Jeudi 25 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Rapport Cour des comptes sur le Prodac (2018-2021) : La gestion de Mame Mbaye Niang n’est pas concernée, chronique d'une bamboula financière...

Single Post
Rapport Cour des comptes sur le Prodac (2018-2021) : La gestion de Mame Mbaye Niang n’est pas concernée, chronique d'une bamboula financière...
Les Sénégalais attendaient avec beaucoup d'intérêt le rapport définitif de la Cour des comptes sur le Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac). Ce dossier aux relents sulfureux a écarté l’actuel Premier ministre Ousmane Sonko -jadis chef de l’opposition- de la course à la présidence de la République (il a été condamné à 6 mois avec sursis pour diffamation contre l’ancien ministre de la jeunesse Mame Mbaye Niang).

 

Beaucoup ont vu leur attente douchée après s’être massivement rués sur le site de la Cour des Compte au point de créer un bug, ce mardi 30 avril 2024. Car le rapport définitif portant sur l’audit de la gestion du PRODAC concerne les gestions de 2018 à 2021. Durant la période sous revue, ledit programme était respectivement placé sous l’autorité de : Abdoulaye Diop (ministère de l’Emploi, de l’Insertion Professionnelle et de l’Intensification de la Main-d’œuvre, du 1er janvier 2018 au 05 avril 2019); puis de Néné Fatoumata Tall (ministère de la Jeunesse, du 05 avril 2019 au 17 septembre 2022); et enfin de Papa Malick Ndour (ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de l’Entrepreneuriat, depuis le 17 septembre 2022). Ce dernier et Mamina Daffé en assuraient également la coordination durant cette période.

 

La gestion de Mame Mbaye Niang que tout le monde scrutait avec intérêt n’est donc pas concernée.

 

Mode de gouvernance : le pilotage à vue !

 

Dans son rapports, la Cour des comptes a relevé une kyrielle d’insuffisances dans le cadre de la gouvernance du Prodac, allant d’un ‘’organe de pilotage inactif’’ (le comité interministériel prévu par l’article 3 du décret n° 2014-498 du 10 avril 2014, n’est pas opérationnel) au ‘’défaut de conformité de l’organigramme’’ en passant par : « un défaut de mise en application des outils de pilotage ; défaut de mise en application du manuel de procédures administratives et comptables ; défaut de mise en application du manuel de suivi-évaluation ; ainsi qu’une défaillances du système d’information ».

 

A ces dysfonctionnements notés, s’ajoutent des insuffisances, irrégularités et manquements à la pelle notamment sur la gestion des marchés publics du Prodac. A ce propos, le rapport liste, entre autres griefs : « des insuffisances notées dans la coordination du programme ; absence de validation des Programmes de Travail budgétaires annuels (PTBA) ; réalisation d’activités sans planification et défaut de réalisation d’activités prévues dans les PTBA ; défaut d’élaboration de projets et rapports annuels de performance ; manquements dans la gestion des marchés publics ; passation irrégulière de marchés pour le compte du Ministère de la Jeunesse ; paiements irréguliers d’indemnités de membres de commission des marchés ; non-respect des délais de mise en place des Domaines agricoles communautaires (DAC) ; Retards dans la réalisation des DAC de la première phase ; des réceptions de travaux réalisées par des commissions irrégulièrement constituées (Sefa et Keur Momar Sarr)… ». 



Pas étonnant qu’à l'arrivée, ce programme d’un budget total estimatif à mobiliser de 100 milliards confié à l’entreprise israélienne Green 2000 n’ait toujours pas atteint ses objectifs.

 

En effet, à terme, il était prévu la création de 300?000 emplois?; la réalisation de 2 000 Unités Autonomes d’exploitation?(UAE)?; la création de 2 000 Groupements d’Entrepreneurs Agricoles (GEA) ; l’aménagement de 30?000 ha de terres?; la mise en place d’au moins 11 Domaines Agricoles Communautaires (DAC). A signaler que sur les 11 Dac prévus, les 8 ont pu être financés. « 29 600 536 000 FCFA en 2016 dans le cadre d’une première phase relative à la construction des DAC de Séfa, Itato, Keur Samba Kane et Keur Momar Sarr financée par l’Etat du Sénégal à travers une convention signée avec Locafrique ; 59 534 000 000 FCFA en 2017 dans le cadre d’une deuxième phase à travers le Projet de Développement de l’Entreprenariat agricole au Sénégal (PDEAS) financé par la Banque islamique de Développement (BID) et relative à la construction des DAC de Niombato, Dodji, Fafacourou et Boulel », renseigne la Cour des Comptes.

 

Une bamboula financière

 

Au plan financier, c’est la bamboula totale. Profitant une dérogation exceptionnelle au code des marchés publics que l’Armp a autorisé (pour une durée de 2 ans, en 2016) au Prodac, des abus ont été notés. « Il convient de souligner, révèle le rapport, que le Prodac n’a pas la qualité d’autorité contractante au sens de l’article 2 du Code des Marchés publics et que, normalement, ses procédures de passation de marchés auraient dû être déroulées par la commission des marchés de son ministère de rattachement. Cependant, en vue d’assurer la célérité et l’efficacité de son action, l’ARMP avait accordé au PRODAC, à titre exceptionnel, une autorisation pour la mise en place d’une commission des marchés ».

 

En 2018, « le Prodac a passé, en sus des siens, des marchés pour le compte du Ministère de rattachement, alors même que ce dernier disposait de sa propre commission des marchés en tant qu’autorité contractante. Ainsi retrouve-t-on dans le Plan de Passation des Marchés 2018 du Prodac, une rubrique ‘’Cabinet’’ alors que le cabinet du Ministère n’est pas une direction ou un service du Prodac. Toutes les procédures ont été mises en œuvre par la commission des marchés du PRODAC au profit du cabinet du ministère alors que celui-ci disposait de la sienne propre en sa qualité d’autorité contractante ».  

 

Pire, passant au crible les mécanismes de financement et de remboursement de la dette, les auditeurs de la Cour des Comptes constatent des dépassements du montant des créances cédées par rapport au reliquat à verser. Ainsi, il ressort de la situation des encaissements reçus directement par Locafrique par chèque qu’il y aurait « un surplus de 2 738 912 837 FCFA que l’État devra payer par rapport à ce qu’il aurait dû ». 



De même, des incohérences dans le paiement des engagements de l’État envers la BNDE sont relevées et des paiements faits à des banques qui ne sont pas retrouvés dans les relevés du compte de dépôt du Prodac.

 

Abdoulaye Saydou Sow et le prêt de 10 000 000 francs CFA

 

Analysant la balance de 2021 ainsi que le compte « 471201, Prêt aux administrateurs », les contrôleurs constatent « une situation de 9 000 000 FCFA. Il s’agit d’un prêt d’un montant total de 10 000 000 FCFA accordé à l’ancien président du conseil d’orientation Abdoulaye Saydou Sow en avril 2017. Ce prêt payable en 10 mensualités de 1 000 000 FCFA selon les termes de la lettre d’accord du Coordonnateur national et l’engagement signé de l’intéressé, devait être soldé en février 2018 ».



« Il est apparu qu’après un premier paiement de 1 000 000 FCFA, un second paiement a été effectué d’après les services de la DAF le 13 juin 2019 avec un versement en espèces de 5 930 000 FCFA effectué par Madame Awa Ndour sur le compte n° 21153490000 du PRODAC ouvert à la Banque pour Commerce et l’Industrie (BCI). Cependant, aucun élément justifiant le rattachement de ce versement au remboursement du prêt n’a été donné. De même, le compte 471201 n’a pas été mouvementé en conséquence et le reliquat du prêt de 3 070 000 FCFA n’a pas été recouvré depuis le deuxième versement », lit-on dans  le rapport.

 

Interpellé à ce sujet, le concerné a finalement procédé au « versement de la somme de 3 070 000 FCFA indiquée en deux virements bancaires respectivement de 2 000 000 FCFA le 26 août 2023 et 1 070 000 FCFA le 28 août 2023 sur le compte du Prodac ».

 

48 millions FCFA d’indemnités pour les coordonnateurs et le SPMA

 

A l’instar du président du conseil d’orientation, les deux coordonnateurs du programme (Papa Malick Ndour et Manina Daffé) et le Spécialiste en Passation des Marchés et Approvisionnement (SPMA, Ibrahima Cissokho) se sont octroyés de petites largesses sur le budget du Projet de développement de l’entreprenariat agricole au Sénégal (PDEAS). Ils perçoivent, en plus de leur salaire, une indemnité mensuelle de 500 000 FCFA. Soit des indemnités cumulées de 48 millions de francs CFA.

 

« Pour Monsieur Papa Malick Ndour, ces indemnités pour charge supplémentaire qui ont été payées au coordonnateur du PDEAS et au SPM ont été autorisées par la BID au début du projet à travers un avis de non objection. Il précise qu’en vue de prendre des mesures correctives, il sera suggéré au PRODAC le réexamen de cette question », indique le rapport. De son côté, la Cour retient que, « quand bien même elles résultent d’une autorisation de la BID, ces indemnités revêtent un caractère discriminatoire dans la mesure où les autres agents du PRODAC intervenant dans le PDEAS n’en bénéficient pas ».

 

À signaler également que la Cour a relevé un « défaut de reversement des retenues fiscales et sociales » (Ipres, Css, Impôt…).

 




27 Commentaires

  1. Auteur

    Dixit

    En Mai, 2024 (09:41 AM)
    Une perquisition peut être ordonnée et tous les ordinateurs scrutés. Ce qui désolant, c'est que ces gens (Karim Wade, Macky Sall, Mame Mbaye NIANG et tant d'autres se croient couverts par des experts qui leur promettent de passer incognito. Pour eux les sénégalais sont des crétins bavards incapables de comprendre des comptes …
    Top Banner {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (11:19 AM)
      Et pourquoi la gestion de mame mbaye niang n'a pas été auditée alors que c'est celle qui nous intéresse.  La réponse est simple ; le président de la cour des comptes est un partisan de l'apr car ami intime de Macky. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Morpheus

      En Mai, 2024 (11:20 AM)
      Il ne suffit d'avoir un ANO du bailleur pour penser être en règle par rapport à la bonne gestion.Au delà, il ya l'éthique !!!
      L'Etat est souverain et ces bailleurs sont parfois peu regardant par rapport aux requêtes venant de l'emprunteur. Je dirai même qu'ils sont pas du tout rigoureux. La preuve, comprendre que ces DAC puissebt dérouler tranquillement des activités non inscrites ( hors budget)dans  un PTBA?
      Il y avait pilotage a vu et le bailleur sensé contrôler les activités du PRODAC était au courant mais a laissé faire. Il pouvait bien arrêter ce projet.
      De tout façon cette razzia sur nos ressources ne surprend personne . Ils ont juste imité le monarque de Marrakech qui a passé tout son temps à s'enrichir sur le dos des sénégalais. Qu'ils remboursent jusqu'au dernier centime.
       
       
    Top Banner {comment_ads}
    • Auteur

      Aveugle Voyant

      En Mai, 2024 (13:07 PM)
      Sous son Ministère et vous dites que sa gestion n'est pas concernée. On aurait dit sa presse d'hier soumise.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (14:03 PM)
      Pour MM Niang c'était plutôt un rapport de l'IGF dont il a lui-même confirmé l'existence 
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Diine

    En Mai, 2024 (09:48 AM)
    Ce rapport de la cour des comptes est une fabrication de montages mensongers pour laver à grande eau Mbaye Prodac. Quand vous lisez ce rapport vous vous rendez compte que des passages y ont été enlevés ou réécrits. Safoul guedj safoul yeet 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (11:11 AM)
      Diomaye et Sonko ont du passer un pacte de non agression avec Macky et ses partisans. La reddition des comptes risque de ne pas avoir lieu.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (09:49 AM)
    Le rapport de la cour des comptes dit bien qu'il il a eu un rapport de l'IGF sur le prodac ( ce que Mame Mbaye Niang a démenti après avoir reconnu l'existence dudit rapport). Le délit de diffamation est donc sans objet puisque Sonko a bien parlé d'un rapport existant. Il faut donc sortir ce rapport ( largement publié à l'époque par la presse) et engager la responsabilité de Mame Mbaye Niang. Birahim Seck a écrit un livre accablant sur ce scandale, justice doit être rendue ! 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (10:22 AM)
      Tu n'as rien compris : La diffamation a été d'accuser que Mame Mbaye Niang d'avoir détourné 29 milliards du PRODAC !
    {comment_ads}
    • Auteur

      @ 10:22 Am

      En Mai, 2024 (11:16 AM)
      Sois honnête, la diffamation a été que Sonko a dit que "Mame Mbaye Niang a été ÉPINGLÉ" par le rapport de l'IGE ou IGF.
      C'est ça exactement les propos de Sonko.
    {comment_ads}
    Auteur

    Adji Sarr

    En Mai, 2024 (09:50 AM)
    Donc la montagne a accouché d'une souris. 

    Au moins là le MENSONGE a coulé le Khalif Général des manipulateurs et et menteurs du Sénégal. 

    Il reste aussi les 94 milliards de Mamour Diallo pour lesquels il dit connaître jusqu'aux numéros de comptes bancaires. 

    Ils sont arrivés au pouvoir grâce aux mensonges et ils gouvernent grâce aux mensonges  (appels à candidatures dans une émission faite avec l'un des bénéficiaires des nouvelles nominations en direct à la 2stv, le problème du foncier sur le littoral et la bande des filaos segmentés par les agents des impôts et domaines dont deux syndicalistes qu'on voit maintenant chaque soir , et seuls,  à la RTS dont les micros ne sont plus jetés...)

    Continuons avec ce populisme et cet amateurisme...LOU THIKANAME TAWOULE BEUTTE.
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (09:58 AM)
    Que Sonko ns sorte les preuves qu il brandissait contre Mam Mb Niang.Il a foutu le pays ds le bordel en se basant sur du mensonge,ce pm.Fen mouy dokh.Ay kacc kessé.
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (10:01 AM)
     

    Reponse de Papa Malick Ndour

    Content et tout à la fois fier de la publication du rapport de la Cour des comptes. Pour ma gestion au Prodac, mes réponses ont été assez claires sur chaque question posée par la Cour, j'attends la publication d'une quelconque recommandation où la Cour :

    1. Sollicite le procureur pour l'ouverture d'une information judiciaire contre moi et/ou

    2. Ma traduction devant la chambre de discipline financière pour le remboursement d'un seul centime détourné et/ou elle

    3. M'oppose une interdiction d'exercer une fonction publique

    Pour le reste, mentez encore contre moi, il en restera toujours. J'ai servi mon pays avec loyauté aux côtés de notre lider Maximo, S.E le Président Macky Sall et je suis fier de cette contribution.
    {comment_ads}
    Auteur

    Citoyen

    En Mai, 2024 (10:04 AM)
    Ce rapport a été élaboré en urgence au moment même où se tenait le procés Mame Mbaye Niang Sonko, l'objectif était simple protéger Mame Mbaye en prenant une période de couverture de la mission à partir de 2018. Dans ce rapport la cour des comptes fait silence radio sur les surfacturations sur les frais de dédouanement avec l'entreprise Tida déjà établi par l'IGF. Par compte la cour des comptes à fait une grave erreur d'analyse et les banques citée devraient les attaquer en particulier Locafrique. J'ai regardé la convention de crédit dans le livre de Birahim Seck et le tableau d'amortissement. Il n y a pas un paiement en surplus de 2 milliards à Locafrique. Ils ont oublié que le Tableau d'amortissement " amorti Le capital" les intérêts de reports et les commissions et frais de gestion n'y figure pas , d'où la différence sur les montants. Il faut intégrer des banquiers à la cour des comptes 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (10:05 AM)
    Eh le gourou à dit gamine " petite masseuse EST diplômée de kinésithérapie"....nous on croit gourou lui vrai, lui pur, lui grand abuseur de misereuses orang outan mais lui savoir..."prozé"
    {comment_ads}
    Auteur

    Faire Attention à La Cour Des

    En Mai, 2024 (10:05 AM)
    Moi, j ai lu des rapports de la cour des comptes sur une structure que je dirigeais mais ils disent parfois des choses qu ils ne maîtrisent pas. Ils font aussi parfois des insinuations tendancieuse. Par exemple, ils disent dans ce rapport que la commission créée a été autorisée mais ils disent à côté que la commission du Ministère pouvait être utilisée. Ils ne connaissent pas les difficultés des gens qui mettent en œuvre.

    Si on autorise des indemnités, il faut vérifier si c est légal ou pas et c est tout. 

     
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (10:07 AM)
    Donc quand Mame Mbaye Niang disait que la cour des comptes le blanchissait,  il mentait. Il y a un rapport de l'inspection générale des finances qui est disponible et des poursuites pourraient être engagés contre les fautifs. Je me demande pourquoi la cour des comptes avaient un retard de 3 ans sur les rapports et en moins d'un mois ils peuvent les publier, je me demande comment ces gars travaillent ?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (10:56 AM)
    Rétablissez les sites des corps de contrôle. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Faye Penda

    En Mai, 2024 (11:08 AM)
    Son Excellence 

    Le Tribunal de Pikine a été APERISE surtout le Cabinet 1 et l'équipe du Parquet avec A.S. comme procureur. Ce dernier doit quitter. Il a fait trop de mal aux familles et jeunes. 

    Sa furie et souvent un corporatisme loin du droit.

    Vivement leur départ... AMINE
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (11:15 AM)
    A bon il faut appeler Amadou Ba qui a cité un rapport qui incriminait Mbaye Niang.

    Amadou Ba suite à cela est devenu l'ennemi juré de Mame Mbaye Niang, nous avons vu toute sa hargne envers ce dernier. En tout cas la vérité sera dite et on verra.
    Top Banner
    Auteur

    Prodac Ne Devait Jamais Quitte

    En Mai, 2024 (11:16 AM)
    Le PRODAC a été élaboré quand Benoit Samb etait ministre de l'Agriculture. En quittant le MAER et rejoindre celui de la jeunesse, Jean Pierre Senghor a instruit Benoit de ne pas laisser le programme là bas tout en sachant que des milliards CFA de financement sont attendus pour ce prgramme. La suite c'est un partage du gateau. Au même moment où on parlait de scandale, le meme Jean Pierre Senghor s'est payé une maison aux Marsites à coût de centaines de Millions derrière l'école des Américains. Voila pourquoi on ne donne pas à des incapable l'opportunité de gérer des fonds de l'état. Benoit Sambou ne jouissait de compétence pour gérer un miinistère de l'agriculture. C'est dommafge ! 
    {comment_ads}
    Auteur

    Dommage

    En Mai, 2024 (11:19 AM)
    Non on s'est battu pour rien et des innocents sont morts pour rien. Tout le monde sait que Macky Sall et Sonko ont fait un desl. Mbaye PRODAC et le voleur du siècle mais rien ne va lui arriver. On ne parle plus ni de Mansour milliard Faye et Aliou Sall. Ils nous ont volé mais rien ne va pas leur arriver ils seront protégés 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (11:24 AM)
    Que Sonko nous sort le rapport qu'il prétendait détenir et qui incriminait Mame Mbaye Niang. Il est maintenant aux affaires il ne risque plus d'être poursuivi pour recel de documents confidentiels ou estampillés SECRET.

    Sinon tout le reste n'est que bla bla.

    Werante xuuxaan tekki tubay. Na lepp leer comme ça on saura qui manipulait ou mentait aux sénégalais.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (11:47 AM)
      Sonko ne va rien sortir car même sil ya rapport MMN n'est en rien concerné, il l'a dit a plusieur reprises et moi je crois car sil yavait rapport et qu''il y'aurait des griefs contre lui il serait interpellé pour donner sa version car les rapports sont contradictoires.
      S'il n'a jamais été interpellé lui peut considérer qu'il n y a pas de rapport le concernant encore moins de détournement de 29 milliards
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (11:46 AM)
    Quand est-ce que vous allez foutre la paix à Mr Mame Mbaye Niang, qui est sorti victorieux de tous vos mensonges et calomnies. 

    Cet acharnement est inqualifiable et honteux.
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (11:47 AM)
    Maintenant qu ils sont au pouvoir et contrôlent l'administration,qu ils ns sortent TOUTE la paperasse qui incriminait M.M.Niang,Mamour ... Là,ils n'ont plus aucun alibi.Le PM est un gros menteur. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (12:05 PM)
    Rien je dis bien rien ne peut sauver MMN de la chambre 10 de reubeuss, et il perdra tout ce qu'il avolé et finira dans la misère tout comme tous les voleurs du regime de Macky.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (12:12 PM)
      il ya plus de chance que ton père se retouve à chambre 10 que d'y voir une jour MMN?
      Bon pour la pauvreté, ca va aussi attendre et je crains aussi k toi et ta famille continuaient à vivre dans la dèche et MMN lui chaque matin il respire la brise marine de l'océan atlantique car il a grande maison avec piscine près de la mer
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (14:44 PM)
      Moi je gagne 6,5 millions par mois à la sueur de mon front. Je le dit et repete, MMN ne peut etre un apprenti de car rappit car parfaitement incompétent. Sa richesse volée lui sera arrachée et ses mensonges sur le rapport ayant entrainées des morts et des dégats lui couteront sa libérté et un billet pour reubeuss chambre 8 ou 9 ou 10 il aura le choix.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (13:32 PM)
    Il y a des gens qui n'ont toujours pas digéré leur défaite électorale !
    {comment_ads}
    Auteur

    Deug

    En Mai, 2024 (13:37 PM)
    La raison est simple . L'actuel gouvernement a dealer avec Macky pour abandonner toutes charges allant de 2012 à 2018. C'est décevant venant de SONKO et de DIOMAYE . Ils commencent à faire le contraire de ce qu'ils  promettaient.
    Top Banner
    Auteur

    Soigneur De Fous

    En Mai, 2024 (14:05 PM)
    Trop de détails sur les rubriques financières , ce qui empêche d'y voir clair pour le commun des mortels. Ce brouillage est fait à dessein pour garder le citoyen lambda politicien avide de révélation de se limiter aux propos de meeting incriminants, sans fondement uniquement destinés à détruire un adversaire politique transformé en ennemi à abattre. Seneweb participe à ce jeu de poker-menteur sciemment en se muant en média d'opinion et non d'information. Simple résumé de cet écran de fumée : Mame Mbaye n'avait rien pris et il y'avait bel et bien diffamation. La condamnation est légalement justifié. Soyez honnêtes si ce n'est pas trop vous demander.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:12 PM)
    Il n'y a pas de bamboula financière à signaler. Toutefois, le problème réside dans le fait que certains types de projets, comme le Prodac, ne sont pas adaptés à un pays ayant plus de 60 ans d'indépendance. Les faits tendent à confirmer mes prévisions. Je me suis toujours opposé à ce type de projets étatique. Il ya toujours beaucoup d’errements au démarrage, et des fonds sont dépensés et tout à fait normalement, et souvent avec des recommencements. En effet, il s'agit de projets difficiles à initier, marqués par des erreurs diverses durant leur développement. De plus, une fois le financement terminé, ces projets ont souvent tendance à péricliter. Cela a été observé avec des projets comme Primoca à Sédhiou et d'autres, ou encore la Sodesph dans la zone sylvopastorale avec le Ranch Doly, etc…. Pour développer efficacement certaines localités, il serait plus judicieux de miser sur le renforcement des capacités locales à travers des associations et des ONG. Il faut savoir monter en puissance avec les collectivités locales, les organisations à la base. Les projets dirigés depuis les ministères présentent fréquemment les mêmes écueils.

    Pour développer certaines localités, il serait plus efficace de renforcer les capacités locales par le biais des associations et autres ONG. En revanche, les projets pilotés par les ministères se terminent souvent par des échecs

    Beaucoup d’activités des ministères doivent faire l’objet de commande auprès des organisations privées. En gros, il faut privatiser beaucoup d’activités des ministères. Ce sera beaucoup moins chères pour Etat.

     
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Tourem

    En Mai, 2024 (14:31 PM)
    Vous serez encore plus déçus dans les années à venir. Vous ne vous rendez pas compte de l'erreur commise en elisant ce duo, vous leur avez servi de tremplin pour accéder au pouvoir et j'aurai pu comprendre que la jeunesse soit bernée mais pas de personnes mâtures et âgées qui ont contribué à la victoire de ce pays aux dernières élections. Le vin est tiré et il ne reste qu'à le boire. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:58 PM)
    je l'ai toujours dit, il ne faut rien attendre à la cours des comptes et à l'ofnac de bassirou gueye qui sont des institutions qui doivent etre auditées. Le pouvoir actuel devrait s'attacher aux services de cabinets privés d'audit pour un audit indépendant et impartial  dans le cadre du prodac et des 94 milliards de maour diallo, au lieu de laisser cette cours corrompue à la solde de macky sall nous pondre des rapports falsifiés, qui du reste n'a jamais publié de rapport depuis que macky sall est à la tete de ce pays. Si c'est comme ça que ce régime veut évoluer sur la reedition des comptes, ce sera un echec lamentable, faut un peu de sérieux quand meme.
    Top Banner
    Auteur

    Jamm Rek

    En Mai, 2024 (11:45 AM)
    ndeyessane certaines personnes vont mourir de honte des aigris certaines qui s'attendait à ce que mmn soit épingle par la cour des comptes je vois pas Serigne saliou Gueye ou Moustapha Diop ils devront être en syncope en ce moment 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (23:23 PM)
    Pourquoi parler de lui s'il n'est pas concerné  ?
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email