Samedi 29 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Le grand exploit des tirailleurs sénégalais !

Single Post
Le grand exploit des tirailleurs sénégalais !

Samuel Mbajum est un historien qui travaille sur le fameux contingent des tirailleurs qui ont été de toutes les guerres menées par la France. Un livre doit sortir au mois de septembre. Cet ouvrage est censé donner une réponse à tous ceux qui entendaient étouffer sous le boisseau l’exploit des troupes coloniales qui, à maintes reprises, sauvèrent la mise de l’armée française. Ces gens font désormais partie intégrante de l’histoire de la France et ignorer leurs actes de bravoure relève de la trahison de sa propre mémoire nationale. Ecoutons donc cette histoire !


La Voix de la Russie. Monsieur Mbajum, pourriez-vous nous raconter un peu l’histoire des tirailleurs sénégalais péris au combat pour la France lors de la Première et de la Seconde Guerres Mondiales ?

 

Samuel Mbajum. Je précise tout d’abord que le terme « tirailleurs sénégalais » est un terme générique. Parce que le corps des tirailleurs sénégalais a été créé par Napoléon III en 1857. Et c’est à l’instigation du gouverneur de Sénégal que ce décret a institutionnalisé la création du corps des tirailleurs sénégalais parce que c’étaient les gens qui avaient aidé la France dans sa conquête de l’Empire colonial en Afrique Occidentale. Donc les premiers éléments étaient sénégalais. Et c’est pour cela que le nom est devenu générique par la suite. Parce qu’après les Sénégalais, il y a eu les ressortissants des autres territoires de l’Afrique Occidentale française, notamment ceux que l’on appelait les Soudanais qui sont aujourd’hui les Maliens, les Ivoiriens, les Nigériens, etc. Après le corps des tirailleurs sénégalais il y a eu le corps qui venait du Gabon. C’était le corps des tirailleurs ivoiriens, soudanais, gabonais, etc. Alors ils ont participé à la conquête de l’Empire territorial français parce que la France a eu pas mal de grands potentats comme Saint-Marie Thuré, Jomat, Bérenger de Dahomée parce qu’il y a eu aussi des Dahoméens. Et tous ces grands chefs guerriers qui avaient de puissants royaumes, ont été vaincus avec l’apport des combattants africains appelés communément tirailleurs sénégalais.

 

Et après la conquête de son Empire, la France a eu besoin d’eux pendant la Première Guerre Mondiale parce que leur valeur guerrière avait été reconnue. Et il y a un officier français, le colonel Mangin, qui avait publié un livre appelé « La Force noire » dans lequel il reconnaissait la combattivité des soldats noirs à travers l’histoire, notamment au Moyen-Orient et la conquête de l’Empire de Maroc jusqu’en Syrie avec les Omeyyades. Ces combattants ont été de tous ces combats en démontrant toujours une loyauté exemplaire. On les a recrutés dans des conditions qui ont posé des problèmes parce que beaucoup étaient volontaires mais d’autres ont été contraints. Les premiers éléments ont été d’anciens captifs, faits prisonniers de guerre des potentats africains. Ils ont été libérés et puis recrutés pour servir la France. Ils ont donc servi les intérêts de la France. Ils ont combattu et venus en Europe pendant la Première Guerre mondiale pour se battre du côté de la France et c’était à l’instigation du colonel Mangin. D’aucuns de ce contingent ont été recrutés sur la base de mercenariat parce qu’ils avaient touché des primes prévues à cet effet. Voilà, grosso modo, l’histoire telle qu’elle a commencé.

 

LVdlR. Est-ce que ces combattants africains ont servi pendant la Seconde Guerre mondiale ?

 

Samuel Mbajum. Pendant la Première Guerre Mondiale ils se sont distingués parce que c’est eux qui étaient vraiment aux avant-postes et notamment quand il y avait des charges des fantassins. Et après il y a eu, malheureusement, beaucoup de problèmes. Ils ont participé après la Grande Guerre à la conquête du Maroc. Parce que la guerre du Maroc a duré à partir de 1920 et jusqu’à 1936. Et les combats ont été acharnés au Maroc. Et pour la Deuxième Guerre Mondiale la France a eu besoin d’eux. Et surtout lorsque l’armée française en 1940, s’est trouvée complètement écrasée par l’armée allemande, les combattants africains, tirailleurs sénégalais, sont venus et on les a mis aux avant-postes pour stopper l’avancée des colonnes allemandes. Et c’est comme ça que dans l’Oise en 1940 ils ont ralenti l’avancée allemande après l’effondrement de l’armée française. Et malheureusement pour eux, les Allemands leur ont fait payer un prix terrible. Parce que les Allemands furieux les ont massacrés. Systématiquement ! Et en plus cela remontait à la Première Guerre Mondiale parce qu’après la Première Guerre Mondiale lorsque la France a occupé une partie de l’Allemagne, notamment la Rhénanie. C’était Mangin qui était responsable de l’opération. Et parmi ces soldats il y avait beaucoup de soldats noirs parce que Mangin était très attaché au contingent noir. Et ces soldats ont été injustement accusés d’avoir violé les femmes allemandes et créé beaucoup de problèmes et drainé des maladies contagieuses, etc. Et c’est cela qui a permis à Hitler lorsqu’il a battu l’armée française, de prendre sa revanche sur les soldats noirs qui leur avaient déjà posé des problèmes. Et là on a commencé à dire que c’était la honte noire parce que les Allemands n’avaient pas apprécié que leur territoire soit occupé par l’armée française et en plus, avec une majorité de soldats noirs. Donc ils ont commencé à massacrer ces soldats en 1940 en les écrasant avec des chars, en leur tirant dessus avec des armes lourdes, etc. Ces soldats noirs ont vraiment contribué à redorer l’image de l’armée française battue à plate couture par l’armée allemande.

 

LVdlR. Eric Kudzo-Alovor qui émet à partir de Chicago sur les ondes de la radio Liberty Afrique croit que l’on a fait combattre les Africains dans des guerres qui n’avaient rien à voir avec leurs intérêts respectifs. Etes-vous d’accord ?

 

Samuel Mbajum. L’injustice, en fait, oui ! Effectivement qu’il y en a eu une ! Ces soldats sont venus pour se battre pour la France. On leur a fait des promesses mirobolantes, par exemple, d’avoir la nationalité française et des pensions élevées. Et malheureusement, on a oublié tout ça ! Les pensions n’ont pas été payées ou ont été payées de façon irrégulière. Et c’est ça qui a entamé beaucoup de névroses ! Mais dans l’ensemble il faut dire une chose : ces Africains étaient très attaché – et je parle jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale ! – à servir la France loyalement. Mais la seule vraie injustice c’est que l’on n’a pas respecté des engagements pris au préalable. On n’a pas payé la pension qui était déjà assez faible par rapport à celle des Français de souche. Mais après quand ils sont rentrés beaucoup d’entre eux se sont révoltés parce qu’on les a renvoyés en Afrique en leur disant qu’ils allaient toucher la pension en Afrique. Malheureusement, beaucoup d’entre eux ont déchanté parce que ces pensions n’ont pas été envoyées en Afrique. Il y a eu des révoltes comme la révolte au Sénégal où les anciens se sont révoltés parce qu’on ne les a pas payés la pension. On leur a tiré dessus. Il y a eu officiellement 70 morts. Mais ça c’était vraiment la plus grande injustice !

 

Après 1945, on les a utilisés dans des guerres comme l’Algérie ou l’Indochine ou à Madagascar. Dans des guerres devenues des conquêtes coloniales. Des guerres de domination coloniale ! Autant lors de la conquête des territoires en Afrique c’étaient des guerres dites « de civilisation », autant après les deux guerres mondiales, c’était devenu des guerres injustes parce que c’était pour empêcher un pays de revendiquer sa souveraineté territoriale et devenir indépendant. C’est à partir de ce moment-là que l’on peut parler des guerres qui n’avaient rien à voir avec les intérêts des Africains. Il y a eu une injustice mais pour moi qui a étudié l’affaire, jusqu’en 1945, la véritable injustice était de ne pas avoir respecté les engagements : citoyenneté française et pensions. Et à partir de 1945, on peut parler de l’écrasement de l’aspiration des pays africains vers l’indépendance.

 

C’était Samuel Mbajum, historien et défenseur de la mémoire des tirailleurs sénégalais.


liiiiiiiaffaire_de_malade

14 Commentaires

  1. Auteur

    Luc

    En Mars, 2013 (21:37 PM)
    Les tirailleurs "Sénégalais" doivent bénéficier des mêmes droits que leurs homologues français au titre des services rendus. Wassalam
    • Auteur

      Osez Le Féminisme !

      En Mars, 2013 (22:08 PM)
      big up à nos grand parents les tirailleurs sénégalais , ce n'était pas une tache facile , quiconque à goutter à la vie de l'exil se rende compte qu'ils étaient des braves hommes ...

      qu'ils reposent en paix
    • Auteur

      Mme Jacqueline

      En Mars, 2013 (03:34 AM)
      chers africains et sénégalais

      je vous conseille de lire le livre de l'historien sénégalais amadou ba qui a sorti son livre en aout dernier aux éditions l harmattan. son livre montre que la france a utilisé les ts bien avant les 2 guerres mondiales. il montre également le rôle qu'ils ont joue dans la grande ile des le début du 19e s et surtout entre 1895 et 1960. enfin c est l un des rares a mettre l'accent sur les conséquences actuelles de cette utilisation des ts par la france. a madagascar, amadou explique qu'il existe une image très négative sur le sénégalais, qu'il y a dans presque toute l'ile des descendants de ces militaires dont certains étaient partis avec femmes et même enfants et d autres se sont maries avec des filles malgaches. enfin amadou montre l'impact de cette histoire peu connu sur le volet diplomatique et politique entre madagascar et l'afrique noire française. j'ai lu ce livre que j'ai adore vraiment mais auparavant j'avais suivi une excellente communication de amadou en juin 2011 a toronto lors d'un colloque organise par la french colonial historical society.
      mme jacqueline new york usa
  2. Auteur

    N'importe Quoi !

    En Mars, 2013 (21:46 PM)
    l'histoire reste l'histoire, maintenant il y a des attitudes et des comportements qui ne changent pas.

    Toujours se méfier de qui vous savez et de leurs valets ou mercenaires Africains.

    Auteur

    Teup

    En Mars, 2013 (21:47 PM)
    Il parait qu'ils pointaient leurs armes sur leurs camarades avant de tirer......et les pauvres criaient" mais tire ailleurs". Et comme ces braves gens ne comprenaient pas le français, ils répondaient quand on leur demandait ce qu'ils faisait chez les blancs, ils répondaient: "tiiirre....ailleurs".



    Sérieusement, gnii nioy ay diambars........
    • Auteur

      Boy Paris

      En Mars, 2013 (22:07 PM)
      tu rigole avec l'histoire de personnes qui ont donné leur vie pour une cause que l'on peut jusger noble ou pas . mes grands père en faisaient partie et l'un d'entre eux est toujours vivant mais s'il te raconte la guerre d'indochine c'est là que tu te rend compte que c'était vraiment des diambars mais naifs.cette guerrre l'a traumatisé.

      moi quand je marche dans les rues de paris , je garde la tête haute , le bustre droit , la poitrine bombée car cette ville a été libérée par mes grand père tirailleur . donc je ne me sens pas redevable mis bien au contraire.

      la france avec sa grande gueulle... a été libérée par les alliés dont les tirailleurs et ça les français font tout pour ne pas en parler.

      respectons au moins l'âme de ses diambars
    Auteur

    Askan Wi

    En Mars, 2013 (21:49 PM)
    il n'en reste plus beaucoup , la france fait tout pour retarder la decristalisation car chaque année combien d'entre eux sont mort ? c'est triste et cela me fait mal au coeur
    Auteur

    Américain-européen

    En Mars, 2013 (21:50 PM)
    J'ai ri des africains qui disent souvent cette phrase " c'est nos grands pére qui ont libéré la France ". Du n'importe quoi , les africains ont participé au combat mais ils n'ont rien foutu ( c'est nous( anglais , canadien , américain ) qui ont fait 95% du travail
    • Auteur

      @toi

      En Mars, 2013 (22:25 PM)
      vous avez defendu vos interets, c'est ce que tu veux dire. comme d'habitude. les anglais savaient qu'ils allaient etre next, ils ont pousses les usa et canada par la lobbie juif pour arreter cette guerre.
      l'afrique est toujours colonisee part la france, un pays qui vent pas de voiture dans le plus grand marche du monde usa; competition de la technology francaise dans le monde, zero, mais afrique la france est parmi les meilleurs pillieurs des resourses des africains sur le billet du cfa. dementeler toutes les structures de la france envers l'afrique est la seule solution pour le developement de 'lafrique. plus de cfa chacun choisit sa monaie.
      le marche est ouvert a tout le monde.
      merde a la france.
    Auteur

    Fdf

    En Mars, 2013 (21:51 PM)
    DEVOIRS DE MEMOIRE
    • Auteur

      Voyageur

      En Mars, 2013 (22:06 PM)
      beaucoup de respect pour ceux qui sont venus nous aider dans ces moments difficiles. j'ai honte du manque de reconnaissance de la france envers ces braves soldats
    Auteur

    Pauvre Afrique

    En Mars, 2013 (21:59 PM)
    Vous voulez faire honneur et rendre justice à nos anciens? Alors dîtes qu'ils se sont battu pour la liberté pas pour la France qui était certes notre métropole mais ne résumait pas les enjeux de la guerre! Car à leur retour, nos grands parents feront comprendre à la France ( le pays) qu'elle n'était qu'un tortionnaire parmi d'autres! Leur combat était beaucoup plus important alors le comportement actuel de la France ne minimisera pas leur image!
    Auteur

    Law And Order

    En Mars, 2013 (23:56 PM)
    Au lieu de se lamenter a propos d une histoire sur laquelle on ne peut rien changer,les africains devraient plutot en tirer les lecons.Comme l historien l a si bien rappele,le terme Tirailleurs senegalais a pris naissance avec les conquetes coloniales ou dess des senegalais ont combattu leurs freres noirs aux cotes de la france.Ceux ci etaient au debut des captifs de rois africains lors des guerres tribales et qui etaient liberes par les francais a qui ils devaient leur liberte.Cela,beaucoup de senegalais ne le savent pas.Par la suite,il y a eu des volontaires attires par le gain et qu on pourrait appeler des mercenaires. C est toute une histoire a decortiquer et qui pourrait beaucoup nous apprendre sur nous memes en tant qu africains au lieu de nous contenter de blames vis a vis d une france a qui on ne peut pas tout reprocher.C est comme la traite negriere qui etait un commerce triangulaire ou les africains ont capture et vendu d autres noirs aux negriers blancs.Mais on veut tout mettre sur le dos des blancs,ce qui est contre productif pour une reelle appreciation de notre passe,condition sine qua num d une renaissance africaine.Ayons le courage de reconnaitre nos fautes pour en apprendre quelque chose au lieu de les perpetuer par des attitudes condescendantes et parfois meme belliqueuses que nous entretenons entre africains.Cessons d appeler les autres par des noms pejoratifs et degradants qui sont nes de l ignorance de nos predecesseurs,parce que YEUF YI DOUWOONE DARA LOUDOUL :NDIEUKA YEEWOU SA MOROM NIKO NEUBAL SAYE TAATE.Les blancs nous ont initie les premiers a ce que les autres ne savaient pas,une certaine facon de vivre.
    Auteur

    Law And Order(suite)

    En Mars, 2013 (00:05 AM)
    YEUF YI DOUWOONE DARA LOUDOUL: N DIEUKA YEEWOU CIYE NELEW NI SA MOROM NEUBAL SAYE TAATE.Les blancs nous avaient initie les premiers a quelque chose que les autres ne tardaient a connaitre,une certaine facon de vivre.
    Auteur

    Franco Senegalais

    En Mars, 2013 (01:52 AM)
    La france n est pas reconnaissante a l endroit de ces anciens combattants.Les veuves et enfants de ces anciens combattants souffrent enormement parceque c est un tres long chemin pour la reversion de la pension de retraite du combattant disparu.La france doit et peut faire plus.Nous francais fils d anciens combattants nous sommes pour une amelioration des traitements de dossiers de reversion de pension et meme d obtention de visa d entree en france.Soyons reconnaissants.
    Auteur

    Law And Order

    En Mars, 2013 (02:06 AM)
    nakalaati sakh?sine qua non defena d?guedia lakk toubab!
    Auteur

    Hsitoriquement

    En Mars, 2013 (08:51 AM)
    considérant que la plupart des tirailleurs sont morts avant même que leurs pensions ne soient alignées à celles des anciens combattants français, par devoir moral et pour raison de droit avérée la France doit réparer par un dédommagement à l'ensemble des pays africains ayant participé à l'effort de guerre. l’Afrique doit demander réparation pour ce sacrifice
    Auteur

    La Vérité

    En Mars, 2013 (09:15 AM)
    Le père d'un d'entre nous à fait son service militaire dans un régiment de "Tirailleurs Sénégalais " basé à La Rochelle (en France) en1930/1932 , il à toujours dit que dans ce régiment il y avait autant de Français métropolitains blancs que d'africains , ce de tous grades mais que la grande majorité était des simples soldats appelés comme lui-même . Il serait temps de cesser d'affabuler sur des choses que vous n'avez pas connues , qui faisaient partie des réalités d'une autre époque , pour nous pencher sur les réalités actuelles car il devient indispensable que tous les peuples de la terre s'unissent pour lutter contre le grand capital qui les asservit quelles que soient leurs origines et leur couleurs !
    Auteur

    Katato

    En Mars, 2013 (09:25 AM)
    Je vous donne un scoop:beaucoup de ces tirailleurs vivants sont des usurpateurs de livrets .

    C'est une horreur pour ces africains.Trahis par ces roitelets valets de chambres des colons , ils ont ont été envoyés au front sous le mépris méprisables de leurs frères de couleur .Peu de citoyens sénégalais de l'époque ont eu le courage de s'engager volontairement.

    C'est à cette période que doit commencer la CREI de aliou ndao.L'Afrique a été traversée par une longue larme de honte que les idiots flagorneurs continuent de glorifier les bénéficiaires.Seuls 10% de ceux qui se disent nobles le sont réellement .

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email