Samedi 16 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

PROPOS DE MACKY SALL SUR LES MARABOUTS : Hadji Ndiaye et Mbaye « Pekh» politisent le « Kazu Rajab», Me Alioune Badara Cissé les recadre

Single Post
PROPOS DE MACKY SALL SUR LES MARABOUTS : Hadji Ndiaye et Mbaye « Pekh» politisent le « Kazu Rajab», Me Alioune Badara Cissé les recadre

TOUBA - Les propos de Macky Sall qualifiant les marabouts de «simples citoyens» est toujours resté au travers de la gorge de certains «talibés». Réagissant au nom du Comité d’organisation du «Kazu Rajab», lors de la cérémonie officielle clôturant le Magal, un valet de la famille de Serigne Fallou s’en est vivement pris à la délégation officielle conduite par Me Alioune Badara Cissé, ministre des Affaires étrangères. 

Invité à se prononcer sur les relations entre le temporel et le spirituel, El Hadji Ndiaye n’a pas mis de gants pour fustiger le manque de considération dont seraient victimes les chefs religieux, depuis l’arrivée de Macky Sall au pouvoir. Sans citer de nom, il dira : «L’actuel Président n’est pas plus intelligent, ni plus âgé, ni plus diplômé que les autres Sénégalais. Pourtant, ils lui ont confié leur destinée». Le conférencier d’ajouter : «Qu’il sache que les marabouts de la Communauté mouride jouissent d’une autonomie totale et n’ont besoin de l’aide de personne. Ils ne seront jamais mis sur le même pied que les autres personnes du fait de leur statut de guide, ils resteront jusqu’à la fin de l’humanité des références». Galvanisé par Abdoulaye Mbaye «Pekh» qui, durant toute la cérémonie, a chanté les louanges de Me Wade, El Hadji Ndiaye de poursuivre de plus belle ses attaques. «Si des leaders politiques prennent référence sur des groupes, comme 'Y en a en marre', laissant de côté des religieux bien éduqués, c’est le monde à l’envers. Mais, rien ne pourra détourner Touba de son chemin». L’invité-surprise de rappeler devant des «talibés» en transe : «La campagne électorale pour l’élection du président de la République a servi de tribune pour toutes sortes de dérives. Des médias ont été manipulés afin qu’ils exercent la pression sur la Communauté mouride en mettant en garde les religieux contre tout 'Ndingël', en faveur de Wade, mais qu’ils se tiennent pour dit : un 'Ndingël', le jour où le Khalife sentira la nécessité de donner un 'Ndingël', il le fera, et le destinataire sortira victorieux». 

 

Serigne Abdou Fatah se démarque des propos d'El Hadji Ndiaye 

Prenant la parole au nom du gouvernement, la réplique de Me Alioune Badara Cissé, accompagné de l’imam Mbaye Niang et du maire de Thiès, Idrissa Seck, ne s’est pas fait attendre. «La famille de Serigne Fallou est un passage obligé pour Macky Sall avant d’entrer à Touba. J’en veux pour preuve les nombreuses tournées qu’il a eu à faire avant son accession à la magistrature suprême. Il n’est jamais venu à Touba, sans rendre visite à la famille de Serigne Fallou», a indiqué Me Cissé. Avant de renchérir : «Juste après le décès de Serigne Saliou, Macky Sall est revenu le lendemain pour faire acte d’allégeance auprès de Serigne Bara Fallilou Mbacké. D’ailleurs, lorsque que l’ancien régime avait confisqué son passeport, alors qu’il voulait se rendre à l’investiture d’Obama aux Usa, c’est Serigne Abdou Fatah, le porte-parole de la famille de Serigne Fallou qui est intervenu auprès des autorités afin que Macky Sall puisse voyager. Il vient aussi d’investir son fils tête de liste départementale de 'Benno bokk yakaar'». Sur sa lancée, le chef de la diplomatie sénégalaise de souligner qu'«une personne pareille ne saurait manquer de considération à des guides religieux. Ce n'est pas de sa nature, il sait que là où il est, aujourd’hui, Touba et les autres foyers religieux y ont joué un grand rôle. Il ne fait rien sans l’aval du Khalife général qui est son marabout. Il va poursuivre les chantiers de Touba et va faire de la ville une Communauté rurale spéciale». Serigne Abdou Fatah, porte-parole de la famille de Serigne Fallou, dernière personne à prendre la parole, s'est démarqué des propos tenus par El Hadji Ndiaye et Mbaye «Pekh», accusant indirectement le Président Macky Sall de manquer de considération aux chefs religieux. «Les promesses du gouvernement ont été réalisées à 100%, et nous remercions le Président Macky Sall qui n’a ménagé aucun effort pour la réussite du Magal de Serigne Fallou, de même que l’ensemble des chefs de services régionaux à leur tête le gouverneur et le préfet du département».



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email