Mercredi 06 Décembre, 2023 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

Migrations: deux Tunisiens morts dont un bébé dans un naufrage

Single Post
Migrations: deux Tunisiens morts dont un bébé dans un naufrage
Un jeune Tunisien et un bébé ont péri et cinq autres Tunisiens sont portés disparus après un nouveau naufrage d'une embarcation transportant des candidats à l'émigration en Europe, a-t-on appris de sources officielles samedi.

Le drame "s'est produit à 2H00 (1H00 GMT) à 120 mètres de la plage", près de Gabès (sud-est), a indiqué la garde nationale dans un communiqué, précisant que 13 personnes ont été sauvées sur "les 20 occupants du bateau".

La recherche d'éventuels survivants se poursuivaient samedi, selon la même source, dans le vaste Golfe de Gabès, caractérisé par de forts courants marins.

"Deux corps ont été repêchés, celui d'un jeune de 20 ans et l'autre d'un bébé", dont les parents ont survécu, a précisé la garde nationale, en annonçant l'ouverture d'une enquête judiciaire sur "les circonstances" du drame.

L'embarcation venait de sortir de Gabès quand les occupants ont vu un chalutier qu'ils ont pris pour un bateau de la garde nationale. Ils ont alors cherché à faire demi-tour, selon des témoignages de pêcheurs à des journalistes locaux. Ils ont fait une fausse manoeuvre et le bateau s'est retourné, le bébé restant coincé dans les filets sur le pont, selon ces témoins.

Plus de 1.800 personnes, plus du double de l'an passé, selon l'Organisation internationale des migrations (OIM), ont péri depuis janvier dans des naufrages en Méditerranée centrale (entre Afrique du nord et Italie), la route migratoire la plus meurtrière au monde.

Le dernier naufrage connu au large de la Tunisie a fait 11 morts et 44 disparus parmi des migrants originaires d'Afrique subsaharienne, qui étaient partis des environs de Sfax (centre-est), ont annoncé des sources judiciaires le 7 août.

- Epicentre des traversées -

Cette ville portuaire est cette année l'épicentre des tentatives de traversées de la Méditerranée au départ des côtes tunisiennes, distantes, à leur point le plus proche, d'environ 130 kilomètres de l'île italienne de Lampedusa.

Les départs de migrants africains ont connu une accélération après un discours en février du président tunisien Kais Saied dénonçant l'arrivée de "hordes de migrants" clandestins venus, selon lui, "changer la composition démographique" de son pays.

En juillet, beaucoup d'autres ont tenté la traversée après que des centaines d'Africains ont été chassés de Sfax, à la suite de la mort d'un Tunisien le 3 juillet dans une rixe entre migrants et habitants.

Plus de 2.000 autres Africains ont été au même moment "expulsés" par les forces de sécurité vers des zones désertiques et inhabitées aux frontières avec Libye, à l'est, et Algérie, à l'ouest, selon des sources humanitaires à l'AFP. Un total de 27 personnes sont mortes dans le désert tuniso-libyen, et 73 autres sont portées disparues, selon ces sources.

Plus de 95.000 migrants sont arrivés depuis le début de l'année en Italie, selon Rome, plus du double de la même période de 2022, en provenance de Tunisie et de Libye.

Sur les six premiers mois de l'année, la garde nationale tunisienne a intercepté plus de 34.000 migrants, essentiellement des Africains, près de quatre fois plus qu'un an plus tôt.

Depuis début août, "en seulement 10 jours", les unités basées à Sfax ont intercepté ou secouru environ "3.000 migrants dont 90% de Subsahariens et 10% de Tunisiens", a indiqué jeudi le commandant Mouhamed Borhen Chamtouri, à une équipe de l'AFP embarquée sur une vedette de la garde nationale.

Des milliers de Tunisiens prennent la mer chaque année à la recherche d'une vie meilleure en Europe. Ils représentent depuis début 2023 la quatrième nationalité parmi les migrants débarqués en Italie, derrière les Ivoiriens, les Guinéens et les Egyptiens. Cependant, les arrivées de Tunisiens ont reculé de 25% sur un an avec 7.121 migrants depuis le début de l'année, selon le ministère de l'Intérieur italien.

La Tunisie, plongée dans une crise financière, est aussi marquée par de fortes tensions politiques depuis le coup de force par lequel le président Saied s'est emparé de tous les pouvoirs le 25 juillet 2021. Une vingtaine d'opposants ont été emprisonnés depuis février.

AFP


2 Commentaires

  1. Auteur

    En Août, 2023 (19:33 PM)
    Si tu es satisfait du combat que Aliou Sané de y en marre mène et tu penses que ce combat est juste, pourquoi tu ne le rejoins pas dans cela. Tu es un homme comme lui non ? Vous restez dans le confort de vos salons, à côté de vos épouses qui vous préparent le yassa mouton de Atépa, vous font du attaya nar, vous convolez avec elles en bonne sieste dominicale et vous encouragez des diola bêtes comme Ousmane Sonko, Guy Marius Sagna, Aliou Sané et consort dans des b.tises qui les envoient en prison. Après, vous cotisez pour payer leur loyer ou baptiser leurs enfants hors mariage chez Diouma Dieng.  Vraiment ces cons de diola doivent revoir leur comportement. Ils font honte. Les enfants des autres femmes travaillent, s'achètent des maisons et voitures, éduquent leurs enfants et vous vous êtes là en train de faire le rigolo de téméraire comme si vos mamans ont mis au monde des singes. On vous pousse à la b.tise avec des phrases du genre "diola yi ay guerriers lagnou". Pourquoi les autres ne viennent pas faire comme vous si c'était un comportement valorisant ? Si c'était de l'argent à gagner, les diolas sont les derniers à arriver mais si c'est pour des conn.ries, ils sont les premiers. Les autres rient de vous et vous prennent pour un peuple minable qui est fait pour jouer les rôles de guignols. Réveillez-vous, il est temps. Cette histoire de Sonko doit vous parler. Ils l'ont poussé jusque dans le trou avant de lui tourner le dos. C'est parce qu'il est bête. Voilà que Alioune Tine manœuvre pour que Aliou Sané soit promu chez les activistes juste pour mieux le tenir et utiliser sa témérité de diola dans le combat. J'ai le cœur meurtri car je suis Diédhiou, asseumpoul Goudiaby. Indié adiamatt nain mouyou. Néné, oukata ékanay nain wola oubadiouta bouyegueutt. Dji ling lo.
    Top Banner
  2. Auteur

    En Août, 2023 (10:56 AM)
    Ah bon, ils embarquent aussi dans les pirogues ?

    je croyais que seul les Africains le faisaient !!
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email