Vendredi 15 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

Euro 2012 : La Grèce gâche la fête polonaise

Single Post
Euro 2012 : La Grèce gâche la fête polonaise

Deux buts, autant d'exclusions (Papastathopoulos et Szczesny), un but annulé pour la Grèce, des erreurs d'arbitrage et un penalty manqué par Karagounis (superbe arrêt de Tyton, le numéro 2 polonais): le match d'ouverture de l'Euro 2012, entre la Pologne et la Grèce (1-1, mi-temps: 1-0) aura tenu toutes ses promesses. Enthousiastes et poussés par leur public, les Polonais ouvraient la marque via l'inévitable Lewandowski (1-0, 14e assist de Pizszcek). Malgré la perte de leur axe central défensif à cause de la blessure d'A. Papadopoulos et l'exclusion trop sévère de Papastathopoulos (44e), les hommes de Fernando Santos sont tout de même parvenus à recoller au score par Salpigidis (1-1, 51e). Le ton est donné dans cet Euro et ça promet! N'hésitez pas à voir les meilleurs moments du duel grâce à la vidéo postée sous l'article.

1 Le "Borussia Pologne"

Poussée par un public totalement acquis à sa cause, la Pologne, enthousiaste comme jamais, a pris la Grèce à la gorge d'entrée de jeu. Si plusieurs individualités se sont illustrés ce soir (Obraniak, Murawski, Polanski...), force est de constater que le trio du Borussia Dortmund, Piszczek-Blaszczykowski (alias "Kuba")-Lewandoswki, apporte une certaine plus-value du côté polonais. Les automatismes entre les trois hommes forts du double champion d'Allemagne sont bien ancrés. Hélas, les ouailles de Smuda ont craqué physiquement. En seconde mi-temps, ils n'ont quasiment plus rien offert face au réveil grec.

2 Le déclic Salpigidis

Attendu comme titulaire, Salpigidis a finalement pris place sur le banc des remplaçants au grand bonheur de Ninis. Dos au mur, Fernando Santos (le coach de la Grèce) n'a pas hésité à brûler sa dernière carte en faisant monter au jeu son buteur. En 45 minutes de temps, l'attaquant du PAOK a littérallement mis le feu dans la défense polonaise par sa vitesse, son efficacité et ses appels de balle incessants en profondeur. Après avoir inscrit le but égalisateur en "renard des surfaces" (51e), il a également provoqué l'exclusion de Szczesny (penalty loupé par Karagounis). Sans parler de son but annulé (discutable) quelques minutes plus tard. Bref, Salpigidis, c'est l'homme du match de cette rencontre.

3 Un autre rôle pour Wasyl

Cet Euro, c'est également celui de Marcin Wasilewski. Le défenseur du Sporting Anderlecht évolue toutefois dans un autre rôle sous le maillot la Pologne. Comme la place d'arrière droit est parfaitement occupée par Lukasz Piszczek, "Wasyl" joue en défense centrale. Que retenir de sa prestation individuelle? Costaud dans les duels et propre à la relance, le joueur du RSCA a cependant été piégé par Gekas sur le but de Salpigidis (51e). Sa "nouvelle" position pourrait toutefois donner des idées aux Mauves dans un futur proche.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email