Mercredi 08 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Video

[Enquête] Gabegie à la Senelec: La facture de la bamboula

Single Post
[Enquête] Gabegie à la Senelec: La facture de la bamboula

Pour combler un manque à gagner de 12 milliards de francs cfa, une hausse de 6 à 10 % sur le prix de l’électricité a été opérée. Pourtant, une rationalisation des charges budgétivores de la Senelec aurait réduit la facture. Tarifs préférentiels, heures supplémentaires, frais de mission pour le ministère, salaire du régulateur. Senelec est une vraie vache à lait. Seneweb a jeté un coup d’œil dans la ‘’boite noire’’ de la société des lumières.

Il y a de l’électricité dans l’air ! Depuis le 1er décembre 2019, les rues de Dakar et des autres villes du pays grondent de colère suite à la hausse de 6 à 10% sur le prix de l’électricité des ménages déjà durement éprouvés par la cherté de la vie. Si la direction générale de la Société nationale d’électricité  (Senelec) pointe un manque à gagner de 12 milliards enregistré au début du dernier trimestre de 2019 pour justifier cette hausse, qui devait, selon elle, ‘’normalement’’ être fixée à 26%, le collectif Noo Lank indexe les charges (masse salariale et avantages indus) très lourdes que la Senelec répercute sur la facture de ses abonnés, notamment la clientèle domestique.

Avocat de la boîte en 1984 et membre du collectif, Me Masokhna Kane est formel : « il n’y a rien qui puisse justifier cette augmentation ». Au contraire, signale-t-il, « l’électricité devait baisser pour plusieurs raisons ». « Déjà dans le plan Yessal (2016-2020), qui fait partie du Pse, le courant devait nous être vendu entre 60 et 80 francs le kilowattheure (Kwh) avec le mix énergétique. C’était cela l’objectif. Maintenant, on nous demande le double, même plus. Il a été reconnu dans ce même plan Yessal que le courant au Sénégal est l’un des plus chers au monde », martèle le consumériste.

Quant aux motifs avancés par les autorités pour justifier la hausse, ils ont été battus en brèche par les documents même de la Senelec ainsi que ceux de la Commission nationale de régulation de l’électricité (Cnre) qui, de l’avis de Me Kane, « ne régule absolument rien ».

Macky Sall : « la gabegie est aussi à l’origine des maux dont souffre la société » 

Selon lui, le réajustement que la Senelec doit opérer pour combler ce gap aurait dû être fait sur ses propres charges on ne peut plus onéreuses qu’elle répercute sur les factures des Sénégalais. Ces charges ont pour noms : tarifs préférentiels ou gratuité pour certains, heures supplémentaires, frais de mission, fonds d’appui au ministère de l’Energie, entre autres.

Tarif préférentiel et avantages ! Rien que l’évocation de ces termes suscite la colère des employés de la boîte. On se rappelle les menaces ouvertes dont le président de la République, Macky Sall avait fait l’objet par des employés de la Senelec sous le couvert de l’anonymat, en mai 2012.

En effet, recevant les cahiers de doléances des centrales syndicales le 1er mai 2012 au Palais de la République, le président fraichement élu annonçait une batterie de mesures pour mettre fin à ce qu’il appelait « droits illicites acquis ». « Pour faire un diagnostic, il faut oser aller jusqu’au bout des choses », lançait-il à Mademba Sock et aux cadres de la Senelec leur signalant que « la gabegie est aussi à l’origine des maux dont souffre la société d’électricité ».

Tarifs préférentiels : Un quota de 1000 à 1500 Kwh

« La Senelec vit au-dessus de ses moyens et fait du gaspillage tant dans sa gestion que dans certains avantages indus, indiquait-il. Il faut désormais que la société assume ses responsabilités de gestion et que le conseil d’administration assume ses charges », taclait-il.

La réplique ne s’est pas fait attendre. Dans la livraison du journal Le Populaire du 3 mai 2012, des agents sous le couvert de l’anonymat lancent : « nous bénéficions juste de tarifs préférentiels et c’est tout à fait normal. On aimerait bien qu’il (le président de la république) nous dise à quoi il veut faire allusion. Nous l’attendons de pied ferme, qu’il n’essaie surtout pas de toucher à nos avantages ».

Depuis, le Président n’est jamais allé ‘’au bout’’ de sa logique. Les 2 500 employés (après un dégraissage récent de 700 travailleurs avec la mise en place du Woyofal) de la société d’électricité ainsi que certains retraités bénéficient jusqu’ici de tarifs préférentiels qui leur permettent de ne payer que 10% de leur consommation.

« C’est sur la base d’un quota », s’empresse de préciser El Hadji Ibrahima Ndao, ancien DG de la Senelec dans les années 1990 qui ajoute : « du temps où j’étais DG de la Senelec, jusqu’à 1000 kwh, les agents payaient 10% et le tarif normal pour tout dépassement. Maintenant les choses ont peut-être changé ».

Pour une facture de 186 000, un agent de la Senelec paie 18 600 F Cfa

En effet, les choses ont effectivement changé. Car, d’après un autre chef de service à la retraite contacté par Seneweb, ces quotas sont maintenant plafonnés à 1000 kwh pour certains et 1500 kwh pour d’autres. En langage arithmétique : à raison de 124 francs Cfa le Kwh, sur une consommation de 1 500 kwh, soit une facture de 186 000 francs Cfa, les agents de la Senelec paient 18 600 francs Cfa, soit 10%.

Une pratique qui donne libre cours à toutes sortes de trafics, selon Me Massokhna Kane. L’avocat qui a reçu Seneweb dans son cabinet sis à Sicap Mermoz révèle que certains ont même trouvé des moyens de se faire de l’argent avec ce tarif préférentiel. « Ces gens ne paient pas l’électricité comme nous alors qu’ils consomment la même électricité que nous. Et tout cela tombe dans les charges. La Senelec aurait pu donner des avantages en nature mais non. On leur fait bénéficier d’un tarif préférentiel qui ouvre l’appétit à toutes les consommations. D’ailleurs il y en a qui louent leur maison avec électricité. Il y a des spéculations là-dedans », révèle-t-il.

A décharge, un technicien de la Senelec ayant requis l’anonymat signale que contrairement aux administrateurs locaux et certains khalifes généraux des confréries -(les khalifes devaient 186 millions à la Senelec à la date du 14 août 2010, selon le rapport 2010 de la cour des comptes)- qui bénéficient d’une gratuité, les agents de la Senelec qui sont confrontés à des dangers paient l’électricité, même si c’est sur la base d’un tarif préférentiel.

« Un tarif préférentiel, c’est le minimum que la Senelec puisse faire pour ses agents. Aujourd’hui beaucoup d’agents sont morts en intervention, d’autres sont devenus infirmes. Pour votre information, nos primes de risque s’élèvent à 8 mille francs là où d’autres corporations perçoivent 50 mille ou plus », s’offusque-t-il.

La Senelec paie des billets d’avion et des frais de mission au ministère de l’Energie

En réalité, à y voir plus de près, la société d’électricité baigne dans une opacité indescriptible. A en croire Me Kane, la gestion de la Senelec est aux antipodes des règles de transparence. En d’autres termes : « la Senelec, c’est la porte ouverte à tous les abus ». En effet, outre les avantages indus, d’autres irrégularités participent davantage à alourdir les charges. Il s’agit entre autres, d’un fonds d’appui au ministère de l’Energie, tenu dans le secret le plus absolu, ainsi que des enveloppes ‘’Sukkaru koor’’ allant « d’un (1) million à 2,5 millions de francs Cfa ».

« Dans les charges de la Senelec, il y a un fonds de soutien au fonctionnement du ministère de l’Energie et personne ne sait combien de milliards sont injectés dans ce fonds. Et ces charges sont répercutées dans les tarifs. C’est ce que certains appellent ‘’caisse noire’’. C’est un scandale ! Un ministère qui a un budget voté par l’Assemblée nationale, comment on peut prendre dans les caisses de la Senelec pour soi-disant soutenir ce ministère là ? Cela a toujours existé et cela permet de payer des 4x4 à des ministres et n’importe quoi », peste Me Masokhna Kane.

Le rapport 2010 de la cour des comptes semble confirmer l’avocat. Au chapitre de l’utilisation du fonds de préférence de l’électricité créé par le décret n°78-1160 du 11 décembre 1978, l’organe de contrôle relevait que ce fonds a été « dévoyé de son objectif en finançant, en plus de la dotation versée au ministère de l’Energie au titre de l’appui institutionnel (364 millions F Cfa de 2005 à 2008), des dépenses de fonctionnement de ce ministère, notamment l’achat des billets d’avion pour ses agents, le paiement des frais de mission et d’hôtel, le règlement des factures de la Sonatel et le versement de per diem ».


Les salaires du régulateur payés par la Senelec

L’avocat dit détenir tout un dossier sur d’autres dépenses encore plus scandaleuses. « On les appelle enveloppes ‘’Sukeuru Koor’’ », s’indique Me Massokhna Kane, qui informe que cela sert de moyen de corruption. « Il y a des syndicalistes de la boîte à qui on donne ces enveloppes pour qu’ils ne râlent pas, révèle-t-il. Ils ne peuvent pas le nier ».

Plus grave, en plus de ‘’soutenir’’ le ministère, la Senelec assure intégralement le fonctionnement (salaires et avantages) de la Commission de régulation qui, selon Kane, « ne fait qu’exécuter les ordres du ministère et de la Senelec » à la vitesse de l’éclair.

D’ailleurs, pour cette augmentation-ci, souligne Me Kane, « saisie le 19 novembre 2019, la commission s’est réunie le même jour et a pris une décision le même jour ». Une raison supplémentaire, selon lui, pour dissoudre la commission nationale de régulation du secteur de l’électricité (Cnre) qui ne prend pas en compte les intérêts des consommateurs.

Heures supplémentaires et frais de missions indus

Les abus dans les heures supplémentaires font aussi partie des éléments qui alourdissent les charges de la boîte. Dans le rapport 2010 de la cour des comptes, la masse salariale était estimée entre 9 et 10%. Le montant payé aux agents au titre d’heures supplémentaires avait fait sortir de ses gonds l’ancien directeur général, Pape Dieng.

Comme ses prédécesseurs, Dieng s’était frotté aux syndicalistes en 2013 en voulant rationnaliser les heures supplémentaires pour amoindrir les charges. Il révélait que plusieurs travailleurs comptabilisaient 3000 heures supplémentaires par an là où la législation autorise un maximum de 80 heures par mois et 500 heures par an.

« Nous ne touchons à aucun avantage social. Le problème, c’est de se faire payer des heures supplémentaires que l’on n’a pas effectuées et des frais de mission pendant des jours de repos », assurait-il. Tout comme ses prédécesseurs, il s’est heurté au refus catégorique des travailleurs qui tiennent à leurs avantages comme à la prunelle de leurs yeux.

Une gabegie qui a fait bondir les chiffres. En effet, de 18 milliards en 2008, la masse salariale serait à 60 milliards en 2019. Et à l’arrivée, c’est toujours le consommateur qui paye la facture…très salée du reste !

Seneweb a contacté la Senelec depuis plus de deux semaines, via son service de communication. Aucune réponse ne nous est parvenue.

Me Massokhna Kane : « Depuis plus de 10 ans, la Senelec devait être éclatée en 3 sociétés »
Conformément aux conclusions d’une étude réalisée en 2010, la Société nationale d’électricité, considérée comme un grand gouffre à milliards, devait être éclatée. Et l’agenda (2010-2020) qui avait été établi pour aller vers un holding de trois sociétés autonomes, a été rangé dans les tiroirs
.« Depuis plus de 10 ans, la Senelec devait être éclatée. Il y a une étude qui avait été faite du temps d’Abdoulaye Wade en 2009. Cette étude faite par des cabinets internationaux et qui a coûté 2 milliards à l’Etat du Sénégal, avait conclu qu’il faut éclater la Senelec en trois (3) sociétés : une société de patrimoine (production), une société de transport et une société de distribution (en affermage comme avec l’eau). Avec un holding pour tout gérer », renseigne Me Massokhna Kane.
Il ajoute : « A l’époque, le ministre avait même fait un agenda et le processus devait se faire entre 2010 et 2020. Depuis 10 ans, cela n’a pas démarré ». Ce n’est que récemment (moins de deux mois), sur pression du collectif  Noo Lank que « le conseil d’administration s’est réuni pour autoriser cet éclatement ».

liiiiiiiaffaire_de_malade

40 Commentaires

  1. Auteur

    En Février, 2020 (12:55 PM)
    Le problème du Sénégal depuis l'indépendance c'est son administration
    • Auteur

      Deug

      En Février, 2020 (15:35 PM)
      on vient de toucher le vrai problème de la senelec, les tarifs préférentiels des agents c trop
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (21:00 PM)
      ils doivent payer l'électricité comme tout le monde. ils ont des salaires aussi élevés que dans le privé
    • Auteur

      Ancien Ami

      En Février, 2020 (00:16 AM)
      ah je viens de comprendre pourquoi mon ancien ami et frère ne me prenait plus au téléphone et me di sait quand je le voyais qu'il était occupé, il fait même des heures supplémentaires pour achever ses travaux...
  2. Auteur

    En Février, 2020 (13:07 PM)
    Comme rien ne se passera et nous continuerons de boire notre Ataya en commentant le vomissures de Birima...on a les rêves que l'on mérite...
    • Auteur

      L'extremiste

      En Février, 2020 (15:47 PM)
      tu as parfaitement raison. j'en ai marre de toujours devoir argumenter pour vulgariser ce que tout le monde sait, à savoir que nos politiciens volent depuis l'indépendance notre argent et que si nous voulons mettre fin à celà nous devons nous opposer à eux tous avec toutes les armes que celà nécessiterait.
      l'histoire a montré que parfois seule la guerre libére.
    Auteur

    En Février, 2020 (13:24 PM)
    Dirigeants de merde structure de merde pas étonnant hein . qu'on ne se leure pas les gens ont dit faire confiance à ce régime corrompu alors qu'on assume
    Auteur

    En Février, 2020 (13:27 PM)
    Un rapport de 2010 pour parler de la senelec de 2020.

    Auteur

    Bonsoir

    En Février, 2020 (13:29 PM)
    Ça c’est pas une enquête le problème de massaokhna kane c qu’il veut être en mm temps du côté de makhtar cisse( c son ami) en accusant l’état à la place de la senelec et en mm temps du côté des consommateurs c pas possible. De plus il ne comprend pas les vrais enjeux. On nous parle de 2010 alors que le véritable problème c l’augmentation de la masse salaRiale de 2015 a 2018 de 30 à 60 milliards avec un recrutement de 1200 personnes. 30 milliards par an c 15O milliards par 5 ans.
    • Auteur

      Ndene

      En Février, 2020 (14:14 PM)
      en effet c'est bidon. c'est de le gestion de cissé dint'il s'agit. jane cissé t'a payé combien
      bref mauvaise stratégie pour tenter une réhabilitation
    Auteur

    Agent Senelec

    En Février, 2020 (13:36 PM)
    Les tarifs préférentiels sont normaux et normés. Apres les abus c autres choses. Par contre les heures supp avaient été réglés du temps de Pape Dieng. C l’ex futur président qui les a ramené avec une Gabegie notable.
    • Auteur

      Hohi

      En Février, 2020 (18:29 PM)
      tu reouves normal que quelqu"un qui doit payer plus de 150 mille paye 18 mille seulement?
    Auteur

    Babs

    En Février, 2020 (13:38 PM)
    Mais en fait qui dirige vraiment ce pays?
    Auteur

    En Février, 2020 (13:45 PM)
    nous sommes en 2020 et vous nous sortez des frais de voyages de 2008, 2006. il y a une de manipulation tjs jeter la faute au gvnmt de wade.
    Auteur

    Niokor

    En Février, 2020 (14:07 PM)
    Gabegie, combines et corruption. On le sait tous à la Senelec. Il faut un audit indépendant et rapidement. C'est pas les salariés ni leur avantage le problème. Mais plutôt le banditisme et la voracité de l'équipe dirigeante. Surtout Makhtar cissé qui a mis en place un système avec 3 hommes à tous faire, des sourga minables pour tout contrôler pour mieux piller. Il est parti en laissant ces homme à tout faire comme pion à la direction pour continuer à controler et à couvrir ses montages de corruption

    Ce sont eux les voyous pas nous salariés
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (14:12 PM)
      qui sont ces hommes laissés là bas pour couvrir et perpétuer la gabégie. il faut les démasquer pour qu'ils soient hors nuisance
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (18:11 PM)
      bien dit, la gabegie est du fait des dirigeants de la boite. les gens se trompent d'adversaires. il faut auditer la gouvernance de cisse, cela a été catastrophiqu.
    Auteur

    Agent

    En Février, 2020 (14:11 PM)
    Et pendant ce temps, le cadre de la sococim, de la sar etc. perçoivent 3 fois le salaire de celui qui est à la senelec. Dites nous dans quelle boîte la direction ne paye pas les frais de mission. Le tarif préférentiel est contractuel et c'est fait à dessein, senelec ne pourra débaucher aucun agent d'une autre boite si elle n'avait pas proposé certains avantages vu le faible niveau de salaire. Pour les heures supplémentaires, c'est justifié, car la senelec n'a pas la moitié du personnel requis, cela n'empêche la direction se bat corps et âme pour réduire les heures.

    Les sénégalais devraient comprendre que les agents de la boîte sont des patriotes comme tout bon citoyen, mais ils sont des personnes qui ont des charges comme tout le monde, qui ont le mérite d'avoir des avantages comme tout travailleur. Reste à comparer un agent de senelec par rapport à quelqu'un de même grade travaillant dans une grande société de la place et là ça sera logique. Maintenant par rapport au prix de l'électricité, c'est à l'État de définir sa politique énergétique et de fixer les prix
    • Auteur

      Agent Smicard

      En Février, 2020 (15:21 PM)
      pas d'amalgame malhonnete, post " agent senelec". la sococim est une brave boîte privée créée, voilà presque 75 ans. ta boîte senelec est une société nationale pour tous. vu vos salaires presque " indécents" par rapport à l'administration, même à certaines grandes sociétés, pme...il faut pas en faire une vache laitière interne. donc encore, salariés et syndicats très souvent complices de la mal gouvernance de leurs dirigeants.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (14:10 PM)
      quand une boîte est déficitaire il faut réduire les charges rien ne justifie certains avantages à l'heure actuelle
    Auteur

    Senegalien

    En Février, 2020 (14:28 PM)
    Voila un article de presse.

    Mais y'aura pas beaucoup de commentaire ici, si c'etait Ouzin Keita ou Pawlish....

    Nous ne savons même pas ceux que nous voulons
    Auteur

    En Février, 2020 (14:44 PM)
    Macky qui parle de gabegie est le plus grand voleur jamais élu président dans ce pays. C’est bien fait pour les sénégalais. C’est ce que vous méritez, ce peuple n’aime pas les justes et les vertueux. Endurez en silence les gars.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (15:18 PM)
      tu as raison, quand tu es juste et vertueux on te traite d’idiot ou on dit que tu es mou (toyemane)
    Auteur

    Malle

    En Février, 2020 (14:45 PM)
    Dans toutes les diezctions c est pratiquement la meme chose
    Auteur

    Dd

    En Février, 2020 (14:53 PM)
    Pourquoi l'éclairage public est il allumé même en plein soleil à Guediawaye, à Pikine, à Diamniadio, à Thiès ? (là où je suis passé). Parfois depuis des années.
    Auteur

    En Février, 2020 (15:04 PM)
    Tant que le "peuple autoproclamé" ne comprendra pas que nos syndicalistes font partie du problème, on évoluera pas dans les contestation.

    On peut ne pas aimé Magny mais on doit reconnaître qu'il a tout le temps fait un appel du pied au "peuple constataire" pour avoir son soutien dans sa volonté de "moderniser" l'administration.
    Auteur

    En Février, 2020 (15:13 PM)
    On comprend mieux pourquoi les rapports ont tardé à être publiés. Réveillons nous chers compatriotes.
    Auteur

    En Février, 2020 (15:17 PM)
    Merci à Seneweb pour cet article. Vous avez mis le doigt sur le vrai problème de cette boîte. Une fois avec mon locataire nous nous sommes donné rendez-vous à 8h30 à une grande agence Senelec pour résilier son contrat et le remettre à mon nom. Nous avons été reçus 1h plus tard car l'agent en charge prenait son petit déj avec d'autres collègues. Je suppose que cette heure n'a pas été défalquée de son salaire.
    Auteur

    Observateur

    En Février, 2020 (15:23 PM)
    Tout sauf de la rigueur dans ce texte. Un conseil entre musulmans. Ne dire que des choses vraies que vous comprenez. Ne pensez pas que tout ce que vous dites est en perte et profits.
    Auteur

    En Février, 2020 (15:47 PM)
    Ce voeux est dangereux.



    Il cherche à utiliser le Mouvement Nio Lank Nio Bagn pour faire chanter le Ministre de Lenergie.



    Son objectif c est de faire partir des commissaires de la commission de regulation du secteur de l'electricité et avoir un salaire.



    Pourquoi nous sortir en 2020 un rapport de 2010. C est maintenant que tu sais qu il existait un fonds de preference de l electricité.
    Auteur

    Senelec

    En Février, 2020 (15:48 PM)
    un agent de la senelec qui sort un rapport de 2010. ca fait 10 ans. et en 10 ans il s est passé enormemement de choses. c'est pas serieux au lieu de mettre les khalifs dans le meme sac, ayez le courage de dire que ce sont les mourides qui ne payent pas leurs factures domou todj sen leufale ndeye yi
    Auteur

    Citoyen

    En Février, 2020 (16:21 PM)
    Massokhna kane est rongé par la haine et la rancœur..depuis quil.nest plus avocat de Senelec, il attaque sur de faux sujets avec de fausses informations. Il était dans un conflit dinteret quil arrête d'essayer de nous utiliser nous consommateurs quil ne défend pas. Il défend en réalité son propre business..Xamnagn lepp
    Auteur

    Mdr

    En Février, 2020 (16:24 PM)
    c bizarre que tous vos articles sur senelec ne sont qu'a charge..heureusement que ce n'est pas cela le journalisme. Si c'était du journalisme on aurait entendu l'autre partie
    Auteur

    Observateur

    En Février, 2020 (16:35 PM)
    Bande de connards vous êtes que de la saleté vous êtes la cause de tous nos maux.
    Auteur

    Le Citoyen

    En Février, 2020 (17:00 PM)
    Pour quelle raison un agent de la Senelec ne paie pas l'électricité. C'est du n'importe quoi. Les pauvres citoyens supportent les charges.

    C'est un sérieux problème que le président de la République devrait voir. On doit être au même pied d'égalité.

    Il y a une délégation régionale de la Senelec où on ne paie jamais aux stagiaires leur indemnités à la fin du stage ni leur remettre leur attestation de stage.

    C'est des magouilles entre le répondant drh et son assistant.

    Après des va et vient interminables les stagiaires leur laissent tout et partent.

    Il faut élucider tout ça.
    Auteur

    En Février, 2020 (17:23 PM)
    vous n'avez rien a dire.en 2011 avec les dilestages beaucoup de senegalais criaient haut et fort qu'ils voulaient de lelectricite 24h/24 meme si c'est chere.actuellement c'est le cas et vous continuez a crier.qu'est ce que les senegalais veulent au juste
    Auteur

    En Février, 2020 (17:28 PM)
    Untel a dit....Avec de pareils articles il vous sera difficile d'obtenir la carte de presse. Doit on considère que toutes les affirmations de votre source sont vraies. Pourquoi on devrait perdre du temps à vous lire des choses qui ne sont pas vérifiées.
    Auteur

    En Février, 2020 (18:00 PM)
    Il faut mettre fin au monopole de la Senelec il faut créer de la concurrence et cela devait se faire depuis les années 1990 quand les bandits corrompus Mademba Sock et compagnie ont fait leur premier coup de chantage en sabotant les centrales électriques de Bel Air Abdou Diouf avait bien réagi en envoyant de criminel corrompu de Aden à Sock et compagnie en prison mais ile fallait aller plus loin privatiser le secteur on ouvrant des sociétés de distribution d’électricité régionales et départementales et les confier aux privés

    Chaque région peut posseder sa propre société de distribution d’électricité les privés peuvent aller acheter des centrales électriques il y en a de toutes sortes thermiques solaires ect..,engager des techniciens et proposer l’électricité à un coup beaucoup moins cher que cette boite mafieuse qui est la Senelec

    Tant la Senelec est l’unique société qui fournit le courant ce sera cher et la qualité et le service seront plus que désastreux

    Regardez le téléphone la Sonatel faisait ce qu’elle voulait car elle croyait qu’elle était si forte dès que l’opérateur free est arrivé j’ai quitté orange
    Auteur

    Ibou

    En Février, 2020 (18:22 PM)
    Les partenaires sociaux de la Senelec, en l'occurrence les consuméristes recoivent des frais de déplacement et autres depuis le temps de Samuel. Idem pour certains organes de presse qui disposent de contrats avec la Senelec et ils se rangeront toujour du côté des dirigeants. Ils relatent jamais les véritables problèmes de Senelec/
    Auteur

    En Février, 2020 (20:19 PM)
    Fouttez la paix aux agents de la senelec qui travaillent 24 sur 24 sur un produit dangereux qui fait plusieurs morts par an parmi eux.

    Allez voir du côté des voleurs de la république qui pillent nos deniers publics au lieu de faire de la diversion sur ces pauvres pères de familles.

    Le tarif préférentiel existe dans toutes les sociétés d’eau et d’électricité du monde.

    Allez voir du côté de Sonatel pour constater qu’ils ont des priviysur les produits qu’ils vendent.

    Arrêtez ce jeu méchant contre des honnête gens
    Auteur

    En Février, 2020 (21:27 PM)
    Cet article est absurde: d'abord on est en 2020 et on nous ramène à 2005-2008 plutôt que de nous parler des 5 à 7 dernières années, beaucoup plus dignes d’intérêt. En plus plein d'affirmations gratuites, dont, entre autres,:

    - Contrairement à ce qui est écrit, le tarif préférentiel est bien un avantage en nature qui existe dans toutes les sociétés d’électricité, ainsi à EDF où il existe depuis 1946 il est de 4% du tarif de base pour tous les agents actifs comme retraités, alors qu’ici il est de l’ordre de 10% pour les actifs et 20% pour les retraités (visiblement il y a une volonté manifeste d’en faire une charge à répercuter pour renforcer l’argumentaire)

    - le fonds de préférence de l’électricité ne peut pas être tenu dans le secret absolu car créé et organisé par le décret N°78-1160 du 11 décembre abrogé et remplacé par le décret N°2011-528 du 26 avril 2011 et ce n’est pas une caisse noire. Il est plus l’affaire du ministère chargé de l’énergie qui en ordonnance les dépenses que de Senelec, simple gérant et ceci au même titre que le fonds d’électrification rurale ou le fonds pétrolier géré par Petrosen. Les dépenses de ce fonds ont commencé à être répercutées comme charges de Senelec à intégrer comme « pass through » dans la formule de contrôle de revenus avec le décret de 2011 qui d’ailleurs valide l’usage qui en a toujours été fait depuis 1978 et du reste l’évalue de manière plus conséquente et affecte 15% du montant à l’appui institutionnel. Ce décret de 2011 est d'ailleurs une mise en oeuvre de recommandations des organes de contrôle.

    Cette phrase « Les 2 500 employés (après un dégraissage récent de 700 travailleurs avec la mise en place du Woyofal) de la société d’électricité ainsi que certains retraités bénéficient jusqu’ici de tarifs préférentiels qui leur permettent de ne payer que 10% de leur consommation. » comporte à elle seule au moins 3 contrevérités (effectif actuel bien plus important que 2500, effet woyofal?,"certains" retraités,10%) témoignant à volonté du manque de sérieux de ces articles.

    - Les redevances à la Commission de régulation en provenance des opérateurs sont définies par la loi et il n’y a rien de scandaleux ni de compromettant à cela.

    Ceci dit Me Kane est très combattif et a des positions souvent généreuses mais il doit s’approcher des gens qui maitrisent le sujet (l’électricité d’un pays)qui est très technique.

    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (08:10 AM)
      wakh bou bari yeup diarouko tu as trop parlé sans rien dire tu oses comparer edf à cette minable baraque de voleurs incompétents qui est la coupelec une boite pleines de petites demoiselles nulles recrutées on ne sait comment car c’est la petite copine ou la nièce d’un tel et qui perçoivent des salaires et des primes ahurissants
      regardez la masse salariale de cette boite !!!comment voulez vous qu’elle assure normalement le service public une boite qui sert à sucer le sang du peuple pour payer de petites putes et des minables qui partent en vacances en europe !!!
    Auteur

    En Février, 2020 (21:33 PM)
    Cet article est ni plus ni moins la synthèse du rapport de la cour des compte de 2010

    Il faut actualiser les informations qu il contient et apprécier dans quelles mesures les recommandations de la cour des comptes ont-elles été appliquées
    Auteur

    En Février, 2020 (23:56 PM)
    manipulation pure et simple
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2020 (08:39 AM)
    Des journalistes qui ne font aucune enquete ils se contentent de reprendre les paroles du DG de la senelec ce n'est pas une hausse de 6 a 10 pour cent le montant des factures est double ou meme triple comme la mienne
    Auteur

    En Février, 2020 (08:50 AM)
    Le prix de l’électricité au khwh a triple la hausse est de 26b% non 10%
    Auteur

    En Février, 2020 (10:29 AM)
    c'est quoi cette histoire de siège de Vincennes, on te parle d'un rapport de 2010 et toi tu dis aucun audit depuis 2000 ou s'agit il d'une autre boite? juste pour savoir.
    Auteur

    Alioune Gueye

    En Février, 2020 (19:52 PM)
    Pour votre information en France comme partout ailleurs dans le monde les agents qui travaillent dans le secteur électricité ne payent leur consommation ou bénéficient de tarif préférentiel comme dans le secteur de l'eau .Les travailleurs du secteur du transport ne payent pas le billet de transport et dans les cabinets d'avocats les employés ne payent pas le cabinet s'ils ont besoin d’être défendus dans un procès .Mème les employés des boulangeries ont droit a un nombre de miches de pains journaliers .
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (12:34 PM)
      même ceux qui travaillent pour le nettoyage des toilettes dans les gares et stations de métro ne payent pas quand ils ont envie d’aller aux toilettes quel malade mental et abruti tu fais gueye !!!
      avec tes exemples idiots ici c’est la france on est dans un état endetté et pauvre il faut arrêter le favoritisme
    Auteur

    Mina

    En Février, 2020 (12:32 PM)
    Ce qui est valable en France ne l'est pas forcément au Sénégal les agents de la Senelec sont les premiers gaspilleur d'energie ils ont leur salaire ils doivent payer des factures comme tout le monde .
    Auteur

    En Février, 2020 (14:58 PM)
    Ça se voit que le lobby nedo ko bandoum n’a pas encore gagné la Senelec hahaha

    Des noms de famille sudistes reviennent peut être que c’est feu Carmelo Sagna qui les a pistonnés Dieu seul sait....
    Auteur

    Ngor

    En Février, 2020 (00:53 AM)
    les employes de la senelec doivent payer comme tout le monde quite a ce quils beneficient dune reduction de 50%
    Auteur

    En Février, 2020 (07:17 AM)
    Des que l'on donne une entreprise importante à gérer par les Noirs c'est aussitot la gabegie et la bamboula .....et pour etre tranquille on passe grassement les syndicalistes pour qu'is ferment leur gueule ! Paas étonnant qu'aucun pays d'Afrique Noire ne soit développé ....

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email