAMBIE ,nous regardons la coupe d'afrique waye

    waye
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (01:13 AM)
    They need to make sure Jammeh is neutralize if not he wil make the crise in casamence worse.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR