Dimanche 25 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Spécial 8 mars : Ces femmes qui font des métiers d

Single Post
Spécial 8 mars : Ces femmes qui font des métiers d

L'univers mâle s'ouvre de plus en plus aux Sénégalaises. Mécanicienne, ingénieur, taxiwoman, gardienne, policière... elles sont nombreuses aujourd'hui à boxer dans la même catégorie que les hommes. Reportage.

 

Les Sénégalaises ne militent pas que pour la parité. Aujourd'hui, elles sont nombreuses à travailler pour l'égalité professionnelle. Taxiwomen, mécanicienne, ingénieur, camionneuse, elles sont nombreuses à investir des métiers jusqu'ici exclusivement masculins.  Petit tour au garage mécanique «Femme-auto», sis à Liberté VI Extension.

Madame Bangoura, 34 ans, née Anna Guèye, est l’assistante technique dudit garage. Mère de famille, ce petit bout de femme, a blanchi sous le harnais au bataillon des matériels militaires du Sénégal. Diplômée d’un Cat 1 et 2, elle a intégré ce garage de 20 employés dont 8 femmes, en août 2008, à la suite d’une demande d’emploi. Vêtue d'une combinaison dont il est difficile de reconnaitre les couleurs à cause de la noirceur, Anna, comme l'appelle les intimes, a fait de son travail une religion. Casquette bien vissée sur la tête, elle avoue sa passion pour les "trucs d'hommes" depuis le bas âge. Petite, elle apprend à bricoler auprès de son frère ainé alors mécanicien. Très vite, elle est prise par le virus et décide plus tard d'en faire son gagne-pain. Malgré les difficultés rencontrés et les préjugés sur ce "genre de métiers", Anna ne se décourage pas pour autant. Le plus important pour elle, reste sa passion pour le métier. Et surtout, de ne pas tendre la main. Car, pense-t-elle, il n’y a plus de métier exclusivement réservé aux hommes ou aux femmes. La mécanicienne se dit convaincu que tout ce que l’homme peut faire, la femme en a la capacité aussi.

C'est à l'âge de 12 ans que la jeune femme a arrêté ses études après avoir obtenu son Certificat de fin d’études élémentaires (Cfee), pour se consacrer à ce métier. Native de Mont Rolland (Thiès) , la jeune dame, qui se dit femme au foyer accompli, a le soutien de son époux.

Tout sauf Imam

Khady Diatta, plus connue sous le nom de Madame Badji, est aussi une mécanicienne au niveau du garage «Femme-auto». Abondant dans le même sens que sa collègue Anna Guèye, Khady n’est pas le genre de femme qui pense que la mécanique est un métier d’homme. Pour elle, les femmes peuvent faire tous les métiers sauf la profession d’imam. Et avec l’évolution du monde, il n’y a plus de métiers réservés à un sexe. De l’avis de la jeune mécanicienne, beaucoup de femmes ont intégré le métier à cause de l’évolution de la société et de la technologie. Comme Anna, Khady est aussi une passionnée de la mécanique. Elle dit avoir appris le métier au Centre de formation professionnelle Sénégal-Japon, où elle a obtenu son Brevet de technicien industriel (BTI) en 2009. Spécialisée en mécanique auto, Khady est fière de son métier et le pratique depuis 7 ans sans aucune gène. Khady, mère de trois (3) enfants, la trentaine bien sonnée, travaille depuis 4 ans dans le garage. Son mari, enseignant en électromécanique au Centre de formation Sénégal-Japon, le soutient.

«Il n’y a pas de sot métier»

A l’opposé de Khady et Anna, Rokhaya Ndiaye, quant à elle, a choisi d’être taxi-sister par manque de possibilité. Rencontrée au centre-ville, la jeune mère, avec un visage serein et respectueux, n’aime point croiser les bras et attendre un emploi. Diplômée d’un Baccalauréat de série L, elle dit avoir mis un terme à ses études par manque de moyens car elle est un soutien de famille. Après avoir tapé à toutes les portes en vain, elle a décidé d’embrasser ce métier. A l'instar de Khady et Anna, Rokhaya ne croit pas à des métiers réservés à un sexe. Sa conviction est qu’il n’y a pas de sot métier. Taille moyenne avec un teint dépigmenté, cette habitante du quartier populaire de Pikine se dit fière d’exercer le métier de taxi-sister, en dépit des nombreuses difficultés qui plombent leur travail. Chaque matin à 8 heures, Rokhaya roule, après avoir fini son travail de ménagère. A 13 heures, elle marque une pause pour servir à manger aux enfants avant de reprendre à 15 heures pour finir à 20 heures.

Trouvée dans une station service de la place, située sur l’Avenue Bourguiba, A.D ( nom d'emprunt), pompiste, pratique cette profession depuis bientôt un an. Le regard méfiant (car elle a peur de parler à la presse sans l’autorisation de son patron), elle croit que l'avenir de ce métier se trouve entre les mains des femmes. Car, estime-t-elle, la gente féminine attire plus la clientèle que les hommes.

Femme ingénieure

Thérèse Mendy est aussi une de ces femmes qui sortent de l'ordinaire.  Célibataire, elle est stagiaire en qualité de superviseur de chantier dans une entreprise de Bâtiment et travaux public (Btp) de la place. Thérèse dit être une passionnée de génie civil depuis son jeune âge. Trouvée dans son chantier à l’unité 9 de Keur Massar, la jeune femme, veut encourager les femmes à s'investir dans la profession pour bousculer les préjugés.

Un sociologue de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar explique cette tendance des femmes à embrasser les métiers jusqu'ici dévolus aux femmes s'explique par le fait que «le monde évolue d’une manière rapide”. “Avec le développement de la technologie, les femmes veulent faire tout ce que les hommes faisaient. A cela, s’ajoute le chômage. De nos jours, c’est seulement la fonction d’imam que la femme ne peut pas faire. Je pense qu’il n’existe plus de métiers réservés uniquement à un sexe en dehors de diriger une prière», a-t-il soutenu.

Article_similaires

12 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (20:00 PM)
    en quoi conduire un taxi est un metier dhommes ? le senegal est vraiment en retard
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2016 (20:35 PM)
      le problème ce sont ces dounkh qui font un métier de femmes. mais les femmes qui font un métier d'hommes gnome ay diambar lagne
    • Auteur

      Féminisme,sexisme,stop!

      En Mars, 2016 (21:09 PM)
      féminisme,sexisme,stop!
      l'égalité des sexes! rien que le sens de cette phrase prouve que les sexes ne seront jamais égaux à moins que vous vous amusez un jour à couper le sexe des hommes tapettes et vulnérables !
      "gueum lén yallah té dédiou sén keur yi " au maximum! rien ne vous empêche de travailler mais que cela soit fait dans les normes saines et prédéfinies en l'islam que vous ne cherchez jamais à connaître et à intégrer...et d'ailleurs la plupart du temps les problèmes commencent dès que la femme commence à travailler et qd l'homme ne veut plus faire ses devoirs sous prétexte du travail de sa femme qui doit participer alors que dans tous les cas de figures ces devoirs lui incombe à lui et à lui seul...ce que bcp d'homme ignorent !
      les enfants ont aussi besoin de votre temps complet auprès d'eux pour leur éducation vous les mères. vous ne cesserez de demander des droits tant que perdurera la nature des choses que dieu a établies: l'homme doit nourrir, logé et vêtir sa femme et la femme doit veiller à l'éducation et à l'épanouissement de la famille dans la demeure de son mari! hadith: "le meilleur d'entre vous (les hommes) est celui qui est meilleur envers sa famille"
      que dieu guide les hommes qui ont assez négligé leur devoir et qui sans s'en rendre compte plongent les femmes au féminisme et à l'éloignement des préceptes de l'islam, religion de clémence pour la femme,de bonheur et de concorde!
    • Auteur

      Paule

      En Mars, 2016 (21:35 PM)
      dounkh mome oumaté rek kou gnou diégué do moussa am lo beug. sobé rek ces vielles p... en caftan toujours au milieu des dames. gnak diom assumé(e)s
  2. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (20:38 PM)
    Bravo Anna! Keep up the good work.
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (21:05 PM)
    Auteur

    Féminisme,sexisme,stop!

    En Mars, 2016 (21:10 PM)
    Féminisme,Sexisme,Stop!

    L'égalité des sexes! rien que le sens de cette phrase prouve que les sexes ne seront jamais égaux à moins que vous vous amusez un jour à couper le sexe des hommes tapettes et vulnérables !

    "Gueum lén yallah té dédiou sén keur yi " au maximum! Rien ne vous empêche de travailler mais que cela soit fait dans les normes saines et prédéfinies en l'islam que vous ne cherchez jamais à connaître et à intégrer...Et d'ailleurs la plupart du temps les problèmes commencent dès que la femme commence à travailler et qd l'homme ne veut plus faire ses devoirs sous prétexte du travail de sa femme qui doit participer alors que dans tous les cas de figures ces devoirs lui incombe à lui et à lui seul...ce que bcp d'homme ignorent !

    Les enfants ont aussi besoin de votre temps complet auprès d'eux pour leur éducation vous les mères. Vous ne cesserez de demander des droits tant que perdurera la nature des choses que Dieu a établies: l'homme doit nourrir, logé et vêtir sa femme et la femme doit veiller à l'éducation et à l'épanouissement de la famille dans la demeure de son mari! hadith: "le meilleur d'entre vous (les hommes) est celui qui est meilleur envers sa famille"

    Que Dieu guide les hommes qui ont assez négligé leur devoir et qui sans s'en rendre compte plongent les femmes au féminisme et à l'éloignement des préceptes de l'islam, religion de clémence pour la femme,de bonheur et de concorde!
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (21:22 PM)
    Sénégal - Référendum : Amsatou Sow Sidibé pour le boycott



    La présidente du Parti Car/Leneen a invité les populations, dans le cadre de la journée du 8 mars réservée à la femme à boycotter le référendum prévu le 20 mars prochain. Dénonçant le non-respect de la parole donnée, Amsatou Sow Sidibé estime qu'il n'est pas encore trop tard pour le chef de l'Etat Macky Sall de réduire son mandat en cours en passant par une loi expressément rétroactive.



    "La montagne a accouché d'une souris", a déploré Mme Sidibé qui croit dur comme fer qu'il est encore possible de réduire le mandat en cours. La spécialiste du Droit privé estime, que c'est simple si le Président veut honorer son engagement car le principe de non-rétroactivité des lois a des exceptions. "Parmi celles-ci, figurent les lois déclarées expressément rétroactives qui s'appliquent aux situations passées. Elles résultent d'une volonté politique traduite en volonté juridique", renseigne-t-elle.







    Aussi, a-t-elle décidé d'appeler au boycott du prochain référendum. Car, à l'en croire, cette consultation n'a pas été expliquée au peuple. Elle demande donc au chef de l'Etat de reporter le scrutin jusqu'à une date ultérieure pour mieux partager le projet avec les Sénégalais. "C'est un forcing. Nous lançons un appel au président de la République de reporter le référendum car ce n'est pas un vote utile", martèle-t-elle. En effet, elle considère, comme beaucoup d'autres acteurs politiques, qu'à l'exception de la réduction du mandat présidentiel, tous les autres points du projet peuvent être adoptés par voie parlementaire.

    Auteur

    Pierre Ndir

    En Mars, 2016 (21:31 PM)
    Bonne fête du 8 Mars aux hommes "infirmière" ou "secrétaire" (pas général ni exécutif).
    Auteur

    @ Monsieur Adama Marie-claire

    En Mars, 2016 (21:42 PM)
    Bonne fête du 8 Mars Monsieur Linguère Marie-Claire Dibor Ndiamé Déguène!
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (21:47 PM)
    Sénégal - Référendum : Amsatou Sow Sidibé pour le boycott



    La présidente du Parti Car/Leneen a invité les populations, dans le cadre de la journée du 8 mars réservée à la femme à boycotter le référendum prévu le 20 mars prochain. Dénonçant le non-respect de la parole donnée, Amsatou Sow Sidibé estime qu'il n'est pas encore trop tard pour le chef de l'Etat Macky Sall de réduire son mandat en cours en passant par une loi expressément rétroactive.



    "La montagne a accouché d'une souris", a déploré Mme Sidibé qui croit dur comme fer qu'il est encore possible de réduire le mandat en cours. La spécialiste du Droit privé estime, que c'est simple si le Président veut honorer son engagement car le principe de non-rétroactivité des lois a des exceptions. "Parmi celles-ci, figurent les lois déclarées expressément rétroactives qui s'appliquent aux situations passées. Elles résultent d'une volonté politique traduite en volonté juridique", renseigne-t-elle.







    Aussi, a-t-elle décidé d'appeler au boycott du prochain référendum. Car, à l'en croire, cette consultation n'a pas été expliquée au peuple. Elle demande donc au chef de l'Etat de reporter le scrutin jusqu'à une date ultérieure pour mieux partager le projet avec les Sénégalais. "C'est un forcing. Nous lançons un appel au président de la République de reporter le référendum car ce n'est pas un vote utile", martèle-t-elle. En effet, elle considère, comme beaucoup d'autres acteurs politiques, qu'à l'exception de la réduction du mandat présidentiel, tous les autres points du projet peuvent être adoptés par voie parlementaire.

    Auteur

    Senegalaise

    En Mars, 2016 (22:22 PM)
    Bonne fete de la femme a toutes ces femmes qui chaque jours se battent contre les discriminations. Ces femmes d'agriculteurs, de maison de pécheurs des marchés qui se lévent a 4h du matin pour aller vendre leur poisson, Une penséé a celle de Pikine. Elles font un travail difficile, souhaitons leurs une meilleurs et longue vie. ( Oublions ces fausses rumeurs concernant la famille des WADE, sans preuves il n'ya que des fausses preuves, pendant la capmagne de Macky c'etaitt le meme discours on y croyait jusqu'à ce que les preuves n'ont jamais apparus.

    Macky votre appartement en amerique ne compte pas ?! Ou avez vous trouverez tous ces milliards ? distribué votre argent aux palais comme des mouchoirs Monsieur la Honte du pays ! Breff' Bonne fetes Mesdames
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (23:20 PM)
    Am na gaure youye diay fondé!!!! Sénégal mo neekh rek.
    Auteur

    Soul

    En Mars, 2016 (00:18 AM)
    Poème: Vaillantes femmes d'Afrique



    Ô infatigables battantes

    Ô éternelles combattantes

    Qui tète de vous, a dans le sang

    De quoi être au premier rang

    Vous transmettez le sens de l’effort

    Et l’ardeur qui fait fi de tout inconfort

    La savane si hostile en est témoin

    Elle qui a voulu vous tenir dans le besoin

    La forêt qu’elle soit dense ou sauvage

    Fait l’écho de votre légendaire courage

    Même le Djoliba, fleuve millénaire

    Dit de vous : Femmes téméraires

    Femmes d’Afrique, femmes fières

    Femme noires, femme guerrières

    Des bords de la Seine à celle de la Tamise

    Votre rage au travail est toujours de mise

    Et votre fierté toujours portée en flambeau

    Fait de vous, notre vivant drapeau

    Auteur

    Novotel

    En Mars, 2016 (12:19 PM)
    Maman Taxi

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR