Samedi 29 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Massacre de Thiaroye : « Monsieur Macron, réhabilitez la mémoire des tirailleurs sénégalais »

Single Post
Massacre de Thiaroye : « Monsieur Macron, réhabilitez la mémoire des tirailleurs sénégalais »

Fils d’un tirailleur tué le 1er décembre 1944, Biram Senghor en appelle au président français pour faire toute la lumière sur le drame.

Agé de 80 ans et au soir de ma vie, je viens à vous pour enfin connaîtretoute la vérité sur les circonstances ayant entraîné la mort tragique de mon père et de ses compagnons d’infortune. Il est de l’impérieux devoir moral de la France que vous représentez de réhabiliter la mémoire des tirailleurs sénégalais tombés injustement à Thiaroye.

Le 7 novembre 2018, vous allez inaugurer un monument à Reims à la gloire des « Troupes noires » qui ont combattu avec courage durant les conflits mondiaux. Mon père, M’Bap Senghor, a rejoint le 6e RAC avec la mobilisation générale en 1939 et faisait partie de ces hommes qui se sont battus pour libérer la France. Fait prisonnier par les Allemands, il passa quatre longues années en captivité comme tant d’autres de ses frères d’armes venus des colonies et d’Afrique du Nord.

« Mort pour la France »


A la Libération, il a été renvoyé rapidement au Sénégal pour être démobilisé et retrouver sa femme et son fils qu’il n’a pas vu grandir. Mais mon père a été exécuté le 1er décembre 1944 lors du massacre de Thiaroye. Durant plus de 70 ans, les autorités françaises nous ont fait croire qu’il a été tué suite à une rébellion armée et qu’il était enterré dans une tombe anonyme du cimetière militaire de Thiaroye. C’est en 2014 que j’ai appris par le président Hollande, lors de son déplacement à Dakar, qu’en réalité mon père n’avait jamais été enterré dans une tombe et que l’endroit de sa sépulture demeurait inconnu. Par ailleurs, le président a reconnu qu’il n’avait pas perçu les sommes dues. Depuis les années 1970, je réclame des explications sur la mort de mon père avec le statut de pupille de la nation, en vain.

Désormais, avec l’avancée des connaissances historiques, il a été clairement établi qu’un récit officiel a été construit pour camoufler la spoliation des soldes de captivité, le massacre et le nombre de victimes et pour condamner des innocents.

J’ai donc adressé une requête au ministère de la défense puis des armées pour l’octroi de la mention « Mort pour la France », le remboursement des sommes dues et l’exhumation du corps de mon père. Mes courriers sont restés sans réponse alors que le ministère refuse toujours de désocculter un document caviardé et de rendre consultables des archives permettant notamment de connaître le lieu de la sépulture (fosses communes).

Crime et mensonge d’Etat


En 2018, l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC) a été contraint de répondre après ma saisine du tribunal administratif de Paris. J’apprends que l’ONAC refuse toujours d’attribuer la mention « Mort pour la France » au prétexte, entre autres, que mon père aurait été un déserteur. Sa fiche signalétique produite après le massacre mentionne qu’il aurait été incorporé au 6e RAC le jour même du massacre, qu’il manquait à l’appel du 1er décembre, mais aussi à celui du 12 décembre 1944, selon un courrier du ministre des anciens combattants.

 

Les autorités ont menti depuis toutes ces années et, aujourd’hui, je considère indécent que l’administration réitère les mensonges avec la complicité d’« historiens » plus enclins à défendre l’honneur d’officiers compromis que de restaurer celui bafoué des combattants africains dont mon père.

Aussi, je vous prie, Monsieur le Président, de bien vouloir tout mettre en œuvre afin d’exhumer le corps de mon père et de le réhabiliter, ainsi que tous ceux qui ont été victimes de ce crime et de ce mensonge d’Etat. Poursuivre l’obstruction à la manifestation de vérité sur un crime commis ne grandit pas la France.

Comptant sur votre détermination et avec mes plus vifs remerciements, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de ma plus haute considération.


liiiiiiiaffaire_de_malade

14 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (15:16 PM)
    il faut rien attendre de la france c est des traitres! apres k on aient verse notre sang pour eux ils nous refusent aujourdhui des visas de sejour sur leur territoire. c est a nous senegalais de réhabiliter la mémoire de ces gens afin que notre descendance sache que leurs aïeuls ont ete juste fusiller par la france pour avoir reclamer leurs droits
    • Auteur

      Coq Cocorico Cocorico Cocorico

      En Novembre, 2018 (15:32 PM)
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
    • Auteur

      Coq Cocorico Cocorico Cocorico

      En Novembre, 2018 (15:32 PM)
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
    • Auteur

      Coq Cocorico Cocorico Cocorico

      En Novembre, 2018 (15:32 PM)
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
    • Auteur

      Coq Cocorico Cocorico Cocorico

      En Novembre, 2018 (15:32 PM)
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
    • Auteur

      Coq Cocorico Cocorico Cocorico

      En Novembre, 2018 (15:32 PM)
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
    • Auteur

      Coq Cocorico Cocorico Cocorico

      En Novembre, 2018 (15:32 PM)
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
    • Auteur

      Coq Cocorico Cocorico Cocorico

      En Novembre, 2018 (15:32 PM)
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
    • Auteur

      Coq Cocorico Cocorico Cocorico

      En Novembre, 2018 (15:32 PM)
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
    • Auteur

      Coq Cocorico Cocorico Cocorico

      En Novembre, 2018 (15:32 PM)
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
    • Auteur

      Coq Cocorico Cocorico Cocorico

      En Novembre, 2018 (15:32 PM)
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
      oui tirailleur sénégalais-africain ! oui mon père au sourire si doux ! et la gâchette si noble !
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
       :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip:  :bip-bip: 
  2. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (15:22 PM)
    que la france paye aux anciens combattants leurs dus, en les versant aux ayant droit (veuves et enfants et petits enfants;). La France ayant pris la vilaine décision de retirer de la nationalités ceux qui ont versé leur sang pour la France, au moins qu'elle accepte de payer leur dus, c'est à dire les pension que la France à cristallisé délibérément , ces sommes d'argent revient aux anciens combattants et à leurs ayant droits ou héritiers

     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (15:39 PM)
    Il y a quelques temps de cela une dame toubab est venu au Sénégal en vue de réhabiliter les tirailleurs .son mari étant fils ou famille d'un tirailleur sénégalais. Elle est répartie plu vite qu'elle n'est venue. Le gouvernement sénégalais lui a refusé l'accès au dossier à thiaroye . Elle semblait vouloir déposer plainte eclaircir la situation avec son ami sénégalais. En vain. Je pense que il y a des non dits de chaque côté. A mon avis c'est un dossier classé. Bien classé .
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (15:45 PM)
    Mon pére je suis désolé mais Mickey a dit que grand pere et camarades étaient trés privilégiés avec un dessert garantit aprés chaque repas. Et parait -il que le menu de ce dessert était de la cola ou du tabac . Voilà mon pére ce que Boule de Graisse, Prefet de Marianne au Djoloff pense de cette affaire de tirailleurs.

    Mon pére le destinataire de votre lettre est celui là meme qui est allé pleurer pour oncle Charli par déférence à ses grand parents gaullois alors qu'aucune émotion ne dégage de son visage lorsqu'il lui arrive , difficilement et pour les besoins exceptionnelle d'une symbolique eveneventielle(une fois l'an), de se rendre au cimetiere où les quelques restes de nos braves tirailleurs sont mis sous terre à Thiaroye.

    Mon pere, Boule Graisse, et destinataire de ta lettre, est celui là meme qui est en train de nous livrer poings et pieds liés à Dame Marianne en guise de fidélité et loyauté au Bleu-Blanc-Rouge (son jeu de couleurs preferées).

    Mon pere s'il t'arrive de voir Grand Pere en reve, dites lui que jusqu'à ce jour, lui et ses compagnons sont morts pour rien car le sang versé pour les Gaullois n'a d'équivalence qu'à un dessert comme la magnifié Boule de Graisse (sourire aux levres devant la press nationale et internationale) et non UNE l'INDEPENDANCE comme ils le croyaient.

    Mon pére prenez votre mal en patience Fevrier 2019 est à coté...et les notions de dignité, patriotisme, respect de la parole donnée...retrouveront leurs sens. Senegal Rek

     :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (16:41 PM)
    ARRETONS DE PLEURER ET PRENONS LES CHOSES EN MAINS Y A N A MARRE DE VICTIMISATION BANDES DE PLEUREUSES
    Auteur

    Rectification

    En Novembre, 2018 (17:53 PM)
    Il faut faire comprendre à la communauté que le terme "tirailleur sénégalais" englobe tous les soldats mobilisés de force de toute l'AOF (Afrique Occidentale Française), par le fait qu'ils embarquaient depuis le port de Dakar, donc ce ne sont pas que des sénégalais comme beaucoup le pensent-
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (17:53 PM)
    Con estos comentarios, voy a dar la !!rason!! A los europeos_ nosotros los africanos somos !idiotas! El ciblisacion no sea echo para el hombre africano.jajajajaja
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (18:22 PM)
    Les pays les plus racistes .

    1-- maroco . 2 - india --3 china ..-4 algeria ---5 tunisia --6 russia -7- usa ---8 france....9 -germany---10
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (18:23 PM)
    Je ne pas que la femme ou la victime puisse donner cette version.
    Auteur

    Siley

    En Novembre, 2018 (19:00 PM)
    Nos plus grands bourreaux d'hier sont nos principaux partenaires aujourdhui, ils sont riches, nous sommes pauvres, nous continuons a faire vivre leur langue et modèle politique. Avec ça on veut s'epanouir????

    L'auteur de cet article devrait avoir honte. Il ne faut rien demander à la france. Il faut que nous même honorons nos morts.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (19:20 PM)
    Certains tirailleurs d'origine sénégalaise revenus de la guerre sont rentrés chez eux sans rien réclamer à la France, sur "ndigueul" de leur marqbout qui les avait fait incorporer de forces et qui leur avait enjoint de ne réclamer aucune rétribution, y compris des inva lides et des familles de ceux qui sont tombés sur le champ de bataille.

    La France devrait pouvoir régulariser toutes ces situations. Les archives existent encore.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (19:46 PM)
    Et il s'agit bien des combattants de la guerre 14/18.

    Poste 11.
    Auteur

    El Buo Africano

    En Novembre, 2018 (20:33 PM)
    El mundo tiene la razon de odiar a los africanos subsahara (politicamente) la "razon" ?como una persona pide su independencia lo consigue y despues persigue a la persona que acaba de darte lo que queria?? Yo os voy decir porque el mundo nos odia porque no tenemos (orguos) y .
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (23:41 PM)
    Bizarre. Comme si les pays d'Afrique du Nord n'étaient pas des colonies françaises, en même temps que certains pays sud-saharienne !

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email