Jeudi 08 Décembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Le phénomène des "talibés" inquiète Boubacar Boris Diop

Single Post
Le phénomène des "talibés" inquiète Boubacar Boris Diop

Le journaliste et écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop affirme que le phénomène des enfants de la rue appelés "talibés" est ce qui l'inquiète "le plus au Sénégal", constatant pour le déplorer qu'à son retour au pays après six ans d'absence, "ils n'ont jamais été aussi nombreux"."Ce qui m'inquiète le plus au Sénégal, c'est le phénomène des +talibés+, ces petits mendiants livrés à eux-mêmes qui vivent dans la rue. Je constate, après six ans d'absence, qu'ils n'ont jamais été aussi nombreux ! 

Près d'un million, dit-on", écrit-il dans une des lettres de sa correspondance avec la sociologue malienne Aminata Dramane Traoré. Les deux amis viennent de faire paraître aux éditions Philippe Rey l'ouvrage intitulé "La gloire des imposteurs – Lettres sur le Mali et l'Afrique", dans lequel ils travaillent à déconstruire les mécanismes d'une pensée unique qui donne une lecture simpliste de la situation politique du continent. Boris Diop estime, à propos de la question des "talibés", que "ça soulève le cœur de voir ces gamins en haillons, couverts de gale, qui entre six et quinze ans ne savent que tendre la main à des inconnus en essayant de susciter leur pitié". 

 "D'ailleurs, souligne-t-il, ils sont souvent rabroués sans ménagement, car personne n'a envie d'être confronté à l'évidence criarde de notre faillite morale et humaine, personne ne veut admettre l'existence de ces enfants de la rue, reconnaître que certains d'entre eux sont violentés et violés, et qu'un jour ou l'autre ils pourraient faire payer ces abus à notre société." Dans la même lettre, le romancier évoque, en plus de la situation des "talibés", la question de la corruption, de la traque des caciques de l'ère Wade suspectés de détournement de deniers publics - "vaste programme", selon lui. Ce sont là "les maux qui sapent les fondements mêmes de la société où l'on met en place de si charmantes institutions", même si Diop dit ne pas se moquer du renforcement de l'Etat de droit ou du débat sur la durée du mandat présidentiel.


affaire_de_malade

13 Commentaires

  1. Auteur

    Mor2rir

    En Janvier, 2014 (13:56 PM)
    Ce sera un peuple sans fierte comme nos elites actuelles
    Top Banner
  2. Auteur

    Enfants Esclaves

    En Janvier, 2014 (14:03 PM)
    Le senegalais est devenu par hypocrise et lacheté temoin inactif de l'esclavage de milliers d'enfants agés de moins de 5 ans.Voir sous ses yeux chaque jour des enfants à bas age maltraités de cette facon fait de nous un peuple barbare.
    {comment_ads}
    Auteur

    Talib Moy Etudiant_pas_esclave

    En Janvier, 2014 (14:13 PM)
    Voila un probleme qui doit etre resolu au plus tot. Mais tout le monde fait semblant de ne pas le voir. Societe hypocrite. Mo tax souniou dara dou baax.

    {comment_ads}
    Auteur

    Atypico

    En Janvier, 2014 (14:18 PM)
    Ce qui est regrettable c'est que l'on s'accommode du "phénomène talibé" d'autant plus facilement que toutes nos relations sociales renvoient directement et indirectement à la mendicité avec comme alibi et l'excuse toute prête de notre religion. Chacun se retrouve de par le discours dominant, familial, religieux et politique, en position d'être lui même le talibé, l'obligé, d'un Autre plus riche, plus puissant que lui, chacun adore se retrouver dès qu'il le peut en position du riche qui fait la charité, ce qu el'on nomme entre nous hypocritement "faire du social", quitte à ce que ce soit avec de l'argent bien mal acquis. C'est donc tout un système de relations et de réflexes sociaux qui sont à transformer ; peut être par une lutte assumée de séparation des pouvoirs et des discours entre la République et la Religion.
    {comment_ads}
    Auteur

    Vrai

    En Janvier, 2014 (14:39 PM)
    Les 2/3 de ces taalibés ne sont pas des sénégalais !
    Top Banner
    Auteur

    Bélita

    En Janvier, 2014 (14:50 PM)
    Athia, wakh leen, pays à 95% musulmans que certains revendiquent dès qu'il s'agit de problèmes pas plus importants, violents, criards, abjectes...que ce phénomène de almodou qu'on voit de Dakar à Saint-Louis et de Ziguinchor à Bakel. Sacrés sénégalais ! Il est vrai que les talibés arrangent la bonne conscience de ces 95% d'adeptes plus imbus par une réussite sociale personnelle (réussite qui passe par les sarakh à faire, d'où nécessité du talibéisme, cf "la greve des battù") ou un hypothétique paradis dont la quête se nourrit aussi d'une dose quotidienne de Bonne action (piécettes,, sachets de sucre, noix de colas et j'en passe) le m'as-tu-vu en plus ! Nous ne sommes pas plus musulmans que les gambiens et pourtant chez eux plus de talibés, la preuve ils sont tous au Sénégal les "thiernos" avec eux. Y en a marre !  :down: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Bélita

    En Janvier, 2014 (14:51 PM)
    Athia, wakh leen, pays à 95% musulmans que certains revendiquent dès qu'il s'agit de problèmes pas plus importants, violents, criards, abjectes...que ce phénomène de almodou qu'on voit de Dakar à Saint-Louis et de Ziguinchor à Bakel. Sacrés sénégalais ! Il est vrai que les talibés arrangent la bonne conscience de ces 95% d'adeptes plus imbus par une réussite sociale personnelle (réussite qui passe par les sarakh à faire, d'où nécessité du talibéisme, cf "la greve des battù") ou un hypothétique paradis dont la quête se nourrit aussi d'une dose quotidienne de Bonne action (piécettes,, sachets de sucre, noix de colas et j'en passe) le m'as-tu-vu en plus ! Nous ne sommes pas plus musulmans que les gambiens et pourtant chez eux il n'y a plus de talibés, la preuve ils sont tous au Sénégal leurs "thiernos" avec eux. Y en a marre ! :tala-sylla: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Nepad

    En Janvier, 2014 (15:26 PM)
    Ils sont trop nombreux et ils nous empoisonnent la vie. Ils sont partout.

    Nous n'aurons jamais assez de pièces de monnaie ou de billets pour en donner à tout le monde.

    Ce phénomène des talibés est avant tout un business.

    C'est une d'exploitation des enfants et un commerce de la misère.



    Puisqu'on ne peut rien faire à ces enfants, c'est les "marabouts" qu'il faut arrêter. Les islamistes vont alors vous tomber dessus et vous accuser :

    1 - de ne rien faire pour les aider à les éduquer

    2 - d'être des mécréants.

    C'est pour cela que l'Etat recule toujours devant ce problème.

     :sn: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Rempart

    En Janvier, 2014 (16:09 PM)
    Personne n 'aimerait voir son propre enfant dans cette situation: ca veut tout simplement dire que c est ignoble.

    ARRETER CE MAL N A RIEN A VOIR AVEC COMBATTRE L ISLAM. L islam est ce qu' 'il est au Sénégal; il sera toujours pratique dans les maisons et mosquées.

    Ces tout petits viennent viennent en bonne partie de la sous région.



    C EST HONTEUX ET INSOUTENABLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!





    Top Banner
    Auteur

    Rama

    En Janvier, 2014 (16:34 PM)
    Nous sommes tous coupables, nous citoyens lambda, encore plus que l'état lui meme. Chaque jour, les voir, les dépasser, leur donner, ne pas leur parler, ne pas leur demander, ne pas s'en émouvoir! Alors que chez nous nos enfants sont bien au chaud, bien protégés, sur protégés je dois dire. Et eux? On ferme les yeux. Je ferme les yeux pour éviter cette confrontaton insoutenable à leur douleur et misére. Je me dis que ce ne sont pas les miens....mais je sais que c'est hypocrite. Je sais que les enfants sont les enfants de tous, sont sous la responsabilité de tous qui doivent leur apporter protection, santé, éducation et bien etre. Aprés lorsque j imagine la "racaille" à affronter, à combattre pour sortir ces enfants de leur vie infame, je suis decouragé, par l'ampleur de la tache. Car meme au soutien du gouvernement il ne faudra pas y compter......Alors je detourne le regard mais je suis rongé par le remord...;
    {comment_ads}
    Auteur

    Kart 77

    En Janvier, 2014 (17:35 PM)
    En tout cas peuple bou sargalou aye khalem .yalla dou la sargaal.je me demande est ce que c est pas akou khaleyi mo takh deuki bi meunoul dem.xaleyi daniou ko wara fonkheu parce que allalou yalla la.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ada

    En Janvier, 2014 (18:19 PM)
    en Afrique les bebes poussent comme des champinons il faut tailler le pene de ses peres denfants imcapables de eduquer a ses enfants , cest une honte : le senegal est tres sale y si tu le dit a quelqu un se sent mal . nous sommes sales tres sales, je suis senegalais ca derange et ca me derange trop. y il faut amener en prison ses parents de ses talibes et leurs soit diasnt marabout. cest de lesclavage fait par les propes senegalais a ses fils. cest une honte .

    {comment_ads}
    Auteur

    Pipo

    En Janvier, 2014 (20:04 PM)
    Leur place n'est pas dans la rue mais à l'école ou dans leur famille.  :dedet: 

    Une étude de l'USAID réalisée il y a quelques années avait démontré que certains "maitres coraniques" de Dakar et balieues gagnaient jusqu'a 500.000 $ par an avec ce business.

    Le Sénégalais est trop généreux : tous les mandiants de la sous région arrivent ici!

    Si personne ne leur donnait, il n'y aurrait pas de talibés mandiants.



    Ils feront effectivement très certainement payer leurs mauvais traitements à la société puisque celle-ci ne leur offre aucune perspective ; ne leur apprend aucun métier (mendier ou réciter le Coran par coeur sans le comprendre n'en est pas un).



    La mendicité est depuis bien longtemps un délit pénal au Sénégal. L'usage de mineurs une circonstance aggravante.

    Pourquoi ne pas tout simplement appliquer la loi?
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email