Dimanche 14 Août, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Tabaski 2022 : dix raisons de ne pas craindre une pénurie de moutons

Single Post
Vers une pénurie de moutons pour la Tabaski
Le gouvernement est formel : le marché sénégalais sera bien approvisionné en béliers pour la fête de cette année. Il mise sur une série de mesures prises en ce sens. 

Les besoins du Sénégal en moutons de Tabaski sont évalués à 810 000 têtes dont 260 000 pour la région de Dakar. L’embargo contre le Mali, d’où partaient 350 000 à 400 000 bêtes, fait craindre une pénurie de ruminants pour la fête qui sera célébrée dans le pays le 10 juillet prochain, selon les prévisions de la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACOC).

La situation est aggravée par la hausse du prix de l’aliment de bétail à cause notamment de la guerre en Ukraine. Un éleveur établi à Louga confiait récemment à Seneweb que le sac qui coûtait 9 000 francs CFA s’échange aujourd’hui contre 14 500. 

Face à ces craintes, l’Etat a pris une série de mesures destinées à garantir la disponibilité des moutons pour toutes les bourses. Ce dispositif rend optimiste le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aly Saleh Diop. Lors du dernier épisode des face-à-face bimensuels du gouvernement avec la presse, jeudi 23 juin, il s’est montré formel : les bêtes seront disponibles en quantité, en qualité et à des prix accessibles.

Voici dix raisons de lui accorder du crédit.  
   
1. Des marchés et points de vente
Pour assurer un approvisionnement correct du marché sénégalais, le gouvernement a organisé l’occupation du territoire national par les vendeurs. Ainsi, à la date du 20 juin, le ministère de l’Elevage et des Productions animales a recensé 205 marchés et points de vente au niveau de toutes les régions du Sénégal. Une façon de rendre les moutons accessibles à tous. 

2. Déjà un surplus de 13 350 têtes
Toujours selon les chiffres du ministère de l’Elevage et des Productions animales, arrêtés à la date du 20 juin, le Sénégal enregistre déjà un surplus par rapport à l’année dernière à moins d’un mois de la Tabaski. Les services de la tutelle ont recensé 376 401 têtes contre 363 051 en 2021, soit un dépassement relatif de 13 350 bêtes. Même la courbe des moutons en provenance de l’étranger suit la même trajectoire ascendante. En effet, 85 477 béliers ont été enregistrés au niveau des postes de contrôle de l’entrée du bétail contre 83 558 l’année dernière à la même période, soit 1900 de plus.
 
3. Surplus et Covid-19
L’autre raison qui doit pousser à ne pas craindre une pénurie, tient au fait que chaque année, les vendeurs peinent à écouler leur stocks. «En 2021, après avoir dressé le bilan, on s’est retrouvé avec un surplus de 17%, et en 2020, plus de 15% de la demande étaient restés invendus», signale un cadre du ministère de l’Elevage contacté par Seneweb. Sans compter, signale notre source, que malgré les restrictions liées à la Covid-19 durant cette période, «le Sénégal avait réussi à assurer un correct approvisionnement du marché en moutons en 2020 et en 2021».

4. La lettre circulaire du 22 avril
Dans une lettre circulaire datée du 22 avril, soit un peu moins de trois mois avant la Tabaski, le Président Macky Sall demande aux ministères concernés d’assouplir les contrôles du convoyage des moutons et d’exonérer de droits et taxes le bétail destiné à approvisionner le marché sénégalais pour les besoins de la fête. Ces facilités doivent durer un peu plus de trois mois (11 mai-24 août).

5. Transport : des tarifs consensuels
Pour faciliter le transport des moutons, afin de peser sur les prix de revient des bêtes pour les éleveurs et ainsi, au final, sur les prix de vente, le gouvernement a trouvé un accord avec les transporteurs pour l’adoption de «tarifs concernés». Celui-ci est le résultat de concertations entre la direction des Transports routiers et celle de l’Elevage, d’un côté, et les organisations de transporteurs, d’éleveurs, les vendeurs de moutons et les associations de consommateurs, de l’autre. 
  
6. Les 38 points de vente de Dakar
Dakar absorbe 260 000 moutons, soit plus du quart des besoins du Sénégal (810 000). Pour organiser l’occupation par les vendeurs de la voie publique, le gouverneur de la région est intervenu. Par arrêté, il a désigné 38 points de vente. Lesquels, selon le ministre de l’Elevage des Productions animales, Aly Saleh Diop, seront sécurisés, éclairés, nettoyés au quotidien et dotés de toilettes publiques.  

7. Mobilisation de la police et de la gendarmerie
Le vol de bétail est criminalisé au Sénégal. Il constitue une terreur pour les éleveurs. Et la période de la Tabaski est propice pour les malfaiteurs, qui écument les points de vente, guettant la moindre occasion pour sévir. C’est pour barrer la route aux malfrats que le gouvernement a mobilisé la police et la gendarmerie au niveau des points de vente officiels aussi bien à Dakar que dans les autres régions du pays.  

8. Subvention de l’aliment de bétail
La hausse du prix de l’aliment de bétail, notamment à cause de la guerre en Ukraine, constituait un véritable casse-tête pour les éleveurs, surtout à proximité de la Tabaski. Le gouvernement a décidé de mettre à la disposition de ces derniers 3000 tonnes d’aliment. Lesquelles seront vendues à 5 200 francs CFA le sac de 40 kg, qui coûte en ce moment jusqu’à 14 000 sur le marché. Aly Saleh Diop a annoncé que la livraison du stock débute la semaine prochaine à Dakar, Thiès, Diourbel, Kaolack, Kaffrine, Louga et Saint-Louis. Le ministre espère que cette subvention de l’Etat permettra d’amortir les prix des moutons. 

9. Visite en Mauritanie
Le Mali et la Mauritanie formaient les principaux pays de départ des moutons importés au Sénégal. Bamako subissant les sanctions de la Cedeao, Dakar s’est tourné vers Nouakchott. «Nous attendons 240 000 à 250 000 moutons de la Mauritanie», informe notre source au ministère de l’Elevage et des Productions animales. 
Pour faciliter l’arrivée de ces bêtes, Aly Saleh Diop s’était rendu à Nouakchott début mai. Les modalités d’importations des moutons de la Mauritanie au Sénégal étaient au menu. 

Cette démarche semble porter ses fruits puisque les éleveurs mauritaniens se disent prêts à combler le vide laissé par leurs collègues maliens. «Les sanctions contre le Mali devraient avoir un impact relativement limité sur l’approvisionnement du marché sénégalais pour la Tabaski», avance Hacen Ould Taleb, le président du Groupement national des associations sylvo-agropastoral (GNAP) de la Mauritanie.
Autre motif d’optimisme : «Nous sommes en période de soudure. Des milliers d’éleveurs mauritaniens se trouvent actuellement en transhumance sur le territoire sénégalais avec leurs troupeaux», révèle le vendeur de moutons Djibril Ould Breyzik sur le site Le360afrique.
Il ajoute : «Ce nombre est plus important que les années précédentes du fait de la situation sécuritaire au Mali, pays qui accueillait traditionnellement des dizaines de milliers de transhumants mauritaniens en quête de pâturage. Cela va aider à un meilleur approvisionnement du marché sénégalais pendant la prochaine Tabaski. Cela, d’autant plus que le groupement des éleveurs mauritaniens mène une campagne de sensibilisation dans ce sens.»

10. Financement des opérations Tabaski
L’absence des éleveurs maliens constitue une occasion pour les vendeurs sénégalais de prendre davantage de parts de marché. «Nous savons que les autorités sont en train de tout faire pour éviter un déficit, mais nous aussi on va tout faire pour en tirer profit, au maximum», confesse Moussa, 45 ans, éleveur de moutons laadoum installé dans une ruelle à Hann Maristes.
En plus des vendeurs professionnels, comme Moussa, les opérateurs de circonstance devraient égalelent se frotter les mains. D’autant que l’Etat, à travers le Fonds d’appui à la stabulation (FONSTAB), a mobilisé 1 milliard 054 millions 412 mille 426 francs CFA pour financer les opérations Tabaski. Selon le ministre de l’Elevage et des Productions animales, 520 projets ont été appuyés grâce à ce mécanisme.
De son côté, la Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (DER/FJ) a financé 153 projets de production et de distribution de moutons de Tabaski pour une enveloppe de 317 millions 279 mille 300.



19 Commentaires

  1. Auteur

    En Juin, 2022 (14:18 PM)
    Niooo tayy 
    • Auteur

      1 Million De Moutons à 500mil

      En Juin, 2022 (14:55 PM)
      Parlons plutôt de moutons et  aliment abordables et non pénurie. À Quoi servent une inondation de moutons de luxe, intouchables pour 95% de la population ?  Un retour au bercail rek.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Avis Démocratique D'1 Tabaskia

      En Juin, 2022 (15:03 PM)
      En Sunugaalère, ce n'est plus une question de " pénurie " de moutons qui se pose à des millions de Goorgorlus mais de zéro pouvoir d'achat par rapport à son prix. Les ouvriers, les petits salariés et fonctionnaires , regardez leurs salaires, vous pensez qu'il peuvent acheter , ne serait-ce qu'un " botté " à ...60 000 F, sachant que ce " botté " se vend au prix minimum Inflationniste de 70 000 Fcfa. Bcp de familles défavorisées en fait ne peuvent même plus égorger un mouton pour sacrifier en souvenir religieux à l'acte de Abraham, Béni soit il. D'autres se font prendre en buzz de se faire photographier ou de donner à leur Mara des béliers XXL de 1,500 000 à....3 millions en oubliant le vieux retraité du quartier ou sa pauvre tante de la banlieue ou du village sans ressources, personne ne travaille dans la famille.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Analyste

      En Juin, 2022 (15:09 PM)
      Ainsi, à la date du 20 juin, le ministère de l’Elevage et des Productions animales a recensé 205 marchés et points de vente au niveau de toutes les régions du Sénégal. Une façon de rendre les moutons accessibles à tous.
       Comme ça recensé entraîne accessible. 
      Des Ministrons et des amateurs 
       
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2022 (16:12 PM)
      mane dé 300 000 la am dé begue naci 2 moutons memes mboté sakh bakhna khifouma yap
      je refuse de mettre plus sur un mouton par principe
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Juin, 2022 (14:26 PM)
    Parole du gouvernement! Attendons de voir
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Waye

    En Juin, 2022 (14:28 PM)
    Ce journaliste nous prend pour des demeurés. Rien dans les 10 points n'est rassurant. Les moutons des points de vente existants affichent des prix prohibitifs, très loin de la poche du gorgorlu.  Nous voulons des moutons à des prix abordables.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (14:50 PM)
    j ai 3 femmes donc il me faudrait 3 moutons

    Heureusement que 2 de mes enfants sont en france et et en espagne....j attends avec impatience leur western union car avec ma retraite de  misére c est impossible que j achéte un mouton qui coute au moins 100 mil franc cfa
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2022 (15:00 PM)
      En clair, tu as trois épouses et tu n'arrives pas à assumer financièrement parlant?
      Dis alors que tu as fait une connerie d'être polygame.
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Khoussss

    En Juin, 2022 (14:56 PM)
    Salam mbokk mi.

    Mais pourquoi 3 moutons?

    je n'y comprend rien et la religion ne te l'impose pas.
    Auteur

    Un Ancien

    En Juin, 2022 (15:01 PM)
    Les gens doivent faire attention à leur copine à cette veille de Tabaski

    Eh oui la femme senegalaise est budgétivore lors de cette fete: cheveux naturels,bazin riche 2 tenues pour la journée 2 nouvelles paires de chaussures le salon de coiffure etec......

    c 'est quel goorgolou qui va supporter tous ces frais....

    d ou le MBARANE
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (15:03 PM)
    Dans mon enfance, j'ai connu une période pendant laquelle, au Maroc, le roi Hassan II, commandeur des croyants et descendant du prophète, égorgeait un mouton pour toute une nation. Je m'arrête là!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (15:07 PM)
    Problemes d'argent.Rewmi daffa deme bord.Wasalam
    {comment_ads}
    Auteur

    Minimaliste

    En Juin, 2022 (15:07 PM)
    Chez moi, pas de mouton cette année, ce sera du poulet. Pas d'achat de nouveaux habits, on utilise ceux achetés les années pŕecédentes.

    Contrairement à la plupart des gens, après la fête mon compte bancaire sera positif et sans dette. 😎
    Auteur

    En Juin, 2022 (15:30 PM)
    A l'impossible, nul n'est tenu. Pas assez d'argent pour acheter un mouton, on attend la prochaine fois. Deff lo mane so teudé nélaw
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (15:49 PM)
    Mon ex qui était dans un silence radio depuis septembre à commencer à m'envoyer des messages. Elle veut préparer les fêtes . Elle a la nostalgie de mon porte feuille. Zappé naa ko.

    Les filles sénégalaises sont très opportunistes et matérialistes.

    Éviter les si vous voulez préparer sereinement votre Tabaski mes frères.
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Ngagne

    En Juin, 2022 (16:07 PM)
    La manière de fêter la tabaski au Sénégal me dépasse. Beaucoup de voyeurisme.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ngagne

    En Juin, 2022 (16:17 PM)
    La manière de fêter la tabaski au Sénégal me dépasse. Beaucoup de m'as-tu-vu.
    Auteur

    En Juin, 2022 (17:02 PM)
    l apres midi de Tabaski est l occasion pour les femmes senegalaises de se vendre au plus offrant en faisant des statuts et tiktok.

    Faites beaucoup attention les copains
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (17:29 PM)
    La seule raison et qui est constante moye que Dekeubi daffa Macky.Wasalam
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (17:37 PM)
    ARRETER VOS  MENSONGES VS TRAVAILLEZ  POUR L'APR 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (18:02 PM)
    Il fallait ecrire voila 10 GRANDS MENSONGES pour croire qu'il y aurait pas penurie de moutons pour la tabaski 2022

    Les chiffres avances par ce soit disant ministre de l'elevage Ali Saleh Diop qui porte un nom de nar sont de purs mensonges c'est la methode de gouverner de Macky Sall depuis 2012 le mensonge de faux  chiffres sur tout 

    Le plus petit mouton qui coutait l'annee derniere entre 120000 et 150 000 est aujourd'hui a 240 000 a prendre ou a laisser ce maure menteur de Ali Saleh Diop devrait avoir honte

     
    Auteur

    Galo Ba

    En Juin, 2022 (20:14 PM)
    Le sac de paille d'arachide coûte 5000 FCA à Dakar, c'est à prendre ou à laisser qq soit la qualité du produit. Le kg de 'repasse'' s'echange à 400 F. Faites vous même le calcul pour trouver le prix du sac de 40kg. Avec ça peut on croire à leurs chiffres avancés gratuitement et à leur promesses de subventionner l'aliment de détail?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2022 (20:26 PM)
    non. Seneweb mo nekhh. Tu lis du n'importe quoi. Quand je suis déprimé,  je vais à ce site et lis les commentaires des articles sociaux. Je ne lis pas les insultes des articles politiques. Gayi merci beaucoup. Je suis détendu maintenant. 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email