Vendredi 19 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Médina Gounass : Le film des affrontements ayant fait un mort

Single Post
Médina Gounass : Le film des affrontements ayant fait un mort
Comme annoncé par Seneweb, des échauffourées ont éclaté, ce lundi, dans la ville sainte de Médina Gounass, occasionnant un mort, des blessés et beaucoup de dégâts matériels.

Dans un communiqué, le Cadre d'échanges et d'organisation des disciples de Thierno Mouhamadou Saïdou Ba est revenu sur le film de ces faits extrêmement sensibles.

"En ce jour sacré de Tabaski, marqué par la grâce et le pardon, Médina Gounass a été le théâtre d'un acte de barbarie inqualifiable. Un groupe malintentionné, appartenant à la communauté Ngabou, a attaqué le cortège du khalife général Thierno Ahmadou Tidiane Ba (Rta). C'est sur le chemin du retour, après l'accomplissement de la prière de l'Aid-El-Kébir et au niveau du croisement «Amadou Tidiane Gollo» que le cortège du khalife a été immobilisé par la gendarmerie pour des raisons de sécurité. C'est au bout de 15 minutes que le cortège a pu reprendre sa route.

Cependant, à proximité de la mosquée des « Ngabounké », une foule immense l'a intercepté par des jets de pierres occasionnant un mort, plusieurs blessés, des véhicules caillassés et des maisons incendiées. La gendarmerie est intervenue pour rétablir le calme et la sérénité.

Nous dénonçons avec la plus grande fermeté cet acte inhumain et lâche perpétré par la communauté des Ngabounké. Nous interpelons le président de la République Bassirou Diomaye Diakhar Faye en sa qualité de chef suprême des armées, pour mettre un terme à ces atrocités récurrentes orchestrées par cette communauté.

Nous rappelons que Médina Gounass est une ville sainte, jadis créée en 1936 par Thierno Mouhamadou Saïdou BA (Rta). Dès lors, des familles d'horizons divers ont migré vers cette ville sainte avec le sermon de rester sous l'autorité de Thierno et de l'assister dans sa mission de propagation et de vivification de l'islam, la sunna et la tidianiyya. C'est ce qui justifie cette population dense qui y réside, dont l'effectif est estimé à plus de 100 000 habitants.

Ainsi, au regard de cet engagement, de tels comportements ne sauraient être tolérés dans cette ville sainte.

Nos pensées et nos prières accompagnent les familles endeuillées. Nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés."


27 Commentaires

  1. Auteur

    En Juin, 2024 (22:14 PM)
    Ville sainte, abus de langage
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (22:23 PM)
      Il est tant que le gouvernement mette définitivement fin au communautarisme rampant. Le Sénégal est en train de prendre un virage dangereux.
      L'éthnocentrisme est à combattre avec toute l'energie qu'il faut et tout membre d'éthnie qui promeut ou soutien ces comportement devrait faire face à loi dans toute sa rigueur.
    {comment_ads} {comment_ads} Top Banner
    • Auteur

      Sens Des Responsabilités

      En Juin, 2024 (07:34 AM)
      Pas de " radios TV mille collines" svp en souvenirs historiques dramatiques et monstrueux. l'État doit rapidement fixer la ligne rouge et prendre déjà les premières mesures fermes. L'homme que j'ai entendu hier insulter en mots choquants en Pulaar et inciter les gens à brûler les maisons de paisibles habitants un jour fête Aid El Kébir, n'est pas un être humain. C'était le diable en personne. Il ne mérite plus d'être libre dans cette cité. Wanted !
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Poera

    En Juin, 2024 (22:14 PM)
    Qui a compris m explique

    Excellente Tabaski

    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (22:16 PM)
    Vous prenez les explications d'un camp pour derouler le film des affrontements??? Thiey nos journalistes........
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (22:18 PM)
    Bon on a une version de l’histoire.

    On attend l’autre pour nous faire une idée
    {comment_ads}
    Auteur

    Drdiop

    En Juin, 2024 (22:21 PM)
    Bcp de non dit, oourqoi ngabou samuse à tuer des gens comme ça, t'es pas un journliste toi.
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2024 (22:22 PM)
    « Dès lors, des familles d'horizons divers ont migré vers cette ville sainte avec le sermon de rester sous l'autorité de Thierno et de l'assister dans sa mission de propagation et de vivification de l'islam, la sunna et la tidianiyya. C'est ce qui justifie cette population dense qui y réside, dont l'effectif est estimé à plus de 100 000 habitants. ». C’est quoi ce délire ? Le territoire sénégalais est le domaine national, point barre
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (22:23 PM)
    Aucun sens de responsabilité c’est vraiment désolant nos journalistes
    {comment_ads}
    Auteur

    Défenseur

    En Juin, 2024 (22:28 PM)
    C'est de la barbarie même si la ville Sainte est créée en 1936 .
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (22:28 PM)
    Il ne faut pas aller vite en besogne et céder à la manipulation, ce conflit entre les peuls ngabounké et les toucouleurs venus du nord est vielle de plus de 30 ans joncés de morts lors des multiples confrontations. Le conflit a commencé à Kolda ville pour le contrôle de la mosquée. les multiples confrontations se sont toujours terminés par des morts et blessés par balles.

    La situation s'est envenimée récemment quand les Gabounkés frustrés par le réalisations dans leur terroir qu'ils considèrent qu'ils ont été réalisé pour la communité dirigée par Thierno Ba. L'état doit faire une enquête approfondie sur les causes de cette éruption de violence les tenants et aboutissants pour situer les responsabilités de chaque communauté en vue de prendre les mesures idoines. La recherche de solutions doit se faire de façon impartiale et faire en sorte que les responsables de violences dans les 2 communautés soient punis.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (02:05 AM)
      Les peuls de Medina Gounass ne veulent pas se laisser coloniser par les toucouleurs venus du Fouta .Apres la chute de Macky Sall leur principal bailleur , les peuls ont sonne la revolte desormais ils seront maitre chez eux les Nbounkes.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (08:10 AM)
      Un sénégalais peut vivre n importe où au Sénégal. Médina Gounass date d avant l indépendance du Sénégal
    {comment_ads}
    Auteur

    La Vérité

    En Juin, 2024 (22:44 PM)
    C'est vraiment inacceptable de s'attaquer sauvagement au cortège de ce saint homme que tout le monde connais comme quelcun qui a pris des distances sur la vie ici bas
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (23:28 PM)
      Votre vérité Monsieur
      Prions pour que la paix revienne mais en ce jour de prière un musulman de surcroît devrait prôner la paix et l’amour et non la provocation et la violence
    {comment_ads}
    Auteur

    Amad

    En Juin, 2024 (22:46 PM)
    Soyons prudents quand il y a un conflit il écouter les versions des deux protagonistes.

    Moi j'ai écouté un témoignage qui est complètement opposé à cette présente version et qui dit que le village est créé bien avant cette date de 1936 et que le père de l'actuel khalif avait été amené au village comme imam pour diriger les prières et apprendre le coran aux villageois.

    Entre temps le marabout a fait venir du fouta sa famille et ses parents qui ont fini par occuper beaucoup de responsabilités dans le village d'où la révolte des premiers villageois dont les aïeuls ont fondé le village.

    Je sais pas maintenant si ce témoignage est vrai mais c'est un jeune originaire du même village qui l'a raconté.
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (11:45 AM)
      C'est pas vrai ils ont quitté le ferlo en période de sécheresse pour venir s'installer avec leurs troupeaux à médina gounass après ses disciples et parents foutankes l'ont rejoint.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (23:02 PM)
    Quel pays bizarre trop de marabouts !
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (02:05 AM)
      EXACTRMENT IL FAUT DISSOUDRE TOUT CELA
      DEUKEU BI YEUP KGALIFE AK MARABOUT LI MOYELANE
    {comment_ads}
    Auteur

    Cartel De Medeline

    En Juin, 2024 (23:17 PM)
    C est au Senegal ca ?
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2024 (23:27 PM)
    Cette méthode de lutte par jet de pierre est appelée intifada.

    Il faut prendre la version des manifestants de Ngabou qui voulaient faire la fête (de Tabaski) à l'imam.

    Déwénati.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (23:46 PM)
    Nous nègres, sommes encore dans la nuit. Pas encore entrés dans l'histoire hélas! Cette phrase n'était pas à prendre au premier degré !!
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2024 (23:54 PM)
    Extrait du denier sermon du Prophète SAWS :

    Sachez que tout musulman est le frère de l'autre; que tous les Musulmans sont frères entre eux, que vous êtes tous ÉGAUX entre vous, et que vous n'êtes qu'une famille de frères. Gardez-vous de l'injustice; personne ne doit la commettre au détriment de son frère : elle entraînerait votre perte éternelle.

    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (00:03 AM)
    Le Sénégal, le pays qui compte le plus de villes saintes au monde.
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2024 (01:23 AM)
    Les gabounkes sont des autochtones donc admettent mal que ces peulhs bénis du fouta imposant leur loi

    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (01:43 AM)
    En tout cas, si vos prières étaient exaucées par Dieu ce bled serait plus avancé que ce qu'on a vu sur les images et les vidéos On dira le moyen age ou la préhistoire.

    Vous vous battez en fait pour quoi alors ?

    Africains noirs est dans les ténèbres, il ne se bat jamais pour ce qu'il faut se battre. Dommage.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (04:43 AM)
      L avancement c est pas des gratte-ciels, limousine et casino mais plutot la paix intérieure et c est ce que recherchent ces gens
    {comment_ads}
    Auteur

    Xam Xam

    En Juin, 2024 (03:42 AM)
    Xaana Khalife bii amoul baatiine ???
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (03:52 AM)
    Les fanatisme avec l'immigration incontrollee finiront par detruire ce pays...c trop dangereux! l'africain ne serait il pas maudit? toujours histoire de guerre religieuse entre freres!
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2024 (06:07 AM)
    On attend la rupture tant promise là aussi.

    Il faut que l'Etat impose son autorité partout.

    Partout !!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Baldé

    En Juin, 2024 (06:15 AM)
    Tout ce qui est raconté dans cette article n'est qu'un simple mensonge. Le cortège n'est pas arrêté mais il voulait forcé le passage au moment où le khalife lisait son koutouba.arretons de dire des contre vérités.

    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (06:44 AM)
    L'islam: les maliens, les nigeriens, les nigerians et les Burkinabés savent à quel point cette religion est un cancer pour nos sociétés traditionnelles africaines!



    Je ne suis ni musulman, ni chrétien. Je garde la culture de mes ancêtres qui ont résisté aux esclavagistes arabes et européens.



    Le nègre restera toujours un aliéné!
    {comment_ads}
    Auteur

    Poulo

    En Juin, 2024 (06:54 AM)
    On peut condamner la violence d'oû qu'elle vienne. Mais prendre position alors que l'on n'est pas sur place et que l'on ignore tout de ce qui s'est passé est très risqué pour le pays et ne s'inscrit nullement dans la logique d'un apaisement de ce conflit qui date de Médine El Hadji (au sud de Kolda, d'où sont partis les fondateurs de Médine Gounass).

    Dans ce qui s'est passé hier, l'Etat, de par le service de sécurité (la gendarmerie) est largement responsable car n'ayant pas (comme toujours) pris les dispositions nécessaires pour gérer l'itinéraire et l'horaire de passage des uns et des autres. C'est aussi simple que cela. L'affrontement pourrait être évité. Tout le monde connait la situation.



    A chaque prière de grande fête, depuis l'existence de la seconde mosquée, les autochtones (Peuls du Fouladou) célèbrent la prière dans et devant leur mosquée. La devanture n'est rien d'autre que la route qui traverse le quartier d'est en ouest.



    Les haloctones (Torobbé, communément appelés Toulouleurs) ont toujours effectué la prière en dehors du village (mais qui n'est pas site du Daaka), dans un terrain vague. A la fin de la prière, ils raccompagnent leur imam à son domicile (situé à moins de 300m de la Mosquée des Peuls) en passant devant la mosquée des Peuls.



    En temps de paix, ils se sont toujours arrangés pour rentrer de leur prière après l'évacuation de la route par les Peuls qui effectuent la prière plus tôt. Cet arrangement a toujours été de mise.



    Hier, les Toujours ont prié plus tôt que d'habitude. A leur retour, les Peuls étaient encore entrain de prier. Ils (les Tououcleurs) n'ont voulu ni attendre, ni emprunter un autre chemin (ce qui est tout à fait possible). Or, partout au Sénégal, lors d'une prière de rue (Dieu sait de quoi il s'agit), tout le monde respecte les gens, soit en restant sur place à attendre, soit en trouvant un autre chemin.



    Ce que je déplore, c'est l'attitude des gendarmes qui n'ont pas tracé et sécurisé les itinéraires, comme cela se fait pour les autres citées religieuses et à l'occasion des grands évènements. Parfois même pour un baptême, un mariage, un retour de pèlerinage, les routes sont barrées et cela n'a jamais entrainé de conflits communautaires.



    On sait que les deux communautés sont à couteaux tirés. Tout y est explosif. Mais on peut éviter ce genre d'affrontements. Il ne s'agit pas d'un état dans un Etat.



    Je prie pour qu'une paix durable soit trouvée.



    En vous souhaitant une excellente suite de Tabaski. Je demande pardon.

    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (11:04 AM)
      Deugue kouko degue Khamko! C'est clair comme de l'eau de roche. Les toucouleurs sont associables, ils se croient supérieurs à tout le monde, ils essaient toujours d'inventer des origines peuls à tous nos héros avec des mensonges extraordinaires. Serigne touba qui est diolof-diolof n'a aucun lien avec les peuls elhadj malick qui est walo-walo qui n'a même pas 1/4 de sang toucouleur et encore pire Ablaye Niasse quu est wolof 100% est inventé des origines peuls . Ils disent même que kocc barma est peul. Ils sont pathétiques.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (08:27 AM)
    C est l ethnicixsme de Maquis SALE qui a favorisé ses parents toucoupeurs, d où la révolte des peuls qui se sentent colonisés par ces toucouleurs venus du nord
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (09:39 AM)
      Ces peuls viennent de Guinée Bissau et s'y sont installés du temps de la guerre d'indépendance de Guinée Bissau et ont créé leur propre communauté!
    {comment_ads}
    • Auteur

      Poulo

      En Juin, 2024 (10:01 AM)
      Non, mon cher.

      Les Peuls sont bien avant l'arrivée les portugais en Guinée Bissau, et surtout bien avant la guerre d’indépendance de pays.

      Cela vous parle, Dianké Waly Dione Mané? Cela vous rappelle quelque chose, Alpha Molo Baldé? Vous vous souvenez de la bataille de Kansala, avec les fameux Alpha Yaya Diallo, venus en renfort aux Peuls sous la domination Mandingue? il n'y avait pas de frontières à l'occidentale. La Casamance et la Guinée Bissau étaient sur la même aire géographique et humaine, avec les mêmes populations. Le Fouladou (pays des Peuls selon les Mandingues) existait bien avec les portugais. Je ne parle même pas des Français.

      S'agissant du mouvement des Peul et de leur installation dans cette partie, je vous recommande de revisiter l'histoire du Sénégal et du Fouladou.

      Pour le faire en s'amusant, je vous conseille le roman très objectif de Thierno Monembo, Peul, qui retrace avec une plume très objective l'itinéraire des Peuls. Vous vous rendrez-bien compte alors de votre erreur d'appréciation (si vous avez une démarche "intellectuelle" et si vous êtes de "ceux qui réfléchissent", expression que j'emprunte au Coran).

      Bonne journée, et que la paix soit avec vous.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sutura

    En Juin, 2024 (18:24 PM)
    Nous prions, souhaitons un rapide retour au calme dans cette partie du Sénégal situé dans le kolda, dans cette cité religieuse de Gounass.

    Mon professeur d'histoire en classe de troisième segondaire a, pendant un temps, assuré le porte-parolat dans cette communauté. Il a gardé de très bonnes relations avec l'ensemble de ses éléves dans un collége d'enseignement général privé de Dakar. Nous l'appellions "Khomény", plusieurs d'entre nous, à cause de sa piété, de son sérieux.



    La région de Kolda est une région ouverte, tolérante. Et toutes les religions et ethnies du Sénégal y cohabitent dans la paix, se mêlant les unes aux autres par le mariage, etc. Pour y avoir séjourné brievement au début des années 2000, je peux témoigner cela.



    Mais la question nordiste, terme qui désigne l'immigration des gens venus du nord du Sénégal vers le sud a, dans le passé, causé beaucoup de problèmes dans presque toute la Casamance naturelle notamment dans le moyen et la basse Casamance. Les autochtones, dans cette partie méridionale du Sénégal, toutes ethnies confondues, se sont plaintes de l'envahissement des gens du nord. Le nom "nordiste" désigne traditionnellement les nationaux sénégalais venus du Saloum, de Dakar, de toute l'ancienne région du fleuve Sénégal.



    On a reproché (si vous avez côtoyé les aînés des années 70/80 originaires de la haute, moyenne et basse), reproché aux fontionnaires de l'administration territoriale, maires des années 60/70 originaire presque tous du nord du Sénégal, d'avoir fait la part belle aux gens de leur terroir ou carrément de leur ethnie qui ont occupé dans cette région les fonctions administratives, les bonne terres, et travaillé dans les entreprises d'état établies dans la région sud. La question foncière a le plus posé problème.



    Des gens du terroir, selon plusieurs témoignages, se sont vus par la ruse et la force déposséder, spolier de leurs terres au profit des gens venus du nord, et injustement. C'est le récit que plusieurs ainés vous font. Vrai ou faux, nous ne savons trop. Mais nous savons que c'était le grief porté contre l'ancien député et maire du Parti Socialiste de la ville de Ziguinchor M Bocar Sy qui n'est plus.



    Les communautés locales poulars de la Casamance et les ethnies locales lui ont reproché, dit-on, d'avoir fait la part belle à ses parents venus de l'ancienne région du fleuve d'où lui est vraiment originaire.



    Donc faudrait faire attention que les problèmes du passé, qui réveillent des souvenirs douloureux partout dans la région, ne refassent surface. Les poulars du sud et ceux du nord ne se font pas beaucoup de cadeaux dans cette partie du Sénégal. Ils se tolérent tout juste. Ai étudié dans cette partie du Sénégal...



    Une médiation de l'état est nécessaire pour reconcilier les parties en conflit.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email