Jeudi 28 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Irak : l’homme qui a jeté ses chaussures contre Bush se lance en politique

Single Post
Irak : l’homme qui a jeté ses chaussures contre Bush se lance en politique

Il y a dix ans, Muntadhar al-Zaidi se faisait connaître du monde entier en ciblant le président Bush avec sa paire de chaussures. Aujourd’hui, l’homme se lance dans la campagne législative irakienne, sous la bannière d'une coalition anti-corruption.

En 2008, il est devenu un héros dans le monde arabe pour avoir lancé, une à une, ses chaussures au visage du président américain, George W. Bush, lors d’une conférence de presse à Bagdad, au cri de : "c'est le baiser de l'adieu au nom du peuple irakien, espèce de chien !". À l’époque, Muntadhar al-Zaidi était journaliste pour la chaîne irakienne indépendante Al-Baghdadia, basée au Caire, et se gardait de mettre en avant une étiquette politique. Dix ans plus tard, l’homme se lance dans le jeu politique irakien, fort de sa notoriété.


Son geste est devenu le symbole de la lutte contre l’occupation militaire américaine en Irak. Des chaussures ont été brandies lors de manifestations contre l’occupation israélienne à Gaza. Une chaussure géante en bronze a même été érigée en statue à Tikrit, au nord de Bagdad - elle a rapidement été démontée par les autorités.

À sa sortie de prison, en septembre 2009, après neuf mois passés derrière les barreaux, Muntadhar al-Zaidi a témoigné de ses conditions de détention, notamment de la torture qu'il a subie, et a reçu de nombreuses promesses de dons – sans compter les demandes de mariage. Il a créé à Genève une fondation à son nom, pour la défense des orphelins et des veuves de la guerre en Irak, et longtemps vécu au Liban.

"Si je deviens Premier ministre..."

Depuis deux mois, Muntadhar al-Zaidi est de retour à Bagdad, pour assumer ses idées politiques et se lancer dans les élections parlementaires. Il fait campagne dans le district de la capitale irakienne, sous la bannière de la coalition Saïroun, un rassemblement politique inédit, composé des radicaux chiites de Moqtada al-Sadr et du parti communiste irakien, alliance inhabituelle de religieux et de laïcs autour d’un programme anti-corruption. Son slogan de campagne : "On va arracher vos droits de leurs ventres".

Peut-être Muntadhar al-Zaidi figurera-t-il parmi les 328 parlementaires qui seront élus le 12 mai prochain, et désigneront le prochain gouvernement. En tout cas, sa campagne dans les médias est d’ores et déjà assurée. L'Irakien le plus connu des États-Unis a même eu droit à une interview sur la chaîne américaine CNN, où il assure ne "pas avoir de problème avec les États-Unis ou avec les Américains", et avoir ciblé l’ancien président George W. Bush parce qu’"il a occupé mon pays et tué mon peuple". Il poursuit, ambitieux : "Si je deviens Premier ministre ou président d’Irak, la première chose que je ferai sera de demander aux États-Unis d’Amérique des comptes à l’ancien président Bush, des excuses aux Irakiens et le dédommagement pour les victimes."

 



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email