Dimanche 21 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

«Pourquoi nous prenons les pirogues» : témoignages renversants de migrants

Single Post
«Pourquoi nous prenons les pirogues» : témoignages renversants de migrants
Ils font partie des 50 migrants rapatriés mercredi dernier par le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur. Ils étaient coincés à Dakhla après leurs pirogues ont chaviré au large du Maroc. Dans l’Observateur, ils justifient leur choix de braver la mer, à bord d’embarcations de fortune, pour rejoindre l’Europe. Certains se disent prêts à recommencer.

Nogaye Ndiaye (21 ans, restauratrice) : «Si c’est à refaire, je le referai»

«Je rends grâce à Dieu. En mer, nous avons vécu des choses horribles. Je suis heureuse de retrouver les membres de ma famille. Je rentre saine et sauve. Beaucoup de candidats ont souffert durant le voyage. Certains ont failli perdre la vie. Nous étions plus de 100 personnes à bord. Nous étions partis du Lac rose. On a fait 2 semaines de trajet. C'était difficile. Mais si c'est à refaire, je le referai. Les conditions au Sénégal sont difficiles. Je n'arrive pas à trouver d'emploi et je ne veux pas dépendre des hommes.»

Fatou Ndoye (32 ans) : «J’ai voyage avec mon fis de 12 ans pour rejoindre mon époux...»

«Je suis déçue. Mon rêve était de rejoindre mon mari à qui j'ai payé son voyage. Il avait pris une pirogue. Il est bien arrivé en Espagne. On a fait 8 jours en mer. Nous étions 64. personnes et notre pirogue était parti de Mbour. Il ne nous restait que 400 km pour atteindre l'Espagne. Mais le vent n'était plus favorable. J'ai emmené mon fils avec moi. Je ne pouvais le laisser ici tout seul. Mon mari était content, je l'avais informé du voyage.»

Fallou Ndiaye (27 ans, tailleur) : «Je gagnais bien ma vie»

«Je rends grâce à Dieu de m'avoir permis de rentrer, même si je m'en suis sorti avec des blessures. 18 personnes ont perdu la vie en mer. J'ai perdu mon meilleur ami dans ce voyage. Nous avions quitté Mbour, juste après la ta-baski. Nous étions 63 candidats. Je suis tailleur et je gagnais bien ma vie. Je ne sais même pas ce qui m'a poussé à faire ce voyage. Je devais y aller avec mon frère. Mais il était en retard et on est parti sans lui. On ne voulait pas prendre le risque d'être pris par la marine. J'ai payé 500 mille F Cfa.»

Cheikh Cissé (17 ans, pêcheur) : «Je veux mettre mes parents à l'abri du besoin»

«Je voulais réussir ma vie à tout prix. C'est ce qui m'a poussé à prendre les pirogues. Ma situation ici au Sénégal est très difficile. Je n'ai que 17 ans, mais je veux prendre soin de mes parents, les mettre à l'abri du be-soin. On a fait 21 jours en mer. On a pu fouler le sol marocain malgré une panne sèche. Nous étions 204 personnes, des jeunes et des vieux. 9 personnes y ont perdu la vie. Je suis pêcheur. Je me rends chaque jour en mer. Et le 25 juin 2023, je revenais de la pêche. Je suis tombé sur une pirogue prête à embarquer. Sans réfléchir j'y suis monté. Je n'ai pas payé parce que je connais le capitaine. Dans ma famille, personne n'était au courant de mon voyage. Je les ai informés une fois arrivé. Ils étaient choqués. Mes parents refusaient même de s'alimenter.»

Lamine Ndiaye (49 ans, pêcheur) : «Cette aventure est un djihad pour moi»

«J'ai pris la pirogue à Mbour, le 3 juillet 2023. Je souffre d'un Accident vasculaire cérébral (AVC). J'avais des pirogues de pêche. J'at vendu ma voiture, ma parcelle que je voulais construire pour ma famille, et mes pirogues. A un certain moment, je quémandais auprès de mes voisins pour la dépense quotidienne. A la fin, personne ne voulait plus m'aider. Avant la Tabaski, un ami m'a proposé de me convoyer en Espagne à bord d'une pirogue. Il a pris l'engagement de payer les frais. Il m'a dit que je pourrais me soigner là-bas. Il a versé 400 000 F CFA. J'avais informé ma première femme de mon voyage. Je lui ai dit que je partais en Espagne pour me soigner. Elle a prié pour moi. On avait embarqué la nuit avec 64 personnes à bord. On a fait 5 jours en mer. Après, le temps n'était plus favorable. On était confronté à un vent et à de grosses vagues. Le capitaine ne voulait pas prendre le risque de continuer. Il a alors décidé d'arrêter le moteur pour accoster au Maroc ou en Mauritanie. La marine marocaine nous a trouvés. (…) Mon AVC s'est aggravé. Les Marocains refusaient de me consulter. Il a fallu que je me donne en spectacle pour qu'ils me fassent une perfusion. Je suis revenu au Sénégal, mais je n'ai pas renoncé. Si je n'ai pas de moyens pour soigner ma maladie, je vais chercher une autre pirogue pour encore tenter l'émigration clandestine. Si je péris en mer, ma famille saura que je me suis battu pour son bonheur. Cette aventure est un Djihad pour moi. C'est une affaire d'homme. Avant ma maladie, je m'occupais bien de ma famille. Elle ne manquait de rien. C'est à cause de ma maladie que j'ai vendu tous mes biens. Je suis père de famille. J'ai deux épouses et 10 enfants. Ils dépendent tous de moi. J’habite à Toubab Dialaw. Mes deux épouses sont Mbour où je ne compte pas retourner pour être dans la galère.»

Mor Ngom (32 ans) : «Mais la vie est dure au Sénégal»

«Je suis de Rufisque. J'ai pris la pirogue le 3 juillet. On était 67 personnes. On a fait 12 jours en mer. A 9 jours, on avait enregistré 17 morts. Des gens déliraient, se jetaient à la mer, d'autres se battaient, se mordant les uns les autres. Je me suis blessé au départ. Parce qu'on était avec un enfant mineur. Au moment de monter à bord de la pirogue, il est tombé dans l'eau, piquant une crise. Pour le sauver, je me suis jeté. L'hélice m'a blessé au pied. Comme c'est une affaire d'homme, je suis monté avec ma blessure. Je suis resté 12 jours sans me soigner. La plaie s'est infectée. Je suis marié et j'ai deux enfants. Je suis conducteur de pelle mécanique dans une entreprise. Mais, je n'ai pas de contrat. Je ne voulais pas tenter l'émigration clandestine. Mais la vie est dure au Sénégal. A l'approche de la Tabaski, je n'avais pas de mouton ni quoi remettre à ma femme. Ce n'est pas facile. Après, je me suis débrouillé pour avoir 500 000 F CFA pour payer mon voyage en Espagne.»

Fatou Ndiaye (28 ans, veuve, ménagère) : «J’ai pris la pirogue pour subvenir aux besoins de mes enfants»

«Je suis vraiment fatiguée. Nous avions quitté Kafountine le 25 juin 2023, avant la Tabaski. Nous étions plus de 150 migrants. J'ai payé 400 000 F CFA. J'ai 28 ans, veuve et mère de famille. Mes enfants sont à ma charge. Je tentais l'émigration pour pouvoir subvenir à leurs besoins. Le voyage était difficile. Il y a eu 9 décès. J'en suis même traumatisée. J'y ai perdu ma meilleure amie. Elle est décédée dans mes bras à cause du froid. On a fait 21 jours en mer avant que la marine marocaine nous trouve.»


16 Commentaires

  1. Auteur

    En Juillet, 2023 (07:24 AM)
    Les candidats au suicide. 
    Top Banner
  2. Auteur

    En Juillet, 2023 (07:25 AM)
    Si ousmne sonko n'est pas president, je quitterai le pays par une pirogue.

    En attendant je compte mourir pour lui aujourdhui 
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2023 (07:30 AM)
    Promotion canapé à lentreprise excellec electrification rurale.les directeur et responsables injuste baiz les filles et femme mariée qui travail labas pour après leur offrir des avantage et les homme son maltraité les homme ne son pa respecté et son toujour humilié.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2023 (07:36 AM)
      Li niaw na dei. Kess ki justifie de ken femme d'autrui ? Et pourquoi elles acceptent de perdre leur dignité ainsi ?
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Sénégalais

    En Juillet, 2023 (07:33 AM)
    Vous avez vraiment tort. Avec 1.000 dollars dans sa poche on réussit facilement au Senegal.

    Le témoignage des femmes me fend le cœur. Djiguenou Sénégal dafa dëgër Fiit legui 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2023 (07:39 AM)
    kouy wadjia dé kén mounou ko téyé.. gayi faut k niou éksi Europe pour comprendre la traversée n est rien par rapport à ce qui les attend! 
    Top Banner
    Auteur

    Manam

    En Juillet, 2023 (07:40 AM)
    Je n'ai pas pu retenir mes larmes surtout le gars qui a l'AVC.

    Ce récit montre que le phénomène est loin de terminer.

    Même si le Sénégal devebait un pays riche, il y aura toujours des candidats pour partir.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2023 (08:19 AM)
      "J'ai deux épouses et 10 enfants. Ils dépendent tous de moi."
       
      Ce sont ses femmes et ses gamins que je plains.
       
      C
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2023 (08:41 AM)
    Arretez la conackrisation du senegal surveillez les trontieres,rappatriez les guineens le senegal na pas un budget pour les jeunes des 2pays,nos jeunes choment tous,les petits boulots k ils faisaient ont ete pris par les guineens 
    {comment_ads}
    Auteur

    On Connaît La Cause Pourtant !

    En Juillet, 2023 (09:27 AM)
    Il est clair et évident que c'est la résultante de l'echec de nos autorités politiques, étatiques. Il faut réellement le reconnaître et l'accepter.

    Ces candidats à l'immigration suicidaires sont désabusés et n'ont aucun espoir d'une vie meilleur au Sénégal.

    Tous ces mensonges de nos autorités sur l'émergence du Sénégal et la santé économique du pays se retrouvent à nous face à cette situation dramatique pour le Pays.

    Notre système ne fonctionne pas. Le pays va mal depuis des années et la situation s'aggrave, voir empire même. Résultat des courses, tous ces jeunes décident de quitter le pays et d'aller voir ailleurs à n'importe quel prix malheureusement.

    Échec de la politique économique du pays, échec de la politique sociale, échec de la politique de prise en charge des jeunes... Et tant d'autres échecs.

    Rien ne va au Sénégal et on fait semblant de croire que tout va très bien. C'est ça le mal. Il est tant que cette jeunesse se prenne en main en faisant un choix judicieux pour le pays et pour l'élite à mettre au pouvoir. Jusque là Le Sénégal a eu des voyous et bandits à cols blancs comme dirigeants. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Vertébré

    En Juillet, 2023 (09:57 AM)
    J'ai pris la pirogue parce que je suis schizo : je hais la France mais je veux son assistanat !
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2023 (11:43 AM)
      Ces gens ne vont pas en France.
      toutefois je vous comprends, l'ovssession conduit à la confusion.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2023 (21:24 PM)
      Les Français qui sont en Afrique aiment , respectent  tous l'Afrique ? Même les Japonais tombent malades quand ils découvrent la réalité...
    {comment_ads}
    Auteur

    Bizarre

    En Juillet, 2023 (11:42 AM)
    Mor NGOM 32 ans qui dit:''A l'approche de la Tabaski, je n'avais pas de mouton ni quoi remettre à ma femme. Ce n'est pas facile. Après, je me suis débrouillé pour avoir 500 000 F CFA pour payer mon voyage en Espagne.»
    {comment_ads}
    Auteur

    Pratique

    En Juillet, 2023 (11:56 AM)
    Mais si chacun avait investi la somme d'argent dans un commerce, l'élevage ou l'agriculture. Ils auront de quoi nourrir leur famille, prend soin de leur parents...etc.

    Je ne comprends pas cette mentalité à vouloir aller en Europe quelque soit alpha.

    Y a de quoi travailler au Sénégal. 

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2023 (13:01 PM)
    C'est dramatique : 95 pour cent des migrants de qualification professionnelle, ni de formation, de métier, de diplôme, et est analphabète dans la langue du pays où il veut émigrer. Cela veut dire qu'il n'a quasiment aucune chance de trouver un emploi permanent là où il veut et s'il y arrive. Malheureusement ils sont tous victimes du mirage que leur renvoie des émigrés qui leur racontent "leur vie de rêve " en Europe, qui viennent parfois construire au Sénégal de grandes maisons sans que l'on sache d'où leur est venu l'argent, et certainement du trafic de drogue, des réseaux de prostitution et du proxenitisme, car nous connaissons pour toute l'Europe, les niveaux de salaires pour tous les métiers. Aucun État, aucun gouvernement ne peut changer cet état d'esprit , tant que ces gens là sont déterminés à aller se suicider en mer. C'est pitoyable, ce sont des compatriotes, mais l'Etat a tant d'urgence et de priorités pour tous les Sénégalais....
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2023 (17:41 PM)
      Mais cela ne veut pas dire qu'ils ne seront pas heureux, surtout en France
      Un simplet qui fait ce qu'on lui demande  ne les dérange pas.
       
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2023 (21:39 PM)
      Jamais rencontrer quelqu'un d'intelligent qui aiment la compagnie des Français. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2023 (21:47 PM)
      Si tu passes la serpillère et recure les toilettes,  fait la plonge tout le monde te saluera prendra des nouvelles de ta famille blabla, essaie de faire un travail " dit intellectuel" leur visage va se fermer ..
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2023 (18:09 PM)
      Il y a plusieurs patrons français qui ont fait la grève de la faim contre l'expulsion de leur clando apprenti...
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2023 (21:04 PM)
      l'agressivité envers  Mme Taubira, 10 ans après ils parlent toujours d'elle...Quand on voit comment des preemières dames,étrangères ,sans intérêt, naviguent tranquillement en Afrique
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2023 (17:48 PM)
    En tout cas ceux qui veulent apprendre des choses, travailler et  rencontrer des gens intéressants civilisés : ne venez pas en France.

     
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2023 (05:41 AM)
      + un autre peuple insupportable arriéré,  menaçant et imprévisible de plus en plus nombreux. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2023 (18:27 PM)
      Dans certains pays ils travaillent de 8h à 16h, les enfants ont l'école le matin ou jusqu'à 14 h 15h.
      En France vous allez "travailler" de 8h à 19h,  les enfants à l"école idem ,de 3ans à 77 ans, obligés de subir les gauloiseries pour vous "intégrer"
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2023 (18:00 PM)
    Faut pas non plus croire qu'ils disent tous  toute  la vérité . Le revenu minimum est de 500 soit plus de 3 fois le salaire moyen. Avec des enfants c'est un logement moins cher assuré.  Il y a des profiteurs dans toutes les ethnies

    Comment on peut emmener un enfant ou même un nourrison au milieu du danger ? L'enfant c'est juste pour inspirer de la pitié
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2023 (18:17 PM)
    Ceux qui sont ambitieux et travailleurs >> EU  Allemagne UK pays du nord Suisse Rwanda Bostwana Afrique du Sud  etc

    Ceux qui veulent un cadre de vie agréable un assez bon niveau de vie >>Espagne Portugal Irlande Côte d'Ivoire Belgique etc

     
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2023 (12:39 PM)
      Espagne
      Portugal
      Même si le marché du travail est moyen, bcp de métiers autour du tourismes et de coopération avec les EU
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2023 (08:01 AM)
    Il ne faut pas se fier à ce qu'on voit à la tv. On gagne forcément plus . Mais le reste, bien-être, tranquilité etc
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email