Jeudi 25 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Visite de Son Excellence Bassirou Diomaye Faye en France (Par Wack Ndiaye)

Single Post
Visite de Son Excellence Bassirou Diomaye Faye en France (Par Wack Ndiaye)
Visite de Son Excellence Bassirou Diomaye Faye en France
Une nouvelle page dans le grand livre de la santé et de l'avenir démographique africain

Dans ce contexte où les enjeux de santé publique sont d'une importance capitale, la visite en France, prévue pour le 20 juin 2024, de Son Excellence Bassirou Diomaye Faye, Président de la République du Sénégal, marque un événement historique.

Ce déplacement revêt un caractère symbolique, puisque ce sera sa première visite officielle dans ce pays lié au Sénégal depuis plusieurs siècles. Au cœur de son séjour, il y a un objectif majeur : participer activement à un sommet visant à accélérer la production de vaccins en Afrique.

Les dirigeants africains veulent saisir cette opportunité pour mobiliser les ressources nécessaires et renforcer la coopération internationale, en vue de relever ce défi pour la santé publique sur leur continent.

La rencontre prévue avec le président français Emmanuel Macron offre une plateforme propice à l'échange et à la collaboration diplomatique, mais aussi pour promouvoir des initiatives visant à améliorer l'accès aux vaccins et à renforcer les capacités de production en Afrique.

Par conséquent, cette visite témoigne de l'engagement résolu du Sénégal à contribuer activement à la lutte contre les maladies infectieuses et à promouvoir la santé publique en Afrique. Elle souligne également l'importance de la coopération internationale et de l'innovation scientifique dans la recherche de solutions durables aux défis sanitaires mondiaux.

Vaccins à ARN : Progrès scientifiques ou défis éthiques pour l’humanité ?

Cependant, à l'heure où les vaccins à ARN messager sont au cœur des débats, il est essentiel de comprendre pleinement leur fonctionnement et leurs implications. Ces vaccins représentent une avancée significative dans la prévention des maladies, offrant une réponse plus rapide et efficace aux menaces sanitaires émergentes. Toutefois, les préoccupations légitimes concernant leur sécurité et leur impact à long terme nécessitent une analyse approfondie et une réglementation adéquate.

La convergence des nanotechnologies, des biotechnologies et de l'informatique et des sciences cognitives (NBIC) ouvre de nouvelles perspectives passionnantes mais soulève également des questions éthiques et sociales importantes. Elle suscite également des interrogations quant à ses possibles conséquences sur la société et sur l'individu.

Certains s'inquiètent des potentielles dérives éthiques liées à l'utilisation de ces avancées, craignant qu'elles ne modifient profondément notre compréhension de l'humain et ne compromettent nos libertés individuelles.
Ils expriment des préoccupations quant à la manipulation génétique, à la surveillance accrue et à d'autres formes de contrôle qui pourraient découler de ces progrès scientifiques.

Pour mieux appréhender le fonctionnement des vaccins à ARN messager, il est essentiel de comprendre le rôle fondamental de nos cellules.

Ces unités microscopiques composant notre corps possèdent un noyau abritant notre ADN, qui agit comme une bibliothèque renfermant les instructions nécessaires au fonctionnement de notre organisme. Plutôt que de transmettre directement ces instructions, notre corps utilise des copies appelées ARN messager pour guider la production de protéines.

Cependant, les vaccins traditionnels diffèrent de cette approche en utilisant des virus atténués pour stimuler notre système immunitaire. Quant aux vaccins à ARN messager, ils fournissent des instructions génétiques directement à nos cellules pour produire des antigènes, comme ceux utilisés dans les vaccins contre la COVID-19, incitant ainsi notre système immunitaire à réagir.

Malgré leur efficacité, des inquiétudes subsistent quant à la possibilité que ces ARN messagers interfèrent avec notre ADN. Bien que les biologistes assurent leur désintégration rapide, certains redoutent qu'ils puissent altérer nos gènes, ouvrant potentiellement la voie à des affections telles que le cancer.

Par ailleurs, les technologies de pointe utilisées dans ces vaccins suscitent également des préoccupations quant à leur innocuité et à leur utilisation potentielle pour le suivi des individus via la technologie 5G. Certains craignent que ces nanoparticules lipidiques, servant de vecteurs dans la livraison des vaccins, puissent être activées à distance pour une surveillance intrusive.

Bill Gates au Sénégal : un honneur et…moult interrogations

Dans ce monde de la technologie, Bill Gates est une figure controversée, célèbre pour son rôle chez Microsoft et ses efforts philanthropiques via la Fondation Bill et Melinda Gates. Ses positions sur le changement climatique et la croissance démographique sont au cœur de débats passionnés.

D'un côté, Gates se positionne comme un fervent défenseur de la lutte contre le changement climatique. Il a investi massivement dans des projets visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à promouvoir les énergies propres. Cependant, certains doutent de ses motivations, soupçonnant qu'il cherche à influencer les politiques mondiales pour ses propres intérêts.

D'un autre côté, Bill estime que la croissance démographique aggrave le changement climatique. Il soutient donc des initiatives éducatives et sanitaires visant à freiner cette croissance. Néanmoins, ses propositions sont critiquées, car elles pourraient empiéter sur les droits individuels et nationaux.

Certains vont même jusqu'à remettre en question les intentions de Gates, lui prêtant même des intentions néfastes, comme l'utilisation de programmes de vaccination pour des motifs obscurs, tels que la stérilisation secrète ou l'introduction de substances nocives.

Le Sénégal, pour la première fois en Afrique de l'Ouest, a accueilli du 9 au 11 octobre la réunion annuelle 2023 des Grand Challenges, organisée sous la co-présidence de Macky Sall, alors Président du Sénégal, et de Bill Gates. Ce dernier a exprimé son engagement à collaborer avec le Sénégal pour favoriser la production de vaccins à ARN messager en Afrique.

La Fondation Bill et Melinda Gates investira ainsi 40 millions de dollars dans la société belge Quantoom Biosciences, spécialisée dans la production automatisée de vaccins à ARNm, pour promouvoir cette technologie et développer des vaccins en Afrique. Gates a justifié son choix sur le Sénégal en qualifiant notre pays de « leader dans la recherche et le développement en santé », soulignant les indicateurs remarquables du pays dans des domaines tels que la mortalité infantile et la nutrition.

Quoi qu’il en soit, le patron de Microsoft est accusé, à tort ou raison, de manipulation, en voulant développer les vaccins pour faire baisser le nombres d’humains sur la planète.

C’est pourquoi, ces interrogations subversives où révolutionnaires m’obligent à rédiger cet article, afin de mettre en évidence ce qui est méconnu sur les réalités technologiques et biologiques autour de la dangerosité ou non des vaccins ARN messager en Afrique.

En toute causalité, il est important de souligner que des expérimentations sont actuellement en cours au Kenya et au Malawi, menées par des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Ces chercheurs ont mis au point des nanoparticules injectables sous la peau, capables d'émettre une lumière fluorescente invisible à l'œil nu mais détectable par un smartphone.

Cette technologie pourrait éventuellement être utilisée pour vérifier si une personne a bien reçu le vaccin. Financé par la Fondation Gates, ce projet soulève des interrogations quant à son acceptabilité par les populations locales, d'où des enquêtes d'opinion lancées au Kenya, au Malawi et au Bangladesh pour évaluer leur disposition à adopter cette innovation ou à conserver les méthodes traditionnelles de suivi de la vaccination.

Afrique : Croissance Démographique sous menace étrangère…

Aujourd’hui, l'Afrique est confrontée à un défi démographique unique au monde. Avec un taux de fécondité élevé et une population jeune, le continent se distingue des autres régions du globe, où la population vieillit rapidement et où les taux de natalité sont en baisse. Cette dynamique démographique particulière suscite des interrogations sur les intentions des puissances étrangères à l'égard de l'Afrique.

En effet, certains observateurs soulèvent la question de savoir si les puissances étrangères ne cherchent pas à freiner la croissance démographique africaine par crainte que les Africains ne deviennent une force dominante à l'avenir.

Avec une population jeune et dynamique, l'Afrique pourrait jouer un rôle de premier plan sur la scène mondiale, tant sur le plan économique que politique.

Cependant, une réflexion plus approfondie révèle que la croissance démographique de l'Afrique présente à la fois des défis et des opportunités. Si elle est correctement gérée, cette jeunesse peut être un moteur de développement économique et social pour le continent. Cependant, des politiques inadaptées ou des interventions étrangères malveillantes pourraient compromettre ce potentiel.

Afrique : Urgence de réglementer la production des Vaccins à ARN Messager

Il est donc impératif que les autorités africaines restent vigilantes et examinent attentivement les politiques et les initiatives proposées par les acteurs étrangers. Il est essentiel de préserver la souveraineté et les intérêts de l'Afrique dans la gestion de sa propre croissance démographique, tout en recherchant et établissant des partenariats constructifs et équitables avec la communauté internationale.

En somme, l'Afrique doit être sur ses gardes face aux tentatives éventuelles visant à limiter sa croissance démographique. En tirant parti de sa jeunesse et en investissant dans son capital humain, le continent peut tirer au maximum profit de son plein potentiel et contribuer de manière significative à l'avenir du monde.

Face à ces interrogations très sérieuses, il devient impératif pour la communauté scientifique africaine de jouer un rôle clé dans la mise en place et la réglementation des laboratoires de production de vaccins à ARN messager sur le continent.

Cette implication permettra de garantir le respect des normes de sécurité et d'éthique, tout en veillant à ce que ces avancées bénéficient réellement à la santé publique africaine.

En travaillant en étroite collaboration avec les acteurs locaux et internationaux, la communauté scientifique africaine peut contribuer à bâtir, et non le contraire, un avenir où l'innovation technologique est mise au service du bien-être de tous.

Wack NDIAYE
Expert en Technologies Numériques émergentes et disruptives



13 Commentaires

  1. Auteur

    En Juin, 2024 (15:18 PM)
    Diomaye n'est pas assez armé pour cette visite à Macron en France.

    trop timide trop tendre et trop effacé bref pas à la hauteur de la fonction si veut brut pas de fourrer dans le déni 

    Bass stp ne fais pas de baise main de courbettes ou de génuflexion..

     

     
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (15:21 PM)
      Bass est sympathique mais être président c'est bien au dessus de ses capacités. Beaucoup de gens pensent la même chose lui compris 🫡 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (15:53 PM)
      Le juge Deme, héros du combat pour l’indépendance de la justice pas invité au dialogue national sur la justice. 
      Le général Kandé, héros de la guerre contre la rébellion en Casamance, humilié par une affectation comme attaché militaire en Inde. 
      Des journalistes convoqués à la police comme le faisait le régime de Macky pour avoir relayé une information. Attention, Attention, Attention. Ça commence très mal.
    {comment_ads} Top Banner
  2. Auteur

    En Juin, 2024 (15:22 PM)
    Bla bla inutile de lécheur qui cherche toujours à se rapprocher des gens au pouvoir. ce gars n'a jamais rien produit de sa vie. Et ce texte est certainement écrit avec l'aide de ChatGPT
    {comment_ads}
    • Auteur

      Idiot Du Village

      En Juin, 2024 (16:12 PM)
      Un audit de patrimoine bien mérité pour ce bon ami des chinois, ...
      je ne dis ça , je ne dis rien ..
    {comment_ads}
    Auteur

    Xorom-sukeur

    En Juin, 2024 (15:34 PM)
    Haha haha billahi, il va aller clignoter des deux yeux, chantonner et anonner sur son discours à la façon de l'élève du CI /CP. Oh mon dieu, venez à notre secours, billahi wallahi qu'avons-nous fait pour mériter un tel  pinocchio ?
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Ngor

    En Juin, 2024 (15:34 PM)
    il faut laisser la France tranquille vraiment.

    ca ne fait que nous retarder et nous enfoncer davantage a la dependanceet une opportunite pour elle de saisir davantage l petrol

    je pense que Diomaye est averti
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (15:36 PM)
    Diomay doit y aller accompagner de Sonko les deux hommes politiques montants en Afrique et surtout éviter d'être accompagnés de vos femmes et si c'est obligé d'aller en couple c'est la première dame de Diomay qui doit l'accompagner mais si c'est pas obligatoire ne faites pas comme Macron avec sa vieille 👵 lambar,lambar rek .

    Les chefs (e) les plus performants du monde dissocient la vie privée familiale et l'état .
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2024 (15:45 PM)
    CQer voyage est malvenu , il doit se faire représenter
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (15:57 PM)
    La France du matin au soir. Allez travailler, le Sénégal est trop pauvre pour représenter un enjeu pour la France. Aussi, votre DIOMAYE passera inaperçu durant cette rencontre et Macron, par simple courtoisie et hospitalité, lui accordera quelques minutes. Macron n'a vraiment pas le temps à accorder à un Président d'un PMA dont le PIB est équivalant au bénéfice d'une seule entreprise du CAC 40.Donc , DIOMAYE peut continuer ses balades de fin de semaine dans les pays qui boxent dans la même catégorie que le Sénégal; la France elle est membre du G7
    {comment_ads}
    Auteur

    Zouglou

    En Juin, 2024 (16:06 PM)
    Seugne Wack t'a rien à dire ,tu as été au coeur de tous les scandales de ADIE à SENUM.

    Prend ton mal en patience,l'audit est la.

    CAN 2019 CAIRE §§§§§§§§§§§§§§§
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (16:35 PM)
      Je valide ce que vous avez dit à ce faut wack Ndiaye, il fait partir de tous les scandales à SENUMsa (ex Adie) avec son ami Cheikh Bakhoum. ils ont volés des milliards et des milliards.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (16:26 PM)
    Regarde moi ce guignol rek. Ils ont un nouveau dg et voilà on montre qu'on est avec PASTEF et ses projets 

    des gens qui sont là depuis belle lurette et n'ont absolument rien fait 
    Top Banner
    Auteur

    Nitou Deug

    En Juin, 2024 (16:33 PM)
    ohh le nullard a encore parlé WACK STP arrete de faire du copier coller tu as été au coeur de tout les problemes de SENEGAL NUMERIQUE (ADIE) depuis Tidiane SECK en passant par Tamsir et Bakhoum  . En plus tu es specialiste maintenant des vaccins arrete de manipuler tu es nulard rien ne t'interesse meme pas le numerique , a parte le culte de ta personnalité et la tricherie . tu es un pauvra ignorant arrete de reprendre les articles des autres tu peux meme pas faire une phrase correcte.... on se sait ....
    {comment_ads}
    Auteur

    Doyna War

    En Juin, 2024 (17:58 PM)
    Xamoulo té xamoulo ni xamoulo moy li dangereux. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (19:24 PM)
    Certaines personnes bien lâches et malveillantes sur ce forum  semblent bien connaître M. Wack Ndiaye mais se permettent de l'insulter cachées derrière leur clavier. Quel courage !. Voici un monsieur qui travaille réfléchit et produit des réflexions de haute facture, reconnues et appréciées par ses pairs dans son domaine de compétence et qui recolte en retour des insanités. C'est vraiment ignominieux et ignoble. Qu'est ce que M. Ndiaye vous a fait pour mériter ça et qu'est ce que cela vous apporte ?. Khana da fa reye sene taaaw ?.

     C'est vraiment horrible. Jalousie et méchanceté les deux tares principales du sénégalais.

    Setate lene sene bopp te ngene sopi sene djiko you gnaaw yii. 

    Sou niou ko defoul Senegal dou deme fe.

    Wa Salam.

    Kou ma saga  baal na la.

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Zouglou

    En Juin, 2024 (09:58 AM)
    On ne vas pas t'insulter canard boiteux ,en réalité vous etes tous pareils comment peux tu te défendre toi-meme derrière ton clavier,ce vieux loup a voulu assasinné le numérique.

    Heureusement que l'audit est entre les mains des autorités.
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email