Dimanche 14 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Tivaouane Peul : chantage, viols et grossesse, l’incroyable aventure sexuelle d’un directeur d’école avec une élève mineure

Single Post
Tivaouane Peul : chantage, viols et grossesse, l’incroyable aventure sexuelle d’un directeur d’école avec une élève mineure
El H. M. Sarr devra trouver un moyen de défense imparable pour espérer échapper aux griffes de la justice. Celui qu’il a opposé aux policiers chargés de son dossier est pour le moment inefficace. Après deux interrogatoires, le mis en cause a été en effet déféré au parquet pour chantage sexuel et viols répétés suivis de grossesse sur mineure.

Sarr, 38 ans, est directeur d’une école privée située à Tivaouane Peul dont nous nous gardons de divulguer le nom. Une de ses élèves, N. F. S., 17 ans, en classe de Terminale L2, l’accuse de l’avoir forcée à entretenir avec lui, plusieurs fois, des relations sexuelles. Pour aboutir à ses fins, affirme la victime présumée, il usait du chantage sexuel. Résultat : la demoiselle est enceinte.

D’après Libération, qui révèle cette affaire nauséabonde, tout est parti d’une alerte de la nommée F. Diop, éducatrice du centre d’accueil «Village pilote». Un jour, cette dernière croise N. F. S dans la rue et lui demande pourquoi elle n’était pas en classe. L’élève de Terminale confie qu’elle a fugué parce qu’elle serait en état de grossesse, conséquence de viols répétés de son directeur d’école, qui lui ferait subir du chantage sexuel.

Une scientifique orientée en L2

Après avoir recueilli ces graves révélations, F. Diop conduit l’adolescente à la Sûreté urbaine. Cette dernière réitère ses accusations face aux policiers, précisant que les faits présumés ont commencé au seuil de l’année scolaire en cours, en octobre 2023.

Son récit, repris par Libération, est bouleversant, révoltant, révulsant : avec une moyenne de 16/20 en Seconde et Première scientifiques, N. F. S. espérait intégrer une Terminale S. Mais contre toute attente, le directeur de son école, unilatéralement, l’oriente en L2.

Prise de panique, l’élève fonce dans le bureau de El H. M. Sarr et demande à poursuivre ses études en Terminale S. Dans sa plaidoirie, elle souligne les efforts de son père pour la voir suivre une filière scientifique, notamment la mise à sa disposition à domicile d’un répétiteur en maths.

«[En guise de réponse], le directeur lui propose une partie de jambes en l’air contre la satisfaction de sa demande, rapporte Libération. Confuse, désemparée, elle est restée un moment dans le bureau sans savoir la décision à prendre, dira-t-elle. Elle a d’abord refusé la proposition avant d’accepter quelques instants après parce que, se dit-elle, c’était le seul moyen de poursuivre ses études dans la série souhaitée.»   

C’est ainsi que Sarr a conduit la demoiselle dans une salle de classe, l’a déshabillée et l’a violée à même un tapis de gymnastique posé sur le sol, détaille la même source. Celle-ci poursuit : «Quand il s’est rendu compte qu[e] [sa victime présumée] était vierge, avec le sang qui coulait de ses [parties intimes], il est sorti un moment avant de revenir avec deux médicaments de couleur blanche qu’il l’a fait avaler.»

C’était parti pour une série de viols, sans préservatif, d’après la plaignante, qui signale que le directeur d’école, pour la retenir dans l’établissement après les cours afin de pouvoir satisfaire sa libido, prévenait sa mère que sa fille ne rentrera pas à l’heure habituelle pour cause de travail de groupe.

«C’est elle qui m’a provoqué»

N. F. S. sera finalement orientée en Terminale S. Mais trois mois plus tard, rebondissement : le directeur renvoie sa victime présumée en Terminale L, considérant qu’elle n’avait pas le niveau pour poursuivre en série scientifique.

Face aux enquêteurs, rapporte Libération, l’accusé a d’abord nié les faits avant de passer à table au cours de son deuxième interrogatoire. Il confessera avoir entretenu, à deux reprises «seulement», des relations sexuelles avec la mineure de 17 ans, reconnaissant que celles-ci étaient certes non protégées.

Et pour sa défense, le directeur affirmera que c’est N. F. S. qui lui faisait chaque fois des avances. La première fois, en se présentant dans son bureau pour lui demander un billet de 10 000 francs CFA, pour une urgence à régler.

La seconde fois supposée ? Le chef d’établissement ne donne aucun détail, se bordant à marteler, d’après Libération, «c’est elle qui m’a provoqué».   

El H. M. Sarr devra se montrer plus convainquant devant le procureur.


10 Commentaires

  1. Auteur

    Drug

    En Mai, 2024 (09:34 AM)
    Il faut dire son école et son identité complète. Pourquoi couvrir ce genre d'énergumènes ???
  2. Auteur

    Turkmen

    En Mai, 2024 (09:50 AM)
    Au Turkménistan on lui aurait coupé les couilles et obligé de les assaisonner et griller lui même,  avant de les bouffer.
    {comment_ads}
    Auteur

    Senegal

    En Mai, 2024 (10:03 AM)
    Certes le gars est fautifs et doit être puni mais cette fille est une menteuse, y'a pas eu de viol; en plus accepter de coucher seulement pour être orientée en S, n'importe quoi et les autres fois elle accepte sans rien dire à personne. On dirait une autre Adji Sarr. Le gouvernement de Diomaye doit se pencher sur les écoles privée qui pullulent partout au Sénégal sans le sérieux qu'il faut.
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (08:10 AM)
      Yaw doomeram Ngua doublé d'un violeur en puissance.
      Il n y a pas de consentement quand il s'agit d'une mineure.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (10:37 AM)
    Une des conséquences du déclin de l'école publique est que beaucoup d'écoles privées ont été créées mais à la pratique il s'avère qu'elles ne valent pas mieux que celle là. Les enseignants n'en sont pas ils n'ont aucune pédagogie et les élèves ont des niveaux médiocres. 

    Enseignant est 1 métier noble qu'il convient de réhabiliter au Sénégal. Il y a trop de laisser aller dans nos écoles publiques comme privées. Les élèves se conduisent mal s'habillent comme des vedettes de cinéma même les uniformes sont retaillés les garçons se coiffent comme des footballeurs bref c'est du grand n'importe quoi. 

    Ça va prendre du temps pour tout règler mais il urge de s'y pencher. Il est illusoire de penser développer 1 pays avec des jeunes aussi insouciants. 

    Pour en revenir à ce type même s'il parvenait à démontrer qu'il a été provoqué il ne doit plus enseigner du tout. Il doit définitivement être banni du métier après avoir purgé sa peine.
    {comment_ads}
    Auteur

    P.s

    En Mai, 2024 (15:28 PM)
    Ceci ne peut pas être une viole comment peut-on violè 2fois sa c'est absurde 

     
    Auteur

    P.s

    En Mai, 2024 (15:28 PM)
    Ceci ne peut pas être une viole comment peut-on violè 2fois sa c'est absurde 

     
    {comment_ads}
    Auteur

    P.s

    En Mai, 2024 (15:35 PM)
    Et faut savoire malgrè k le Directeur est fautè mais c'est un homme il est probable k c'est la fille qui lui à forcer pour coucher 2fois avec elle 
    {comment_ads}
    Auteur

    M Diop

    En Mai, 2024 (09:48 AM)
    M SARR yalla NAKo yalla takhawou khAléyi koulèbe meuytouwoull WA BAKHNA rèk je suis a tivaouane peulh je connais bien sarr mouride leuh Macha allah yalla Dina KO takhawou
    {comment_ads}
    Auteur

    M Diop

    En Mai, 2024 (09:48 AM)
    M SARR yalla NAKo yalla takhawou khAléyi koulèbe meuytouwoull WA BAKHNA rèk je suis a tivaouane peulh je connais bien sarr mouride leuh Macha allah yalla Dina KO takhawou
    Auteur

    M Diop

    En Mai, 2024 (09:48 AM)
    M SARR yalla NAKo yalla takhawou khAléyi koulèbe meuytouwoull WA BAKHNA rèk je suis a tivaouane peulh je connais bien sarr mouride leuh Macha allah yalla Dina KO takhawou
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email