Vendredi 15 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Sept morts dans l’atterrissage raté d’un airbus en RDC

Single Post
Sept morts dans l’atterrissage raté d’un airbus en RDC

Un Airbus A320 cargo de la compagnie Service air a terminé sa course au-delà des limites de la piste d’atterrissage, jeudi 24 décembre, à Mbuji-Mayi, dans le centre de la République démocratique du Congo, « tuant sept personnes au sol », a annoncé le gouverneur de la province du Kasaï-Oriental, Ngoyi Kasanji. Selon les dires du pilote, « le cargo a connu un problème de freinage sous une pluie battante », a ajouté M. Kasanji.

Selon un agent de la régie des voies aériennes, s’exprimant sous couvert de l’anonymat, « toutes les personnes tuées étaient dans leurs maisons dans les parages de l’aéroport ». L’accident a eu lieu à 16 heures (15 heures GMT), a précisé l’agent.

Le 8 décembre, la nouvelle compagnie aérienne nationale Congo Airways avait décidé de suspendre ses vols à destination de Mbuji-Mayi « pour l’intérêt supérieur des passagers », alors que l’accès à la ville se fait principalement par les airs, les routes étant dégradées ou inexistantes.

« Trou noir où tout peut arriver »

Le trafic aérien en RDC est actuellement assuré par les Nations unies, essentiellement pour leurs besoins internes ou pour des livraisons humanitaires, et par quelques compagnies locales, toutes inscrites sur la liste noire de l’Union européenne.

En décembre 2014, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) avait émis de « sérieux » doutes sur « la fiabilité non seulement des aéroports de la RDC, mais aussi de l’espace aérien congolais », qualifié de « trou noir où tout peut arriver ». Elle avait recommandé « la prudence » aux exploitants.

La RDC a connu plusieurs accidents d’avion, qui ont fait plusieurs centaines de morts, notamment en raison de la vétusté de la flotte et du mauvais état des certaines infrastructures aéroportuaires. Le gouvernement a engagé avec des partenaires étrangers un programme de réhabilitation et de modernisation des aéroports. Le 14 décembre, lors d’un discours aux parlementaires, le président congolais, Joseph Kabila, avait affirmé que le ciel congolais « n’inspire plus la frayeur aux aéronefs ».


Article_similaires

8 Commentaires

  1. Auteur

    Dopage

    En Décembre, 2015 (10:34 AM)
    Ndékété yoo Amsatou Sow Sidiguibi
  2. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (12:07 PM)
    « trou noir où tout peut arriver » disent-ils. Il s'agit simplement de laxisme gouvernemental. C'est aussi ce qui risque de se passer au Senegal.



    J'espere que cela fera reflechir aux habitants de la cite Tobago qui veulent que l'etat les laisse sur place sous pretexte qu'ils ont deja construit leur maison.
    Auteur

    Aieeeeeree

    En Décembre, 2015 (13:48 PM)
    La situation est la même dans toute l'afrique!!: Personnel incompétent , matériel non entretenu correctement, indiscipline partout etc... Donc inutile de "pleurer vos morts" car vous êtes tous responsables!!!:triste::triste: :nono:  :nono: 
    Auteur

    Deug

    En Décembre, 2015 (16:06 PM)
    Le Sénégal n est pas loin de ça car l ANACIM ne joue pas son rôle de supervision et ferme les yeux sur bcp de choses,
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (16:10 PM)
    Thieyy senegal wakh rek actlmt je suis en rd congo jmanque d informations et de professionalismes.
    Auteur

    Iceberg

    En Décembre, 2015 (21:55 PM)
    L' espace aéroportuaire est la zone la plus dangereuse dans une ville.Un AIRBUS A 320 décolle full kérosène avec au moins cent tonnes de ce liquide hautement volatile et inflammable. Un géant comme l'A38O peut emporter dans ses réservoirs DEUX CENT tonnes de carburant!Waaawe bilaye.Alors imaginer une catastrophe dans une cité,que dieu nous en préserve,amine.Wayé nack gouverner c'est prévoir,té mouye deguite. :emoshoot: 
    Auteur

    Afrikana

    En Décembre, 2015 (22:49 PM)
    Mane ci wetou aidaport bi la deug. Thiey dof bou tebi  :xaxataay: 
    Auteur

    Mustapha Hihihihi

    En Décembre, 2015 (08:51 AM)
    Aucun problème,un peu de tôlerie chez le bana bana du coin,un coup de peinture,un pilote de merde formé dans la brousse et hop ça repart.C'est ça l'Afrique.Hallah wak bach

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email